Les changements aux Émirats Arabes Unis après la crise de COVID-19

voyageur portant un masque
Shutterstock.com
Actualisé 2020-07-10 14:45

Contrairement aux autres pays du Moyen-Orient, les Émirats Arabes Unis ont choisi de garder leurs portes ouvertes aux ressortissants étrangers, en particulier aux professionnels de différents secteurs. Si vous avez pour projet de vous y expatrier après la crise de COVID-19, découvrez les changements auxquels vous devez vous attendre en matière de conditions d'entrée et de visas, d'emploi, de logement, de coût de la vie, entre autres.

Quelles sont les conditions actuelles pour voyager aux Émirats Arabes Unis ?

Les Émirats Arabes Unis sont graduellement en train de mettre un terme aux restrictions de voyage. Ses citoyens, ainsi que les résidents, sont autorisés à voyager, à condition de prendre toutes les mesures de précaution nécessaires. En revanche, il est obligatoire d'avoir une assurance maladie pour être autorisé à entrer aux Émirats Arabes Unis. Qui plus est, il convient de s'auto-isoler pendant une période de 14 jours consécutifs à l'arrivée. Aussi, depuis le 10 juillet 2020, les ressortissants étrangers voyageant à Dubaï doivent être en possession d'un certificat de négativité à la COVID-19 émis par un laboratoire approuvé par les autorités locale pour être autorisé à voyager. A savoir que ce certificat, également requis pour les enfants, doit être émis dans les 96 heures précédant le départ.

Qu'est-ce qui change en matière de visas pour les Émirats Arabes Unis ?

Les résidents étrangers dont le visa est arrivé à terme durant la crise de COVID-19 sont éligibles pour une prolongation automatique jusqu'au 31 décembre 2020. En ce qui concerne ceux dont le visa a expiré avant le 1er mars 2020, ils sont autorisés à rester dans le pays jusqu'à 18 août 2020 et sont dispensés de l'amende généralement infligé à ceux qui dépassent la durée autorisée de leur séjour. S'ils arrivent à trouver un nouvel emploi et obtiennent un parrainage durant cette période, ils seront éligibles pour un nouveau visa de résidence. Il est intéressant de noter que les permis de résidence aux Émirats Arabes Unis sont désormais délivrés par voie électronique. Cependant, les modalités pour la demande de visa peuvent varier d'un émirat à l'autre, et si c'est le cas, il faudra vous rendre personnellement à l'un des centres Amer, muni de tous les documents requis.

Sera-t-il facile de trouver un emploi au Émirats Arabes Unis après la crise ?

Si la tendance des recrutements aux Émirats Arabes Unis a connu une baisse significative durant la crise de COVID-19, la situation commence à se rétablir. En effet, des milliers de professionnels étrangers ont été mis à pied depuis le début de la pandémie alors que certains ont vu leurs salaires réduits. De nombreux expatriés ont également choisi de rentrer dans leur pays d'origine, ce qui a eu un impact direct sur le marché du travail émirati. Rappelons que la communauté des expatriés représente près de 80% de la population du pays. Selon une étude récente sur le marché du travail émirati, les offres d'emploi dans les secteurs de la vente au détail a connu une chute de 63% et ceux dans le secteur du voyage et des loisirs a chuté par 50%. Dans les secteurs des médias et de la communication et celui de la construction, on enregistre une chute de 30% et 15% respectivement. En revanche, les offres d'emploi dans le secteur de la technologie et des logiciels accusent actuellement une hausse de 66% ! Dans le secteur de la santé, on note une hausse de 28% du nombre de postes disponibles. Des postes sont également disponibles dans les secteurs de l'ingénierie, de la distribution et des logistiques, des TIC et de la télévente. Si vous souhaitez booster votre carrière aux Émirats Arabes Unis après la crise, c'est peut-être le moment de tenter votre chance.

Comment le système de santé émirati a-t-il réagi face à la crise de COVID-19 ?

Il est vrai que les Émirats Arabes Unis ont enregistré plus de 53 000 cas positifs de COVID-19, entraînant plus de 300 décès. En revanche, le pays a mis en place un centre d'informations virtuel, disponible en 5 langues, en vue de fournir toutes les informations nécessaires, ainsi que des conseils et autres services, à sa population. Le site dispose d'ailleurs d'un service médical virtuel qui permet à tous ceux présentant des symptômes similaires à ceux de la COVID-19 d'évaluer leur condition de santé. Qui plus est, toute personne souhaitant soutenir le gouvernement émirati dans son combat contre la pandémie peut s'inscrire comme volontaire médical ou administratif sur le site. Aussi, deux des plus grands groupes hospitaliers du pays ont mis des tests de COVID-19 à la portée du public, même si les prix varient selon les hôpitaux et cliniques.

Qu'est-ce qui change pour les écoles et les universités aux Émirats Arabes Unis ?

Toutes les écoles du pays, ainsi que les universités, rouvrent leur portes en septembre 2020, c'est-à-dire, au début de l'année académique 2020-2021. Toutes les dispositions ont été prises afin de garantir une reprise en douceur dans le respect des recommandations sanitaires et de la règle de distanciation sociale. Cependant, les regroupements seront limités et les activités en groupe, telles que les célébrations, les activités sportives, ainsi que les excursions sont interdites jusqu'à nouvel ordre. En ce qu'il s'agit de l'enseignement supérieur, il est intéressant de noter que de nombreuses universités ont annoncé la réduction des frais de scolarité à la prochaine rentrée. Cette décision est également soutenue par les universités étrangères aux Émirats Arabes Unis et s'appliquent aux étudiants existants ainsi qu'à ceux qui reviennent de l'étranger.

Quel a été l'impact de la crise sur le marché immobilier émirati ?

Comme c'est le cas de la plupart des pays, le marché immobilier émirati n'a pas échappé aux conséquences de la crise de COVID-19. En effet, compte tenu de la vague de départ des expatriés, de nombreux logements sont à présent disponibles. Même si les prévisions restent floues, une baisse des prix a été notée tant au niveau de la vente que de la location. A long terme, les licenciements, ainsi que les baisses de salaires, pourraient avoir un impact considérable sur le marché immobilier. Cependant, les autorités semblent profiter de la situation pour donner un nouveau souffle au marché immobilier. Parmi les mesures mises en place, une baisse du taux d'intérêt sur les prêts bancaires, la réduction des frais administratifs, des frais d'évaluation attractifs, ainsi que l'offre d'appareils électroménagers et d'autres gadgets pour les logements en vente. A Dubaï, plus de 35 000 nouvelles unités résidentielles complétées en 2019 attendent des preneurs.

Le coût de la vie aux Émirats Arabes Unis a-t-il augmenté ?

Si Dubaï et Abou Dabi ont toujours fait partie des villes les plus chères du monde, la pandémie de COVID-19 risque de changer la donne. Selon le dernier classement du coût de la vie réalisé par le cabinet Mercer, ces deux villes sont devenues plus abordables pour les expatriés, les prix étant restées stables durant les 6 derniers mois. Qui plus est, le gouvernement émirati met en place un stratégie qui devrait faire baisser le coût de la vie davantage afin de renforcer l'attractivité du pays dans le contexte actuel. Pour faire face à une décroissance économique de 3% à 4%, selon les prévisions officielles, le pays ambitionne à attirer des entreprises technologiques et de l'industrie du savoir. Leurs investissements devraient stimuler l'économie émiratie. Cependant, la hausse imminente de la taxe à valeur ajoutée risque d'avoir un impact sur les prix au cours des prochains mois.

Qu'en est-il du mode de vie aux Émirats Arabes Unis ? Y a-t-il eu des changements au niveau des habitudes ?

La vie aux Émirats Arabes Unis a repris son cours depuis le déconfinement et depuis que le gouvernement a commencé à lever les restrictions de voyage. Les commerces et bureaux sont à nouveau ouverts et les bouchons sont de retour. Les centres commerciaux, de même que les transport en commun et les hôpitaux, sont à nouveau opérationnels. Même si les foules ne sont pas si immenses, les gens arrivent à sortir et profiter des espaces de détente disponibles. Il n'empêche que les communications en ligne, qui ont pris de l'ampleur durant la crise, restent très appréciées, comme les achats en ligne.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.