Les brèdes à l'honneur : une exposition fascinante à ne pas manquer au Blue Penny Museum

Vie pratique
  • bredes
    Colleen Michaels / Shutterstock.com
Publié le 2023-11-29 à 13:00 par Lila Chaleon*
En ce moment, le Blue Penny Museum abrite une exposition gratuite entièrement dédiée aux brèdes. Fruit de la collaboration entre l'artiste Deepa Bauhadoor et d'Emmanuel Richon, l'exposition se tient actuellement jusqu'au 13 janvier 2024. Pour l'occasion, Expat.com vous propose de découvrir cet aliment star de la cuisine locale.

L'Histoire des brèdes

Consommés depuis l'Antiquité un peu partout à travers le monde, les brèdes sont des plantes potagères dont on consomme les feuilles. L'origine du mot « brède » remonte au portugais « bredo », faisant référence à la plante Amaranthus. Dans l'archipel des Mascareignes, la tradition de consommer des brèdes aurait été introduite au 17e siècle par les esclaves malgaches du Cap, qui auraient importé cette pratique alimentaire de leur pays natal.

Autrefois essentielles à la sécurité alimentaire des populations urbaines, les brèdes étaient produites et disponibles toute l'année sur les marchés. En comparaison avec les légumes-fruits tels que la tomate, les brèdes résistent mieux aux fortes pluies et nécessitent moins d'eau d'irrigation, poussant rapidement le long des rues sans nécessiter d'intrants ou de main-d'œuvre. D'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, on pouvait les cueillir un peu partout à Maurice.

Des dizaines de variétés

À l'île Maurice, les brèdes occupent une place particulière dans la cuisine locale. Bouillies ou sautées, elles accompagnent généralement les plats à base de riz. En effet, les brèdes sont polyvalentes en cuisine, leur goût pouvant varier du doux à l'amer selon leur variété et de la manière dont elles sont préparées.

Maurice abrite une variété impressionnante de brèdes, chacune apportant sa saveur unique aux plats mauriciens. Chaque espèce a ses propres caractéristiques, que ce soit au niveau du goût, de la texture ou des bénéfices nutritionnels.

Ainsi, les brèdes mouroum (moringa) sont l'une des espèces les plus appréciées à l'île Maurice. Très nutritifs, leur feuillage et leur saveur légèrement amère en font un ingrédient prisé dans de nombreux plats mauriciens. Les brèdes songes, aux feuilles larges d'un vert foncé et au goût doux presque sucré, enrichissent les plats locaux comme le roti ou le dholl puri mauricien, offrant une délicatesse à l'ensemble du plat. Les brèdes chouchou, connus pour leur texture charnue, sont préférées aux côtés des caris et des rougailles. Et que serait un chop suey, un meefoon, un bol renversé sans les brèdes tom pouce ? Connu sous le nom de bok choy, ce chou aux feuilles plates nous plonge au cœur des saveurs asiatiques. À ne pas confondre avec les brèdes pet sai, une variété de chou chinois aux feuilles teintées de blanc et de vert pale.

De nombreux bienfaits nutritionnels

En dehors de leur goût, les brèdes offrent une gamme impressionnante de bienfaits pour la santé. En effet, elles sont riches en nutriments essentiels tels que les vitamines A, C et K, ainsi qu'en minéraux tels que le fer et le calcium. Les brèdes sont également une excellente source de fibres, favorisant la digestion et contribuant au maintien d'un système digestif sain. Leur teneur en antioxydants contribue à la lutte contre les radicaux libres, jouant ainsi un rôle dans la prévention de diverses maladies.

Les Mauriciens intègrent les brèdes dans divers plats, généralement en tant qu'accompagnement. Traditionnellement, les brèdes sont préparés en bouillon, fricassés, cuits à l'étouffée ou sautés, mais certaines espèces comme les brèdes cresson peuvent aussi être consommées crues, par exemple, en salade. Et pour une touche « saine », les brèdes peuvent également être consommées… en smoothies ! Pour ce faire, vous pouvez d'abord commencer par les réduire en poudre au mixer, ou alors directement les incorporer dans votre smoothie aux côtés de vos fruits préférés. Faites attention à choisir une espèce qui peut être consommée crue !

Il existe pas moins d'une cinquantaine d'espèces de brèdes dans les îles mascareignes. Envie de les découvrir ? L'occasion d'en savoir plus sur l'histoire et les propriétés de ces merveilles végétales !