Créer une entreprise en Corée du Sud
shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

La Corée du Sud fait partie des quatre dragons économiques de l’Asie. À l’heure actuelle, le pays est l'une des plus importantes puissances économiques mondiales. L’économie locale est non seulement très prospère, mais elle est également ouverte aux investissements étrangers. Si vous souhaitez créer une entreprise ou investir dans une entreprise existante, la Corée du Sud est la destination d’expatriation idéale. Bien que des opportunités existent dans divers secteurs, vous devez mener une étude de marché pour déterminer la meilleure approche avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure.

Le gouvernement sud-coréen a pris une série de mesures au cours des dernières années pour encourager davantage d'investissements et l'esprit d'entreprise. Le pays est spécialisé dans divers secteurs, à savoir l'électronique, la transformation alimentaire, l'ingénierie et l'automobile.

Procédures pour créer son entreprise en Corée du Sud

Pour créer ou gérer une entreprise en Corée du Sud en tant qu'expatrié, vous aurez besoin d'un visa d'entreprise ou de partenariat et d'un permis de séjour.

La demande de visa est à soumettre à l'ambassade ou au consulat de Corée dans votre pays (voir la section Visas). Quant au permis de séjour, vous devez vous en remettre aux services d'immigration sud-coréens.

Types d'entreprises en Corée du Sud

Il existe cinq types d'entreprises en Corée du Sud :

  • La société par actions (chusikhoesa),
  • La société à responsabilité limitée (yuhanhoesa),
  • La société privée à responsabilité limitée (yuhanchaek-imhoesa),
  • La société en nom collectif (hapmyunghoesa),
  • La société en commandite (hapjahoesa)

Votre entreprise dépendra en grande partie de vos objectifs, de vos incidences fiscales et de la réglementation en vigueur en Corée du Sud. La plupart des expatriés commencent par un bureau de liaison, régi par la Loi sur les opérations de change et la Loi sur le commerce, qui ne nécessite aucune procédure d'enregistrement compliquée, outre l'enregistrement auprès de la Banque Nationale et des autorités fiscales.

Vous pouvez également ouvrir la succursale d'une société étrangère en Corée du Sud. Pour ce faire, signalez la succursale à une banque de change spécifiée et complétez l'enregistrement du tribunal et l'enregistrement commercial.

La création d'une entité commerciale ou une société à responsabilité limitée, nécessite capital minimum de 50 millions de won coréens (environ 36 000 euros). En outre, le statut de société doit être certifié par un notaire et un fondateur doit être désigné pour l'enregistrement. Le conseil d'administration de la société sera alors responsable de sa gestion.

Régime fiscal pour les entreprises en Corée du Sud

Les sociétés étrangères opérant en Corée ne sont imposées que sur leurs revenus d'origine nationale. Le montant total de l'impôt est déduit à la source et versé au gouvernement. De plus, les entreprises assujetties à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) doivent s'enregistrer auprès des autorités fiscales dans les vingt jours suivants le début de leurs activités. La TVA sera perçue sur la livraison de biens et de services au taux de 10 %. Vérifiez auprès des autorités fiscales coréennes avant de commencer.

Lien utile :

Import-Export Société Générale ' Créer une entreprise en Corée du Sud

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.