Actualisé Hier

Si vous envisagez de vous expatrier au Pérou, vous devez en apprendre un peu plus sur le mode de vie local. Ainsi, vous saurez à quoi vous attendre à votre arrivée, vous adapterez et vous assimilerez plus facilement.

Le mode de vie péruvien est fortement influencé par la profonde histoire du pays et son héritage culturel : la religion, la famille, la nourriture et la musique sont des aspects très importants de la vie quotidienne. Les Péruviens sont des gens chaleureux et amicaux, généralement très sociables, aussi, ils ne manquent jamais une occasion de célébrer les moments spéciaux.

Religion et croyances au Pérou

La religion est extrêmement importante pour les Péruviens. La plupart sont catholiques romains, avec plus ou moins de pratique et de dévotion. Les autres confessions telles que le christianisme, le judaïsme et d'autres croyances sont représentés à moins grande échelle.

La religion autochtone est toujours pratiquée, en particulier dans les Andes et d'autres régions rurales. Nombre d'entre elles sont associées au catholicisme introduit par les Espagnols. Vous assisterez ainsi à un syncrétisme intéressant de croyances et de pratiques. Par exemple, certains catholiques romains vénèrent toujours le dieu Soleil des Incas et participent à des festivals ainsi qu'à des rituels liés à Pachamama, La Terre Mère. Les chamanes ou les guérisseurs traditionnels sont grandement respectés dans tout le pays, et utilisent des méthodes et des traitements antiques pour soigner les maux.

État d'esprit et attitude au Pérou

La famille est sacrée au Pérou. Et cela va bien au-delà de l’unité familiale nucléaire. Concrètement, la majorité des familles sont composées de plusieurs générations qui vivent sous le même toit : grands-parents, parents et enfants. Aujourd’hui encore, pour de nombreuses familles, le père est toujours considéré comme le chef de famille, tandis que la femme s’occupe des tâches ménagères. Toutefois, les choses évoluent, en particulier à Lima et dans d’autres villes où les femmes travaillent et partagent les tâches ménagères avec leur conjoint.

Lorsqu’ils rencontrent de nouvelles personnes, les Péruviens font preuve de chaleur et ne se formalisent pas, à moins qu’il ne s’agisse de personnes plus âgées ou qu'ils appartiennent à « un rang social supérieur ». Il est courant de s’embrasser sur la joue au Pérou, y compris dans les milieux professionnels, pour se saluer. Les étrangers, pour leur part, sont appelés « Gringos » de manière amicale, alors ne soyez pas surpris !

La cuisine au Pérou

La nourriture occupe une part importante dans le mode de vie péruvien : les repas sont des occasions spéciales. La cuisine péruvienne est réputée pour être l'une des plus diversifiées au monde, composée de délicieux fruits de mer, pommes de terre, maïs, fruits exotiques, riz et épices.

La plupart des Péruviens prennent leur repas principal à l'heure du déjeuner. Pour ceux qui travaillent, cela signifie souvent une visite du « Menu » local, des restaurants proposant des plats du jour économiques. Les week-ends, en particulier le dimanche, le déjeuner est une affaire de famille et de temps : l'occasion de se retrouver et de partager un repas en restant longuement à table. Le dîner est, quant à lui, un repas plus léger, généralement pris tard le soir.

Les arts et le divertissement au Pérou

La musique est indéniablement la forme d'art la plus populaire au Pérou. La flûte en bambou est un instrument traditionnel des Andes, d'origine Inca. Mais de nos jours, il s’accompagne du rythme moderne des guitares espagnoles tout en étant adapté au folklore. Le cajon est un instrument traditionnel, semblable à un tambour, avec des racines créoles.

La musique occidentale tente peu à peu de percer au Pérou, cependant, la musique folk reste assez forte par opposition à la musique nord-américaine. Le reggaeton et d’autres musiques latino-américaines ont davantage réussi à s’infiltrer dans les ondes radio locales.

Fêtes traditionnelles et jours fériés au Pérou

Au Pérou, on compte une douzaine de jours fériés : Nouvel An, Fête du Travail, Semaine de Pâques, Jour de l’indépendance nationale, Noël, Toussaint, etc. On compte également plusieurs jours de fête, comme le jour de la Saint-Pierre. Notez que les jours fériés qui tombent le week-end ne sont pas déplacés en jours de travail. Par conséquent, le nombre de jours fériés varie chaque année en fonction du calendrier.

Au total, ce sont environ 3 000 festivals qui sont célébrés au niveau régional ou national tout au long de l'année. Ceux-ci doivent rendre hommage à un saint patron tel que Santa Rosa de Lima, patron de la police nationale, célébré le 30 août. Le Seigneur des miracles est célébré du 18 au 28 octobre. Durant cette période, les fidèles s'habillent de pourpre et se réunissent pour accompagner le Saint Patron de Lima dans les rues du centre-ville de la capitale. Les cortèges valent le détour !

En mai ou en juillet, vous assisterez au pèlerinage autochtone en l'honneur du Seigneur Qoyllur Rit’i : plus de 10 000 pèlerins convergent vers les limites de la ligne enneigée située au pied du mont Ausangate, l'une des montagnes les plus sacrées des Andes, qui culmine à 4 700 mètres d'altitude.

Dans tous les cas, les festivals péruviens sont de belles occasions de rassemblement dans les rues pour rendre hommage à une divinité ou pour célébrer un événement national ou religieux.

 Liens utiles :

Portail du Tourisme au Pérou – Culture
Portail du Tourisme au Pérou – Gastronomie
Portail du Tourisme au Pérou - Recettes péruviennes
Portail du Tourisme au Pérou - Evènements et festivals
Go Peru

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.