Erasmus : vivez votre rêve de jeunesse à l'étranger

Vie pratique
  • echange culturel
Publié le 2017-01-19 à 14:00 par Veedushi
Le programme Erasmus +, suivi par des millions de jeunes européens depuis 1987, permet aux jeunes européens de découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux de modes de vie, ainsi que de parfaire leurs connaissances académiques et linguistiques. A l'occasion des 30 ans d’existence du programme, Expat.com vous propose un tour d'horizon.

Fondé en 1987 par l'Union Européenne, l'European Action Scheme for the Mobility of University Students (Erasmus), rebaptisé Erasmus + en 2014, a permis jusqu'ici à plus de 5 millions d’étudiants européens de poursuivre une partie de leurs études et de faire un stage en entreprise à l’étranger. Le 9 janvier dernier, le programme fêtait ses 30 années d'existence : l'occasion de faire le point sur ses accomplissements et de jeter un regard sur l'avenir.

Les origines d'Erasmus

Au départ, ce programme d’échange avait pour objectif de permettre aux étudiants européens d'effectuer un séjour allant de trois mois à une année au sein de l'Union Européenne. Il s'agissait de leur donner les moyens d’étoffer leur formation pour leur permettre de se démarquer sur le marché du travail. Leur participation a aussi permis à ces jeunes d'aller à la découverte de nouvelles cultures, d'apprendre des langues étrangères, de rencontrer d'autres jeunes issus de diverses origines et de tisser des liens d'amitié.

Au fil des années, plusieurs nouvelles destinations sont venues s'ajouter à la liste des pays admissibles, notamment la Suisse, La Norvège, ainsi que le Canada et l'Australie. Aujourd'hui, Erasmus + représente bien plus qu'un simple programme d’échange. L'Union européenne reconnaît l'importante contribution d'Erasmus + à la transformation de l'enseignement supérieur et à la vision positive que ce programme apporte sur l'Europe.

La génération Erasmus

Jeune étudiante en sciences politiques et relations internationales, Serena a choisi la ville de Burgos, en Espagne, pour effectuer son séjour Erasmus de 2015 à 2016. « Cela a été pour moi la plus belle expérience de ma vie. C’était la première fois que je voyageais mais c'était l'occasion rêvée de vivre seule et de découvrir d'autres cultures et modes de vie. Cela m'a permis de surmonter mes frayeurs et de connaître mes forces et faiblesses. Grâce à mon université qui a facilité toutes les procédures, je n'ai eu aucune difficulté d'adaptation. De plus, j'ai eu l'occasion de rencontrer plein de gens venant d'Europe, des États-Unis, et même du Mexique et la Corée du Sud et qui partagent les mêmes valeurs que moi ». Aujourd'hui, Serena, Italienne d'origine, s'identifie davantage à l'Europe et à la jeunesse européenne.

Jordan, lui, voulait surtout parfaire ses connaissances de l'allemand et apprendre d'autres langues étrangères telles que l'anglais et l'espagnol. C'est ainsi qu'il a choisi comme destination l'Allemagne en 2014. « Je souhaitais surtout voyager et découvrir de nouvelles cultures tout en ayant l'occasion de me perfectionner dans une autre langue. J'ai été bien encadré par mon université et je dois dire que je me suis vite fait pleins d'amis dès mon arrivée ». S'il a été confronté à un système éducatif différent de celui de la France, il en garde un précieux souvenir. Partir en séjour Erasmus représente, pour lui, une occasion unique de voyager, de se perfectionner sur le plan linguistique, mais surtout, de faire des rencontres inoubliables.

Professionnelle de la formation et de l’éducation des adultes, Willemien Mathon est aujourd'hui animée d'une grande ouverture d'esprit héritée de ses nombreux voyages et de sa participation à plusieurs programmes, notamment Grundtvig, Comenius, Leonardo et Erasmus. Jonglant entre ses différents rôles, celui de scénographe, d'artiste et de développeuse Erasmus+, parmi tant d'autres, elle dispose d'un parcours professionnel riche et varié grâce à cette expérience internationale.

« En contact avec des scientifiques et des pédagogues, j'ai participé à de nombreux programmes qui m'ont aussi permis d'innover et d'apprendre d'autres langues. J'en parle aujourd'hui, 5 : le néerlandais, ma langue maternelle, ainsi que le français, l'anglais, l'allemand et l'italien ! Mes 3 enfants sont également bilingues ». Sa participation à ces programmes lui a permis de travailler sur des sujets liés à l’éducation, les bonnes pratiques, l'apprentissage et la culture. Ses conseils à la jeunesse européenne : « Surtout, restez pragmatiques ! N’hésitez pas à vous renseigner, comprendre, réfléchir, vous exprimer, partager ! »

S'inscrire au programme Erasmus +

Vous souhaitez vous aussi être de la partie ? Mais comment procéder ? Si vous étudiez dans une université européenne et que votre formation dans le pays de votre choix s'inscrit dans la continuité du diplôme que vous préparez et que celle-ci s’intègre dans le cursus que vous suivez actuellement, vous avez toutes les chances d'être admis. Le programme est ouvert aux étudiants en deuxième année d'études supérieures, ayant validé leur première année.

Néanmoins, en raison de la forte demande de bourses, il vaut mieux entamer les démarches avec au moins 12 mois d'avance. La première étape constitue à rencontrer le responsable des relations internationales de votre université. Lors de l'inscription, il vous faudra, en général, une lettre de motivation détaillant les raisons de votre choix, une lettre de demande de bourse, des photocopies de vos relevés de notes de votre première année d’études supérieures, ainsi que deux lettres de recommandation émises par vos professeurs. Une fois votre dossier accepté, il ne vous restera plus qu'à télécharger le formulaire en ligne qui devra être signé par vous et votre référent avant d’être transmis au responsable des relations internationales de votre université.

Et vous, êtes-vous prêt à tenter l'aventure à l’étranger ? Si vous appartenez à la génération Erasmus+, n'hésitez pas à partager votre expérience en nous laissant un commentaire.