Retourner vivre en Espagne

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis que j'ai quitté ma douce Espagne il y a 8 ans pour des raisons purement économiques (vague de licenciement), je n'est pas arrêté de chercher sans cesse à y retourner. Mais avec tous ce qu'on entend dire sur la crise, les licenciements qui continuent et les d'espagnols que je rencontre ici en France j’avoue que ça obscurcit l'horizon devant moi. Mais loin d’être démotivé, je postule en permanence en Espagne mais sans aucune réponse car il faut être sur place pour mettre toutes les chances de son coté, je pense !
35 ans, marié et 3 enfants en bas age et actuellement en CDI à temps plein, je me donne 2 ans maxi pour retourner m'installer en Andalousie (Granada, Almeria ou Màlaga) avec ma femme et mes enfants.
Es ce trop risqué de quitter un CDI en France pour se lancer à la recherche d'un emploi en Espagne?
Avez vous des idées, des suggestions voir des tuyaux concernant les secteurs et les démarches de recherches d'emploi ? Sachant que j'ai fais des études de tourisme et je suis quadrilingue; mais je reste ouvert à toutes les idées ou propositions et endroits.

Merci...  :cheers:

bonjour,
je ne peux vous aider car ici sur la costa brava l'économie est très différente du sud de l'espagne tout ce que je peux vous dire c'est que l'économie repart très fort depuis maintenant deux ans!!! cette année + 3,5 points de croissance en espagne, en particulier sur la construction et le tourisme mais c'est assez inégalement répartis sur l'ensemble du térritoire pour exemple en catalogne le surplus immobilier est presque résorbé car de très nombreux francais investissent sur le logement secondaire, je comprends que vous vouliez revenir en espagne la vie et ses habitants y sont tellement plus agréable vous pouvez essayer en catalogne sur barcelone par exemple bonne chance A+++

Bonjour, malgré que vous travaillez dans le tourisme j'ai l'impression que c'est votre premier déménagement hors de l'Espagne. IL y a 8 ans c'était pas rose pour vous, vous pensez vraiment que vous  aurez le même niveau de vie qu'en France?  Le tourisme c'est mal payé même en France, en Espagne c'est pas mieux, trop de travail précaire et saisonnier. Et l'Andalousie ne respire pas économiquement. Je sais pas quel boulot fait votre femme (vous parlez que de vous) mais je suis sceptique. Vous avez 3 enfants donc vous payez pas des impôts et vous devrez avoir pas mal d'aides sociales qui n'existent même pas en Espagne. Trop risqué? Exactement, c'est le jeu au loto. Vous avez de la chance d'avoir le CDI et un soupape de securité très solide en France. Vous aurez quoi en dehors d'un seul salaire en Espagne avec trois enfants?  Si vous avez la nostalgie vous aurez toujours la possibilité de chercher un boulot entre deux pays. en tout cas sans contrat solide d'emblée je vois pas de perspectives de gagner au loto espagnol

Bonsoir,

Je comprends votre envie de revenir.
J'ai fait decouvrir mes origines a mon mari un semaine en juin 2014 et au retour en france il a vendu ses part dans sa societe, j'ai plaqué mes deux boulots et nous sommes venu avec notre petit garcon de 4 ans en aout 2014.

autant vous dire que nous avons ete vite.

mon mari a remonter une societe dans l e-commerce, il a embauché un salarié francais car il travaille principalement avec la france.

moi j'ai ouvert une boutique de bijoux en lin fait main. puis voyant la quatite de francophone qui souhaite vivre ou investir ici, je me suis lancer dans une agence immo avec ma soeur.

nous allons ouvrir les portes le 20 février.
nous aidons nos clients dans les demarches de nie, changement de plaques....

nous sommes tres heureux ici et avec vueling en 1h30 nous somms en france pour voir la famille.

une experience tres concluante.

Cependant, je pense qu'il faut se creer son travail.

Avez-vous postuler a centauro malaga? del paso malaga? les agences de location de voitures pres de l aeroport recherche beaucoup.

Bonne continuation.

elodie
inmo sabelo

tesseyre :

cette année + 3,5 points de croissance en espagne, en particulier sur la construction et le tourisme mais c'est assez inégalement répartis sur l'ensemble du térritoire

Voir lien ci-après d'une vidéo dans laquelle des économistes consacrent les premières minutes "aux vrais" chiffres de la croissance et du chômage en Espagne et en Europe. On y apprend que l'Espagne intègre maintenant "au doigt mouillé", comme l'Angleterre, l'activité de la prostitution et du trafic de drogue dans le calcul du taux de croissance...
http://www.businessbourse.com/2017/01/3 … r-pas-mal/

Solal33 :

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis que j'ai quitté ma douce Espagne il y a 8 ans pour des raisons purement économiques (vague de licenciement), je n'est pas arrêté de chercher sans cesse à y retourner. Mais avec tous ce qu'on entend dire sur la crise, les licenciements qui continuent et les d'espagnols que je rencontre ici en France j’avoue que ça obscurcit l'horizon devant moi. Mais loin d’être démotivé, je postule en permanence en Espagne mais sans aucune réponse car il faut être sur place pour mettre toutes les chances de son coté, je pense !
35 ans, marié et 3 enfants en bas age et actuellement en CDI à temps plein, je me donne 2 ans maxi pour retourner m'installer en Andalousie (Granada, Almeria ou Màlaga) avec ma femme et mes enfants.
Es ce trop risqué de quitter un CDI en France pour se lancer à la recherche d'un emploi en Espagne?
Avez vous des idées, des suggestions voir des tuyaux concernant les secteurs et les démarches de recherches d'emploi ? Sachant que j'ai fais des études de tourisme et je suis quadrilingue; mais je reste ouvert à toutes les idées ou propositions et endroits.

Merci...  :cheers:

Bonjour,

Chercher sans être sur place paraît effectivement difficile, vous pouvez déposer une alerte sur ce genre de site www.sucurriculum.com
Mais "lâcher" un CDI français pour une inconnue espagnole ... c'est un peu lâcher la proie pour l'ombre

¡suerte!

Bonjour Tesseyre et merci pour votre réponse,
Effectivement la catalogne dépasse économiquement l’Andalousie mais mon choix se base sur mon expérience de 5 ans sur le terrain andalous et les coût de la vie est nettement moins cher. Mais je reste quand-même ouvert à une éventuelle opportunité en catalogne.
Merci  :top:

Bonjour Cosaque et Merci pour votre réponse.

A défaut d'avoir un boulot dans le tourisme ici en France je me suis rabattue sur le transport en commun, je suis chauffeur de bus et ma femme est secrétaire en comptabilité, et nos deux salaire fait de nous pas assez pauvres pour toucher les fameux aides sociales (sauf APL car 3 enfants) ni riches pour payer l'ISF.
Et mes impôts tous confondus me déduisent l’équivalent du salaire de ma femme. Donc c'est pas tout à fait la joie. et je dois surveiller les comptes vers le 22 de chaque mois.   
Je sais c'est peut être pas la bonne période pour y retourner et les CDI en Espagne se font rares voir inexistants, mais je me dis pourquoi pas!!!!
Sachant que je parts en Espagne 1 semaine par an pour prendre la température de la croissance, et je constate que la vie est nettement moins cher qu'en France. C'est le boulot qui manque.
Merci encore une fois.  :top:

Bonsoir, je suis dans le même cas que vous. J'ai un CDI en Belgique, mais moi je suis seule avec mes 2 enfants de 12 ans. ça fait pas mal de temps que je cherche du boulot du côté de Malaga, Algéciras... Mais pas facile du tout! En même temps lorsque l'envie est plus forte que tout, il ne faut pas baisser les bras .Je vais prendre un rendez-vous avec un conseillé du Forem (agence de l'emploi en Belgique) spécialisé dans le travail à l'étranger voir les bons conseils qu'il pourra me donner. Si j'apprends quelque chose d'utile je reviendrai vers vous. Sinon mucha suerte...

carina76 :

Bonsoir, je suis dans le même cas que vous. J'ai un CDI en Belgique, mais moi je suis seule avec mes 2 enfants de 12 ans. ça fait pas mal de temps que je cherche du boulot du côté de Malaga, Algéciras... Mais pas facile du tout! En même temps lorsque l'envie est plus forte que tout, il ne faut pas baisser les bras .Je vais prendre un rendez-vous avec un conseillé du Forem (agence de l'emploi en Belgique) spécialisé dans le travail à l'étranger voir les bons conseils qu'il pourra me donner. Si j'apprends quelque chose d'utile je reviendrai vers vous. Sinon mucha suerte...

Bonsoir,
Que votre rêve devient réalité pour vous et vos filles, pleins de courages.
Et oui si le coeur le veut fort apres le négatif le positif arrive.

Stephane

Bonjour Elodie et merci pour votre réponse...

Merci beaucoup pour vos conseils sur les rent a car et j’espère un jour vous solliciter pour un logement sur la costa del sol : Velez me tente bien.

Merci  ;)

Bonjour capandalousie

Je sais que quitter un CDI pour un inconnu est limite une folie mais je me dis: ( C'est dure de se planter mais ne rien tenter c'est encore pire...)
Le site est intéressant, Merci. :top:

En fait vous êtes libre dans vos choix. Si vous avez le statut d'agent territorial peut être vous avez le droit au congé sabbatique ? Sachant que 60% des foyers ne payent pas d'impôts en France et vous , vous payez malgré 3 enfants vous devez bien vivre en France ( déjà 80% des Francais touchent moins de 2000 euros, et 50% touchent moins 1650 euros ( ou 1750). L'Espagne est très sympa, par exemple pour des retraites occidentaux avec des revenus stables et qui les rendent des gens aisés en Espagne. Je suis plus dubitatif pour vous . Je vois que mon entourage espagnol rêve partir ( où il est déjà parti ) dans les pays plus riches. Le tourisme est très important mais avec la tendance de low-cost j'aimerais croire que vous pouvez avoir au moins 50% de vos revenus francais. En fait je voulais juste dire c'est quoi votre plan B si le travail ne se présente pas après votre arrivée ? Ou mal payé ? Peut être vous partez le premier pour trouver le travail et la famille attend le résultat de votre réussite ?

Effectivement, je pars en premier préparer et mettre en place le point de chute de la famille et tous ce qui va avec (administration, logement, école...etc ) 
Concernant le travail, je suis conscient que situation espagnole actuelle n'est pas top, donc je ne réclame pas la fortune que je n'arrive pas à faire en France et si le travail ne se présente pas (très probable) je le crée comme beaucoup le font.

Bonjour Carina 76

Je sens la même frustration que vous et j'essaye de continuer à croire, et croyez moi je le fais plus pour mes enfant que pour ma femme et moi (ça parait incompréhensible peut-être , mais bon...! j'ai mes raisons!)
Tenez moi au courant concernant votre conseillère.... ;)   
merciiiiiii

Bonjour Stéphane,

Merci  pour votre message très encourageant et positif...

J’espère vous voir bientôt sur le forum....  :cheers:

Bonjour,

De rien, n'hésitez pas si vous avez besoin.
Cordialement,
Elodie.
***

Modéré par Priscilla il y a 3 ans
Raison : Merci de ne pas afficher vos coordonnées personnelles sur un forum public par mesure de sécurité

Bonsoir,
Je constate que l'argent reste une priorité.
Esque vivre veux dire être un billet, ou toucher des allocations, ou toucher de l'argent facile.  C est une parti, je sais. en Espagne 80% des étrangers doivent  se créer leurs emploies, ce qui reste logique, car l'assistance cela peux être bien, comme tout le contraire.
L'axe pour moi est le bien être,
- vivre pour plus donner 75 % en charges, en taxes et produits de consommations inutile. ( dejas quand vous enlevez cela, bien être au rendez vous et avec 1000€ vous vivez).
- avoir le sourire tout les jours, car j'aime ce pays qui parle avec son coeur, pleure avec coeur, vie avec son coeur ( choses que je ne retrouve pas ou plus en France)
- me dire que je vais faire des sacrifices financier, ho oui
Enfin je voie pas ou même en gagnant 2 fois moins, je serais heureux donc pas de valeurs, je parle à des personnes qui vous regardent dans les yeux. Le soleil me donne des couleurs
Cotiser à la retraite, je le fais plus depuis 10 ans, je finirais ma vie en travaillant ou en aidant. Avoir 400 000€ sur un compte, ca m'intéresse pas, car quand ca explosera, il y aura 0 et je déprimerais.
Donc vivre, pour donner cette humeur à mes enfants et ce positif , oui.
Chacun est différent, certains y arriverons d autres non, l'envies fait la différence.
Bonne envie à vous

C'est très joli.  :)

Solal33 :

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis que j'ai quitté ma douce Espagne il y a 8 ans pour des raisons purement économiques (vague de licenciement), je n'est pas arrêté de chercher sans cesse à y retourner. Mais avec tous ce qu'on entend dire sur la crise, les licenciements qui continuent et les d'espagnols que je rencontre ici en France j’avoue que ça obscurcit l'horizon devant moi. Mais loin d’être démotivé, je postule en permanence en Espagne mais sans aucune réponse car il faut être sur place pour mettre toutes les chances de son coté, je pense !
35 ans, marié et 3 enfants en bas age et actuellement en CDI à temps plein, je me donne 2 ans maxi pour retourner m'installer en Andalousie (Granada, Almeria ou Màlaga) avec ma femme et mes enfants.
Es ce trop risqué de quitter un CDI en France pour se lancer à la recherche d'un emploi en Espagne?
Avez vous des idées, des suggestions voir des tuyaux concernant les secteurs et les démarches de recherches d'emploi ? Sachant que j'ai fais des études de tourisme et je suis quadrilingue; mais je reste ouvert à toutes les idées ou propositions et endroits.

Merci...  :cheers:

Bonsoir Solal33,

Je vis dans les environs d'Alméria mais pour moi le problème de l'emploi ne se pose plus puisque je suis arrivée en Andalousie "retraitée". Par contre, j'ai des amis francophones qui ont préféré rester optimistes et qui sont arrivés un jour avec femmes, enfants, mascottes et valises en ayant lâchés en France et en Belgique des revenus stables. De loin, ils n'ont pas trouvé de contrat de travail, sur place cela a été différent. Mes amis français avaient prévus de quoi vivre 6 mois avec leurs 2 enfants et un éventuel retour si cela ne fonctionnait pas. Madame a trouvé un emploi saisonnier dans la restauration (elle était auparavant assistante de gestion) à peine 15 jours après leur arrivée en juin 2016.  Quelques relations plus tard, elle a fini son contrat le 15 septembre et le 16 septembre elle a commencé comme vendeuse dans un magasin de chaussures, voisin du restaurant ou elle a travaillé 3 mois, en CDI. Quant à Monsieur il a trouvé un poste de gestionnaire de réservations hôtelières (chaîne des Hôtels Playa) 2 mois après leur arrivée. Certes les salaires ne sont pas ceux qu'ils avaient mais ils peuvent bien vivre, avoir une jolie et grande maison 4 chambres, jardin, cour pour 550e par mois à 200m de la plage. Le plus qui a fait la différence : parler, écrire, lire l'espagnol, l'anglais et bien entendu le français. Il faut aussi avoir le sens de l'adaptation, faire l'impasse sur l'habitude de ne pas travailler le week end, et le changement d'horaires. Ici, en pleine saison le magasin de chaussures ferme à 22h ! Quant à ma petite famille Belge arrivée elle aussi avec un bb de 17 mois en Avril 2016, en ayant tout laissé derrière, sauf la vente de leur maison au cas où...un petit pécule pour l'attente, a pu trouver un emploi pour lui d'abord dès le 1er juin comme employé dans une société d'assurances et sa femme en septembre à mi-temps comme accompagnatrice de bus scolaire. Et depuis le début de l'année elle donne des cours de français et d'anglais et à maintenant 8 élèves. Elle envisage même de s'installer à moyen terme et créer une école de langues. Pour eux aussi ce qui a fait la différence c'est d'être parfaitement bilingue voir trilingue, accepter ce qu'on leur proposait sans trop d'exigences et surtout ne pas comparez les avantages du pays d'origine avec l'Espagne.
Il ne faut pas partir tête baissée, il faut prévoir ses arrières surtout si il y a des enfants, se renseigner correctement ne serait ce que sur les grilles de salaires, coût de la vie quotidienne variable selon les provinces,  profiter de congés pour venir sur place parce qu'à distance il sera impossible de trouver appartement, travail et d'accomplir toutes les formalités nécessaire. Bon courage pour votre projet

Sosso66

Merci pour votre témoignage. Je suis tout à fait d'accord avec vous,nous francophone nous avons un vrai avantage si nous parlons l'espagnol et au moins les bases d'anglais.
Les espagnols cherchent du personnel qui parle francais pour pouvoir communiquer avec leur client.
Bonne journée à tous et à bientôt sur la costa del sol 😜

Bonsoir Sosso66 et merci pour cette bouffée d’oxygène.
Avec ce genre de messages je me dis qu'il y a de l'espoir quelque soit la situation.
Difficile de jeter l'ancre et prospecter le terrain andalous avec 1 mois de vacance à l'année.
Je reste quand-même positif et avec un peu de courage...ça devrait le faire, je pense...  :)

Bonsoir Sosso66 et merci pour cette bouffée d’oxygène.
Avec ce genre de messages je me dis qu'il y a de l'espoir quelque soit la situation.
Difficile de jeter l'ancre et prospecter le terrain andalous avec 1 mois de vacance à l'année.
Je reste quand-même positif et avec un peu de courage...ça devrait le faire, je pense...  :)

Bonsoir Elodie, ravi de vous revoir sur le forum...

J'ai postulé chez les loueurs de voiture vers l’aéroport de Màlaga comme vous me l'avez conseillé et ailleurs aussi mais pas de réponse pour le moment.
Si par hasard vous entendez parler d'un poste dans la francophonie/traduction ou autres qui se libèrent, n’hésitez pas à m'en parler s'il vous plait, sachant que je suis polyglotte (avec un haut niveau de castellano).
Merci et à très bientôt.... :D

Bonjour Solal, bonjour Sosso,

Je me retrouve complément dans vos messages!

Mon conjoint, d'origine espagnole et moi même, d'origine française, sommes dans une situation similaire.
Nous avons tous les 2 des CDI, une vie bien rangée en IDF avec nos 2 filles de 6 et bientot 3 ans.
Nous avons une maison de famille à cadiz et des amis espagnols sur place.
Nous sommes conscient des difficultés de trouver un travail en Andalousie... De la précarité...
Mais clairement aujourd'hui on n'arrive plus à se projeter ici! Plus le temps passe et plus cela nous rend malade... On a tous pour être heureux mais on ne l'ai pas.

On ne profite de rien .... Le temps est médiocre, les gens aussi, les activités ne parlons pas... Nous souhaiterions vive plus simplement et profiter!
Nous sommes esclaves de nos traites (emprunt maison) ect...

Je rentre d'un  week-end à seville ... Jai le cœur noué... J'ai l'impression de passer à côté de quelque chose en restant ici.., passer tout simplement à côté du bonheur, des choses simples de la vie.

Jai 36 ans et ça fait 20 ans que je vais en Andalousie. Avant je ne ressentais pas cela et depuis maintenant un an, ça me hante!

Nous sommes sommes laissés jusque ete 2018 pour prendre la décision mais personnellement je suis déjà ailleurs depuis un bon moment ...
Nous sommes tous les 2 commerciaux, des boulots usants et stressants... Les
Bouchons parisiens, l'agressivité des gens, la pression du chiffres.... On est saturé!
On a besoin de profiter davantage de nos enfants, chose complique aujourd'hui,,, la course quotidienne contre la montre...
Je me retrouve face à un manque d'intérêt total par rapport à mon travail en me demandant ce que je fais la... C'est très dur psychologiquement...

On louerait notre maison pendant 1 ans pour prendre la température et on a conscience que l'idéal serait de créer notre entreprise. Mais c'est l'inconnu total...! Le risque est énorme... Mais je ne vois pas d'autres solutions que d'essayer.

Merci pour vos conseils... Nous sommes dans le flou ...

Charlotte

Je n'y manquerais pas.
Bonne journée
Elodie

Nouvelle discussion