Complètement Flou

Blog du mois
Publié il y a 7 ans

Connue sur le web sous le nom de Flou, je vis et travaille à Milan depuis 5 ans (ou serait-ce plutôt 6?). Après une joyeuse enfance passée dans les Vosges et des études littéraires à Nancy, me voici en Italie où j'use mes souliers et exerce mon insatiable curiosité...

Connue sur le web sous le nom de Flou, je vis et travaille à Milan depuis 5 ans (ou serait-ce plutôt 6?). Après une joyeuse enfance passée dans les Vosges et des études littéraires à Nancy, me voici en Italie où j'use mes souliers et exerce mon insatiable curiosité...

Comment t'es venue l'idée de t'installer en Italie ?

Plus qu'une idée, une évidence! Tombée amoureuse de l'Italie en même temps que sous le charme d'un hybride franco-italien, l'idée de m'y installer s'est très vite imposée...

Est-ce la première fois que tu vis à l'étranger ?

L'Italie est ma première expérience à l'étranger oui, si on exclue un vague voyage scolaire à Freiburg en primaire avec ma classe d'allemand... (Malgré mes fréquentes râleries concernant mes premières rides, je suis plutôt jeune vous savez!)

Comment s'est passée l'installation ?

A l'image de l'Italie, elle fut sympathique et bordélique dès le premier abord! Au début, on compare bien entendu tout avec la France, on râle ou s'emerveille (au choix) de la moindre différence... J'ai connu des jobs minables, des escrocs déguisés en médecin ou en proprio, entendu des réflexions pourries sur les femmes et pas mal galéré... mais je suis toujours là, preuve que les bons cotés l'ont emporté, et qu'ils ne sont pas des moindres!

Les Italiens sont-ils accueillants ?

Avec les français oui! Ils sont extrémement patients pour ce qui est de la langue, que je ne parlais absolument pas à mon arrivée, et ils sont en général assez orgueilleux de leur patrimoine, qu'il soit culturel ou gastronomique, et ont envie de le faire partager. (Et ils adorent utiliser les 12 mots de français qu'ils connaissent "voilà les croissants", "bonjour tout le monde à Paris" et "allez les bleus"...)

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris en Italie et à Milan ?

Des tas de choses! C'est justement ce qui est amusant, être dans un pays pas si différent et où pourtant rien n'est tout à fait pareil... Que les feux de signalisation à l'orange soient dits "jaunes" et les jaunes d'oeufs "rouges" par exemple! Et que Milan ait à ce point cet allure de village qu'on peut parcourir à pied et où tout le monde se connait!

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, ton pays d'origine ?

Ca fait un moment que je ne raisonne plus en terme de "différences"... Maintenant ce sont les français qui me semblent étrange(r)s parfois... Je me suis habituée à vivre à un volume sonore supérieur par exemple... A manger des yaourts liquides, à parler de foot et de politique au café, à me soigner au p'tit bonheur la chance sur les conseils du pharmacien, à dégainer mes cartes de visite à tout va et à donner des titres ronflants à n'importe qui!

Quel est ton meilleur souvenir ?

Mon premier séjour à Milan sans doute... La gare dont j'ai tout de suite été fan, les églises tous les 150 mètres, le panettone et l'aperitivo qui ont constitué pendant ces quelques jours la base de mon alimentation, les vieux trams et leur bruit sur les pavés, la proximité du merveilleux lac de Côme et les "Auguri" (meilleurs voeux) chaleureux des gens à propos de tout et n'importe quoi ...

Est-ce qu'il y a des choses qui te manquent depuis que tu es installée en Italie ?

Hum, je risque de faire une liste qui ressemble à une liste de courses! Comme tous les gens vivant à l'étranger j'imagine, j'ai des nostalgies idiotes et si fondamentales, à base de pastis, de munster et de confiture de coings... Plus sérieusement, j'ai du mal à assouvir mon appétit de lecture, ce qui me contraint souvent à faire voyager des valises de livres... Et puis, évidemment, l'ambiance familiale à base de débats houleux à table, de parties de badminton dans le jardin et de chats qui ronronnent sur les coins des housses de couettes...

As-tu déjà visité les pays aux environs de l'Italie depuis que tu y vis (ou d'autres régions de l'Italie) ?

Il y a tellement à découvrir en Italie que j'avoue avoir du mal à voyager ailleurs! Sachant qu'en plus une grande partie des vacances est toujours consacrée à la famille vivant en France (les chats, la choucroute, tout ça...) (!). Mais on essaye de visiter de nouveaux coins d'Italie tous les ans, Rome, la Vénétie, les Pouilles, les lacs... Prochaine destination? Florence sans doute (ou sinon Trieste) (à moins que ce ne soit Ferrara)...

Qu'est-ce qui t'as donné envie d'écrire ce blog?

Le blog, je ne me souviens plus très bien comment ça a commencé... L'envie de partager mes découvertes sans doute, quoiqu'à l'époque c'était bien plus confus qu'aujourd'hui... Depuis, quelqu'un que j'estime beaucoup m'a dit qu'il reprochait aux étrangers à Milan de prendre beaucoup à la ville et de repartir sans y avoir rien laissé... Le blog, ce serait un peu comme ma contribution personnelle à l'image de la ville, que les français dénigrent souvent sans même la connaitre... J'ai longtemps écrit pour les français en France, avant de m'intéresser cette année à ceux qui vivent ici comme moi, et c'est à peu près de ce moment là que date mon inscription sur Expat blog...

As-tu déjà rencontré du monde grâce à ton blog?

Pas de façon directe non. En revanche, le blog m'a sans doute aidé à aller vers les autres, à rencontrer des gens et à pousser un peu plus mes recherches d'informations pour éveiller la curiosité, ce qui m'a aidé à approfondir ma connaissance du pays...

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui souhaiteraient aller vivre en Italie?

Venez, mais venez donc! Vous serez déçus parfois mais éblouis souvent, vous allez vous plaindre comme tout le monde mais partager votre enthousiasme plus souvent qu'il n'est coutume, et apprendre à apprécier une certaine qualité de vie que j'ai pour ma part découvert ici... La possibilité de s'inventer et d'inventer sa vie, qui ne tient peut-être pas tant au lieu où l'on est qu'à la bienveillance avec laquelle on l'observe et à la disponibilité avec laquelle on est prêt à affronter l'inconnu... En gros bougez, mais bougez donc!

Complètement Flou