Employeur acceptant de faire une promesse d'embauche

Bonjour,

Nous avons pour projet, avec ma conjointe et notre enfant à venir, de nous installer à Montréal en septembre 2022. Elle est professeure de lettres et je suis menuisier.

Mon avocate conseillère en immigration m'a expliqué que, selon les nouvelles lois propre à la situation covid19 actuelle, je devais bénéficier d'une promesse d'embauche de la part d'un employeur canadien, cette promesse ne l'obligeant en rien à me donner du travail une fois sur place.

Effectivement, elle fait plutôt office de moyen de rassurer les autorités canadiennes sur le bien-fondé de mon PVT.

Problème: 2 contacts sur place ont déjà refusé de me faire une promesse d'embauche, trouvant le procédé trop imprécis et vague. Je désespère un peu de trouver quelqu'un prêt à accepter de me fournir le Graal me permettant d'entrer sur la liste de PVTistes, tout en comprenant les employeurs qui se méfient d'une demande de promesse d'embauche un an à l'avance.

Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, m'orienter sur un bon tuyau ou connait un patron prêt à m'aider, je suis preneur de toute réponse!

Merci à vous et bonne journée!

Bonjour,

Tu dis - : « Mon avocate conseillère en immigration
Depuis quand faut il une avocate pour monter un dossier d'immigration ?

Tu dis - : «  Problème: 2 contacts sur place ont déjà refusé de me faire une promesse d'embauche, trouvant le procédé trop imprécis et vague

Ton avocate devrait le savoir. Qui te fera une promesse d'embauche en sachant que se sont des frais, des démarches et cela  sans compter sur la longueur et la complexité du dossier.

J'ai un gros doute là.

De plus que s'il fait une promesse d'embauche, ton visa sera rattaché à cet employeur. Si au bout de 2 mois ça ne va plus, tu retourne à la case départ.

RomLilou a écrit:

De plus que s'il fait une promesse d'embauche, ton visa sera rattaché à cet employeur. Si au bout de 2 mois ça ne va plus, tu retourne à la case départ.

Ce n’est pas tout à fait exact..
Après 12 mois, il faut trouver un employeur qui acceptera de renouveler le visa en proposant un poste du même domaine.
Ensuite, il faut faire le tour du poteau..
Disons que nous sommes assez au courant du processus, notre fils l’a fait trois fois. Sa compagne s est alors vue renouveler son PTO. Bien sûr , il faut faire au plus vite la DCSQ et ensuite la demande RP ( durée 24 mois mini)..

lucanne a écrit:

Bonjour,

Tu dis - : « Mon avocate conseillère en immigration
Depuis quand faut il une avocate pour monter un dossier d'immigration ?

Tu dis - : «  Problème: 2 contacts sur place ont déjà refusé de me faire une promesse d'embauche, trouvant le procédé trop imprécis et vague

Ton avocate devrait le savoir. Qui te fera une promesse d'embauche en sachant que se sont des frais, des démarches et cela  sans compter sur la longueur et la complexité du dossier.

J'ai un gros doute là.

Tout à fait d accord, ces cabinets font miroiter des opportunités et ensuite se dégagent des obligations.
De plus, en quoi ces avocats ont une influence sur PVT, d’ailleurs il n est nullement nécessaire de détenir une offre d emploi, c est un tirage au sort..

Pas besoin de promesse d'embauche pour le PVT qui est un tirage au sort... Par contre, si vous n'êtes pas mariés, pas sûr que votre conjointe puisse vous suivre, même en tant que conjoint de fait...

En général, les PVT, c'est pas fait pour partir avec des enfants...

Nouvelle discussion