Shutterstock.com
Actualisé il y a 4 mois

Nichée dans l’ouest de la Pennsylvanie, la ville anciennement industrielle de Pittsburgh a su redorer son blason, aidée par les prestigieuses universités qu’elle abrite.

De ville d’acier à ville branchée

Ville industrielle frappée de plein fouet par la crise de l’acier dans les années 80, celle que l’on surnommait « steel city » (ville d’acier) a su se réinventer et collectionne désormais les titres d’honneur : classée dans les trois meilleures destinations du monde en 2015 par la prestigieuse publication Condé Nast Traveler, elle vient d’être élue troisième meilleure ville des Etats-Unis où vivre en 2017, selon les analystes de WalletHub.

Si vous envisagez de poursuivre vos études aux Etats-Unis et que vous êtes prêt à partir vivre en Pennsylvanie, voici les informations essentielles pour préparer au mieux votre séjour d'études. N'hésitez pas en outre à poursuivre votre recherche en posant vos questions sur le Forum Pennsylvanie d'Expat.com ou en consultant le guide de l’expatrié aux Etats-Unis.

Des universités renommées

Si Pittsburgh a récemment acquis le statut de ville vibrante, ses universités ont toujours attiré les étudiants du monde entier. La prestigieuse Carnegie Mellon University, mais aussi Pittsburgh University, figurent toutes deux dans le classement 2018-2019 de QS Top Universities. Excellence académique et bonne qualité de vie font de Pittsburgh une ville de choix pour faire ses études supérieures.

Carnegie Mellon University

Carnegie Mellon University (ou CMU) est une université de recherche privée qui a été fondée en 1900 et se situe dans le quartier très vivant d’Oakland dans la partie est de Pittsburgh.

A l’image de la ville de Pittsburgh, cette université est particulièrement performante dans les domaines de la technologie et des sciences, bien qu’elle soit également reconnue pour ses formations artistiques et économiques. Ses laboratoires informatiques sont parmi les plus performants aux Etats-Unis, et CMU est largement considérée comme un centre d’innovations majeur (US News considère qu’elle est la 6ème université américaine la plus innovante). Elle se place en 47ème position du classement QS des meilleures universités mondiales en 2017-2018.

Plus de 110 pays sont représentés parmi les 13,500 étudiants qui la fréquentent chaque année. Au total, 22% de ses étudiants de premier cycle proviennent de l'étranger, ce qui lui permet de se classer 7ème université américaine à recevoir le plus d’étudiants internationaux de premier cycle. En 2016, le taux d’admission de Carnegie Mellon University était de 13,7 %. Parmi ses anciens étudiants, 20 ont remporté un prix Nobel. CMU a, en outre, compté parmi ses étudiants le célébrissime enfant du pays, Andy Warhol.

Pour en savoir davantage sur cette université, cliquez ici.

University of Pittsburgh

Fondée dès 1787, Pittsburgh University (souvent appelée Pitt) est une université publique située dans le quartier d’Oakland à quelques encablures de Carnegie Mellon University.

Pitt est mondialement réputée pour son école de médecine et son centre médical ultra performant, et est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la transplantation d’organes. L’université est également reconnue pour son école d’ingénieur et ses formations dans la finance.

C’est sur son campus que se trouve l’un des plus impressionnants bâtiments dédiés aux études supérieures : l’imposante Cathedral of Learning, véritable temple de la connaissance qui s’élève à 163 mètres de haut.

Pour l’année scolaire 2017, Pitt compte près de 27,000 étudiants dont 3,000 proviennent de pays étrangers. Le taux d’admission à l’université est plutôt élevé puisqu’il s’établit à à 54 %. De nombreuses personnalités des sciences et de la médecine en sont sortis, dont Jesse Steinfeld qui a été élu Surgeon General of the United States, fonction de référence à l’échelle fédérale.

Cliquez ici pour en apprendre davantage.

Frais d’inscription et bourses pour étudier à Pittsburgh

Il faut compter en moyenne 70,000$ pour effectuer une année d’étude Carnegie Mellon University, incluant les frais d’admission, d’étude et le logement. Les frais sont moins élevés pour les étudiants fréquentant la University of Pittsburgh, puisqu’ils s’élèvent à 45,000$ en moyenne. Des prix qui peuvent sembler très élevés, mais le système des bourses universitaires donne généralement l’opportunité aux étudiants les moins fortunés de fréquenter l’université.

La bourse au mérite est accordée aux élèves dont les résultats sont les plus remarquables, tandis que la bourse sur critères sociaux revient aux élèves dont les moyens financiers sont limités et qui ont un parcours académique suffisamment bon pour intégrer l’université. Il faut déposer votre demande de bourse universitaire en même temps que votre dossier d’inscription, et votre université vous informera de votre éligibilité, sans oublier de vous assurer au préalable que votre université propose bel et bien de l’aide financière. Notez par exemple que si Carnegie Mellon University et University of Pittsburgh proposent ces deux types de bourses, elles ne les mettent malheureusement pas à la disposition de leurs étudiants internationaux. En tant qu’étudiant étranger dans ces universités, vous pouvez donc uniquement compter sur vos ressources financières personnelles, et éventuellement travailler à mi-temps sous certaines conditions (voir plus bas « Travailler en tant qu’étudiant à Pittsburgh »).

Calendrier académique et fonctionnement des cours

Les établissements universitaires américains peuvent adopter deux systèmes différents pour ce qui est de leur calendrier académique : le système semestriel, qui divise l’année en deux parties égales pouvant durer entre 14 et 20 semaines chacune, et le système des quarts qui comprend quatre « terms » de durée égale, souvent de 10 semaines chacun. Lorsque le système semestriel est en vigueur, la rentrée universitaire se fait généralement en août et se termine en mai, tandis que l’année scolaire se déroule entre septembre et juin dans le système des quarts. Carnegie Mellon University et University of Pittsburgh ont toutes deux adopté le système trimestriel et effectuent leur rentrée universitaire fin août.

Le fonctionnement des cours est très similaire à celui des universités françaises. Les cours sont dispensés en petits groupes dans une salle de classe ou en amphithéâtre avec plusieurs dizaines d’élèves. Il est également possible de prendre part à des séminaires, qui donnent la parole aux élèves et mettent l’accent sur la discussion et l’échange d’opinions. La charge de travail est toutefois plus importante que dans les facs françaises, notamment lorsqu’il s’agit d’universités privées où l’enseignement est plus rigoureux d’une manière générale.

Notes et diplômes dans une université américaine

La méthode de notation appliquée dans le système scolaire américain est bien différente de celle en vigueur en France et peut sembler assez complexe au premier abord. Attribuées par le professeur sous la forme de pourcentage, les notes sont converties en lettre de A à F, selon le système de Grade Point Average (GPA) en vigueur aux Etats-Unis, qui fait office de moyenne générale. Chaque devoir se voit attribuer une note entre A et F, qui équivaut à une valeur chiffrée : A , la meilleure note, vaut 4,33 point et F, la moins bonne, est égale à 0. Par rapport au système français, le A équivaut plus ou moins à une note entre 14 et 20, tandis que le F vaut entre 0 et 7,8. Pour aller plus loin, cette page sur le site de la University of Pittsburgh présente un tableau expliquant le fonctionnement du système de notation.

Il existe trois niveaux d’études dans les universités américaines : l’étudiant de premier cycle est appelé undergraduate student jusqu’à l’obtention de son Bachelor’s Degree (équivalent de la licence obtenu en quatre ans) ; l’étudiant de second cycle est appelé graduate student jusqu’à ce qu’il obtienne son Master’s Degree (équivalent du master en six années post-bac) ; l’étudiant de troisième cycle est appelé post-graduate student jusqu’à la fin de son Doctorate (équivalent du doctorat). Si les diplômes américains se rapprochent de nos diplômes français par leur appellation, il faut savoir qu’il n’existe pas d’équivalence de diplômes entre la France et les Etats-Unis (sauf dans le cadre d’un échange avec une université française).

Visa pour étudier à Pittsburgh

Tout étranger souhaitant faire ses études supérieures aux Etats-Unis doit posséder un visa lui octroyant le droit de fréquenter une université. Il s’agit le plus souvent du visa F1, qui est accordé aux étudiants à temps-plein effectuant tout leur cycle (en tant qu’undergraduate, graduate ou post-graduate) dans une université américaine. Le visa M1, dédié aux étudiants de l’enseignement professionnel, n’est valable qu’un an mais peut être renouvelé jusqu’à trois fois. Il s’adresse uniquement aux étudiants des filières techniques et professionnalisantes (appelées « vocational studies » et comprenant les domaines de l’hôtellerie, l’automobile, l’informatique, la cuisine…). Enfin, le visa J1 est remis aux étudiants qui participent à un échange avec une université américaine tout en restant inscrit dans leur université d’origine.

Toutes les démarches liées au visa sont à effectuer par l’étudiant et les frais administratifs, qui s’élèvent à 300$ en moyenne, sont à également à sa charge. Carnegie Mellon University et University of Pittsburgh peuvent cependant vous épauler dans vos démarches et vous informer sur les étapes à effectuer jusqu’à l’obtention de votre visa d’étude. Si les critères d’admission varient selon les universités et les départements, certaines démarches sont obligatoires pour les étudiants étrangers. Tout d’abord, afin d’être accepté dans l’université de votre choix et d’obtenir votre visa, vous devez passer un test d’anglais officiel (TOEFL ou IETLS) attestant de votre niveau. Si vous êtes fraichement diplômé du baccalauréat, il vous faudra également passer les épreuves de SAT (Scholastic Assessment Test) comme le font les étudiants américains à la fin du lycée. Elles se déroulent en anglais et permettent d’évaluer votre niveau dans les matières générales (essentiellement les maths, la rédaction et l’analyse de texte). Rendez-vous sur le site College Board pour en apprendre plus sur le SAT, vous y préparer et vous inscrire à l’examen officiel.

De leur côté, les étudiants souhaitant intégrer un cursus de Master devront la plupart du temps passer et obtenir la meilleure note possible au Graduate Record Examination (GRE).

Notez enfin que la couverture santé est obligatoire pour tous les étudiants dans une université américaine, y compris les étrangers. Il peut s’agir de votre mutuelle française si elle vous couvre à l’international ou d’une mutuelle américaine. C’est une dépense à ne surtout pas négliger car l’assurance santé est très coûteuse aux Etats-Unis, même pour les étudiants. Chaque université propose sa propre assurance médicale pour ses étudiants, qui revient moins chez qu’une assurance particulière mais reste tout de même conséquente. Par exemple, la couverture santé proposée en 2016-2017 par Carnegie Mellon University coûte environ 2,300$.

Travailler en tant qu’étudiant à Pittsburgh

Les étudiants étrangers détenteurs des visas F1 et J1 sont autorisés à travailler sur le campus tant qu’ils sont inscrits à l’université, à hauteur de 20 heures par semaine pendant les cours et jusqu’à 40 heures en période de vacances. Il est possible, sous certaines conditions, de travailler hors du campus avec le visa F1 dès votre deuxième année d’étude. Afin de pouvoir effectuer un travail rémunéré avec votre visa étudiant, l’université doit vous fournir une lettre d’autorisation qui vous permettra d’obtenir votre numéro de sécurité sociale américain.

Les étudiants détenteurs d’un visa M1 ne sont pas autorisés à travailler sur ou hors du campus. Il leur est en revanche possible d’effectuer un stage pratique d’un mois après avoir effectué quatre mois consécutifs d’études. Au total, l’étudiant a droit à 6 mois de stage pratique (non consécutifs). Il faut dans ce cas déposer une demande d’autorisation de travail auprès du gouvernement américain.

Pour trouver un emploi en Pennsylvanie, vous pouvez consulter les offres disponibles sur Expat.com ou activer le réseau des expatriés en Pennsylvanie. Ici comme ailleurs, le bouche à oreille et le réseautage sont d’excellents moyens de trouver un emploi.

Coût de la vie pour un étudiant à Pittsburgh

Si le coût de la vie à Pittsburgh n’atteint pas celui, pharamineux, des plus grandes villes de la côte est, il reste tout de même assez conséquent. Le loyer moyen pour un studio s’établit autour de 900$ par mois. Comptez environ 1,100$ pour un appartement avec une chambre. La colocation est, bien entendu, un bon moyen pour économiser de l’argent tout en vivant dans un quartier central, comme celui du Strip District qui constitue de le centre-ville ou celui d’Oakland, qui regroupe les deux universités citées plus haut et qui est légèrement plus abordable.

D’une manière générale, la vie est légèrement plus chère qu’en France sur la plupart des dépenses du quotidien (faire ses courses, prendre les transports, faire des sorties…) mais le statut d’étudiant donne accès à un grand nombre de réductions et bons plans. Les étudiants qui fréquentent Carnegie Mellon University se voient par exemple offrir leur carte de transports sur le réseau Port Authority qui relie toute la ville. Certaines visites culturelles et sorties sont également accessibles à prix réduits.

Logement étudiant à Pittsburgh

En tant qu’étudiant international à Pittsburgh, il est dans votre intérêt de résider sur le campus de votre université : cela vous évitera de devoir prendre transports et vous permettra, surtout, de tisser des liens plus facilement avec les autres étudiants, internationaux comme américains. En outre, un très grand nombre d’activités sont régulièrement organisées pour les étudiants logeant sur le campus : championnat de soft ball, excursions dans la région, organisation de fêtes pour Halloween ou Noël, etc.

La University of Pittsburgh et Carnegie Mellon University proposent toutes deux une dizaine de résidences différentes sur leur campus, accessibles pour leurs étudiants de premier cycle, internationaux ou non. Vous devez impérativement déposer votre demande de logement sur le campus en même temps que votre dosser d’inscription, pour vous assurer une place dans la résidence de votre choix.

Ceux qui préfèrent avoir leur indépendance et résider dans leur propre appartement pourront tout à fait loger dans le quartier de Oakland, qui déborde d’étudiants. Oakland possède un grand nombre de restaurants très abordables et compte plusieurs musées d’importance. Légèrement plus cher, le quartier du Strip District est un peu plus éloigné des universités mais reste très facilement accessible en bus. Rendez-vous sur le site de votre université, qui possède très probablement un portail dédié aux étudiants désireux de vivre en dehors du campus, avec toutes les informations nécessaires et des petites annonces. C’est le cas de University of Pittsburgh et Carnegie Mellon University.

Pittsburgh comme un local

Riche de ses 90 quartiers, Pittsburgh (« The Burgh » pour les intimes) reste pourtant une ville à taille humaine, qui n’a rien à envier aux grandes métropoles de l’est des Etats-Unis. Ville de naissance d’Andy Warhol et du Ketchup Heinz, qui possèdent tous deux un musée leur étant dédié, Pittsburgh est un important centre culturel, notamment avec le prestigieux Carnegie Museum of Art. Mais Pittsburgh est aussi une ville historique : c’est ici que s’est déroulée l’une des batailles décisives de la Guerre de la Conquête qui opposa les Français aux Britanniques en 1760. C’est au Fort Pitt Museum que vous pourrez en apprendre plus sur cette parenthèse historique.

Théâtres, salles de spectacles et galeries sont pléthoriques et offrent une scène artistique riche et constamment renouvelée. Les restaurants sont de plus en plus nombreux à Pittsburgh, qu’il s’agisse de bonnes tables ou de diners typiquement américains, où l’on vous servira certainement un banana split, création locale. Mais Pittsburg ne se contente pas d’être une métropole vibrante : c’est aussi une ville très proche de la nature, où les beaux jours sont propices au vélo sur ses nombreuses pistes cyclables, ou encore au kayak sur l’une des trois rivières qui s’y rencontrent. La région des Laurel Highlands, qui entoure la ville, est idéale pour des week-ends sous le signe de la randonnée et du camping.

À propos de l'auteur

Amoureuse des voyages et de l'expatriation, Vanessa Richard est auteure de guides de voyages. Elle habite actuellement à New York après avoir posé ses valises au Canada, à Singapour et à Dubaï. Vous pouvez la suivre sur son blog Miettes de Voyage.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.