Les choses à voir et à faire au Japon

Japon
Shutterstock.com
Actualisé 2022-10-26 09:02

Que faire durant votre temps libre au Japon ? Ici, on ne va pas vous parler des attractions pour touristes, mais plutôt des loisirs de tous les jours que les Japonais font en général après une bonne semaine de travail, après les cours ou pour le week-end. Bien entendu, on rappelle que chaque personne est unique et que « les Japonais » en tant qu'une seule et même personne n'existe pas vraiment. La liste ci-dessous propose quelques activités populaires au Japon. Vous en trouverez certainement d'autres qui colleront à centres d'intérêt et envies.

Jouer le gastronome aventurier au Japon

Avis aux gastronomes. Restaurants cafés chics, à la mode, à thème, perdus au fin fond d'une petite commune… Dans les grandes villes du Japon, vous trouverez de quoi vous sustenter à chaque coin de rue. Les moyennes et petites villes ont elles aussi leurs pépites gastronomiques. Et cela, pour un prix populaire. Manger au Japon ne coûte pas cher. Vous trouverez facilement des restaurants et cafés à prix raisonnable. Petit catalogue.

Restaurants

- Shizuoka : Kushiemon (à partir de 800 yens), Shibubaru (à partir de 980 yens), Manten (à partir de 1200 yens), Rakuzo (à partir de 3000 yens), Utano (à partir de 6000 yens)

- Sapporo : Ebisoba ichimaboroshi (à partir de 999 yens), Garaku (à partir de 1000 yens), Sapporo kitchen (à partir de 2000 yens) , Hakko yard (à partir de 3000 yens),

- Fukuoka : Chikae (à partir de 1000 yens), Umegaemochi (à partir de 999 yens), Wakamatsuya (à partir de 2000 yens), Hakatagion tetsunabe (à partir de 3000 yens),

- Okinawa : Dai ichi makishikōsetsu ichiba, Teuchi soba kishimoto shokudō (à partir de 999 yens), Koshu to ryūkyūryōri urizun (à partir de 1000 yens), Maguro senmon izakaya Hitoshi (à partir de 2000 yens)

Cafés

La capitale nippone regorge de cafés kawaii (mignons), insolites ou à la mode (oshare). On va éviter de vous parler des cafés que tout monde connaît.

Tokyo

Le compte Instagram de Cocochicafe vous fera saliver (on vous aura prévenu). Amateurs de pâtisseries et de glaces, bienvenue. Envie de vous reposer après votre mignon et copieux goûter ? Cap dans les hamacs de Mahika Mano. Le café vous sert douceurs et repas salés façon « bien calé dans mon hamac ». Rassurez-vous, vous aurez une petite table pour mieux savourer votre repas.

Osaka

Osaka aussi a ses cafés kawaii. Pour une pause gourmande et colorée, faites un tour au Mi-oru de Umeda. Pour une ambiance plus oshare (à la mode), allez au Kamiyama Lobby. Pour une ambiance plus intime, posez-vous dans les petits café Fouet (fue) ou Pause coffee.

Retrouvez les liens des bonnes adresses culinaires en fin d'article.

Se transformer en chef cuisiner au Japon

Depuis quelques années, les émissions culinaires envahissent les chaînes de télévision. Si en France, au Royaume-Uni ou aux États-Unis, les concours culinaires occupent une grande part des programmes, au Japon, on mise sur l'apprentissage et la découverte. Dans les émissions de variétés, vous vous surprendrez à saliver devant les plats proposés aux invités. Vous noterez les bonnes adresses des reporters de rue pour jouer au gastronome aventurier ou tester vous-même la recette. Vous suivrez toutes les séries culinaires. Vous vous fournirez en revues culinaires et en ustensiles pour cuisiner pour vous (jisui suru) ou pour les autres. Les hommes aussi mettent la main à la patte. Le « jisui » est plus que tendance. C'est un art qui s'exporte sur YouTube. Haruan, Koh Kentetsu ou Inaka soba Kaha sont de vraies stars sur Youtube. Retrouvez leurs vidéos en fin d'article.

Aller au cinéma au Japon

Action, romance, comédies… Quoi de mieux qu'un bon film pour s'aérer la tête ? Un loisir accessible à tous et abordable, pour un bon moment en solo ou en groupe. Au Japon comme dans beaucoup d'autres pays, on aime aller au cinéma. Si vous étudiez le japonais, testez votre niveau en allant voir des films en VO. Vous trouverez aussi des films sous-titrés anglais.

Aller voir un concert au Japon

Envie de tester les scènes musicales japonaises ? Petites salles intimistes ou méga stades comme le Tokyo Dome, vous avez le choix. Côté styles, c'est tout aussi éclectique. Pop, rock, jazz, électro, musique classique, enka… Si vous êtes étudiant, vous pourrez avoir une belle réduction sur les billets. Beaucoup d'artistes font des tarifs étudiants, y compris côté musique classique. Profitez-en. Autre bon plan : les concerts gratuits. Les complexes commerciaux organisent souvent des opérations avec des stars montantes et autres jeunes idols (prononcer aidoru). Les stars se produisent gratuitement pour booster leur carrière, rencontrer leur public, signer des autographes…

Se promener au Japon

C'est plutôt un loisir du week-end au Japon. Exit les rues surpeuplées des centres-villes, mettez les voiles dans l'arrière-pays de votre région. Les autres villes de la préfecture de Kyoto, de Fukuoka, de Saitama ou d'Aomori, leur nature et leurs gastronomies régionales vous attendent. Manque de temps ? Aucun problème. Le dépaysement se trouve parfois au carrefour d'à côté. Lâchez vos baskets dans un quartier au hasard, et laissez votre sens de l'aventure vous guider.

Conduire au Japon

C'est un loisir encore populaire, mais qui perd un peu de vitesse. Le driving est le pendant de la promenade du week-end. Version plus onéreuse et polluante. L'inflation et la crise de l'énergie sont passées par là. On n'a plus forcément les moyens de se lâcher sur le carburant. Certains continuent cependant d'apprécier cette activité. Ils partent dans leur voiture ou dans un véhicule loué pour la journée ou le week-end, s'arrêtent dans une petite ville de campagne ou en bord de mer. Ici, rouler est bien une activité à part entière. Pour les passionnés de 4 roues motorisées.

Faire du sport au Japon

Vous êtes davantage fans de 2 roues, de cyclisme, de longues distances et de dénivelés ? Les loisirs sportifs sont faits pour vous. Cyclisme, tennis de table, volley, basket, badminton, foot, danse, athlétisme, tennis, golf, squash, kendo, escalade… et bien sûr, le base-ball, le sport national. Profitez de votre nouvelle vie au Japon pour découvrir d'autres sports, comme la danse yosakoi. Et pour vous défouler entre deux rendez-vous, après une grosse journée (ou tout simplement, pour vous amuser), allez tenir la batte et frapper dans la balle dans un batting center. Vous en trouverez dans beaucoup de grandes et moyennes villes. Même chose pour les mini-golfs, très populaires au Japon.

Aller dans un game center au Japon

C'est l'un des loisirs préférés des jeunes au Japon, mais pas que. Les adultes sont aussi nombreux à rester des heures dans les games center. Leur gros avantage, c'est leur prix. Une partie de jeu coûte 100 yens en général (110 avec les taxes). Et côté jeux, vous avez l'embarras du choix : DDR (dance dance revolution), VR (réalité virtuelle), survival game, jeux de combat, course, musique. Les plus gros games center s'étirent sur plusieurs étages. On y va souvent entre amis pour décompresser pas cher et s'amuser.

Aller au karaoké au Japon

Encore une activité phare au Japon. Le pays du base-ball serait-il aussi celui du karaoké ? Ici, pas de concours de chant, mais plutôt beaucoup de second degré. Le principe est simple : vous louez un box en fonction du temps que vous voulez passer (30 minutes, 1h, toute une nuit…). Vous choisissez vos options (avec ou sans nourriture, avec ou sans alcool). Vous voici prêt à faire vibrer vos cordes vocales d'artiste. Côté playlist, il y en a pour tous les goûts : hits du moment, chansons vintage, génériques de dessins animés… Côté standing, il y en a pour tous les budgets. Du karaoké pas cher basique au karaoké de luxe. Dans les établissements gold, les salles sont plus grandes, les menus plus variés, et vous pouvez louer des déguisements.

Top des karaokés par région

Hokkaido : Karaoke Utaya

Tohoku, Kanto et Koshinetsu (Osaka, Kyoto, Kobe) : Karaoke Manekineko

Tokai : Karaoke JOYJOY

Kinki (dans le Kansai) : Jankara (Janbo Karaoke)

Kyushu/Okinawa : Korokke Club

Faire la fête dans un izakaya au Japon

Envie de faire la fête ? Allez dans un izakaya. Ces restaurants/bars sont spécialement conçus pour rassembler du monde. On peut parler fort, manger, boire (attention aux excès !). Beaucoup de logements au Japon sont trop petits pour recevoir du monde. L'isolation n'est pas toujours au rendez-vous. On a aussi tendance à moins inviter les gens chez soi, en comparaison avec d'autres pays. La solution, c'est l'izakaya. Vous en trouverez forcément dans votre ville.

Faire du shopping au Japon

À Tokyo, on connaît la Sunshine city d'Ikebukuro, les branchés Shibuya et Harajuku, ou le très chic Roppongi Hill. À Osaka, on aime le coloré quartier Dotonbori d'Osaka, ou sa très fashion avenue Shinsaibashi-suji. À Sendai, on s'amuse au Sendai PARCO ou au Sendai Forus. À Kumamoto, on flâne dans la Sakura machi ou au Amu Plaza… Dans les grandes villes du Japon, le shopping à la côte. On n'y vient pas forcément pour acheter des vêtements. Le lèche-vitrines suffit à passer un bon moment. On prend une pause gourmande dans un café ou un restaurant (le retour des gastronomes aventuriers…), on s'arrête dans une galerie d'art, un aquarium, on teste ces réflexes dans un game center… Ces complexes réunissent tout ce qu'il faut pour passer une journée 100 % loisirs.

Vous voici maintenant prêt à arpenter les rues de votre ville pour vivre le Japon côté loisirs.

Liens utiles :
Sunshine city
Uta Hiroba (en japonais)
Big Echo (en japonais)
Grand Front Osaka
Canal city Hakata (Fukuoka)

Restaurants et cafés

Tokyo : Cocohana ; Mahika Mano

Osaka : Kamiyama Lobby ; Aux Bacchanales ; Café Fouet ; Akutagawa Coffee ; Pause Coffee

Apprendre à cuisiner sur Youtube

Haruan

Koh Kentetsu Kitchen

Kattyanneru

Asa Torattoria

Inaka soba Kaha

Pi-kichiban

Le blog de Teida, papa trentenaire passionné de cuisine

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.