La grève du 5 décembre vue d'Allemagne

La grève du 5 décembre vue d'Allemagne : pourquoi « défiler dans le vide » ?
800 000 Français dans la rue. Un chiffre exorbitant pour les Allemands qui observent depuis deux jours ce qui se passe chez nous avec un mélange de consternation pour le chaos à la française et d'envie pour notre âme révolutionnaire atavique. Plusieurs choses étonnent les Allemands dans cette grève qui paralyse la France tout entière depuis deux jours et qui risque de se poursuivre.

Premièrement : qu'on manifeste aussi massivement contre un projet dont on ne connaît même pas le contenu. « Défiler dans le vide », titre le Süddeutsche Zeitung, journal de centre gauche. « Absurde », commente-t-on dans les milieux syndicaux. Le Premier ministre Édouard Philippe, s'étonne-t-on de ce côté-ci du Rhin, ne révélera le contenu précis de la réforme que la semaine prochaine, mais déjà les Français sont dans la rue. La grève, une mesure prophylactique ? Deuxièmement : qu'on décrète la grève sans passer au préalable par plusieurs rounds de négociations. Au pays du consensus social où la grève n'est décidée qu'en dernier recours après toute une série d'étapes préliminaires, la révolution à la française laisse pantois.

Lire aussi Michèle Cotta ? Le quinquennat se joue dans les jours qui viennent
Privilèges d'un autre âge

Troisièmement : qu'on manifeste pour le maintien d'une retraite aussi précoce. « La France, rappelle la correspondante à Paris du Spiegel, a 42 différents systèmes de retraite ; l'âge moyen du départ à la retraite est de 60,8 ans. Rocambolesque. » Surréaliste, c'est vrai, pour les Allemands qui en moyenne partent à la retraite à 63 ans. Dans ce pays à très faible taux de natalité et à longue espérance de vie, le débat sur les retraites a eu lieu il y a plusieurs années déjà. En 2001, l'âge de la retraite fut repoussé à 65 ans. Et le gouvernement mit en place des incitations financières pour pousser les Allemands à cotiser parallèlement de façon privée. En 2007, nouvelle réforme : l'âge du départ à la retraite est repoussé de 65 à 67 ans d'ici 2029. Une décision appuyée par les sociaux-démocrates au sein de la Grande Coalition. Un rapport révélait récemment que de plus en plus de seniors incapables de joindre les deux bouts continuent à travailler au-delà de 67 ans et la Bundesbank recommandait de repousser encore l'âge de la retraite à 69 ans. Les Allemands ont donc du mal à comprendre que la France soit autant à la traîne. La retraite précoce des cheminots ? à 52 ans pour les employés de la RATP ? est pour eux le symbole de privilèges d'un autre âge.

Quatrièmement : que ce mouvement soit si peu cohérent politiquement. Dans les rues, c'est la gauche et l'extrême droite qui manifestent côte à côte. « Les gens, observe la correspondante à Paris du Süddeutsche Zeitung, qui manifestent pour leur retraite et contre le président Macron poursuivent ce que les Gilets jaunes ont commencé. Ils expriment une colère diffuse qui ne s'inscrit pas dans une ligne politique commune. Qu'il y ait des militants d'extrême droite dans les cortèges leur est a priori complètement égal. »

Vu d'Allemagne, le mur de la grève est avant tout un test pour Emmanuel Macron qui risque de s'y casser des dents. La réforme des retraites est le projet le plus ambitieux de Macron qui avait promis durant sa campagne de s'attaquer à ce dossier très impopulaire. Un an après la révolte des Gilets jaunes, il y va de sa crédibilité et peut-être aussi, à terme, de sa survie politique.  https://www.msn.com/fr-fr/news/france/l … ar-BBXR8sA .jean luc  ;)

Bonjour !

alors là, je suis 100% d'accord !

Cette grève n'est que politique et pour faire ch.. le monde. Oui, personne ne sait de quoi il va retourner mais certains SAVENT qu'ils vont perdre 900 euros/mois ;).

Si on compte les jours non bossés chaque année par la SNCF, cela doit être impressionnant. Et qu'ils ne nous disent pas qu'ils font grève pour "nous".  Perso, je ne leur ai rien demandé.  Les gens ont besoin de se déplacer et donc, plusieurs fois par an, ils ne le peuvent pas.  Comme je savais qu'il y aurait le bordel en France à compter du 5.12, j'ai prévu de ne pas rentrer en France pour Noël.  Bien sûr, il y a plus grave dans la vie mais c'est quand même un monde d'être l'otage de ces ordures. 

Le problème aussi, c'est que le gouvernment (quel qu'il soit) s'y prend toujours comme un éléphant dans un magasin de porcelaine alors cela ne fait qu'envenimer.

Dans un pays comme la France, il faut beaucoup de pédagogie, de psychologie, de négociations et non pas foncer comme un taureau.

Ce qui va se passer, c'est que l'opinion publique va très vite se retourner contre eux surtout que les fameux régimes spéciaux ne représentent que 3% des salariés.

Je ne m'étendrai pas sur les terroristes jaune pisse mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce "mouvement" n'est pas dissous et ses chefs arrêtés. Quand on les entend menacer de mort le président de la République sur tous les plaeaux de télé en toute impunité, on peut dire qu'il y a quelque chose qui cloche.  Les gens ne peuvent pas circuler, bosser, se promener le weekend dans les villes françaises; pas mal de magains et autres entreprises ont dû fermer, mettre leur personnel au chômage.  Depuis 1 an, j'appréhende chaque samedi.  Qu'on envoie l'armée, voire la légion et qu'on règle le problème une bonne fois pour toutes.

J'ai vraiment la rage de voir ce que ce pays devient mais qu'on interdirse d'abord toute cette chilenlit..

encore un rapel , les insultes comme la grossiéretée , ne sont pas de mise ici , celas n'a rien avoir avec le politiquement correct . faire appel á l'armée pour régler le probléme ,seul les didactures le  font . L'armée a un devoir de reserve , imposer par la constitution . le droit de gréve et de manifester existe et garantie par la constitution . pour ma part je suis pour la suppréssions de certains régimes spéciaux notablement ceux lier aux fonctionaires ou la fonction plublique , ou entreprise pliblique (RATP,SNCF, port autonome,etc ,etc ceux qui sont difficidaires , pour ceux qui sont égilibrer ,exedentaires  pourrais resté , mais avec une interdiction par la suite de rejoindre le régime de base . les régimes spéciaux ont un déficite de 5,3 milliard (2017),et ceux malgrés le transfer de fond organiser par les autres branches de la sécu ,comme la maladie par ex , le tout sont payer par les français avec les impôts  , en economissant sur la maladie , (Forfait de 3 jours,médicament) . Les fonctionaires doivent être aligné sur le privé . En allemagne on as supprímer le statut des fonctionaires il y a plus de 20ans  , ne reste fonctionaires que les ministére reganien comme police ,justice, budget, defence ,affaire etrangéres . jean luc  ;)

pardon, mais les "gj" ne sont pas des démocrates mais des extrémistes guidés par la seule violence. Dans n'importe quel pays, ils auraient été stoppés dès le début.  Visiblement la police ne suffit pas et oui, il faudrait l'armée (comme on avait bien l'armée dans les rues après les attentats et tout le monde trouvait ça normal).  Les voir vandaliser les centres villes, y compris les monuments,, menacer de mort les adversaires n'est pas acceptable et il convient de les calmer.  Dans aucun pays, même en UE, on accepterait cela. Beaucoup de gens en France et ailleurs voient la main et les finances de l'étranger et j'y crois aussi.  Aux éleclions européennes, les gj ont fait un score de .. 0,9% alors la messe est dite. Pour moi, de voir les "leaders" sur tous les plateaux de télé menacer de mort le président de la République, appeler même au .. viol de son épouse est condamnable et doit être condamné mais en France non "démocratie" oblige, ils en ont le droit.  Comment peut-on défendre, même comprendre,  de tels délinquants ? Moi, je n'en ai pas les capacités.

Re les retraites (je lisais que la France avait le meilleur système de l'UE), cela va dans le même sens que les "gj" car les syndicats en France sont pour la plupart des communistes et quoi qu'on fasse, ils ne seront jamais contents.  On a face à face un gouvernement maladroit et des radicalisés qui ne se soucient que de leurs propres intérérêts. 

En outre, même en UE, beaucoup de pays interdisent la grève aux fonctionnaires.

L'anarchie, pour moi, n'est pas la démocratie. et depuis novembre 2018, c'est l'anarchie en France.

Il faut dire aussi que Macron gêne beaucoup à l'étranger, tant en UE qu'ailleurs et donc tout est fait pour le destabiliser.  Certains étrangers, genre, bannon, salvini, orban ne se sont pas gênés pour supporter ouvertement (financièrement aussi ?) les "gj"

Quant à comparer la France et l'Allemagne, cela ne sert à rien car c'est comme comparer des pommes et des oranges.  Si on veut comparer la France à d'autres pays, il faut le faire avec des pays proches par la culture, la mentalité, les conditions, comme par ex l'Italie...

je soutient pas les gilet jaunes ni leur débordement  , mais je le redit le drois de gréve et de manifestation est inscrit dans la constitution . l'armée est equipé de materielle de guerre , se serais un carnage , les militaire le savant eux  , ils resterons dans les casernes . une chose est possitif c'est un conflit syndicat -gouvernement  , les syndicats sont dans leur rôle , ils défendent leurs adhérents  , je ferais remarquer que la plupart des cortéges ont respecter la loi ,il y a eu beaucoup moins de casse  qu'avec les gilets jaunes auquel tu donne trop d'importance .  Aucun responsables syndicaux ,ou ayant des responsabilitées dans un syndicats ont menacer qui que se soit , pas plus Macron ou sa femme , ne pas confondre avec les speudo   autoproclamé chef de .... . J'etais coco , CGT , quand j'etais jeunes  ;) , quand dans le commerce on luttais contre le travail le dimanche , personne nous soutenez , pas plus les fonctionaires , que les autres les clients  ,qui eux voyais que des avantages , maintenant tous les dimaches les magasins sont ouverts ou presque  ,la nuit avec des robots qui cotisent pas aux sytéme de santé ,et les gens y vont en masse , maintenant ils scanne eux même les articles , comme ça plus de caissiéres á payer ,plus de chômage  , alors je me dit que les gens ont ce qu'ils  méritent . jean luc  ;)

Bonsoir !

Je fais une grande différence entre des syndicalistes qui manifestent pacifiquement lorsqu'ils savent pourquoi ils protestent et des hordes de sauvages, qui sont maintenant présents à chaque manifestation.  Perso, je n'ai jamais entendu les syndicats, comme par ex la CGT, condammer la violence des ultras.  Ils se rendront compte très tôt que c'est contre productif car la majorité de la population va se retrourner contre eux.

Si je donne de l'importance aux "gj", c'est parce que chaque samedi, les centres villes sont vandalisés, interdits à la population qui veut y aller travailler, se promener, faire des achats ...  et cela va continuer tous les samedis.

L'armée a bien été mise dans les rues lors des attentats et les soldats n'ont jamais tiré sur qui que ce soit et donc, je suis pour mettre l'armée, à titre de dissuasion. Et si un jour, la police ne peut/veut plus assurer, on fait quoi ? On laisse ces sauvages nous terroriser ? A savoir aussi, que ces vandales sont "recrutés" dans toute l'Europe (la semaine dernière, un couple de belges a été attrapé).

Ainsi, une toute petite minorité prend en otages l'ensemble des Français.  Il y a des gens ces jours-ci qui doivent se déplacer et ils font comment ? Certains ont rdv pour du boulot, d'autres doivent aller à l'hopital, au tribunal, passer examens, etc etc .. Il y a de nombreuses raisons de devoir se déplacer et les gens ne le peuvent pas. 

Je ne comprends pas que le gouvernement (celui-ci ou les autres) laisse s'installer la chienlit. Cela va durer des semaines, les gens ne vont pas pouvoir fêter Noël (pour moi, ce n'est pas une tragédie mais pour certains c'est très important), ne vont pas pouvoir partir en vacances et donc aussi pertes pour le secteur du tourisme et donc aussi chômage...  Ils vont réagir quand ? Quand le pays sera à feu et à sang et que l'économie aura perdu des milliards d'euros ?  Quand on gouverne, il faut savoir anticiper et ne pas foncer tête baissée droit dans le mur.  Le fait d'être élu ne donne pas tous les droits, sinon on pourrait dire qu'Hitler avait raison puisqu'élu.  Perso, je mets le gouvernement, très maladroit et les syndicats avec leur mauvaise foi dans le mec sac.

Si c'est la mierda, ça va finir comment ? La guerre civile ? La dissolution de l'AN avec le risque d'avoir cohabitation avec mélanchon ou le pen ?  C'est ce que veut le gouvernement ?  Macon veut-il gouverner avec eux ?

Encore une fois, on n'est pas sortis de l'auberge et depuis novembrer 2019, la France est anxiogène.

Que chacun y mette du sien ! Dans la vie, il faut faire des compromis.

Expatd30yrs+ :

Je fais une grande différence entre des syndicalistes qui manifestent pacifiquement lorsqu'ils savent pourquoi ils protestent et des hordes de sauvages, qui sont maintenant présents à chaque manifestation.  Perso, je n'ai jamais entendu les syndicats, comme par ex la CGT, condammer la violence des ultras.  Ils se rendront compte très tôt que c'est contre productif car la majorité de la population va se retrourner contre eux.

alors lá  moi je peut te dire que pour les syndicats  , la sécuritée des manifestations est un soucis majeur , le 1mai   2019 le cortége as  été attaqué par un milliers de blak bloc , martinez le responsable de la CGT á du partir  , je pense pas qu'il soit d'accord avec eux  . Lá on est dans un conflit normal syndicats contre gouvernement , les syndicat veullent le retrait  de la réformes , et joue la carte de la gréve , le  gouvernement  q ui non  ,mais laisse ouverte la porte pour apporter des modification ,tout en jouant sur l'opignion plublique  , Jean luc ;)

PS pour le  moment c#est 59% pour les syndicats 41% pour le gouvernement   ,dans les jours q ui vont suivre la quote des syndicats va baissée

Bonjour !

",dans les jours q ui vont suivre la quote des syndicats va baissée"

Oui, on peut s'y attendre.  Quand les gens vont commencer à en avoir marre de ne pas pouvoir se déplacer, ils vont se détourner des grévistes et c'est ce qu'attend le gouvernement.

Perso, je les mets dans le même sac : syndicats, en particulier cgt, qui sont systématiquement contre tout et le gouvernement, très maladroit et "amateur".  Personne ne veut négocier mais ils vont devoir le faire quand la France sera dans un m..Rdier pas possible.  A chaque fois, c'est pareil, et moi, qui suis à l'étranger, de surcroît dans un pays où les gens gagnent des clopinettes, j'en ai honte... Vu l'état d'esprit des syndicats, le gouvernement aurait dû passer plus de temps à expliquer, à négocier.  Si cela dure longtemps, Macron ne sera pas ré-élu et on aura qui à la place ? Mélanchon ? Le Pen ? Rien de réjouissant et Macron devrait comprendre que la majorité des Français sont contre lui sur ce coup.

Moi, j'ai voté Macron aux 2 tours mais la prochaine fois, je voterai blanc ou nul. Si Le Pen est au 2e tour, et bien ils se dém..ront sans moi.

quand tu veut  reformer en France , tu  as toujours des gréves des manifs  .  la France finance sa politique sociale avec les impôts  ,donc les taxes  . pour moi les régimes spéciaux déficitaires  sont une honte ,car payer gracement par des gens qui aurons le minimun veillesse .  en France il y a pas de dialogue sociale , celas coule l'économie française . le patron c'est l'ennemie , on va jamais loin  comme ça .  ils vont devoir négociers , le s syndicats c'est 8% des salariers en France  .  ceux qui soutienne la gréve c#est 59% , c'est loin des 85-90%des grande gréves  de 1995 . jean luc  ;)

Quand on voit les images https://www.msn.com/fr-fr/actualite/fra … li=AAaCKnE , celas laisse réveur   . les syndicats ont pris de grand risque ,l'histoire va juger  . jean luc  ;)

Cela me rappelle une blague:

Un chinois travaillait dans une usine française en faisant des cadences infernales au bonheur de son patron. Puis un jour, en visitant son usine, le patron a vu son ouvrier chinois favori assis à ne rien faire. Il lui a demandé pourquoi ne faisait-il quasiment plus rien depuis quelques temps. Le chinois lui a répondu que maintenant il était naturalisé français. Donc il faisait la grève comme ses compatriotes...

jean luc1 :

quand tu veut  reformer en France , tu  as toujours des gréves des manifs  .  la France finance sa politique sociale avec les impôts  ,donc les taxes  . pour moi les régimes spéciaux déficitaires  sont une honte ,car payer gracement par des gens qui aurons le minimun veillesse .  en France il y a pas de dialogue sociale , celas coule l'économie française . le patron c'est l'ennemie , on va jamais loin  comme ça .  ils vont devoir négociers , le s syndicats c'est 8% des salariers en France  .  ceux qui soutienne la gréve c#est 59% , c'est loin des 85-90%des grande gréves  de 1995 . jean luc  ;)

Bonjour !

100% d'accord !

Mais quand on a syndicats (enfin je parle des plus radicaux et qui ont malheureusement la majorité des syndiqués) qui sont systématiquement contre tout et dont le seul but est de renverser le système, il faudrait que le gouvernement (peu importe qui) puisqu'il lui faut composer avec syndicats marche sur des oeufs et malheureusement ce n'est pas le cas.  Ainsi, pour la réforme du moment, surtout qu'elle ne va pas commencer demain, il aurait fallu que le gouvernement et "partenaires sociaux" discutent, négocient pendant au moins des mois mais non, le gouvernement fonce comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.  On perçoit déjà la fébrilité du gouvernement qui ne sait pas comment se dépatouiller.

Perso, j'en ai marre de toute cette chienlit qui semble "normale" en France.

phipiemar :

Cela me rappelle une blague:

Un chinois travaillait dans une usine française en faisant des cadences infernales au bonheur de son patron. Puis un jour, en visitant son usine, le patron a vu son ouvrier chinois favori assis à ne rien faire. Il lui a demandé pourquoi ne faisait-il quasiment plus rien depuis quelques temps. Le chinois lui a répondu que maintenant il était naturalisé français. Donc il faisait la grève comme ses compatriotes...

Bonjour !

MDR ! C'est triste mais c'est la réalité....

PS: De plus, ayant plus de 30 ans à l'étranger, plusieurs pays, j'ose dire que beaucoup de Français sont fainéants, ils sont toujours fatigués (c'est incroyable combien de fois on entend le mot "fatigué" en France).

sauf que  il y as peu de gréves dans les usines françaises  et que la productivitée est trés elever  . ce qui suit pas se sont les salaires , avec  les prélévement sociaux qui explosent  .  . pour les retraites c'est aux partenaires sociaux de gérer le systéme de retraite ,pas á l'état  de le faire .  si les régimes sociaux reste comme celas  , l'etat n'a qu'a voter une loi qui empêcheras celuis ci de voter les crédits aux régimes déficitaires estimant que c'est pas son rôle . par ex  le régime de la SNCFse sont les bénéficaires de ses régimes qui devrais assumer la charge sociale  de la retraite  170 000actif devrons payer pour plus de 300 000 retraités , soit on augmenter les cotisations ,soit on descend les prestations  .  les paysans comme les commerçants eux serons les gagnant  ,d'ailleur ils sont pas dans la rue .  jean luc  ;)

Nouvelle discussion