Si je vends la maison, elle me demande la moitié.

Bonjour,

Je vis au brésil depuis septembre 2021.

J'avais rencontré une fille sur internet et je suis venu la rencontrer au brésil.

Tout se passait bien, j'avais donc acheté une maison à boituva (sp);

Sauf que je me rends compte maintenant que cette fille m'a fait venir au brésil juste pour l'argent.

Nous ne sommes pas marié, ni pacsés.

Je suis le seul signataire de la maison.

J'aimerais que notre relation se termine , mais si je vends la maison, elle me demande la moitié.

Connaissez vous certaines lois à ce sujet, ou connaissez-vous quelqu'un qui pourrait m'aider à m'en sortir ?

Merci d'avance

jean yves
@f5ssb51 

Bonsoir, il semblerait qu'au Brésil aprés un certain temps passé sous le même toit, l'autre personne peut prétendre à la moitié de vos biens. Seul un avocat vous dira à partir de combien de temps. Mais il faut savoir qu'au Brésil, ce qui est à toi est à moi et ce qui est à moi est à moi. C' est comme ça.
Bonjour f5ssb51,
Jean-Yves, K.Nagh a raison `ce qui est à toi est à moi et ce qui est à moi est à moi´, quelques métros de Guyane qui ont rencontré une dame de visu à Cayenne, ou dans une ville frontalière, ou par internet, ont parfois à faire à la même situation que vous, lorsque ils ont investi personnellement au Brésil ! 

Heureusement que toutes les femmes brésilienne, ne sont pas dans ce type de pensée, disons `pratique !´ 

Parfois, il arrive qu´il soit difficile de s´en sortir sans y laisser des plumes, et votre bien que vous avez acheté ou fait construire, peut être avec vos propres deniers, finira dans l´escarcelle de Madame.

Vous n´êtes ni marié, ni avez fait une déclaration União Estàvel (le pacs bien que reconnu, n´est pas délivré par un Cartório au Brésil) , mais combien de temps avez-vous partagé le même toit ? Vous êtes arrivé en septembre 2021, nous sommes en mai 2022. Soit peu de vie commune. Voir si un juge brésilien, prendra en compte ce facteur pour décider du partage. 

Détenez-vous tous les documents pour résider légalement au Brésil ?
Vous pouvez vous rapprocher d´un `advogado familiar´, en vérifiant que cet homme de loi, ne soit pas une connaissance de votre compagne. 

La procédure sera longue et couteuse. Parfois il vaut mieux s´arranger à l´amiable lorsque cela est possible, et si votre compagne accepte une ouverture au dialogue. 

Vous pouvez également consulter sur internet `advogado familiar gratuito sp´.

Bon séjour au Brésil. 
@K.Nagh.

Merci pour votre réponse.
@sandalain

Merci pour votre réponse.
Bonjour f5ssb51,


Vous n´êtes ni marié, ni avez fait une déclaration União Estàvel (le pacs bien que reconnu, n´est pas délivré par un Cartório au Brésil) , mais combien de temps avez-vous partagé le même toit ? Vous êtes arrivé en septembre 2021, nous sommes en mai 2022. Soit peu de vie commune. Voir si un juge brésilien, prendra en compte ce facteur pour décider du partage. 


Bon séjour au Brésil. 
- @sandalain

Tout à fait d'accord avec ce passage, je suis moi même en justice depuis 8 ans avec la mère brésilienne de mes enfants donc je commence à connaitre le système un peu.
Les juge ne sont pas dupe non plus, vous auriez un enfant j'aurais dit "tá lasacado" (t'es foutu) mais sans ça avec peu de temps de vis commune et vous la situation, rencontre, conditions si vous prenez un avocat, peu de chance qu'elle ai quelque chose 

Mieux si vous attendez qu'elle rentre en justice vous pourrez lui demander des dommages et intérêt, elle ne paiera surement jamais mais la possibilité d'un "nome sujo" peut la faire reculer

Si vous n'avez pas les moyens pour un avocat malgré tout, il y a la Defensoria Publica, cepedant les critère pour en bénéficier sont très bas. Et je ne saurais trop vous conseiller, n'ayant aucunes connaissance ici, de prendre un.e avocat.e particulier et surtout spécialisé.e car il faut mieux gaspiller un peu d'argent par sécurité mÊme s'il n'y a pas de garanti, au moins vous serez plus tranquille d'esprit, car avec la Defensoria Publica à car visite une personne différente traite votre cas

Si besoin n'hésitez pas a me contacter, je vis à Brasilia mais ce que je peux vous donner comme info je le ferais
Bonne chance et bon courage
la réponse est simple :


 les femmes sont protégées au Brésil,  même non mariées, car à partir du moment ou elles peuvent prouver qu'elles ont vécues plus de 6 mois au domicile d'un homme via des attestations de "témoins" , des documents, type factures, sur lesquelles est porté l'adresse du domicile avec leur nom (facile à faire en demandant une carte de crédit dans un magasin par exemple) et bien en cas de séparation, elles peuvent revendiquer d'obtenir 50% de la valeur des biens, car le juge au vu des éléments  apportés , considéra qu'elles ont un statut de "femme marié" en communauté de bien .

C'est aussi pour cela, que de nombreuses femmes finissent entre 2 planches sous 2 mètres de terre....1f644.svg
@chicobrasil Triste réalité et pas mal d'entre elle le savant et n'hésitent pas se servir de ça pour menacer à la première occasion, même il y aussi des femmes "com noção" qui seront raisonnables

Par contre des fois le problème vient aussi de l'entourage, famille, amis, qui vont pousser la femme à faire valoir ses "droits" coute que coute