5 moyens de réinventer son expatriation

  • jeune expat
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2020-06-08 10:00

S'expatrier, il faut le reconnaître, n'a jamais été une chose facile. Il est donc important d'avoir une bonne planification, mais surtout, de garder à l'esprit que tout ne se déroulera pas forcément comme vous l'aviez prévu, d'où l'importance d'avoir un plan B, C ou D. Si vous vivez actuellement à l'étranger et que votre séjour a été compromis par la crise sanitaire mondiale, voici quelques conseils pour vous aider à vous en sortir.

Trouver de nouvelles opportunités

Si vous travaillez dans un secteur qui a été épargné par la crise financière résultant de la pandémie de COVID-19, vous en avez de la chance. Tout le monde n’a pas la même chance. Aujourd'hui, des milliers d'expatriés autour du globe sont dans le flou quant à leur avenir professionnel. Si certains ont déjà été licenciés, d'autres sont actuellement au chômage technique, en attendant une reprise des activités de leur secteur. Nous ne vous le souhaitons pas, mais si tel est votre cas, alors inutile de céder à la panique et de faire vos valises sur le champ. La première chose à faire c'est évaluer votre profil professionnel et vos compétences afin de déterminer les autres secteurs dans lesquels vous pourriez trouver un emploi. Pour ceux qui sont au chômage technique, pourquoi ne pas trouver un petit boulot à temps partiel, histoire d'arrondir vos fins de mois ? Surtout, restez attentif aux annonces, que ce soit sur les sites d'emploi, sur les réseaux sociaux, ou encore à travers le bouche-à-oreille et les panneaux d'affichage disposés dans les endroits publics, afin de ne rien laisser passer.

Changer de statut professionnel

Le travail en freelance est une option intéressante pour ceux qui ont des compétences particulières, notamment en informatique, en communication, en design, parmi tant d'autres. N'hésitez pas à mettre à contribution les personnes de votre entourage durant votre recherche de nouvelles opportunités. Votre réseau professionnel, si vous avez eu la chance de le développer durant votre séjour, peut vous être d'une aide précieuse. Pourquoi ne pas profiter de la situation pour démarrer votre propre entreprise si vous arrivez à mettre sur pied un projet innovant en cette période de crise ? De nombreux pays sont actuellement en train de revoir leurs politiques d'immigration afin de stimuler leurs économies à travers l'investissement et l'entrepreneuriat. Pensez toutefois à vous renseigner au préalable auprès des autorités compétentes quant à votre changement de statut de salarié à celui d'entrepreneur. Vous pourriez avoir à demander un nouveau visa et à vous inscrire auprès de certains organismes avant de démarrer vos activités.

Repenser son budget

La hausse du coût de la vie semble inévitable dans le contexte où nous vivons actuellement, et cela peut poser problème si vous venez de perdre votre emploi ou avez été mis à pied. Encore une fois, évitez de céder à la panique car cela ne vous mènera nulle part. Au contraire, il existe des solutions auxquelles vous n'avez peut-être pas pensées. La première chose à faire c'est de réévaluer votre budget, que vous soyez seul ou accompagné. Evidemment, il existe des coûts auxquels vous ne pourrez pas échapper, comme le loyer, ou encore les frais de scolarité de vos enfants si vous êtes parent. Explorez les différents moyens par lesquels vous pourrez faire quelques économies, comme annuler les abonnements dont vous n'aurez pas besoin (salle de sport, club de loisirs, Netflix, etc.). Autre solution qui peut vous paraître drastique mais qui ne n'est pas forcément : trouver un logement plus abordable pour économiser en termes de loyer. Une fois que les choses iront mieux et que vous toucherez à nouveau votre salaire initial, vous pourrez enfin retrouver votre train de vie habituel. Au lieu d'acheter essentiellement des aliments et produits importés, consommez comme un local et vos dépenses mensuelles vont chuter de manière considérable sans que vous ayez à vous ruiner.

Reprendre ses études

Être au chômage technique ne signifie pas que vous devez vous tournez les pouces assiz sur votre canapé. Voyez cela plutôt comme une opportunité pour vous réinventer. Avez-vous déjà songé à reprendre vos études ? Si ce n'est pas le cas, c'est peut-être le moment de le faire durant votre temps libre. Pour cela, pas besoin de rejoindre les rangs de l'université. Il existe aujourd'hui de nombreux cours en ligne pour différents types de profils. Reprendre vos études pourrait vous donner la chance non seulement de booster votre profil mais aussi de faire l'acquisition de nouvelles compétences pouvant vous servir dans votre domaine d'activité ou dans un autre. Et si vous avez toujours rêvé d'apprendre la langue de votre pays d'accueil ou une autre langue étrangère, c'est peut-être le moment de vous lancer ! Cela vous sera certainement utile si vous deviez vous remettre à la recherche d'un nouvel emploi.

Reculer pour mieux sauter

Si aucun de ces moyens ne marche dans votre cas, ne désespérez pas pour autant. Quel que soit le motif de votre séjour à l'étranger, il existe bel et bien un moyen de se réorienter lorsque les choses tournent mal. Bien sûr, tout dépendra du pays dans lequel vous avez choisi de poser vos valises. Il se peut qu'il ait été plus touché que d'autres ou que les politiques d'immigration soient plus strictes. Si c'est le cas, pourquoi ne pas tenter votre chance dans un pays voisin, le temps que les choses s'arrangent ? Pour d'autres, traverser la frontière pour aller travailler dans un autre pays est une solution envisageable, d'autant que de nombreux pays autour du globe sont en train de rouvrir graduellement leurs frontières. Évidemment, il est prudent de se renseigner au préalable auprès de son ambassade sur les conditions à respecter et les formalités à remplir. S'il ne s'agit pas d'une option pour vous, vous pourriez peut-être rentrer auprès de votre famille dans votre pays d'origine pendant quelque temps, sans pour autant perdre de temps. Ce sera une opportunité pour vous d'envisager de nouvelles avenues : soit un retour éventuel dans votre pays d'accueil avec un nouveau contrat d’embauche en poche ou une expatriation dans un autre pays. A vous de jouer maintenant !