Actualisé la semaine dernière

Si vous envisagez de vous expatrier en Corée du Sud, vous vous interrogez probablement sur le système de santé local. Les médecins et les hôpitaux coréens sont très développés et utilisent les technologies les plus modernes, comme dans les pays occidentaux. En effet, la santé est une question particulièrement prise au sérieux par les Coréens, à tel point que pour le moindre symptôme de rhume, ils se rendent à l’hôpital local.  

 Bon à savoir :

En Corée du Sud, locaux et étrangers bénéficient de soins de qualité et les visites chez le médecin sont très bon marché. La plupart des médecins en Corée du Sud parlent également assez bien l'anglais.

Il est fortement recommandé de se renseigner sur les vaccins nécessaires avant votre déménagement et, surtout, de souscrire une assurance santé et rapatriement. Toutefois, les étrangers travaillant en Corée du Sud sont inclus dans le système de santé local et reçoivent une carte de santé.

Les coûts liés à la santé sont automatiquement déduits du salaire mensuel et représentent environ 5 % du salaire. L’employeur paie également 50 % des soins de santé de l’employé étranger.

Vaccination en Corée du Sud

À ce jour, aucun vaccin n'est obligatoire pour pouvoir entrer en Corée du Sud. Cependant, il est préférable d’être à jour avec les vaccins universels contre la diphtérie, le tétanos, la typhoïde, les hépatites A et B, la polio, etc.

Il est également conseillé de se faire vacciner contre l’encéphalite japonaise, car elle peut se transmettre par des piqûres de moustiques entre le mois de juin et d’octobre, particulièrement dans les zones rurales de la Corée du Sud.

Risques sanitaires en Corée du Sud

La Corée du Sud a connu de nombreuses épidémies ces dernières années, notamment la grippe aviaire et la grippe A (H1N1). Il est fortement recommandé de se protéger contre les piqûres de moustiques, en particulier de mai à septembre. Prenez toutes les mesures d'hygiène nécessaires, portez des vêtements à manches longues et évitez de consommer l'eau du robinet.

Si vous présentez des symptômes grippaux, une forte fièvre, de la fatigue, des raideurs et des nausées, consultez immédiatement un médecin.

Sachez que la cuisine coréenne comprend de nombreux plats préparés avec du piment et consommés très chauds. Au fil du temps, l’organisme s'habitue aux différents ingrédients, toutefois, si vous souffrez de douleurs à l'estomac et/ou de diarrhée pendant une période prolongée, il est conseillé de se rendre dans un hôpital local.

La médecine traditionnelle en Corée du Sud

La médecine traditionnelle est très populaire en Corée du Sud. Chaque ville, qu'elle soit petite ou grande, possède des hôpitaux de médecine traditionnelle coréenne. Alors que la médecine chinoise ancienne influençait son équivalent coréen, la version coréenne a mis au point des pratiques et des traitements uniques que l’on ne trouve qu’en Corée du Sud.

Nombreux sont les adeptes de plantes médicinales ou orientales en remplacement des médicaments pharmaceutiques. Néanmoins, les médecins sont hautement qualifiés et utilisent des méthodes telles que l’acupuncture, la moxibustion, l’aromathérapie et la méditation pour soigner les maladies.

Il existe également des programmes diététiques spécialisés faisant appel à la médecine coréenne traditionnelle, très populaires.

 Bon à savoir :

Le système de santé national couvre également les traitements dans les hôpitaux traditionnels.

 Lien utile :

National Health Insurance Corporation (NHIC)

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.