Volontariat international : une expérience professionnelle « atypique »

  • volontariat international
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2019-09-23 11:00

Le choix de partir à l’étranger repose bien souvent sur des motivations comme les nouvelles perspectives de carrière, un salaire plus attrayant et un haut niveau de vie, ainsi que la chance de profiter d'une meilleure qualité de vie. Ce n'est toutefois pas le cas de tout le monde puisqu'il y a aussi ceux qui, mettant de côté les aspects matériels de la chose, préfèrent donner de leur temps et énergie. Le volontariat international est un excellent moyen non seulement pour booster son CV mais aussi pour vivre une expérience hors du commun à l'autre bout du monde en contribuant à améliorer la vie de différentes communautés. Expat.com a recueilli, pour vous, quelques témoignages de volontaires qui ont tenté l'aventure.

Aaron, 27 ans, est une jeune volontaire originaire du Michigan et qui vit aujourd'hui en Californie. Enseignant d'anglais, il a toujours été passionné par le voyage, les découvertes, mais surtout par les nouveaux défis. Son premier séjour en Chine, où il enseigne l'anglais aux jeunes de 18 à 25 ans souffrant d'un handicap physique, et en Thaïlande, annonce le tout début d'une longue aventure. Par la suite, il met le cap sur Accra, au Ghana. « Pendant deux semaines entières, j'ai aidé à la construction d'une nouvelle école pour les enfants à partir de briques et de sable en utilisant du bambou comme échafaud. Ce fut vraiment une expérience extraordinaire et enrichissante sur tous les plans ». C'est à présent à Los Angeles qu'il exerce sa profession pour le compte d'une petite école publique sans but lucratif.

Pour Aaron, le volontariat international représente bien plus qu'une ouverture vers le monde. « Ça m'a vraiment encouragé à prendre des risques, donner libre cours à mon âme d'aventurier, mais aussi à définir mes objectifs futurs en faisant preuve d'ouverture d'esprit. Ça m'a aussi permis de réfléchir aux moyens par lesquels je pourrais contribuer à apporter du bonheur et de la paix aux autres ainsi qu'à moi-même ».

Louise est originaire de New Plymouth, Nouvelle-Zélande. C'est en 2016 que débute son aventure dans le monde du volontariat, avant qu'elle s'installe au Royaume-Uni pour des raisons professionnelles. Elle se réjouit d'avoir eu la chance de découvrir le Sri Lanka sous un nouveau jour, même si le pays est désormais une destination de choix pour le tourisme. « Durant mon séjour au Sri Lanka, j'ai eu l'occasion de travailler avec des enfants souffrant de handicaps physique et mental, non seulement en leur fournissant des soins généraux mais aussi à travers des activités de classe, des jeux et en animant les pauses déjeuner. Ce fut une expérience authentique et hors du commun que je n'aurais jamais pu connaître autrement ». Si Louise a voyagé, jusqu'à présent, dans plus de 35 pays, elle reconnaît que ce séjour au Sri Lanka a grandement contribué à lui redonner confiance en soi, mais aussi à rencontrer des personnes de diverses cultures et origines et à s'ouvrir davantage au reste du monde.

Un avis que partage Jordan, également originaire de la Nouvelle-Zélande, qui a fini par rejoindre l'organisation à travers laquelle a débuté son aventure. C'est en 2009, durant son séjour au Royaume-Uni, que Jordan décide de se lancer dans le volontariat international en compagnie de son épouse. « Mon épouse a toujours été impliquée dans différentes activités communautaires. Nous nous sommes donc dit que mettre en œuvre nos compétences auprès des nécessiteux serait une excellente initiative avant de faire de nouveaux projets ».

Quelques recherches sur internet leur permettent de trouver un programme de volontariat taillé sur mesure. Le couple s'envole donc pour le Kenya où ils deviennent assistants pédagogiques dans une école Massaï. « Nous avons non seulement enseigné et noté les contrôles mais aussi rempli d'autres tâches comme réparer les pupitres et les fenêtres, entre autres, dépendant des besoins de l’école où nous étions postés ». Jordan se réjouit d'avoir participé, à ce jour, à diverses missions dans une douzaine de pays. Qui plus est, il s’apprête désormais à s'envoler pour le Zimbabwe, la Zambie, ainsi que la Jamaïque et le Belize.

Volontariat international : quels avantages ?

Faire du volontariat à l'international présente de nombreux avantages, et pas seulement sur le plan personnel. Hormis le fait d'avoir la possibilité de faire de nouvelles rencontres, de créer des amitiés durables, de découvrir de nouvelles cultures et d'apprendre de nouvelles langues en immersion, le volontariat international représente un véritable atout sur votre CV. Aujourd'hui, de nombreux recruteurs sont enclins à recruter des candidats disposant d'une expérience, voire plusieurs, à l'international. Si vous êtes donc à la recherche de votre tout premier emploi ou que vous souhaitez booster votre carrière à l’étranger, pourquoi ne pas tenter votre chance? Qui plus est, le volontariat a pour avantage de vous initier au travail d'équipe afin d'assurer le succès de votre mission, mais aussi à diriger une équipe, ce qui représente une valeur ajoutée aux yeux des recruteurs internationaux. Chose que confirme Jordan : « Le volontariat est un excellent moyen de booster son CV et de se faire valoir aux yeux des recruteurs ».

Ça vous intéresse ?

Trouver un programme de volontariat à l'international c'est aussi simple que « bonjour ». Il suffit d'une petite recherche sur internet pour trouver le programme qui vous convient le mieux en fonction de vos préférences et de vos aspirations : éducation, santé, protection de l'environnement et des espèces en danger d'extinction, parmi tant d'autres. Pensez toutefois a bien vous renseigner sur les conditions à remplir, ainsi que la réputation de l'organisation choisie et sa mission. Autre point à prendre en compte : le coût ! Avant de vous inscrire à un programme, évaluez le budget nécessaire, pouvant aller jusqu'à 3 000 $, dépendant de la destination choisie. Cette somme inclut généralement les frais d'inscription, le billet aller-retour, ainsi que l'assurance médicale et les vaccins et soins requis. Il existe également des programmes de volontariat gratuits comme ceux offerts par les Nations Unies mais qui sont toutefois plus sélectifs et exigeants.

Assurez-vous donc d'avoir toutes les cartes en mains avant de vous embarquer pour cette nouvelle aventure professionnelle atypique à l'autre bout du monde. Bonne chance !