Close

Mariage mixte en Guyane

Bonjour à tous,

L'amour ne connaît pas de frontières, et cela est d'autant plus vrai dans le cadre d'une expatriation !

Quelles sont les formalités à accomplir dans le cas d'un mariage entre un ressortissant guyanais et un étranger ?

Comment sont perçus les mariages mixtes en Guyane ?

Quels sont les principaux défis d'un mariage interculturel et comment les avez-vous abordés ?

Quels sont pour vous les avantages d'un mariage mixte ?

Avez-vous des anecdotes à partager sur les différences culturelles dans votre relation au quotidien ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Bonjour,

Les mariages mixtes en Guyane sont nombreux mais je vous conseillerais de rester prudente si telle est votre intention. Non pas que je sois raciste ( je suis moi-même mariée à un étranger depuis plus de 15 ans ) mais parce que les attentes des uns et des autres peuvent ne pas être les mêmes d'une part et surtout parce qu'en Guyane, il se pose la question du "mariage intéressé "... Ce que j'entends par là, ce sont toutes les personnes qui savent se montrer séduisantes mais qui changent de visage une fois le visa de résidence obtenu. Je connais de nombreux couples dans cette situation malheureusement et pas qu'en Guyane d'ailleurs, en métropole aussi...

Pour pouvoir se marier en Guyane, il faut que le partenaire étranger possède déjà ses papiers. Ceci dit, je connais le cas d'amis intimes qui se sont mariés (sur le fleuve ) alors que l'épouse n'était déjà plus légale en Guyane. Cela a été possible parce que le mari était français et bien implanté dans le village et qu'il connaissait le maire mais cela est en principe illégal et le Maire lui-même aurait pu être puni pour cela !

Marier un étranger n'est en soi pas plus compliqué que marier un compatriote me semble-t-il. Je crois qu'il faut d'abord avoir conscience des différences qui existent entre les individus et cela indépendamment de la nationalité. Lorsqu'on est en couple mixte, on vit dans une culture que je qualifierais " d'intermédiaire ", i.e qu'elle prend en compte les particularités de chacun d'une part, ainsi que l'endroit où on habite d'autre part. A cela s'ajoute la " culture " que l'on forme, crée de toute pièce en vivant ensemble. De la même façon qu'un coupe invente sa sexualité, l'on invente sa vie de couple ( mixte ) avec ses particularités. Cela s'applique dans la cuisine (on cuisine français, marocain, indien ) , la façon d'élever les enfants ( faut-il les circoncire ou pas, le mieux est d'en parler avant !! ) , le respect des traditions ( on fête toutes les fêtes et pas seulement celle du "dominant " ), le respect de la langue de l'autre ( le cas échéant on l'apprend ), les valeurs ( la religion, l'argent, le respect aux anciens etc ... ). Je crois qu'il est primordial de dialoguer avant, pendant et après le mariage. C'est la règle d'or dans toute relation d'ailleurs, qu'elle soit mono-culturelle ou pluri-culturelle. Je pense qu'il est aussi très important d'être ouvert et tolérant. Les habitudes culturelles de l'autre ne nous conviennent pas toujours aussi faut-il garder à l'esprit que l'autre a eu une vie avant de vous connaître (et des amis ) et que vous ne pouvez pas ( ne devez pas ) lui demander de tout arrêter du jour au lendemain ... SI les couples sont très fusionnels en début de relation, cela tend à s'estomper avec le temps ... mais ce qu'il faut comprendre , c'est que l'autre peut aussi se ressourcer dans "ces anciennes habitudes " qui vous agacent tant ! Je prendrai l'exemple du temps passé dans les cafés. Pour les arabophones en général, refaire le monde au café est une attitude très courante et certaines épouses (européennes ) n'apprécient guère ce temps quotidien consacré aux amis ... Il faut savoir accepter l'autre dans ses différences et chercher un terrain d'entente qui sied aux deux. Dans cet exemple, "tu vas au café avec tes amis mais le week-end, nous allons au cinéma, au resto "ensemble " etc .... Afin d'éviter et anticiper ce genre de conflits, je vous inviterai donc à passer du temps avec votre partenaire " dans son territoire " , et ce afin de voir comment il se comporte avec les autres, avec vous ( dans sa famille, avec ses copains etc .. ) . Il est à mon sens indispensable de connaître la culture de l'autre car cela aide à comprendre ses réactions, ses pensées, ses valeurs, ses attentes etc ....et cela vous donnera des clés pour construire votre vie à deux (ou plus ! I.e avec les enfants ).

Les mariages mixtes en Guyane sont très fréquents mais très peu passent le cap des 5 ans malheureusement. Les taux de divorces sont parmi les plus élevés , la faute à l'infidélité des  uns et des autres ! Mais ce même phénomène s'observe partout dans les Caraibes car les relations hommes-femmes répondent à d'autres codes culturels. Ce qui prévaut à cette latitude, c'est plutôt " l'amour passion / du moment  " que " l'amour construit et mûri " je dirais .... Mais il y a des couples mixtes qui durent, je vous rassure !! Les couples dits " domino "(noir/blanc ) sont les plus courants mais on trouve aussi de nombreux couples Brésiliens / Français. Les Hmongs tendent à se marier entre eux, de même que les Amérindiens et les Bushinengues ( même s'il existe pour ces derniers de nombreux couples " informels " et passagers ). Il existe quelques couples Bushinengue / Amérindiens mais ils sont rares ; idem pour les couples entre Européens / métros et musulmans ( je pense à la communauté libanaise installée à Cayenne et St-Laurent ) .
Il n'y a pas de regards négatifs concernant les couples mixtes en Guyane, me semble-t-il car cela est très courant. Si je peux me permettre, je donnerai un dernier conseil aux ( jeunes ) femmes européennes / ou de culture occidentale en Guyane. Si vous fréquentez ou envisagez de fréquenter un Bushinengue, soyez vigilante et assurez-vous bien qu'il n'a pas d'autre(s) compagne(s) dans les alentours... La polygamie est la règle dans ce groupe ethnique et l'ignorance d'une telle information peut vous conduire à de nombreux problèmes, surtout si vous êtes dans les villages isolés du fleuve. Informez-vous donc avant de vous engager, cela vous évitera bien des tracas... et si vous rompez avec votre compagnon Bushinengue, l'on  conseille généralement de quitter le village et ce afin d'apaiser les esprits ! Je pourrais vous raconter de nombreux anecdotes sur les couples mixtes en Guyane mais cela prendrait trop de temps ! Je préfère me contenter de vous donner quelques conseils avisés.

Voilà, j'espère avoir répondu à vos questions ! Vous voudrez bien me pardonner si j'en ai oubliées !
N'hésitez-pas à me recontacter si vous avez d'autres questions.

Nouvelle discussion