Diversité et inclusion en Espagne

inclusion
Shutterstock.com
Actualisé 2023-09-16 17:35

 S'installer dans un nouveau pays peut susciter à la fois de l'excitation et des défis pour les expatriés. Si vous envisagez de vous établir en Espagne, vous devrez saisir l'essence culturelle et l'importance de la diversité et de l'inclusion dans la société espagnole. L'Espagne, avec son histoire riche et ses diversités régionales, a donné forme à une population variée et a favorisé un environnement qui valorise de plus en plus l'inclusion.

À travers son histoire, l'Espagne a accueilli diverses cultures, religions et ethnies en raison de sa situation géographique stratégique. Des influences maures dans le sud à l'héritage celte dans le nord, ce pays a hérité d'une mosaïque culturelle envoûtante. Ces éléments continuent d'irradier au sein de la société espagnole, créant un kaléidoscope de traditions, de langues et de coutumes.

L'une des caractéristiques les plus frappantes de l'Espagne réside dans sa diversité régionale. Le territoire est subdivisé en 17 régions autonomes, chacune possédant ses propres coutumes, dialectes et délices culinaires. Ces diversités régionales témoignent de l'ouverture du pays à la pluralité et de sa reconnaissance de l'importance de la culture locale. En tant qu'expatrié, prenez le temps d'explorer et de respecter ces différences régionales pour mieux appréhender la société espagnole et établir des liens plus profonds avec les habitants.

Bon à savoir :

Barcelone et Madrid, entre autres villes espagnoles, se distinguent par leurs communautés internationales actives, qui attirent des individus venus des quatre coins du globe. Ces derniers apportent une contribution précieuse à la diversité et à la richesse culturelle du pays.

Inclusion des LGBTQ en Espagne

Depuis un bon moment, l'Espagne est en première ligne des droits des personnes LGBTQ en Europe. En 2005, elle est devenue l'un des pionniers mondiaux en légalisant le mariage entre personnes du même sexe. Cette ouverture et acceptation ont transformé l'Espagne en une destination chaleureuse et inclusive pour les expatriés LGBTQ . Notamment, Madrid accueille l'une des plus vastes célébrations de la Fierté en Europe, faisant de cette ville un noyau vibrant pour la communauté. Embrasser et participer à cet environnement inclusif peut offrir aux expatriés un solide réseau de soutien et un sentiment d'appartenance.

L'Espagne brille parmi les nations les plus avant-gardistes en matière de droits LGBTQ et de législation anti-discrimination. Voici quelques éléments clés du cadre juridique espagnol destinés à protéger les droits de la communauté LGBTQ :

  • Mariage homosexuel : la loi accorde aux couples de même sexe le droit de se marier et d'accéder aux mêmes droits et protections juridiques que les couples hétérosexuels.

  • Adoption et parentalité : en Espagne, les couples de même sexe bénéficient des mêmes droits et opportunités en matière d'adoption. La loi reconnaît pleinement les droits parentaux des deux membres d'un couple de même sexe.
  • Protection contre la discrimination : la Constitution espagnole interdit formellement la discrimination basée sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. La loi interdit la discrimination dans divers domaines, tels que l'emploi, le logement, l'éducation, les soins de santé et autres, offrant une protection légale aux individus LGBTQ .
  • Législation sur les crimes haineux : l'Espagne a établi des lois spécifiques pour traiter les crimes haineux à caractère homophobe et transphobe. Les auteurs de tels actes peuvent être confrontés à des sanctions plus sévères lorsque la motivation est liée à la haine envers l'orientation sexuelle ou l'identité de genre de la victime.
  • Reconnaissance de l'identité de genre : l'Espagne autorise légalement le changement de genre sans imposer d'intervention chirurgicale ou de stérilisation. Les individus transgenres peuvent mettre à jour leurs documents d'identité pour refléter leur identité de genre.
  • Mesures de lutte contre le harcèlement : des mesures ont été prises en Espagne pour lutter contre le harcèlement et les brimades envers les personnes LGBTQ dans les établissements scolaires. Les écoles sont tenues de prendre des mesures pour prévenir et combattre la discrimination, et pour garantir un environnement sécuritaire pour tous les élèves.

Globalement, l'Espagne a accompli des avancées significatives en matière de protection des droits des personnes LGBTQ et de lutte contre la discrimination. L'acceptation de l'homosexualité et de la bisexualité est répandue, en particulier dans les grandes villes. Cependant, des défis et des discriminations subsistent, et des efforts continus visent à promouvoir l'égalité et l'acceptation pour tous, indépendamment de leur orientation sexuelle ou identité de genre.

Bon à savoir :

À la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet, diverses marches de la fierté sont organisées. Parmi les plus imposantes et reconnues, Madrid et Barcelone tiennent une place de choix. Les festivités englobent couramment des concerts, des représentations de danse, des défilés et une multitude d'activités culturelles.

L'égalité des sexes en Espagne

Ces dernières années, l'Espagne a réalisé d'importants progrès dans le domaine de l'égalité entre les sexes, plaçant ainsi le pays parmi les leaders mondiaux en cette matière. La constitution espagnole consacre l'égalité des droits entre hommes et femmes, et diverses lois et politiques ont été mises en place pour promouvoir cette égalité. En 2022, l'Espagne s'est classée sixième au sein de l'Union européenne pour l'indice d'égalité entre les genres, obtenant 74,6 points sur 100.

Du point de vue de la représentation politique, l'Espagne a connu des avancées en termes d'équilibre hommes-femmes. La loi organique de 2007 sur l'égalité entre les sexes contraint les partis politiques à présenter des listes électorales équilibrées en termes de genre.

Le marché du travail espagnol a également évolué vers une plus grande égalité entre hommes et femmes, grâce à des lois visant à éradiquer la discrimination sur le lieu de travail. Les entreprises et institutions employant plus de 50 personnes doivent adopter et appliquer des plans en faveur de l'égalité des sexes. L'Espagne a également pris des mesures pour faire respecter le principe « à travail égal, salaire égal ». Cependant, malgré ces avancées, subsiste un écart salarial entre hommes et femmes, les femmes gagnant en moyenne légèrement moins que leurs homologues masculins.

Dans le domaine de l'éducation, l'Espagne a franchi des étapes significatives vers l'égalité entre les sexes. Les filles et les garçons jouissent d'un accès équitable à l'éducation, et le taux d'abandon scolaire parmi les filles a notablement diminué ces dernières années.

Toutefois, certains stéréotypes de genre continuent d'influencer les choix de matières et de carrières, ce qui se traduit par une sous-représentation des femmes dans les disciplines des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques).

Malgré ces avancées, des défis subsistent pour parvenir à une égalité absolue entre les sexes en Espagne. La violence envers les femmes demeure une problématique persistante, avec des taux élevés de violences domestiques et de féminicides. Les initiatives pour lutter contre ce fléau englobent la mise en place de tribunaux spécialisés et de services d'assistance aux victimes. Les efforts du gouvernement et de la société civile demeurent concentrés sur l'égalité des sexes, avec un engagement constant en vue de promouvoir les opportunités équitables et d'éradiquer la discrimination dans tous les pans de la société.

Minorités ethniques en Espagne

Tout comme de nombreux autres pays, l'Espagne a une histoire complexe en ce qui concerne le traitement des minorités ethniques. Les attitudes individuelles à cet égard peuvent varier du respect et de l'ouverture aux préjugés et à la discrimination.

Ce pays européen a mis en place un éventail de lois et de politiques pour assurer l'égalité des droits et des opportunités pour tous ses résidents, indépendamment de leur origine ethnique. La Constitution espagnole garantit l'égalité et interdit toute forme de discrimination basée sur la race ou l'appartenance ethnique. De plus, l'Espagne est signataire d'accords internationaux en matière de droits de l'homme qui protègent les droits des minorités ethniques, telle que la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

Les politiques gouvernementales espagnoles visent à encourager l'inclusion sociale, le respect de la diversité et la prévention de la discrimination. Cela implique des efforts pour lutter contre la discrimination raciale et favoriser l'égalité d'accès à l'éducation, aux soins de santé et à l'emploi. Des mesures positives ont été adoptées pour réduire les inégalités et faciliter l'intégration des minorités ethniques.

Néanmoins, il faut reconnaître qu'il peut exister, comme dans tout pays, des défis ou des insuffisances dans la mise en œuvre de ces lois et politiques. Certaines minorités ethniques peuvent faire face à des situations de racisme, de discrimination ou d'exclusion sociale.

Les débats en cours et l'activisme au sein de la société espagnole sont focalisés sur la résolution de ces problématiques, la sensibilisation et la promotion de l'inclusion. Des organisations de la société civile, des organismes gouvernementaux et des individus s'efforcent constamment de lutter contre le racisme et la discrimination, tant à l'échelle systémique qu'individuelle.

Expatriés en Espagne par nationalité

Qu'ils soient en quête d'opportunités professionnelles, d'une amélioration de la qualité de vie, ou tout simplement par un lien d'amour indéfectible avec le pays, les expatriés contribuent de manière significative à la riche mosaïque multiculturelle de l'Espagne contemporaine.

Voici une compilation des nationalités présentes parmi les expatriés en Espagne, ainsi que le nombre de personnes nées à l'étranger pour chaque nation :

  • Maroc : 776 223 ;
  • Roumanie : 632 859 ;
  • Royaume-Uni : 316 529 ;
  • Colombie : 315 885 ;
  • Italie : 298 817 ;
  • Venezuela : 220 461 ;
  • Chine : 193 129 ;
  • Allemagne : 143 079 ;
  • France : 128 050 ;
  • Honduras : 125 435.

(Ces chiffres ont été publiés par Statista en 2022).

Bon à savoir :

Les expatriés représentent environ 15 % de la population espagnole.

Accessibilité en Espagne

L'Espagne a également réalisé des avancées notables dans le domaine de l'accessibilité physique pour les personnes en situation de handicap. Des efforts importants ont été entrepris pour rendre les édifices publics tels que les administrations, les écoles, les établissements de santé et les espaces culturels adaptés aux besoins des personnes handicapées. La mise en place de rampes d'accès, d'ascenseurs, de portes larges et de toilettes accessibles est devenue de plus en plus fréquente. Cependant, de nombreux bâtiments plus anciens nécessitent encore des adaptations.

Dans la plupart des grandes villes espagnoles, les systèmes de transport en commun tels que les bus, les tramways et les métros sont accessibles, avec des emplacements réservés aux fauteuils roulants. De plus, les gares ferroviaires les plus récentes sont équipées de rampes et d'ascenseurs pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite.

De nombreux parcs, places et espaces publics ont été spécialement aménagés pour répondre aux besoins des utilisateurs de fauteuils roulants, avec des allées pavées et des rampes d'accès. Certains lieux sont également équipés de pavés tactiles et de signalisations adaptées aux personnes malvoyantes.

En ce qui concerne le milieu professionnel, l'Espagne a mis en place des lois visant à garantir les droits des personnes en situation de handicap. Les employeurs ont l'obligation de mettre en place des ajustements raisonnables pour les travailleurs handicapés, veillant ainsi à ce qu'ils disposent des outils et des adaptations nécessaires pour accomplir leurs tâches.

L'Espagne s'efforce également d'être une destination touristique accueillante pour tous. De nombreux hôtels, complexes touristiques et sites d'intérêt ont été adaptés pour accueillir les visiteurs en situation de handicap. Les sites historiques, les musées et les attractions culturelles rénovés proposent désormais des équipements comme des rampes d'accès pour les fauteuils roulants, des panneaux en braille et des visites guidées adaptées aux personnes handicapées. Les plages ont mis en place des installations adaptées, comme des passerelles accessibles, des fauteuils roulants amphibies et des services d'assistance, afin que chacun puisse profiter des côtes espagnoles.

Malgré ces avancées positives, des améliorations restent envisageables dans certains domaines. Certaines petites villes et zones rurales ne possèdent pas encore le même niveau d'accessibilité que les grandes agglomérations. De plus, les attitudes envers le handicap peuvent varier, et la poursuite de l'inclusion sociale représente un défi continu.

Bon à savoir :

Une attention croissante est portée à la formation en matière de diversité et d'inclusion pour les employés et les équipes de direction. Les entreprises sont encouragées à élaborer des politiques de diversité, à fixer des objectifs en matière de diversité et à évaluer régulièrement les avancées réalisées pour assurer la redevabilité. De plus, les organisations collaborent avec des experts en diversité et inclusion et mettent en œuvre des initiatives visant à accroître la sensibilisation et la compréhension des problématiques liées à la diversité.

Les femmes au pouvoir en Espagne

L'Espagne possède une riche histoire de femmes dans le domaine politique. Dès les années 1930, le pays a vu sa première femme ministre, Federica Montseny. Depuis lors, plusieurs femmes ont assumé des rôles ministériels de premier plan. Parmi elles, nous pouvons citer :

  • Carme Chacón, avocate et femme politique, ministre de la Défense de 2008 à 2011.
  • Ana Pastor, médecin et femme politique, ministre de la Santé, ministre des Travaux publics et présidente du Congrès des députés.
  • Soraya Sáenz de Santamaría, ancienne femme politique, vice-première ministre, ministre de l'Administration territoriale et ministre de la Présidence.
  • María Teresa Fernández de la Vega, première femme vice-première ministre d'Espagne de 2004 à 2010.
  • Esperanza Aguirre, première femme à présider le Sénat en 1999. Elle a également été ministre de l'Éducation et de la Culture, ainsi que présidente de la Communauté de Madrid.

Dans le secteur des entreprises, les femmes accèdent progressivement à des postes de plus haute responsabilité. Cependant, l'écart entre les sexes persiste. Selon le Rapport sur l'écart entre les sexes 2023 du Forum économique mondial, l'Espagne se classe au 18e rang sur 146 pays en matière d'égalité des sexes, indiquant la nécessité de poursuivre les progrès. Aucun pays de la liste n'a encore atteint la parité complète entre les hommes et les femmes. Bien que les femmes rejoignent davantage la population active, elles sont souvent confrontées à des obstacles tels que le plafond de verre et une faible représentation aux postes de direction.

L'Espagne a entrepris diverses initiatives pour relever ces défis. Le pays a introduit une législation visant à promouvoir l'égalité des sexes sur le lieu de travail, dont la loi de 2007 sur l'égalité des sexes qui a pour objectif de réduire l'écart salarial entre les sexes et à augmenter la représentation féminine aux postes de direction. Le but de l'Espagne est également d'atteindre une représentation féminine de 40 % au sein des conseils d'administration des entreprises cotées en bourse d'ici 2026.

Bon à savoir :

En Espagne, plusieurs organisations jouent un rôle actif dans la promotion du leadership féminin, à l'instar de WomenCEO et de l'Institut des femmes (Instituto de las Mujeres). Ces entités offrent un accompagnement, un mentorat et des opportunités de réseautage aux femmes exerçant des fonctions de direction.

Tolérance religieuse en Espagne

La Constitution espagnole de 1978 consacre la liberté de pensée, de religion et de culte, et garantit le droit pour chaque individu de pratiquer et de professer ses croyances en toute liberté.

L'Espagne est aujourd'hui un pays laïc, caractérisé par un paysage religieux diversifié. Bien que le catholicisme demeure la religion prédominante, le pays abrite également d'importantes communautés musulmanes, juives, protestantes et autres. Le gouvernement œuvre activement en faveur de la diversité religieuse et s'engage à assurer l'égalité des droits et des libertés pour tous les groupes religieux.

Le pays a entrepris des efforts pour remédier aux tensions religieuses historiques et favoriser le dialogue interconfessionnel. Les communautés juives et musulmanes ont connu un renouveau, marqué par la construction de nouvelles synagogues et mosquées ainsi que la revitalisation des pratiques culturelles et religieuses.

Liens utiles :

WomenCEO

Instituto de las Mujeres

La Constitution espagnole

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.