Close

Nouveautés sur les impôts au Portugal

Bonsoir Guy, rien ne me contrarie et tant mieux si les pensionnés étrangers ne payent pas d'impôts.Si mes mails vous paraissent négatifs pour ma part il sont realistes, je connais ce pays mieux que le mien et probablemenent mieux que les nouveaux futurs residents.J'essaye de passer le message que si vous n'êtes pas préparés avec une mentalité d'un pays merveilleux avec une gentillese des gens sans pareil, mais qui réserve des surprises à tous les niveaux administratifs, attendez vous à de belles désilusions ou pas . Personnellement j'ai connu ce pays depuis 1997, et j'ai décidé de m'y installer définitement en 2009, 12 ans de réflexion tout est dit. Amicalement

Bonjour Jean pierre,

Merci pour cette réponse, le fait de participer à ce forum montre bien ma voloté de prendre moultes précautions avant de franchir le pas.
Ce n'est pas à court terme ,j'en suis certain que nous partirons vivre au Portugal.
Cela dit les avis de tous sont appréciables, il n'y a rien de mieux que l'expérience du vécu .
Ce ne sont pas les attraits fiscaux qui furent l'élément déclancheur pour aller vivre au Portugal, au début je pensais au Maroc, puis nous sommes allés quelques jours à Lisbonne et cela m'a bien plu.De plus l'Afrique du Nord et ses printemps révolutionnaires m'inquietent un peu, et puis le Portugal c'est 2h d'avion plus ou moins,Nous prendrons le temps de réfléchir.De plus nous devons d'abord vendre notre maison dans le centre afin de pouvoir financer notre départ, donc vous voyez nous avons le temps de la réflexion....
Bonne journée
Amicalement
Guy

Nous n'y sommes pour rien si les fonctionnaires ne sont pas payés, et les mesures prises par le gouvernement Portugais , sont faites pour inciter les étrangers à venir s'installer et ainsi développer la consommation ,enfin c'est comme ça que je vois la chose.

Pour ma part j'ai étudié l'option Portugal et les trois raisons qui m'ont fait renoncer sont:
- ce pays demeure un cauchemar bureaucratique;
- son système de santé public est calamiteux et à 62 ans, j'intègre ce paramètre;
- mais surtout, cette intrusion de la "troïka" qui impose des sacrifices inouïs à un peuple qui n'en peut plus, qui voit sa jeunesse devoir émigrer massivement, fait que je suis pessimiste quant à la manière dont seront considérés les étrangers venus résider au Portugal, quand la population aura le sentiment qu'on déploie le tapis rouge en leur faveur.
Mon pronostic est que tout comme c'est déjà le cas en Grèce (Aube dorée) les circonstances feront naître une xénophobie structurelle seulement retardée par la gentillesse innée des Lusitaniens. Et pour ma part, je n'ai pas envie de vivre en terrain hostile...

Bonjour Japnath,

Effectivement j'ai eu des doutes sur les propos de j pierre, mais peut être est -il tout simplement réaliste, il nous mets en garde sur des visions peut être trop idéalistes que nous pourrions avoir sur ce que nous pensons être un eldorado.
Ce dont je suis certain c'est qu'il faut bien analyser tous les paramêtres, de cette expatriation souhaitée par beaucoup.
Je reste convaincu que vivre dans ce pays peut être agréable, encore faut-il en accepter les contraintes,mais ça il y en a aussi en France comme partout en Europe, seulement au Portugal il y a le soleil en plus et la gentillesse des gens .
Voilà restons patients, cela prendra du temps mais nous y parviendrons et avec l'aide de tous ,nous mettrons des réponses,là où l'on se pose des questions .
Bon AM
Amicalement
Guy

A Diguy,


Beau message et belle réponse.

Tout comme vous, je pense que Jean Pierre s'exprime avec réalité tout en aimant ce pays.Si j'avais eu la chance de lire ses commentaires avant de m'expatrier,sans aucun doute j'aurais évité des problèmes administratifs qui me coûtent de l'argent.

Je confirme que les personnes ici sont gentilles, que la vie est agréable par sa nature, la nourriture est souvent bio et pas trop chère. C'est un plaisir de manger sain et de cuisiner.

Bonne journée.

Rob

A Benj77,


je lis avec attention votre message. J'ai presque le même age que vous et je viens de m'expatrier.
J'espère de tout coeur que votre vue est pessimiste, les personnes sont gentilles et très calmes ici.

J'ai lu votre profil, vous avez été en Amazonie. C'est un lieu que je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter. je suis forestier de formation et la nature me passionne beaucoup. Le Brésil doit être aussi très bien au niveau de cette nature.

Vous savez, j'ai aussi voyagé dans beaucoup de pays comme Chine, Japon, Mexique,Canada, toute l'Europe, les pays Nordiques, et travaillé au Vietnam que j'adore. On peut se rendre compte que nulle part on retrouvera l'équilibre de notre pays. S'expatrier à mes yeux, c'est laisser une ( sa) culture, sa famille, ses amis et beaucoup d'autres choses pour vivre autre chose.

Bien à vous.
Rob

Cela me fait plaisir de voir que si je me pose des questions, je ne suis pas le seul, mais j'ai toujours envie de connaître ce pays et ses habitants.
Nous allons nous aussi prendre notre temps, mais nous serons en septembre en Algarve comme prévu, pour juger (si possible) sur pièce.
Nous restons attentifs à tous les commentaires et expériences.

@ l'Oranais,


Belle philosophie.. sachez que si vous avez des questions, je vous répondrais du mieux que je pourrais.

Belle journée..

Rob

Vous savez, j'ai aussi voyagé dans beaucoup de pays comme Chine, Japon, Mexique,Canada, toute l'Europe, les pays Nordiques, et travaillé au Vietnam que j'adore. On peut se rendre compte que nulle part on retrouvera l'équilibre de notre pays. S'expatrier à mes yeux, c'est laisser une ( sa) culture, sa famille, ses amis et beaucoup d'autres choses pour vivre autre chose.

Vous soulevez là une question essentielle. Quelle que soit la qualité du pays d'accueil, la plupart des expatriés ressentent tôt ou tard des coups de blues, et ceux qui s'y préparent ne veulent souvent rien entendre quand on le leur dit.

Il ne s'agit pas de dissuader les gens de s'expatrier (je serais inconséquent de le faire, moi qui ai vécu un quart de siècle en Amérique latine) mais de les mettre en garde.

Autre chose, et ça je n'en démordrai jamais: les gens qui croient qu'en exportant leurs problèmes (exemple: de couple) ils les règleront, se trompent tous. Ils ne font que les amplifier.

Pour s'expatrier de façon positive il faut être bien dans sa tête, réaliste et ne pas croire au père Noël: on ne nous attend nulle part, même si a priori on ne nous rejette pas.

Autre chose. Attention de ne pas juger un pays selon l'ambiance qu'on y a trouvée en vacances. Le Brésil par exemple en vacances, c'est follement chaleureux. Mais le monde du travail brésilien est une jungle effrayante.
Au Portugal, tombez malade et vous serez d'un coup pessimiste réaliste (expérience vécue)

Quand on a bien ça dans la tête, on peut envisager une expatriation réussie. Mais les bisounours se plantent à coup sûr. Et de retour, ce sont les pires dénigreurs des pays qu'ils encensaient!

et ouis, au delá de la "carte postal", prener avec bcp de precaution les commentaires de personnes experimenter.

Parfois ça peut sembler comme un déchantement, mais elle traduisse une expérience de longue année sur le terrain.

Une enfime partie de la deuxiéme et troisiéme generation de emigrés portugais en France encore active retourne au Pays pour y vivre. Çela veut bien dire quelque choose.

Bonne mise en garde, au delá de l´état d´esprit du candidat à l´expat.

bonjour l'oranais
j'ai lu avec intérêt votre passion pour la région de l'Algarve que je ne connais pas. Je voudrais votre avis sur un sujet plus terre à terre que la fiscalité, mais tout aussi important à mes yeux.
La météo,
nous habitons actuellement sur l'île de la Réunion et souhaitons nous rapprocher de nos enfants et petits enfants, tout en profitant d'une belle météo, toute l'année autant que possible. Je me pose également la question du vent, car vous êtes sur l'atlantique, d'après le forum des expats la côte espagnole et l'Andalousie que je ne connais pas non plus serait moins exposée au vent, qu'en pensez vous ?
En vous remerciement par avance
guy

Bonjour Guy,

Concernant la météo : je peux vous dire par exemple qu'aujourd'hui nous avons un très beau soleil, un magnifique ciel bleu et une température de 29°C (temps idéal pour aller à plage :))

Sagrès et Lagos, sont les deux villes les plus exposées au vent, mais plus vous vous rapprochez du centre de l'Algarve, plus les températures sont élevées et moins il y a du vent.

Venez découvrir la région de l'Algarve à travers notre [Modéré: Pas de pub gratuite sur le forum] Vous pourrez y parcourrir différentes villes et découvrir diverses informations utiles, notamment comment organiser votre premier séjour.

Si je peux vous être utile n'hésitez à me contacter, je reste à votre entière disposition.


Bien cordialement,
Nathalie PAQUE

La vie n'aura que le sens que vous souhaitez lui donner ...peut importe l'endroit où vous déciderez de vous expatrier...

Bonjour,

J'ai lu avec intérêt tous les propos et avis qui sont donnés par les uns ou les autres ici, il y a dans ces propos du vrai mais surtout beaucoup de faux et d’interprétations personnelles sur les lois, je dirait en somme, que sur le net il y a à manger et à boire, mais amis blogueurs, si vous voulez une info sure, je vous invite à dépenser un peu d'argent et consulter un fiscaliste, qui lui, vous évitera d'avoir les avis tendancieux de certaines personnes sur ce site, qui à mon avis , et cela n'engage que moi, on un intérêt quelconque, je ne sais pas exactement lequel mais ils sont très négatifs. ne vous laissez pas enduire en erreur ou fausser vos décisions, par certains éléments de ce site, qui clairement ne veulent pas des expatriés étrangers, ceci-dit certains de ceux là, malgré leur avis négatif sur le Portugal en général, y habitent quand même, je vous invite franchement à réfléchir par vous mêmes ne soyez pas les endoctrinés de certains  gourous ici présents, ils ne révèlent pas leurs vrais intentions.

Bonne journée

Bonjour Jeanne2,
Réponse très sensée, mais il est vrai que nous ne savons plus sur quel pied danser.
Alain81

Il est vrai que le Portugal est un pays qui traverse une énorme crise économique et financière. Ce n'est pas être un "gourou" que de le signaler et ce n'est pas idiot de se dire que toute situation de ce genre génère une forte part d'aléa: on "n'endoctrine pas" en signalant ces paramètres sont certains s'accommoderont, et d'autres non.

Ensuite, la décision de s'expatrier - ou pas - compte tenu de cet état de fait relève du libre choix de chacun. Il est clair que toute décision importante de ce genre demande d'être mûrement réfléchie et peut être vaut-il mieux trouver un moyen terme comme aller vivre en location quelques mois avant de franchir le grand pas?

Juste une chose. Les "pessimistes" ont peut être tort de l'être par trop mais au moins, ils ne vous encouragent pas à franchir un pas dont vous subirez seuls les conséquences en cas d'erreur.

De toute manière, les conseilleurs ne sont jamais les payeurs.

Je ne dis pas que le pays n'est pas en difficulté et qu il ne faut pas signaler certaines situations, mais l'aspect négatif, mis en avant par certains ici présents, en particulier sur l'administration portugaise, soit disant lente,ne me parait pas très constructif comme information, je connais très bien le Portugal et la France, et sincèrement je ne vois pas l’intérêt de mettre ce genre d'arguments en avant alors que, on le sait tous, quelque soit nos origines et le pays où l'on réside, les administrations sont par définition, lentes. de plus, sur l'aspect fiscal, je pense que si on veut une information fiable, il faut s'adresser à un spécialiste habilité à le faire, et surtout pas prendre en considération les propos sur celle-ci, ici tenus.

j'ajoute que si l'on doit tenir compte de l’état du pays, n'oublions pas que la France n'est pas dans une situation très confortable, et que le Portugal est dans une situation délicate (officiellemnt) depuis longtemps et que, les efforts et les réformes à mettre en place, ont déjà été faites, ce qui n'est pas le cas en France mais, on a qu'a écouter Mr HOLLANDE et toutes les mesures à mettre en place, pour comprendre ce qui va se passer en France.
lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202764712623-la-france-en-recession-566628.ph

Pardon jeanne2, mais s'il y a des pays où l'administration est plus ou moins lente, le Portugal fait parti des mal lotis de ce côté, qu'on en juge par les indicateurs objectifs (OCDE) ou par le ressenti des gens qui ont tenté de s'y poser.

Ce facteur est si peu nié par le Portugal que ses gouvernements successifs de toute tendance promettent toujours d'arranger les choses. PROMETTENT.

sur l'aspect fiscal, je pense que si on veut une information fiable, il faut s'adresser à un spécialiste habilité à le faire

Justement, sauf si vous êtes doté d'un patrimoine très conséquent et très complexe, en France vous n'avez pas besoin de consulter un fiscaliste pour savoir ce que vous paierez comme impôts. 10mn sur le site du ministère et vous le savez!

Le Portugal a des atouts incontestables à commencer par son climat, la gentillesse des habitants, le prix (encore) relativement modéré de la vie, etc.

Mais soyez-y malade (expérience vécue) ou tentez de dénouer un écheveau de "papelada" et vous verrez l'autre côté des choses! C'est aussi compliqué qu'au Brésil... Mais au moins on n'y subit pas la même corruption.

Que la France soit en situation "délicate" c'est un fait, mais la comparer au Portugal où toute la jeunesse émigre ou rêve de le faire et où les retraites ont baissé nettement (chez nous elles n'augmentent pas), où des lycéens stoppent par milliers leurs études faute de pouvoir acheter leurs livres, c'est fort.

Le Portugal, pour surnager, a du percevoir des dizaines de milliards d'euros (comme l'Espagne, la Grèce, l'Irlande) et la France fait partie des pays qui sont contributeurs de cette aide.  Cela non pour nier notre situation, mais pour relativiser.

Maintenant, comme écrit ci-dessus, si vous sentez bien ce projet d'expatriation, si vous êtes bien dans votre tête à cette idée, foncez! Mais sans se voiler la face.

Jean Pierre qui intervient souvent sur ce forum n'est pas un "Gourou": c'est un de ces Portugais qualifiés qui cherchent toutes les issues possibles pour gagner correctement leur vie.

je ne veux que relever, que les difficultés sont partout en europe, à divers niveaux, plus ou moins élevées selon l'endroit, pour exemple, ne croyez pas la France à l'abri d'une jeunesse qui émigre, pourquoi le fait-on? tout simplement parce que la France n'offre plus de débouchés à leurs jeunes diplômes, qui sont obligés de partir ailleurs faire profiter de leur diplômes (qu ils ont eu les moyens de se payer).
Pour les retraités, qui au passage soit dit, sont mis et le seront prochainement encore plus mis à contribution, ils ne veulent pas s'en aller de la France par hasard...

Pour ma Qualification de "gourou", je ne visais personne en particulier, mais on relèvera que vous l'avez attribué à une personne!!!!!!!!!!!!

tout simplement parce que la France n'offre plus de débouchés à leurs jeunes diplômes, qui sont obligés de partir ailleurs faire profiter de leur diplômes (qu ils ont eu les moyens de se payer).

Nous sommes entièrement d'accord: la France comme le reste de l'Europe est malade.
Mais il y a maladie et maladie. Je préfère incontestablement avoir la grippe que le choléra, même si ce n'est pas drôle de choper la grippe et même si de nos jours on guérit du choléra.

Vous n'empêcherez pas cette réalité, à savoir que la France est toujours terre d'immigration positive - y compris chez les gens qualifiés (plus d'entrants que de sortants).

L’Espagne et le Portugal sont à cet égard dans une situation dramatique.

En plus, il y a des centaines de milliers de Portugais d'origine qui ont travaillé dur toute leur vie en France, pensant passer leur retraite "au pays" dans la maison qu'ils ont construite pendant leurs congés.

Écoutez-les (dans les amicales franco-portugaises): ils ont massivement renoncé à leur projet ou du moins, ils le reportent sine die Il doit quand même y avoir des raisons...

Pour en revenir à la question d'origine, à savoir les impôts au Portugal.

1/ Il faut les mettre en balance avec le service offert. Surtout quand on se pose comme retraité: aura-t-on des services à la personne à un prix abordable, des soins accessibles, etc.

2/ Il faut analyser les conséquences éventuelles d'un régime dérogatoire qui serait offert aux étrangers (projets dans les tuyaux, pour favoriser leur implantation, mais qui n'a pas l'air de se débloquer**).

Mon pari (mais je peux me tromper) c'est que si ça voit le jour, cela déclenchera des réactions xénophobes et pour ma part je ne tiens pas à vivre dans un pays où je ne serais pas bienvenu.

C'est pourquoi je garde mon projet "portugais" (parmi d'autres) en réserve dans l'attente de l'évolution de la situation.

** C'est ça que j'appelle le cauchemar bureaucratique propre à bien des pays latins et, apparemment, surtout les lusophones si j'en crois mes expériences portugaise et brésilienne. Chez nous quand une décision est prise, elle est favorable ou le plus souvent défavorable, mais on sait à quoi s'en tenir.

Heures supplémentaires défiscalisées? On le savait. Refiscalisées? C'était clair. On est content ou on râle, mais on sait sans avoir recours à un fiscaliste qu'il faut payer et qui, s'il vous induit en erreur, ne vous dédommage pas.

Pour faire sa déclaration, ça prend un quart d'heure sur Internet et on sait combien on paiera dans la foulée. Au Portugal comme au Brésil il est très difficile de faire la part des choses entre le voté et le prêt à être voté, le voté avec décret d'application et le voté qui attend ses décrets, etc.

Chaque pays a ses avantages et ses inconvénients, mais sur le plan de la simplification administrative il faut avoir vécu une embrouille dans le pays concerné pour savoir ce qu'il en est.


Chacun voit midi à sa porte, mais je ne partirai pas sur des bases liées seulement aux impôts à payer ou non, surtout que pour l'IRPP, contrairement à ce que croient bien des gens, la France est fort bien placée (beaucoup moins pour l'ISF et les successions mais je ne suis pas concerné)

En plus, quand on vit dans un pays il me semble normal de contribuer à son fonctionnement (directement, en y payant des impôts ou indirectement, si ses ressortissants chez nous en payent chez nous)

:26   




Re: Impôts au Portugal


território
português os sujeitos passivos que, tornando -se
fiscalmente residentes nos termos dos n.os 1 ou 2, não
tenham sido residentes em território português em qualquer
dos cinco anos anteriores.
7 — O sujeito passivo que seja considerado residente
não habitual adquire o direito a ser tributado como tal pelo
período de 10 anos consecutivos a partir do ano, inclusive,
da sua inscrição como residente em território português.
8 — O sujeito passivo deve solicitar a inscrição como
residente não habitual no ato da inscrição como residente
em território português ou, posteriormente, até
31 de março, inclusive, do ano seguinte àquele em que
se torne residente nesse território.
9 — O gozo do direito a ser tributado como residente
não habitual em cada ano do período referido no n.º 7
depende de o sujeito passivo ser, nesse ano, considerado
residente em território português.
10 — O sujeito passivo que não tenha gozado do
direito referido no número anterior em um ou mais anos
do período referido no n.º 7 pode retomar o gozo do
mesmo em qualquer dos anos remanescentes daquele
período, a partir do ano, inclusive, em que volte a ser
considerado residente em território português.»
2 — O novo prazo previsto no n.º 8 do artigo 16.º do
Código do IRS não é aplicável aos sujeitos passivos que
se tenham tornado residentes em território português até
31 de dezembro de 2011 e tenham solicitado, até à data
da entrada em vigor da presente lei, a inscrição como residente
não habitual nos termos da redação anterior daquela
disposição, a qual não previa qualquer limite temporal para
a apresentação deste pedido.


Voici le texte tiré du journal officiel, que je ne traduirai pas , je laisse quelconque interprétation aux spécialistes fiscalistes portugais

Dernière modification par jeanpierrehonda1 (Aujourd'hui 16:31:45)

Bonjour à tous,
Le gouvernement portugais a été affirmatif quand à la possibilité d'être résident non habituel au Portugal, mais il semble que les services tardent à mettre en application la directive.
Pour ceux qui voient l'exonération d'impôts comme facteur principal d'expatriation, nous recommandons vivement de faire appel à un fiscaliste au Portugal afin de s'assurer de remplir les démarches correctement et de vérifier si elles sont appliquées.
Concernant certains commentaires sur ce forum, notre société est tout à fait transparente avec les personnes nous abordant sur ce sujet, et nous acheminons les demandes vers des fiscalistes. Nous n'avons pas eu de cas pratiques pour l'instant, nos clients étant majoritairement en recherche de seconde résidence et d'investissements intéressants.
Pour ce qui est de la fiscalité nos informations s'appuient sur des fiscalistes (cités sur notre site) et sur des textes de Lois, notamment ceux cités par Ejean complété par des  directives du Ministères des finances portugais.
Les lois fiscales sont complexes et les nombreux arbitrages (quelques soient les pays) attestent de cette complexité. Pour ce qui est du statut de résident non habituel et de sa rétroactivité: le lien suivant pourra peut-être vous être utile. http://info.portaldasfinancas.gov.pt/NR … ircular_9_

Enfin, pour avoir vu récemment un formulaire d'ouverture de "n.º de contribuinte" (n.º fiscal), je vous confirme que le fisc portugais à une case pour les demandes de "Résidents non habituels".

Devant tant d'interrogations et d'incertitudes nous attendons un rapport d'un des plus grands cabinets d'avocats fiscalistes du Portugal. Nous avons également mobilisé la Chambre de Commerce franco-portugaise qui a organisé récemment le 2ème salon de l'immobilier et du tourisme portugais à Paris et qui regarde du côté français les interactions fisc français - fisc portugais sur cette question.
Nous vous tiendrons bien sûr informé des résultats.
Bien cordialement,
Cécile Gonçalves

Merci pour cette réponse concrète et sérieuse.

Merci Cécile  pour ces infos concrètes qui nous évitent de partir dans tous les sens.
Alain81

Merci Cécile pour votre appui et les informations très claires que vous nous apporté sur le sujet. Nous sommes ravis d'apprendre que vous partagez et que vous confirmez, comme nous, ces informations.

Nous avions entamé d'autres recherches à ce sujet, notamment auprès d'un grand cabinet d'avocat parisien et attendions d'avoir plus d'élèments concrets sur le sujet, pour venir les partager sur ce forum avec nos lecteurs.

Car notre objectif principal, jeanpierrehonda1, est d'informer le lecteur francophone et non de l'induire en erreur...

[pas de pub merci]

Encore merci Cécile !

OK mais le but d'un forum est quand même de se partager plus ou moins ce qu'on sait, entre forumeurs, avant, après et pendant le recours à des fiscalistes aussi compétents soient ils.

Le recours quasi obligé à ceux ci ne fait que ce que je confirmais sur le "cauchemar bureaucratique portugais" et sur la complexité de son système. Il y a pas mal de pays européens (dont la France) où les interprétations ne donnent pas lieu à interprétation casuistique... et où quand une mesure est actée, elle est appliquée sans que l'on parle de plus ou moins bonne volonté des services!

Bonjour à tous,
à la lecture de ce qui s'écrit sur le ou les forums depuis quelque temps, je constate une jungle quasi impénétrable sur les impôts pour un profane alors que la simplicité serait garante de transparence !
Le fait qu'un pays dise ou écrive et n'applique pas ses engagements est déjà très suspect ?
On ne part pas forcément dans un pays pour échapper au fisc du sien mais payer plusieurs fois relève de l'escroquerie et de négligence bien intentionné pour remplir les caisses fiscales respectives !
Les tracasseries administratives sont le fleurons de siècles passés et déjà en Égypte les faits étaient amplement relatés par les scribes !
Donc pas de surprises dans tous les pays il faut payer chère pour obtenir peu !
Mais personne n'est obligé de quitter son pays d'origine pour s'obliger des contraintes nouvelles, on décide de s'expatrier ou passer des vacances dans un pays qui nous séduit et dans lequel on estime bien se sentir !
Je ne fais pas plus confiance aux fiscaliste, avocats et personnel administratif, le flou permet qu'ils se sentent importants et avoir un sentiment de pouvoir !
C'est vraiment partout pareil, j'ai habité dans plusieurs pays dans le monde et je n'ai aucune illusion sur les administrations !
Bref, pour ma part t'étudie toujours la possibilité d'habiter au moins une partie de l'année au Portugal pour des raisons personnelles !
Vive la France et vive le Portugal !

Je n'induit personne en erreur et comme banquier pensionné ce n'est certainement mon habitude, je rejoins danaweb 32 et benj77, sur la question de l'interrogation d'avocats fiscalistes, je me suis établi au Portugal en 2009 et à ce jour je paye mês impôts au Portugal et en Belgique( je n'entre pas dans les détails du pourquoi)JE n'ai aucun intérêtsde  à donner des informations, contrairement aux agences immobilières et qui est parfaitement légitime de leur part. Je mets simplement les gens EN GARDE sur les conséquences de leur choix

J'ai employé l'expression "cauchemar bureaucratique" et dans ce qui est écrit ci-dessus, je ne vois que des confirmations.

Cela ne doit évidemment pas dissuader d'aller au Portugal, bien sûr, mais cela permet aux gens de mettre en balance ce qui les attend, face à la douceur de vivre propre aux paysages, au climat et aux habitants (les bons côtés): des prises de tête à n'en plus finir.

Sauf à avoir une situation patrimoniale extrêmement complexe, un Français, un Belge, un Allemand, un Hollandais, etc. n'a pas besoin de passer par des "fiscalistes réputés" (qui se font payer, c'est normal) pour savoir où ils paieront leurs impôts, et combien. En France, pour l'IRPP, on le sait en faisant un simulation qui dure 10mn sur un site officiel gratuit fourni par le ministère des impôts.

Autre chose. Je lis plus haut que les fonctionnaires portugais mettent de la mauvaise volonté à appliquer des accords qui auraient force de loi et désolé de signaler là encore la différence, mais nos fonctionnaires sont certes plus ou moins aimables et dynamiques, mais ils sont payés pour fonctionner et ils appliquent sans murmurer les lois et les textes, que ceux-ci leur plaisent ou pas.

On a défiscalisé les heures supplémentaires en France. Cela est entré en vigueur dès l'année fiscale suivante, et pourtant les syndicats de fonctionnaires étaient majoritairement contre.
On les a refiscalisées quatre ans plus tard et cela fut aussi appliqué bien que là, c'était la haute administration de Bercy qui était contre.

J'avoue ma perplexité devant des gens qui organisent un projet de vie exclusivement en fonction des impôts qu'ils paieront (ou non) et en cela j'approuve l'avant dernier message.

Mais je demeure convaincu que le Portugal gagnera infiniment plus en attractivité quand, au lieu de perpétuellement évoquer un éventuel dumping fiscal, il mettra en place des règles claires, simples, facilement appliquées sans devoir entrer dans un dédale bureaucratique et sans que les ressortissants étrangers ne vivent dans l'incertitude quant à leur situation.

Pour ma part, dès lors qu'un citoyen comme moi, qui a des revenus simples (une pension d'état) est incité à devoir faire appel à un fiscaliste pour savoir où il en sera avant que ça ne change peut être un ou deux ans plus tard**, je ferme la porte. La retraite, c'est fait pour profiter de la vie et pas pour se prendre la tête

** Là encore: en général la structure fiscale reste identique si tel ou tel impôt ou taxe augmente et/ou baisse. Quand on en est à se demander si on ne sera plus du tout imposé, imposé dans un pays (lequel?) voire les deux...

arrêtez de taper sur le dos de jean pierre HONDA, je peux vous assurer qu'il dit vrai les impôts et les lois là bas sont "TRES VERSATILES" mais si vous voulez risquer de payer quand même les impôts là bas (en fait que la nouvelle loi ne s'applique pas) qu'est ce que ça change vous les auriez payer de toute façon en FRANCE ou ailleurs, mais je peux vous assurer en ayant des amis retraités qui en ont fait l'expérience IL DIT VRAI,  maintenant même en  payant des impôts la vie est bien meilleure là bas, et les bas prix des restaurants, café, etc;; VAUT bien le coup d'y aller, par contre au niveau santé il y a de bons hôpitaux  et une santé à deux vitesses-dépasseement d'honoraires : mais COMME EN FRANCE)voilà le paradis terrestre n'existe pas, et ne vous inquiètez d'un racisme lantent qui pourrait venir des portugais vis à vis des retraités qui viendraient s'installer chez eux, ils n'attentent que ça : ENFIN DES PERSONNES QUI CONSOMMERONT et peut être feront marcher le commerce, car les supermarchés se vident et licencient .. pour ma ma part même si j'aime le portugal je préfère rester en FRANCE et louer là bas pour les vacances

Bonjour, pour ce qui est retraités français entre autres, qui seraient exemptés d'impots sur le revenu au Portugal (comme au Maroc, d'ailleurs...)ne sont pas concernées les pensions publiques, qui sont ponctionnées à la source, mais exonérées de contributions  sociales (CSG, CRDS, CASA). Ce qui représente quand même 7,40 pour cent du brut. Il reste ensute à calculer si la balance : exonérations sociales / impot sur le revenu des "non résidents" est favorable.
Ensuite si l'immobilier est environ 30 % moins cher qu'en France, et le niveau de vie 25 % et si les portugais sont charmants (je confirme !), les éléments pour le choix sont plus intéressant. Dans la mesure où les revenus ne sont pas à "gagner" puisqu'ils "tombent" chaque mois.

Bonjour,

Comme beaucoup de personnes ,j ai regardé le reportage sur le Portugal qui est passé sur TF1 ,j ai donc contacté " la maison au Portugal " qui m ont confirmé que les retraités européens ne payaient plus d impots sur le revenu, et m ont adressé un article officiel.voyant tous les commentaires sur ce site je me pose de sérieuses questions....car je souhaitais quitter la France au plus vite car ici on est vraiment trop taxé et ma retraite en prend un bon coup,déjà avec les loyers qui sont très élevés ici à Nice.Je suis vraiment motivé à quitter la France pour trouver un endroit ou je puisse vivre bien sans etre étranglé chaque mois,me conseillez vous de venir m installer à Lisbonne ou dans ses environs ,j avoue etre un peu perdu.
merci pour votre réponse
Cordialement
Alain

me conseillez vous de venir m installer à Lisbonne ou dans ses environs ,j avoue être un peu perdu.

Pour le moment, il n'est pas dit que si on ne paye plus au Portugal, il ne faudra pas continuer de payer en France. La règle habituelle en matière d'impôts est qu'on est quand même imposé quelque part...

Autre chose. Contrairement à une idée fort répandue, l'IRPP français est un des plus avantageux d'Europe. Ce qui fait la différence défavorable, ce sont les impôts sur le patrimoine directs ou différés (ISF, droits de succession) mais si vous êtes assujetti à l'ISF en France vous le resterez, sauf à sortir tous vos biens et à ne plus les rapatrier.

Pour le reste, certes le coût de la vie sera moins élevé au Portugal mais il est très délicat de vous "conseiller" dans votre choix de vie qui impliquera des tas d'autres choses que les revenus. Vous donner des éléments d'information, c'est une chose, mais des conseils... Pour ma part quand je lis qu'il faut attendre l'avis de fiscalistes très pointus pour savoir où on en sera, j'ai tendance à me méfier.

Le fait que les Portugais retraités de France (ils sont des centaines de milliers) ne se bousculent pas du tout pour revenir au pays (je suis membre d'une de leurs amicales et je vous le certifie) alors même que certains ont passé leurs congés, une vie entière, à bâtir une maison dans leur village natal devrait inciter sinon au rejet, du moins à la circonspection.

Déjà, la complexité administrative (le Portugal, c'est quelque chose), ensuite le système de santé, ensuite la barrière de la langue si vous n'êtes pas lusophone, etc. sont des points qui sont à mettre au passif.
A l'actif, le climat, la gentillesse des gens, etc.

Mon expérience passée d'expatrié me pousse à estimer (mais ce n'est qu'une opinion) que les gens qui larguent les amarres uniquement pour une question d'argent, qui n'auront pas d'activité professionnelle auront très vite le spleen, le mal du pays. Et avoir une activité qui marche dans un pays en pleine crise... 

Pourquoi dans un premier temps ne voyageriez vous pas dans le pays, ne loueriez vous pas un meublé deux ou trois mois pour tâter l’ambiance, voir si elle vous convient? La dépense n'est pas énorme!

La réponse de benj77 est teintée du plus élémentaire bon sens...

merci pour votre réponse emprunte de bon sens,bonne soirée
Cordialement
Alain

quelq'un sait il ce qu' il en est des ressortissants suisse et le fisc portugais?

denismatti :

quelq'un sait il ce qu' il en est des ressortissants suisse et le fisc portugais?

Je suppose que c'est pareil que pour les ressortissants de l'UE mais comme on est toujours dans le flou total sur les projets du Portugal..

Vous savez, en portugais "attendre" et "espérer" se traduisent par un même verbe: "esperar".

Ca veut dire bien des choses :)

Merci bcp pour la réponse

Pour information , le ministre des finances du gouvernement Portugais vient de démissioner ce jour, sans autre commentaire de ma part.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Portugal

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Portugal.

Déménagement au Portugal

Conseils pour préparer votre déménagement au Portugal

Assurance voyage Portugal

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Portugal