Quelles sont les villes de provinces recherche des enseignants?

Bonsoir tout le monde!

Bonsoir cher (ère) responsable,
Je réponds au nom de Frantz ST-FLEUR. Je suis d'origine et de nationalité Haïtienne. Je vais avoir 35 ans bientôt le 6 Juin prochain.

Depuis plus de 10 ans, je travaille dans le secteur éducatif en enseignant l'espagnol et l'anglais au niveau , primaire, et secondaire.
C'est ainsi que je suis devenu accro à l'enseignement et je crois ce métier me plaît beaucoup.
Quand je dispense le cours d'espagnol et d'anglais aux élèves, je me sens passionné tellement je.me sens dans mon assiette.

En résumé, j'aime l'enseignement et je me sens très utile quand je suis en face des enfants.
Je ne vis que par et pour l'éducation.

Pourriez-vous m'orienter sur les villes de provinces au canada qui sont à la recherche ou qui recrutent des enseignants étrangers?

Moi aussi je suis un enseignant ,confrère, et j'adore ce métier qui à mon avis il est noble voire sacré, perso je vois que le prof doit être à la fois père, frère, ami... pour qu'il puisse passer son sacré message.  Vous avez parlé des élèves lol moi aussi j'adore mes enfants, je les considère comme mes propres enfants car je sens envers eux de la responsabilité, j'adore lorsque je leur inculque une compétence ou une valeur et puis je touche cette compétence en eux ou je sens qu'ils sont changés qu'ils ont appris ce que je vise à leur transmettre c'est un sentiment extra-ordinaire

Tu as raison cher confrère

Montréal c'est en besoin urgent croyez moi

@hermedine Bonjour , Excuse Moi Comment Faire pour L'immigration Au Montréal Si En besoin urgent

Je suis en région (Saguenay). Si vous aimez la tranquillité CSRS (commission scolaire des rives du Saguenay cherche des enseignants(es).

Déjà Daniel et Dani vous donne des infos plus bas et vérifier Commission scolaire Montréal et tout les autres commissions scolaire en région sur le web

Les enseignants francophones sont très recherchés dans le sud-ouest de l'Ontario. Mais pour travailler, il vous faudra:
1- arriver au Canada avec un permis de travail en règle, il existe de nombreuses voies présentées sur ce site, trouvez celle qui est adaptée à votre situation.
2- faire reconnaître vos capacité d'enseignant par le collège des enseignants de l'Ontario (info ici).
3- Contactez les conseils scolaire de votre région pour trouver des opportunités, les anglophones recrutent pour l'Immersion, mais il faut alors être bilingue avec l'anglais.

Salut chers (ères) membres du forum ;
Je suis enseignant au secondaire de sciences physiques et mathématiques en langue française depuis 10 ans aujourd'hui.
Je réside au Cameroun.
Je vois mon avenir au Québec et en ses régions et surtout au sud de l'Ontario
Merci de vos éclaircis
Cordialement
WAMPO MAHONDE

Salut Wampo,

la réponse est dans mon message juste au dessus.

Bonjour ! À vous lire vous maîtrisez le Canada. Je suis professeur d'anglais et de français. ( FLE et EFL) Diplômée de l'école normale supérieure de Yaoundé , Cameroun(Bacc+5) avec 10 ans d'ancienneté dans l'enseignement du français et de l'anglais comme langues étrangères. J'aimerais immigrer et enseigner au Canada. Seulement je ne sais comment procéder. J'ai besoin d'être orientée s'il vous plaît. Quelles sont les régions qui un grand besoin s'agissant de l'enseignement du français surtout ?

Pour commencer, vous pouvez aller ici: https://www.canada.ca/fr/immigration-re … anada.html

Et comme je le disais, les conseils scolaires du sud et du sud ouest de l'Ontario ont un manque criant d'enseignants francophones. Mais il faut d'abord avoir réglé le problème de l'immigration.

bonjour  a vous suis  interessé  pour  cela

Vous êtes professeur ?

@Daniel et Danie

Bonjour,

Nous cherchons le lieu de notre immigration et j'aime bcp Saguenay mais j'ai lu sur internet qu'il y pleuvait beaucoup. Est ce vrai ?

Mathilde

@seurin3 Pas vraiment plus de pluie d'ailleurs mais des températures un peu plus froide que dans le reste du Québec

@PatLondon

Bonjour

Je viens de lire votre post et je suis intéressée par le métier d'enseignant.

Je vis en région parisienne, dans le 92 et j'ai le projet de venir à Toronto avec mon fils et rejoindre mon compagnon.
En France, on évalue mal voire pas du tout dans certains domaines.

Je suis AESH. J'ai pu voir que ce métier correspond à Technicien d'Education spécialisée. Je crois même que pour exercer ce poste il faut être diplômé au Canada.
J'avais aussi le projet de devenir professeur et notamment de français au Canada. Il faudrait que j'essaie de contacter l'école de Toronto ou avec l'Alliance française. Je ne sais pas quelles sont les autres écoles françaises de l'Ontario et je ne connais pas les conditions pour enseigner le français là-bas. 

Pourriez-vous me guider ?

Je vous remercie.

Cordialement,

Bérangère
Bonjour Bérangère,


Tout d'abord, non les aides enseignant.e.s ne doivent pas obligatoirement avoir une formation spécialisée, même si cela aidera certainement à l'embauche.

Par contre les enseignants en ont besoin. Soit vous l'avez obtenue en France, et elle peut être reconnue par l'ordre des enseignants de l'Ontario, soit vous viendrez la faire ici. Dans ce dernier cas, c'est une formation de 2 ans, et l'avantage c'est que vous apprendrez à connaître le système ontarien, qui est bien différent du système français. Seules les université d'Ottawa et de la Laurentienne (bien loin de Toronto) offrent le programme en français, mais si vous avez une bonne maîtrise de l'anglais vous pourriez être acceptée dans une université anglophone (c'est ce que j'ai fait).

Cela dit sachez que le coût du logement à Toronto est horrifique. Et que même des enseignants en fin de carrière ont des difficultés à vivre près de la ville elle même. Je ne sais pas quels sont les conditions de travail au lycée français de Toronto, mais je crois que les diplômes français sont certainement plus facilement retenus.

Cela dit si vous optez pour la voie Ontarienne, les écoles francophones publiques et catholiques ont un manque criant d'enseignant dans toute la province, donc le recrutement est facile dés la sortie de l'école.



Bonne chance