Shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

Vous vous demandez probablement si vous devrez payer des impôts aux Philippines et à quels taux ? Découvrez les réponses à vos questions dans cet article.

Lorsque vous déménagez aux Philippines, en particulier si vous allez travailler ou créer une entreprise là-bas, vous aurez probablement des questions concernant le système fiscal local. En effet, comme dans la plupart des pays, vous êtes susceptible de payer un impôt sur le revenu, ainsi que d'autres types d'impôt aux Philippines. Cependant, l'impôt est déduit à plusieurs conditions et à des taux variés pour différentes catégories d'étrangers. Il est préférable de vous renseigner à ce sujet auparavant.

Règles générales

Les expatriés vivant aux Philippines qui ne sont pas encore citoyens sont considérés comme des étrangers résidents, tandis que les étrangers qui ne vivent pas aux Philippines sont considérés comme des étrangers non résidents. Si vous êtes déjà citoyen mais que vous ne vivez pas dans le pays, vous êtes un citoyen non-résident.

En règle générale, les conditions suivantes s'appliquent en termes d'imposition individuelle aux Philippines :

  • Les citoyens vivant dans le pays sont imposables sur tous les revenus provenant de sources à l'intérieur et à l'extérieur des Philippines

  • Les étrangers non-résidents et les citoyens non-résidents ne sont imposables que sur leurs revenus aux Philippines

  • Les citoyens philippins en contrat de travail à l'étranger ne sont imposables que sur leurs revenus aux Philippines.

Concernant les entreprises :

  • Les sociétés nationales (créées aux Philippines) sont imposables sur tous les revenus à l'intérieur et à l'extérieur du pays

  • Les sociétés étrangères, engagées ou non dans le commerce ou les affaires aux Philippines, ne sont imposables que sur les revenus provenant de sources situées dans le pays

Les taux d'imposition

Les ressortissants étrangers sont tenus de payer des impôts sur leur revenu net à des taux différents allant de 5 % à 32 % (ce qui est la norme pour tous les individus imposables). Dans leur cas, l'employeur déduit les taxes à la source.

En résumé, les taux d'imposition aux Philippines varient de 0 % à 32 % selon le montant des revenus :

  • 5 % - 0 à 10 000 pesos

  • P500 10 % de l'excédent de plus de 10 000 P - 10 001 à 30 000 pesos

  • P2,500 15 % de l'excédent de plus de 30 000 P - 30 001 à 70 000 pesos

  • P8 500 20 % de l'excédent dépassant 70 000 P - 70 001 à 140 000 pesos

  • P22 500 25 % de l'excédent sur P140 000 - 140 001 à 250 000 pesos

  • P50 000 30 % de l'excédent sur P250 000 - 250 001 à 500 000 pesos

  • 125 000 P 32 % de l'excédent sur 500 000 P - plus de 500 000 pesos

La plupart des expatriés aux Philippines sont identifiés comme 'résident étranger' dû à la durée de leur séjour et de leur période d'emploi aux Philippines. Ainsi, en tant que ressortissant étranger, les revenus perçus dans le pays sont calculés de la même manière que ceux des ressortissants philippins.

Pour leur part, les ressortissants étranger paieront des impôts en fonction de leurs revenus passifs provenant de sources philippines (dividendes, intérêts, redevances, rentes, salaires, bénéfices immobiliers, etc.).

Les étrangers non-résidents ayant un commerce ou à une entreprise aux Philippines paieront également un impôt sur le revenu aux mêmes taux. En outre, un impôt final de 20 % est prélevé sur les dividendes perçus par les étrangers non-résidents auprès de sociétés situées aux Philippines.

Les étrangers non-résidents qui ne possède ni de commerce, ni d'entreprise aux Philippines, doivent payer des impôts au taux de 25 % sur le revenu brut perçu aux Philippines, sauf s'il s'agit de plus-values ''provenant de la vente d'actions dans une société nationale ou de l'immobilier. Dans ce cas, les taxes sur les plus-values ''s'appliqueront.

Enfin, les étrangers employés par les sièges sociaux régionaux de sociétés multinationales, les banques offshores et les entrepreneurs pétroliers doivent payer une taxe de 15 % sur la base de leurs revenus bruts.

Autres taxes

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est déduite au taux de 12 % aux Philippines.

L'impôt sur le revenu des sociétés est déduit à un taux de 30 % (national) ou de 35 % (étranger) du revenu net d'une entreprise provenant des Philippines. Toutefois, les taux préférentiels et les exemptions s'appliquent. Les taux préférentiels vont généralement de 2 % à 20 %.

Les entreprises régionales doivent payer une taxe de 10 %.

La taxe foncière varie en fonction du lieu. En général, il ne dépasse pas 3 % de la valeur estimée. La taxe sur les revenus du capital est déduite de 6 % sur les biens immobiliers, de 5 % sur 100 000 pesos et de 10 % sur les montants supérieurs à 100 000 pour les plus-values ''de cession d'actions non négociées en bourse. La taxe sur la vente, le troc ou l'échange d'actions en bourse est égale à la moitié de 1 %.

Les impôts sur les successions et les impôts fonciers sont déduits à des taux allant de 5 % à 20 %.

Les cotisations de sécurité sociale du salarié varient généralement de 36,30 à 581,3 pesos en 2018, en fonction du niveau de salaire.

Liens utiles :

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.