Un futur expat de plus se prepare pour aller vivre en Crète

Bonjour,

Je m'appelle Hugues, 45 ans, fonctionnaire et amoureux de la Crète.
J'envisage de m'établir en Crète et je me donne entre 3 et 5 ans pour y parvenir.Je dois apprendre la langue, préparer mon départ(immo,travail,santé) et surtout retourner encore plusieurs fois en "touriste" afin de définir clairement où je veux résider en Crète.Je sais déjà que je ne souhaite pas le littoral.Je suis déjà allé mais dans la région de Lassithi et vers Hersonissos.
Je souhaite non seulement résider mais aussi m'intégrer parmi les Crétois et y travailler.
Cela ne peut se faire en 6 mois.
Voilà le tableau sachant que à mon âge, n ne veut pas se "rater".Je suis ouvert à tout échange.
Merci

Bonjour Petit Loulou !

bienvenue au futur expat en Crète .... C'est un peu comme nous , ça fait des années que nous allons en Crète en touristes , maintenant nous avons une maison de vacances là-bas et espérons y passer notre retraite dans heu ...... pas mal d'années vu notre âge loool . Nous ne pouvons pas avoir un travail en Crète mais nous voudrions pouvoir faire de la location pour nos vieux jours ....

en tout cas , bonne chance dans vos projets !!!

Peut être pourrez vous me compter parmi vos futurs locataires?
Quelles sont vos conditions?
J'aimerais passer un peu de temps en Crète en plein hiver, histoire de voir le pays dénué de touristes.
Vous êtes dans quel coin??
Merci pour vos encouragements

re bonjour Hugues ,

nous sommes dans l'apokoronas à l'ouest de la Crète dans le village d'Exopoli .Nous sommes à 3 km de la mer mais vous dites ne pas vouloir être sur le littoral ( après Hersonissos , je peux comprendre ^^ ) . Notre maison fait 50 m2 donc je ne sais pas si vous avez une petite famille mais nous sommes un couple , d'où ce choix ( et surtout à cause du budget  :D  .

Vous pouvez la voir sur son site ( voir site web sous notre photo ) .Vous pouvez aussi nus joindre directement  par là si vous voulez .

Si vous êtes fonctionnaire actuellement , ça va vous changer d'être à votre propre compte ...Vous n'avez pas peur ?

Bonne chance cher Hugues !

Et : courage  :top:

Je viens d'aller voir votre site.C'est charmant.Pourquoi pas envisager une petite virée cet hiver.Avant de m'installer je veux connaitre la mauvaise saison là-bas...
Quant à ma qualité de fonctionnaire, non je n'ai pas peur.Je vais tout de même essayer une mutation par le biais des Affaires Etrangères s'il y a des places et sinon..ben tant pis.Etre fonctionnaire en France apporte certes un salaire fixe chaque mois et la sacro sainte sécurité de l'emploi mais c'est comme partout, lorsque l'on ne veut pas de vous on vous fait partir, point final.
Je me suis toujours débrouillé, j'y arriverai aussi en Crète, mon vrai challenge est de maitriser la langue car ça ouvre bien des portes au niveau boulot...
Pour ce qui est d'être à mon compte c'est une éventualité mais je prendrai également un emploi salarié.
Je fais déjà un peu d'immobilier locatif ici en France et je pense que cela peut m'aider à boucler les fins de mois si  besoin .
L'important est surtout de faire partie intégrante de la communauté crétoise, d'être assimilé à un crétois tout en en étant pas un.Je ne désire pas rester l'immigré qui "pique" le boulot des crétois et qui ne comprend rien, ne participa à rien et du coup n'a rien à faire là.
Bonne journée

Croyez moi et sans vouloir vous décourager, ce n'est vraiment pas la bonne période pour venir en Grèce et y travailler.
Sans parler la langue vous ne trouverez pas grand chose sans parler du salaire qui avoisinerait au mieux les 600 euros. Se mettre à son compte pourquoi pas mais ça va etre le parcours du combattant au niveau des démarches administratives. Je suis aussi à mon compte et pourtant je parle couramment la langue.
Quant aux impots pour vous donner une idée de ce que nous impose la troika, une amie a gagné et déclaré cette année 5000 euros avec 20% d'impots pris à la source sur son revenu brut et après déclaration les impots lui réclament 250 € de plus!!
Les impots sont très très élevés, beaucoup plus qu'en France. tout ça pour satisfaire les créanciers, ça ne peut pas tenir mais en attendant il faut les payer.
Donc bien réfléchir avant de se lancer.

Bravo au post précédent, sans vouloir vous décourager, j'habite en Grèce depuis 10 ans, et suis arrivée avant la Crise, c'était déjà difficile de trouver un job si on ne parlait pas grec. Pourquoi n'envisagez vous pas plutôt de louer un petit logement et passer toutes vos vacances déjà en Crète, en hiver aussi- c'est totalement différent de l'été- et décider si vraiment vous aimez la saison basse.

Petit Loulou :

Je viens d'aller voir votre site.C'est charmant.Pourquoi pas envisager une petite virée cet hiver.Avant de m'installer je veux connaitre la mauvaise saison là-bas...
Quant à ma qualité de fonctionnaire, non je n'ai pas peur.Je vais tout de même essayer une mutation par le biais des Affaires Etrangères s'il y a des places et sinon..ben tant pis.Etre fonctionnaire en France apporte certes un salaire fixe chaque mois et la sacro sainte sécurité de l'emploi mais c'est comme partout, lorsque l'on ne veut pas de vous on vous fait partir, point final.
Je me suis toujours débrouillé, j'y arriverai aussi en Crète, mon vrai challenge est de maitriser la langue car ça ouvre bien des portes au niveau boulot...
Pour ce qui est d'être à mon compte c'est une éventualité mais je prendrai également un emploi salarié.
Je fais déjà un peu d'immobilier locatif ici en France et je pense que cela peut m'aider à boucler les fins de mois si  besoin .
L'important est surtout de faire partie intégrante de la communauté crétoise, d'être assimilé à un crétois tout en en étant pas un.Je ne désire pas rester l'immigré qui "pique" le boulot des crétois et qui ne comprend rien, ne participa à rien et du coup n'a rien à faire là.
Bonne journée

Je vais en Grèce depuis 1985 chaque année, et connais bien la Crète, quelque soit les lieux. Je puis vous décrire avec précision la plage de Vaï il y a 27 ans et comparer avec maintenant,.
Ce qui me déconcerte toujours, c'est de lire cet enthousiasme un peu aveugle de certains, non pas que je critique, mais je sais qu'à coup sûr ils vont se planter. Et c'est bien dommage. Si je les avais en face de moi, je pourrais leur donner tant de détails, non pas pour leur faire peur ou les dissuader, car le choix final ce seront eux qui vont l'assumer. Dans l'île où je visite depuis 27 ans ( et j'ai visité pratiquement toutes les Cyclades et le Dodécanèse ) l'an passé, il y a eu 34 fermetures de boutiques. Les locations ont fait le plein du 18 juillet et ce sera jusqu' au 25 août environ. Comment obtenir un revenu annuel sur 2 mois de rentrée d'argent. Un miracle peut-être ?
Elefsina a brossé un tableau très réaliste que je partage totalement, sans aucune réserve.
Les réussites d'étrangers sont une perle rare actuellement.
Puis je citer un ancien message d'un membre qui, aveuglé par le ne sais quel cliché ou rumeur, affirmait que les investissements français en Grèce repartaient compte tenu du creux de la crise. De mon côté je constatais que Carrefour, associé à Marinopoulos, qui venait de retirer ses "billes"...et puis Le Crédit Agricole associé à Emboriki à hauteur de 600 millions d'Euros qui a revendu toutes ses parts. Emboriki ( Banque Commerciale de Grèce et 2 ème banque du pays ) qui en quasi faillite a été rachetée par Alpha Bank ( ou a fusionné ...?).
D'un côté un avis un peu euphorique, et de l'autre des faillites ou fermetures en masse.
Sans parler de la quantité de ceux qui font le dos rond et tente de passer la crise, et ils sont nombreux.
Donc d'un côté le rêve éveillé et de l'autre la triste réalité.
Je sais que suite à ce message témoignant de la réalité je vais essuyer des critiques, j'y avais eu le droit la dernière fois, mais un des membres le plus "éveillé" est reparti dans sa Belgique natale. Aucun commentaire de sa part sur cette déroute prévisible. Dommage !
La location : D'abord, la grande majorité de la demande se situe le plus proche possible de la plage. Si vous êtes éloignés, la demande sera moindre, mais le tarif aussi !
Ensuite, actuellement, des mesures de vérifications de déclarations des studios loués sont mises en place par l'OET
Même Booking réclame le document d'inscription à l'organisme de location pour vous publier sur leur site. C'est nouveau de l' an passé.

Il y a un seul point où je suis en désaccord avec Elefsina : L'imposition grecque.
J'en avais marre d'entendre mes amis grecs défendre cet avis de grecs plus lourdement imposés que les français.
Alors je les ai mis au défi d'arriver avec leurs revenus, leurs charges et impôts.
Nous avions ( mon couple ) à métier égal un revenu supérieur de 30 % à celui de nos interlocuteurs.
Les charges d'eau ( un peu moins chère compte tenu des normes françaises drastiques sur les analyses et filtres etc) mais peu, l'électricité grecque était environ au même prix.
C'est alors qu'ils m'ont opposé leur nouvelle taxe immobilière annuelle de 240 euros.
Je leur ai montré la mienne et très ancienne ... de 140 euros, ils ont alors bondi en affirmant que la leur était bien plus forte. Ils ont vite déchanté quand je leur ai montré que 140 euros c'était pas mois !
Ensuite quand je leur ai montré ma taxe foncière qui est quasi équivalente, ils ont frisé la syncope.
Alors je ne vous dis pas quand nous avons comparé notre taux d'imposition qu'ils croyaient inférieur au leur.
Dans le groupe il y avait un professeur de lycée français et un grec, même matière et en retraite tous les deux, même âge.
Le français, salaire sur 12 mois, aucune prime particulière. Le grec, salaire sur 14 mois, oui ! et il est parti en retraite avec une prime de 130.000 euros. Véridique puisque nous avions le document devant nous.
De plus, constatant que leur train de vie était bien supérieur au nôtre , nous avons eu leur précision, que le matin au lycée, ils se reposaient un peu car en après midi, car pas de corrections, et liberté totale, ils donnaient des cours particuliers pendant 4 ou 5 heures. Et à un tarif plus important que leur tarif horaire d'enseignant grec.
Surprise - surprise.
Que la troïka impose un tas de choses, c'est le refrain grec habituel. Car aucun ou rares sont ceux qui assument une certaine responsabilité dans ce qu'il leur arrive.
Exemple : Ils me disent être "étranglés" par la Troïka, cette troïka est certes impersonnelle, mais elle semble à l'origine de tous leurs maux. La liste "LAGARDE" de la banque HSBC transmise à la France et qui a permis de récupérer 12 à 13 milliards d'Euros en 2015, a été distribuée il y a 2 ans aux gouvernements européens qui la demandaient. La Grèce l' a demandée et obtenue. Quelle mesure depuis = RIEN !
Venitzélos, ex ministre intérrogé à la télé à ce sujet = sa réponse " ce n'est pas d'actualité" !
Véridique.
180 milliards d'Euros grecs planqués en Suisse. Ne parlons pas de Chypre et autres paradis fiscaux.
Plus de la moitié de la dette grecque ! Plus de 10.000 popes payés par l'Etat grec que nous voyons passer en 4 x 4, Mercédès etc. En passant, le Président de la Démocratie Grecque était à Tinos, en C3 Citroën...! Garé à côté de la Mercédès 300 de l'archi pope. Nous entendions les commentaires des étrangers , pas ceux des grecs.
Quand les grecs nous parlent des fonds européens, nous leur demandons par qui ces fonds sont approvisionnés ? Leur réponse par les banques. Ensuite par qui les banques sont approvisionnées, leur réponse par les particuliers.
Et d'un seul coup ils découvrent que l'argent des banques c'est le nôtre, c'est le leur !
Et quand nous abordons les exemples concrets de corruption, ou le paiement généralisé au noir, ils répondent que tout le monde le fait donc on le fait.
Les dernières mesures promises, un peu comme les promesses lors du prêt de 240 milliards de 2010, je ne crois pas du tout à leur mise en place.
L'avenir nous dira rapidement si j'ai raison ou tord.
Elefsina .... si tu as un mail, mets le moi en message privé en toute confiance...
Je vais te faire parvenir des photos ou nous avons été officiellement invités par votre Président à déposer une couronne de lauriers au monument du Elie, le 15 août dernier.
Ce passage a été vu sur Skaî TV.
Sur la couronne un bandeau bleu blanc rouge avec l'inscription :=, je l'écris en phonétique car j' ai des soucis avec mon clavier grec :  "Ailina , Thimissou oti i Gallia inai fili sou "
Nous avons vu des personnes âgées pleurer à la même hauteur que fut leur soulagement quand ils ont appris la signature de l'accord il y a 15 jours.
De les voir nous a énormément émus.
De leur dire que le pire était derrière eux, la réponse fut " ailpizoumai ".
C'est notre voeux le plus cher. ET cette invitation officielle était fortement demandée par les locaux...
Nous nous efforçons de promouvoir l'économie locale depuis 1987, et plus encore récemment et ils nous en furent reconnaissants.
Elesfina la phrase que nous avons entendue cette année est un peu crue, mais ce serait trahir que d'en changer un seul mot " Même dans la merde, ils continuent de rester hospitaliers , c'est beau ".
Bonne journée,

Christian Tinos a raison ... Nous avons remarqué nous aussi toutes les boutiques fermées autour d'Aghios Nikolaos de 2012 à 2013 ... c'était impressionnant et tellement triste .

Nous nous demandions où étaient passés le petit restaurateur du coin , et cet artisan du petit village de Krista ....

L'année suivante , nous sommes repartis plus vers l'ouest ( là où nous avons trouvé notre petite maison de vacances ) , les dégâts étaient un peu moindres .

Quand tu dis "Elefsina" je pense que tu parles de moi Christian? donc moi c'est Elenitsa :)

Je parlais surtout des indépendants. Nous payons 28% sur notre revenu brut + un forfait de 500 € minimum car nous sommes considérés d'office comme fraudeurs.
Je ne sais pas si tu as entendu mais à partir de l'année prochaine nous, professions libérales, devront payer d'AVANCE nos impots. Merci le mnimonio.
Sans compter OAEE, le régime d'assurance sociale pour les indépendants, qui coute 250 euros par mois, quels que soient tes revenus même si tu gagnes 0. En France avec le régime d'autoentrepreneur tu payes 20 % de charges sur tes revenus et c'est tout.
Par contre il ne faut pas toucher aux fonctionnaires et encore moins à l'Eglise où comme tu dis les Popes roulent en 4x4 et qui sont en business quand ils voyagent en avion alors que les ministres grecs sont sur des avions de ligne régulière en classe éco!
Ce troisième plan de sauvetage ne va pas fonctionner, pas plus que les deux premiers. Ils ne tapent pas sur les bonnes personnes. Ils ont refusé de ponctionner les plus riches sous prétexte qu'ils vont partir à l'étranger. Mais l'argent des plus riches est déjà en Suisse ou ailleurs depuis longtemps.

Bonjour Elenitsa !

Les indépendants seraient considérés comme des fraudeurs.
OK, mais tu ne précises pas si c'est le cas ou pas. Et si tu veux des exemples concrets je puis t'en donner, la liste ne manque pas. Un seul ... allez, les vérificateurs fiscaux sont venus sur Syros. Un cadre touchait 2200 euros par mois. Sur son compte en banque 1.200.000 euros ( source officielle ) , les vérificateurs lui ont demandé l'origine de ces fonds, il a répondu dans un premier temps le loto, les vérificateurs lui ont opposé une lettre du loto comme quoi il n'avait rien perçu, puis il a évoqué une succession, les vérificateurs avaient d'abord vérifié avant de le rencontrer.
Alors il a demandé une feuille de papier, et il a inscrit de tête une liste de noms avec le montant de la "fakailos" ( dessous de table ou enveloppe )
Les vérificateurs en 3 ème place de la liste ont trouvé le nom de leur supérieur hiérarchique.
La vérification 2 jours après s'est arrêtée.
Ou bien aussi la dame qui signait les permis de construire il y a 15 ans, et qui en bloquait environ 140.
Je suis allé voir tous les architectes et nous avons évalué la somme de travaux d'artisans et autres équipements que cette dame bloquait en conséquences. Imaginez la somme ....140  X  une moyenne de 50.000 € ...
Il a fallu que nous allions voir le médiateur de la République à Athènes ( proche d'Ethniki Amina ) pour lui donner la liste des permis en attente depuis plus d'un an.
Mais aussi les 40 photos qu'elle avait demandé d'une maison, et les 40 autres photos demandées 6 mois plus tard.
Elle avait contesté la véracité des photos, car sur une c'était à dominante verte, et l'autre l'herbe était grillée.
Nous lui avions précisé que la première série c'était en hiver et l'autre en été !
Nous avons calmement informé ce médiateur, que la "rigolade" avait ses limites. Que si avant 15 jours ces permis n'étaient pas obtenus, nous revenions vers les médias avec une action publique au Parthénon.
1 semaine et demie après, tous les permis étaient arrivés dont le mien !
Imagines l'accueil des artisans et des architectes, ils en reparlent encore.
La dame en question a été virée, et remplacée par un conseil avec plusieurs personnes.
Et nous avons appris qu'elle avait précédemment été virée comme directrice d'un hôpital, et une autre firme...


Si je te dis que pas plus tard qu'hier soir, à une fête de village, nous chantions "Stin Elefsina mia fora"... et que cet air me trotte depuis dans la tête, tu comprendras de suite mon erreur de pseudo !
Oui, je suis au courant de la hauteur des impôts actuels, des nouveaux, mais pas encore complètement de ce qui sera mis en place maintenant. Et que tu précises les professions libérales, c'est bien.

Sur le plan des "autoentrepreneurs" français, il a circulé un tas d'erreurs telles que ils ne paieront pas d'impôts etc..alors qu'en réalité cet impôt était prélevé à la- source-, ce qui était nouveau pour nous.
Je te rappelle simplement que pour une petite profession libérale en France, le taux d'imposition atteint rapidement 40 %. Mais aussi que le taux de 75 % a été retoqué par le Conseil Constitutionnel comme " confiscatoire". Je n'ose imaginer entre 40 et 75 la réaction en Grèce si ceci était simplement évoqué.
Là où je réside en Grèce, il y a dans mes voisins proches 2 économistes français, dont un d'origine grecque. Mais aussi 3 émigrés qui sont partis au Québec il y a 30 ans, et sont revenus en Grèce pour leurs vieux jours.
Globalement, et pratiquement unanimes, nous sommes effarés de ce qui est raconté aux grecs sur diverses télés.
Mais encore plus de voir une majorité de grecs reprendre ces clichés ou erreurs.
Quand on explique localement que si l'impôt ne rentre pas en imposition directe, s'il n' y a pas ou trop peu de vérifications, mais aussi d'amendes, mais aussi d'amendes ensuite payées, et bien un des seuls leviers de l'Etat est de relever le taux de TVA. Alors que ce dernier soit passé de 13 à 28, ceci va permettre à l'Etat de voir rentrer des ressources. Enfin, si la majorité des grecs cesse de payer les artisans et bien d'autres métiers de la main à la main.
Je les entends "gémir" parce que IKA ne rembourse presque rien. D'où viennent ses ressources ? Du paiement des gens de la cotisation.
Travail au noir = pas de cotisation, donc remboursement de l'IKA minime.
Près de chez moi, un retraité de 44 ans. Il est allé voir un politique, et a été mis en préretraite . Il touche et ....retravaille au noir.
Tu es pessimiste, moi aussi, car Je pense que ce prêt est bien le dernier.
Si les mesures votées par le parlement ne sont pas suivies de faits tangibles. Ce sera la fin de la fin.
Ces économistes voisins en congés sont aussi surpris que tant de députés s'imaginent que de sortir de l'Euro, de revenir à la Drachme va les sortir de tout ! Comment peuvent-ils rêver à ce point ?
J' ai même entendu que se tourner vers la Russie ils seront économiquement aidés.
C'est vrai que la Russie est dans un tel état qu'elle va de suite prêter à un Etat qui n'est pas solvable.
Les Russes ont des stratégies économiques souvent bien pensées, mais il ne fat pas les prendre pour des "neuneus".
Si je devais résumer la situation de manière rapide :
La Grèce que j'ai très bien connue depuis 1985 ( 30 ans cette année en juillet ) était assez pauvre, je me rappelle les kilo de karpouzi à 9 drachmes sur la route étroite entre Athènes et Rafina. Le Péponi était à 12 Drachmes...
Les grecs de mes amis ne pouvaient emporter que l'équivalent de 60 euros en France...! Et sur présentation de leur passeport et du billet d'avion.
L'ouverture du crédit par les banques, ce fut le déferlement, car avant c'était pratiquement inaccessible.
Sur Tinos, le nombre de constructions stoppées est énorme. On emprunte et on ne rembourse pas.
Je me rappelle avoir écrit vers 2010 un copier-coller des stats sur les voitures neuves grecques. Sur l'année, 10 % des voitures neuve achetées étaient saisies par les banques car les mensualités n'avaient pas été payées dès la première année.
Les grecs s'élèvent contre la position de Mme Merkel, mais l'Etat paie une Mercédès neuve noire à chaque député.
Hors avantages annexes, un député grec touche près de 8.000 euros ( source du parlement grec ) alors que le député français touche 4400.
En Grèce pour 20.000.000 d'habitants ( environ et arrondis), 300 députés, en France 540 je crois, donc si nous faisons le rapport,  ceci devrait dire qu'en France ce serait près de 1.500 députés.
Chaque pays est libre de décider. Certes, mais pas avec l'argent des autres....car les fonds européens c'est l'argent des autres, les euros ne pleuvent nulle part.
La France verse 14 milliards d'Euros à l'Europe, fruit des impôts collectés...Elle touche en retour 8 milliards ( Politique agricole commune etc...)
Ou va la différence. Ce simple détail, je ne l'ai JAMAIS entendu à la télé grecque ni lu sur les journaux.
Des "gabgies" , il y en a dans chaque pays...mais un seul petit exemple : le port de Tinos : sur un rectangle de 150 m sur 150 m, 55 panneaux de circulation routière, et 17.000 euros ( vu sur budget communal ) de peinture au sol.
Pourquoi pas ? Mais il suffit de venir pour voir qu'aucun couloir de circulation n'est respecté, un jour par mois quelque coups de sifflet par un flic égaré qui n'est pas écouté. Des circulation à contre sens sur les sens interdit.
Donc argent jeté par la fenêtre.
Et sur le port de Rafina, je n'ai pas de montant de la facture, mais la surface y est 6 fois plus grande, et c'est peint partout, du bleu et du rouge et des panneaux non respectés.
Est ce l'argent des emprunts ?
Sur Tinos, au lieu dit " Livada" au Nord-Est de l'île, une réservoir immense creusé dans la roche, pour avoir une idée de la dimension,  son diamètre est de 800 m et sa profondeur d'environ 60 m.
Il devait permettre de fournir en eau un village de 50 à 60 habitants, jardins etc...car rien d'autre en dessous, que de la roche et une plage.
Une fois mis en eau, il fuyait, donc pas d'eau stockée. Ils ont ré investit dans des bâches en plastique noir très épaisses, mais sue les ultra violet du soleil détruisaient rapidement.
Projet abandonné, chacun peut venir voir les morceaux de bâche immenses voler au gré du vent te venir finir sur les ruches des apiculteurs locaux.
Il y a 4 ans, mise en place  de tri sélectif dans le port. un système très efficace. Une grande benne pour les cartons et qui était régulièrement vidée, les bouteilles cassées dans un broyeur, impeccable.
Qu'en est il maintenant, le broyeur à bouteilles et canettes est saturé et ne fonctionne réellement qu' au mois d'août ( quand les touristes sont là ). Et encore. La benne à cartons et papiers a disparu.
Entre le village d' Agapi et Falatados, une mini piste sur la droite, et après 20à à 300 m dans un creux de montagne, environ ( car difficile à évaluer ) disons hypothèse basse 1000 à 1500 tonnes d'ordures entassées dans des sacs d'un mètre cube blanc en fibre de verre...
Les corbeaux creusent des trous pour y manger. donc les sacs fuient et le vent de Tinos fait le reste. On trouve donc les sacs plastiques sur les plages.
Commentaire locaux au sujet des sacs : ils viennent de Mikonos ! Même si ces sacs ont le signe du super marché local.
Je crois qu'un livre avec photos serait le bienvenu pour une réelle prise de conscience qu'ils se tirent une balle dans le pied et encore...ce qui est très déconcertant que c'est que c'est toujours et toujours de la faute de l'autre.
C'est la troïka, mais je prends les paris que maintenant qu'ils vont leur trouver un nom nouveau afin de les accuser de tous les maux. C'est de la faute des banques, c'est de la faute de l'Europe etc...Toujours un fautif lointain.
C'est en ce sens que je suis très pessimiste. Nous résidents étrangers, si la Drachme revient, nous serions très avantagés, mais notre amour de la Grèce fait que nous n'y pensons pas.
Les achats de pétrole payés en dollar en international, et la Drachme évidemment dévaluée de 20 à 30 % minimum, ferait que le litre d'essence ans plomb passerait à environ 2, 35 € hypothèse basse, avec tous les prix de ce qui est transporté subissant une hausse sévère. Cette année, plus de liaison journalière aller-retour entre Tinos et Syros, plus aucun catamaran HIGHSPEED rouge, et quel serait alors le prix du billet d' un catamaran ou d'un simple ferry une fois que les armateurs auront payé le carburant, et les impôts que le parlement vient de leur voter.
Un propriétaire de taverne locale qui a un bateau pas très grand, su genre 8 places gémit car il va devoir payer un impôt....et il gémit car il va devoir payer un autre impôt important sur son Porsche Cayenne.
Va falloir que je lui montre ce que paierait en France, l'impôt sur son bateau, sur sa voiture et sur son revenu ( y compris officieux ...!) de sa taverne.
Sa taverne où il y a 3 ou 4 ans les professions libérales demandaient aux touristes leur addition afin de prouver au fisc que leurs dépenses étaient des tavernes, si ces derniers réclamaient de voir d'où venaient leurs revenus et où ils partaient...un sacré trafic, et sur Athènes à Monastiraki et environs, on  les voyait venir ramasser les additions délaissées par les touristes sur les tables.
Voilà la triste réalité par des exemples concrets.
Je ne reprends pas les taxis de Zakinthos qui touchaient une pension d'aveugle, car c'est la partie émergée de l'iceberg.
Dès décembre nous verrons si les mesures votées par le parlement sont suivies d'effets.
Je crains le pire !
Agios Nikolaos sur la cote nord-est de la Crète, je connais bien, c'est la lieu de la jet set touristique, il y a 25 ans, on s'y garait facilement, maintenant c'est dur-dur.
Et en effet le nombre de fermetures définitives de boutiques y est élevé, je confirme Alors que c'est un peu le "Saint Tropez de la Crète...
Une indication...?
Je n'entre pas dans la comparaison privé ou fonctionnaire qui est un cliché un peu lourd. Des fonctionnaires qui partent et passent au privé, c'est assez courant maintenant.
Le salaire garanti la stabilité etc.. c'est un peu du passé, il est grand temps de se mettre à jour !
Et c'est un ancien cadre du privé qui écrit.
Filakia Pola

Un message rapide pour remercier ceux et celles qui ont pris la peine de cliquer sur la recommandation de mes messages. Je réponds parfois longuement, ceci prend du temps, mais l'altruisme n'est en aucun cas du temps perdu !
A Tinos, le 15 août, nous avons déposé une couronne de lauriers avec un ruban bleu blanc et rouge avec la mention " Grec(que) souviens toi que la France est ton amie".
Chaque jour, en ce lieu où est la couronne, passent environ 100 personnes voir plus. Et surprise, hier soir dans une taverne, à une table, nous avons entendu des commentaires au sujet de cette couronne et de l'inscription !
Ils étaient largemet positifs. Quelquefois, un geste simple suffit.

Bien, je vois que nous avons des personnes très qualifiées pour parler de ce beau pays...mais...je ne suis pas un doux rêveur, loin de là et n'espère pas trouver ailleurs des pierres moins dures que chez moi en France.Néanmoins, à 45 ans j'estime que si changement de vie il doit y avoir, cela doit se passer dans les 2-3 ans à venir et surtout dans un endroit qui plaît vraiment et dans lequel on va avoir envie de s'intégrer, et donc de travailler car c'est à mon sens primordial à une intégration réussie tout comme la maîtrise de la langue.
La France , j'en ai fait le tour et cela ne correspond plus à ce que à quoi j'aspire.Je ne suis pas un touriste en manque de soleil.
Après 25 années dans la fonction publique, j'entame un CIF de tourneur et j'avais l'intention de faire cela en Crète.
Mais c'est sûr, après vos explications , cela n'engage pas à se lancer.
Merci quand même. :)

Bonjour Christian, si je peux me permettre.

C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai lu cette conversation qui est pleine de vérité mais qui date de 4 ans en arrière, alors si vous êtes encore sur ce forum et selon vous, qu'est ce qui a changé en bien et en pire ?

Merci beaucoup et bonne journée,

Joël et Christel

Bonjour,
Depuis 1985, mes premiers pas en Grèce, et ces pas ont duré à décembre 2019, 34 ans. Je pense avoir cessé mon statut de touriste vu que j’ai une maison dans les îles depuis19 ans.
J’ai donc pu observer des arrivées de touristes devenus résidents, de touristes devenus résidents qii n’y réussi à s’intégrer ( en réalité très peu) des touristes rêveurs ( beaucoup), qui ont pensé que la Grèce les attendait les bras ouverts, avec ses 28 % de chômeurs, simple chiffre qu’ils ignoraient totalement. Ils ignoraient aussi que beaucoup de grecs s’étaient expatriés car il faut bien manger. Des grecs qui voyaient d’un mauvais œil des étrangers venir prendre le travail de leurs enfants...etc.
Ces nouveaux venus qui avaient pensé que la Grèce les attendait les bras grands ouverts...Au final quelle déception quand ils ont appris que le SMIC grec est de la moitié du SMIC français . Que bien des rues en ville sont jonchées de boutiques fermées.
Je suis assez septique qu’une qualification de tourneur soit utile en Grèce, vu que ce métier (?y compris pour les tours à bois ), y a disparu depuis au moins 30 ans.
Par contre le rêve y est possible.
Il n’y a pas d’hostilité envers ces nouveaux venus, car les crétois savent que leur séjour sera court car il leur faudra manger ...! Et ceci est déjà très difficile pour eux- mêmes.
Leur attention aux vagues de « touristes », qui viennent de Syrie à un défaut : ils ont des réactions à fleur de peau envers ceux qui en sent que la Grèce va accueillir les bras ouverts, il ne savent pas qu’actuellement à Athènes il y a un procès pour Aube Dorée qui avait des gros bras qui coursaient les étrangers non touristes avec des barres d’acier...
Le rêve de ces immigrés, sans nuance d’origine ou couleur de peau s’est transformé en cauchemar ...’b

Re bonjour Christian,

Je ne suis n'y "Petit Loulou", n'y rêveur, n'y tourneur....^_^ j'ai 60 ans et la tête bien sur les épaules et je ne compte pas travailler en Crète, juste y passer une partie de ma retraite chaque année et je chercher simplement des renseignements complémentaires sur ce pays dont cette île fait partie et que j'ai choisie après être venu dernièrement.

Je m'intéresse beaucoup à tout ce qui touche à la Grèce et cela dans tous les domaines et c'est pour cela que j'avais écrit un premier "post" car cette conversation avec d'autres personnes du forum m'avait interpellée.

Bien à vous,

Joël et Christel

Bonjour Joël et Christel,

Si vous regardez bien les messages précédents, ma réponse était adressée à «  Loulou » .

Ce qui a changé dans le pays, tout dépend de la date de départ...
Vous qui connaissez la Crête, voici un exemple : J’ai connu, la première fois, la plage de Vaï, au Nord-Est de l’île.
Une mini taverne, un parking pour environ 10 voitures. J’ai connu Agios Nicolaos, environ 800 habitants en été.
C’était en 1985.
J’avais descendu les gorges de Samaria ( environ 100 personnes sur tout le trajet.
Donc vous aurez des éléments de comparaison avec maintenant.
Il y avait peu de location de voitures en 1985...!
Et les loueurs me disaient «  les conducteurs grecs dans les voitures de location ont les cheveux blonds et les yeux bleus...!!! ».
Ce qui n’a pas changé quelque soit le lieu en Grèce, et selon ce que j’ai vu car je suis allé partout en 34 ans, sauf la Thrace à partir des monastères du Mont Athos ( y compris Castellorizo- Meguisti, ou Agrafa en Evritanie .
L’hospitalité légendaire est encore présente, et à très peu été altérée par la crise. Moins dans les grandes villes... Mais dans ce thème, la Crète tient le haut du pavé, c’est une tradition antique forte et ancrée.
Ce qui a changé par rapport à 1985, c’est le prix du kilo de Pastèque qui avec conversion Drachme/ Euro était de... 8 Drachmes soit 2 centimes d’Euro ! Le kilo de Peponi (melon Galia) était bcp plus cher : 3 centimes d’Euro. Le litre de diesel était à 1, 40 Frs soit 21 centimes d’Euro !
Un taverne à 6 personnes aux Souliotes vers Parga avec apéro, vin blanc local était à 10 € ... pour 6 , pas de dessert, mais un verre contenant un pruneau dans du Tsipouro offert .
Addition sur un coin de nappe déchirée...
Souvenir-souvenir...!

Bonjour Christian
Je partage votre opinion mais ce n’est pas seulement la Crète qui change et je me souviens aussi de la différence de prix de fréquentation etc.... en fait tout à basculé vers 2000 quelque soit le pays  mais je trouve que ces trois dernières années la fréquentation et le désir d’expatriation a augmenté en Crète
J’espère surtout que les crétois seront gardés ce qui fait la richesse de leur île et ne se laisseront pas trop entraînés par le doux chant des sirènes de l’argent mais les nouvelles générations ont aussi envie d’acceder à un certain confort de vie et la manne touristique est un moyen d’y arriver et ma foi c’est bien légitime
On peut encore y trouver des endroits authentiques et une douceur de vivre propre aux insulaires
Les temps changent .....mais tout comme vous j’ai plein de merveilleux souvenirs 😁
Kat

Merci Christian et Katiouchka,

En tout cas oui l’hospitalité légendaire est encore présente et oui l'on peut encore y trouver des endroits authentiques et une douceur de vivre propre aux insulaires, c'est pour cela que cette île nous attire et c'est aussi cela que l'on recherche, le côté matérialiste ne nous intéresse pas, nous aimons vivre dehors et pas devant une TV.

Bonne après-midi à vous deux, ici la nuit arrive à grand pas.

Joël et Christel

Nouvelle discussion