Décès d'expatrié au Brésil

une rose blanche
Shutterstock.com
Actualisé 2022-06-09 13:24

La mort peut être un sujet difficile à traiter, mais inévitable. En allant vivre au Brésil, loin de chez vous, la question prend une autre dimension. Cet article détaille les éléments clés à connaître concernant la mort au Brésil.

Décès d'un proche

Si vous devez faire face au décès d'un proche, plusieurs étapes s'imposent.

Délivrance de l'acte de décès

Vous pouvez faire établir un acte de décès (Certidão de Óbito) par un médecin si votre proche est décédé à l'hôpital. Le médecin peut également procéder s'il était présent au moment décès dudit proche à son domicile. Autrement, il faut faire déplacer un médecin pour l'établissement du document en question.

L'acte de décès doit indiquer le nom, l'âge, la nationalité de la personne décédée, la date, l'heure et le lieu du décès, la cause du décès, l'identité des parents du défunt et le nom du médecin auteur de l'acte de décès. S'ajoutent la date proposée du décès de la personne, ainsi que le lieu d'inhumation ou de crémation.

Enregistrer le décès d'un proche au Brésil

La loi brésilienne exige l'enregistrement de tout décès dans les 24 heures qui suivent leur survenue. Cette obligation n'est toutefois pas à respecter si le décès est survenu un week-end, auquel cas, il faut procéder le lundi matin suivant.

Pour ce faire, rendez-vous au bureau de l'état civil (Cartório de Registro Civil) où vous pourrez faire le nécessaire, gratuitement. Présentez l'acte de décès, la carte d'identité, le document de sécurité sociale du défunt, ainsi que d'autres preuves comme les biens et possessions, qui peuvent être demandés.

Funérailles

Contrairement au délai imparti pour l'enregistrement d'un décès au Brésil, les arrangements funéraires se déroulent à la guise des familles, proches, etc., de la personne décédée. Traditionnellement, les Brésiliens enterrent leurs morts dans les 12 heures et généralement dans une concession familiale. Si tel est le cas pour le défunt, il faut présenter des preuves aux autorités du cimetière, ainsi qu'à la police fédérale.

Vérifiez tout de même si votre proche a rédigé une Declaração de Último Vontade (ses dernières volontés), dans lequel il aurait exprimé notamment son souhait d'être enterré ou incinéré.

Rapatriement après décès

Si votre proche souhaite rapatrier sa dépouille, ou si vous souhaitez le faire, plusieurs démarches s'imposent.

Dans un premier temps, contactez le consulat du pays de destination, chaque pays possédant ses propres lois sur le rapatriement de personnes décédées.

Les autorités du pays désignent et envoient généralement un accompagnateur pour la dépouille, vous ou un proche. Cette personne doit être présente pour le scellement du cercueil si la dépouille s'il est prévu que la personne décédée soit rapatriée de cette façon.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.