Etre suisse et travailler à Paris

Bonsoir,

Je m'appelle Aurélie je viens de Suisse et ça va faire un mois que je vis à Paris .

J'aimerai entammer les démarches nécessaires pour pouvoir y travailler.

J'ai besoin de vos lumières concernant les papiers et démarches à effectuer en France pour être apte à pouvoir exercer une activité professionnelle.

Merci de votre aide et bonne soirée

Bonjour,

par ici :

http://www.ambafrance-ch.org/Visas-form … -entree-en

http://www.consulfrance-geneve.org/Visa … -generales

http://vosdroits.service-public.fr/part … 2739.xhtml

cela dit, j ai pu voir un reportage cette semaine sur les français travaillant en suisse, et sincèrement j ai tellement été degoutee que ça m a enerve au plus haut point : un des français a dit clairement ; nous sommes , nous français les bougnoules des suisses!   alors j aimerai bien savoir comment se sentent considères les suisses en France????

bonne journée.

mais qui c'était ces Français pour penser cela  :dumbom:  allons , allons

Ah ben je sais pas Tahoua...des frontaliers je crois...ça m a choqué, tellement je ne savais pas qu entre pays en Europe, les gens pouvaient se sentir a ce point en mal être d aller bosser dans le pays d a côté !

Je pense que en France, ceux qui travaillent, ça se passe plutôt bien non?

Je ne sais vraiment pas ce qu il se passe dans la tête des gens!

Bref, voici une jeune femme désireuse de venir travailler en France et de bon cœur... :)

allspice :

un des français a dit clairement ; nous sommes , nous français les bougnoules des suisses!

C'est parfaitement ca.... On le sent dans le ton condescendant, dans les salaires inférieurs aux 'vrais suisses', quand ce n'est pas les affiches nauséabondes du FN local qui préconise de jeter tous les 'suceurs de moelle' dehors.
Mon mari a travaillé un temps à Leukerbad dans le Haut Valais et c'était particulièrement vrai. Son commis de cuisine était mieux payé que lui (second de cuisine à l'époque) parce qu'il était suisse, lui.
A ce niveau là, ce n'est pas le paradis, et c'est ce qui nous a fait partir vers de nouveaux horizons. Mais la Suisse a d'autres avantages, et je connais des gens qui s'y plaisent beaucoup donc il ne faut pas faire de manichéisme.

Le racisme anti-frontaliers est très présent en Suisse, mais tout dépend de comment se comporte ces mêmes frontaliers. Si certains français se comportent comme des "français de base", c'est-à dire en mode gros beaufs qui se croient tout permis, pas étonnant qu'ils soient mal vu. Les frontaliers sont vu comme des profiteurs venant toucher leur argent en Suisse, mais le dépensant en France. Alors, biensûr, les frontaliers "de souche", les haut-savoyards, dont la plupart se disent plus proches de la Suisse que de la France, sont mieux considérés que les "nouveaux frontaliers". A côté de ça, nombreuses entreprises et employeurs sont ravis de leur collaborateurs frontaliers et clament qu'ils sont nécessaires parce que ou ils ne trouvent personne en Suisse pour pourvoir les postes proposés, ou il y a plus d'offres que de demandes ou tout simplement, parce qu'ils coûtent moins cher que les helvètes, c'est un fait.

Mais ce qui me choque le plus dans l'histoire, c'est de voir une Suissesse venir vouloir travailler en France. Pourquoi quitter ce superbe pays pour Paris où les personnes sont désagréables, la ville est polluée et où le pays culmine à 10,5% de chômage, tandis que la Suisse en est à deux fois moins???

Quelle est la formation de cette jeune femme???

Bonjour,

Je peux comprendre que cela vous choque. Cependant moi ce qui me choque c'est voir des gens répondre à ce sujet en créant un débat inutile concernant les travailleurs français en suisse ou les frontaliers.

Mon but en créant ce sujet était d'obtenir d'éventuels renseignements . Je vous remercie d'avance donc de vous abstenir de répondre si c'est pour émettre des critiques quand à mon choix de vie ou au choix de vie d'autres personnes. Je crains que la on est à milles lieu du sujet de base . Et c'est un manque de respect . Merci

STEFFIFI :

parce qu'ils coûtent moins cher que les helvètes, c'est un fait.

-> voir par exemple la dernière publication de l'OSTAJ qui montre exactement le contraire.

Bonjour Aurélie,

La recherche d'emploi est organisée par Pôle emploi, qui a des accords avec les ORP suisses. Vous pouvez peut-être voir avec eux si vos éventuels droits suisses sont transférables en France.
Sinon, à part pour les fonctionnaires, les suisses sont considérés au même titre que les européens, donc sans besoin de permission particulière pour travailler.

Il faut donc... chercher, ce qui n'est pas toujours facile. Quelle votre formation/expérience ?

Bonne chance,
Valérie.

Pour ma part, j'ai juste répondu à des situations et propos qu'il fallait resituer dans un certain contexte concernant les frontaliers en Suisse. Après, concernant votre situation, oui, cela m'étonne car à l'heure où beaucoup de français souhaitent s'expatrier, notamment en Suisse, il est très étonnant de vous voir faire le sens inverse. Vous avez sûrement vos raisons, je le conçoit tout à fait, mais comme je vous disais, il y a déjà énormément de chômage en France. Même des Bac+5 ne trouvent pas d'emploi. De plus,les employeurs demandent de plus en plus de l'expérience (alors que personne ne nous en donne). Aussi, vous dîtes que vous habitez déjà à Paris. Comment avez-vous pu vous loger sans emploi??? A moins que vous soyez en colocation ou ne auberge de jeunesse, car se loger à Paris est une jungle. Les propriétaire sans scrupules peuvent vous louer des 5m2 pour 600€ et si le salaire minimum français est trois fois moindre que le suisse, les loyers parisiens sont presque du même montant qu'en Helvétie. La meilleure chance de trouver un logement est d'avoir un CDI, ce qui devient rarissime en France. Et quand bien même, si vous avez obtenu le fameux sésame, sachez que rien n'est gagné puisque les propriétaires vont jusqu'à vous demander des cautionnaires à 8000€ par mois!!!

Donc, si vous avez un logement stable à Paris, vous pouvez vous atteler à la recherche, très laborieuse d'un travail. Sinon, il faudra vous accrochez. Mais je vous le redemande, dans quoi cherchez-vous et quels sont vos diplômes et compétences???

Cordialement,

STEFFIFI

J'ai déjà un logement car je vis avec mon copain qui lui même est parisien. J'ai un Certificat fédéral de capacité en tant que vendeuse . J'envisage une possible reconversion dans le domaine de la pâtisserie .

Ok :) Vendeuse, ça peut se trouver, peut-être même dans les boutiques chics si tu as déjà de l'expérience :) La pâtisserie, c'est aussi un bon plan. Tu as des capacités et projets qui tiennent la route. Essaye de voir sur le site de Pôle Emploi déjà, pour voir si des offres peuvent t'intéresser.

Sans rancune ;)

Nouvelle discussion