Christina à Liège : « Le paysage m'apaise »

Interview
Publié le 2014-09-25 00:00
A 25 ans, Christina a quitté l'Ile Maurice pour vivre avec son époux belge. Arrivée il y a 6 mois, elle vit désormais à Liège et s'apprête à débuter une formation de commerciale...

Pourquoi as-tu choisi de t'installer à Liège ?

Je me suis installée à Liège pour la simple et bonne raison que mon mari est Liégeois, et je trouve que c'est une très belle ville.

Comment s'est passée ton installation ?

C'est la deuxième fois que je viens à Liège, ma première c'était en 2011 pour des vacances de 3 mois, et depuis 6 mois je suis revenue m'installer ici définitivement et je suis mariée depuis 1 mois. Ma belle-famille est très sympathique, ainsi que mon entourage et mes voisins. Je dois dire que j'ai eu un accueil des plus chaleureux. Et je m'intègre petit à petit, jusqu'ici, tout va bien.

Quelles ont été les formalités que tu as dû accomplir pour pouvoir vivre en Belgique ?

Pour les formalités, ça été comment dire, si je puis me permettre « chiant », et c'est loin d'être fini ! J'ai dû faire un certificat de célibat, de coutume et de résidence au près d'un notaire avant de venir, un certificat de bonne vie et moeurs, certificat de naissance de moins de 3 mois, et faire apostiller ces documents auprès des autorités concernées, et cela m'a coûté une petite fortune, mais bon c'était pour la bonne cause. Arrivée ici, déclarer la demande en mariage auprès de la commune qui prend 1 mois pour étudier la demande et mener une enquête s'ils estiment cela nécessaire pour voir si c'est pour un mariage blanc ou gris, mais 1 mois après je n'ai pas eu d'enquête, et le mariage s'est fait dans la joie et la bonne humeur. Le seul hic dans l'histoire, je ne porte pas le nom de mon époux car les lois Belges trouvent que ce n'est pas logique de m'attribuer ce droit car ce n'était pas mentionné dans mes documents, et la femme à la commune ne m'a pas tout expliqué, et depuis j'ai relancé ma demande auprès de l'état civil mauricien pour me donner un document prouvant que c'est mon droit même si ce n'était pas mentionné dans mes documents : je sens que cela va aussi me coûter cher quand je vais réclamer les droits à la commune de Liège ! Un mois après le mariage, je n'ai droit qu'à un permis de séjour temporaire, le temps d'une autre enquête, et si tout se passe bien dans environ 6 mois j'aurais ma carte d'identité à puce.
Que d'émotions ! Mais je suis en droit de m'inscrire dans des agences d'intérim et mutuelle, et je ne peux pas quitter le territoire belge jusqu'à l'obtention de la carte d'identité. J'ai l'impression que ça ne finira jamais ces paperasses !

Comment as-tu procédé pour ta recherche d'emploi ?

Je suis femme au foyer pour l'instant, et j'ai rendez-vous avez l'IFAPME le mois prochain pour reprendre une formation à la rentrée comme commerciale. Et j'ai aussi l'aide de la part de la Région Wallonne pour un parcours d'intégration qui est mis en place pour m'aider dans mon quotidien.

As-tu eu des difficultés d'adaptation (barrière de la langue, coutumes) ?

Jusqu'à présent, je n'ai pas de problèmes avec la langue vu que je parle français et anglais couramment. Et d'après les heures de la formation à la rentrée, je vais m'arranger pour aussi apprendre le néerlandais ou l'allemand.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à Liège ?

Ce qui m'a le plus surpris, c'est le nombre de cas sociaux qui gâchent tout. Je suis étrangère et métisse, mais cela m'arrive d'avoir honte d'être étrangère quand je vois ce que certains étrangers font ici : ils profitent du système, certains sont même très racistes, et aussi le refus de s'intégrer, cela me désole.
Le mois dernier, mon mari me suggère de me faire visiter un quartier Africain à Liège, et là, un homme grand de calibre, agrippe mon mari par le bras et lui dit : « Que fais-tu avec une fille comme ça toi (parlant de moi)? » Il poursuit : « c'est une Africaine, on est de la même famille, moi l'oncle, elle la nièce, elle est où ta dote ? ». Je me suis dis « M'enfin! J'hallucine! C'est quoi cette mentalité ? ». Depuis, même en étant étrangère, cela ne m'empêche pas de regarder certains étrangers d'un autre œil, un œil plus critique.

Les Belges sont-ils accueillants ? Est-il facile de s'intégrer et de faire de nouvelles connaissances ?

Au niveau de ma belle-famille, mes voisins et les amis de mon mari, ils sont tous très sympathique et accueillants, et je commence à me faire des amis aussi.

Peux-tu partager avec nous un trait caractéristique de Liège qui te plaît particulièrement ainsi qu'un aspect négatif ?

Liège, je l'aime car c'est tout d'abord la ville de mon mari et maintenant ma ville d'adoption. J'adore les frites, oh oui, et il y a toujours une excuse pour aller se promener, surtout à vélo et faire du jogging. Le paysage m'apaise, et je trouve que les briques rouges des maisons, ça donne un air vintage au style. Même si je me sens bien ici, des fois ça me dépasse le nombre de mendiants qu'on rencontre sur la même journée.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à l'Ile Maurice, ton pays d'origine ?

Je croyais que mon pays allait me manquer, mais non jusqu'à présent je ne ressens aucun manque. Et faut aussi dire que les Mauriciens ont été éduqués de façon à s'adapter partout où l'on va, que ce soit niveau langue, nourriture, même le climat.

A quoi ressemble ton quotidien à Liège ?

Mon quotidien pour le moment c'est la peinture qui est ma passion, de longues promenades aux parcs à vélo avec mon mari, des conversations marrantes avec mes voisins, visites assez fréquentes de ma belle-mère. Ma belle-famille, c'est une petite famille, mais on essaie de se retrouver le plus longtemps possible, comme pour des barbecues ce qui est idéal en ce moment de canicule !

Y a-t-il des habitudes locales que tu as adoptées depuis que tu vis ici ?

Ahhh, je dis septante et nonante que je trouve très logique depuis d'ailleurs, et le fameux tantôt et ça va dans presque chaque phrases. Et je bois une bière quand l'occasion se présente, ce qui veut dire très souvent !

Quelles sont les spécialités culinaires belges à ne pas manquer ?

Humm, les frites, la tartiflette, le hachis et le porc, chose que je ne mangeais jamais étant chez moi, maintenant je n'imagine plus ma vie sans porc ! Et je mange de tout sans exception, d'ailleurs j'adore manger.

Quels conseils peux-tu donner à ceux qui veulent s'installer à Liège ?

Si j'ai un conseil à donner à celui ou celle qui veut s'installer à Liège ou n'importe où ailleurs : bien se dire que personne ne nous forcent à s'installer ailleurs, c'est notre choix, et il faut être prêt à s'intégrer. Car c'est pas aux gens de notre pays d'accueil à s'adapter à nous, notre culture et notre manière de vivre, mais c'est bien à nous à nous adapter et à vivre au rythme de notre nouvelle vie.

3 Commentaires
melissaBuik
melissaBuik
il y a 5 ans

Si jamais tu decides de visiter Anvers et rencontrer une Mauricienne laisse moi savoir ;)

Répondre
melinnna
melinnna
il y a 5 ans

Salut ont des iles voisines

Répondre
erzsivaly
erzsivaly
il y a 5 ans

Bienvenue chez nous Christina. Ah si tout les étrangers pouvaient avoir ta mentalité et acceptaient de s'adapter à notre mode de vie, ce serait le paradis sûr terre. Amitié.

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer