Vers une réforme du programme des travailleurs étrangers

C'est pas trop tôt !

Le gouvernement fédéral doit annoncer aujourd'hui des changements majeurs au programme des travailleurs étrangers temporaires.

Les modifications visent à assurer que les travailleurs non canadiens ne soient embauchés qu'une fois que tous les efforts ont été déployés pour offrir aux Canadiens la priorité sur les postes à pourvoir. Il s'agit d'une réforme qui obligera les employeurs à favoriser les travailleurs canadiens avant que des permis d'embauche pour travailleurs étrangers ne soient accordés.

Ces changements surviennent quelques jours après la controverse entourant l'embauche à la Banque Royale du Canada (RBC), qui devait remplacer 45 de ses employés par des travailleurs temporaires venus d'Inde, dépêchés au pays par une multinationale de sous-traitance. La ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, Diane Finley, avait qualifié la décision de la RBC d'inacceptable.


http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Ec … nada.shtml

Effectivement Cherreeby, le syndrôme Européen(on voit ce que cela donne) touchera le Canada si personne n'y met un frein. :)

Peux-tu expliciter ce que tu entends par ta phrase? Lorsque j'ai entendu cette nouvelle à la radio ce matin, je n'ai pas une seconde pensé à l'Europe. Comment l'interprètes-tu toi?

Je voulais dire par là que plus le temps passe et plus nous avons l’impression d’un sentiment de déjà vu ou vécu.

Certaines grosses sociétés en France (transport, construction, démolition, agricole etc.) embauchent des travailleurs des pays de l'Est le plus souvent ou d'ailleurs aussi avec une rémunération 3x moindre. L’exploitation dans toute sa gloire, pour le même travail et voir plus.
Les salaires ne sont pas réinjectés dans l'économie. L’argent part au pays. (Nous ne pouvons pas les blâmer pour ça). Pourtant en France il y a assez de chômeurs qui ne demandent qu’à travailler, surtout en ce moment de crise.
Maintenant reste à voir avec  le patronat, les syndicats et cette économie  qui bât de l’aile, vive l’Europe !!!! et ça c’est une autre paire de manches.

Une volonté camouflée de baisser les salaires, c'est vrai que c'est une des craintes qui ont été soulevées aujourd'hui même :
http://www.ledevoir.com/politique/canad … employeurs

Nouvelle discussion