Entreprendre à l'île Maurice : Graines de Boss vous accompagne

Interviews d'expatriés
  • Fabrice Delon, CEO de Graines de Boss et Valérie Rougier, cofondatrice du concours
    Expat.com
Publié le 2022-11-25 à 11:00 par Camille_S
Fabrice Delon, CEO chez Graines de Boss, nous parle de son projet d'extension à l'île Maurice et encourage les entreprises de moins de 5 ans à candidater à partir du 1er décembre 2022. 

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Je suis Fabrice Delon, le fondateur de Graines de Boss depuis 2004 maintenant.

Qu'est-ce que Graines de Boss, pouvez-vous expliquer le concept aux Mauriciens ? 

Graines de Boss est un concours, organisé en partenariat avec la chaîne M6 depuis 18 ans. Le lancement officiel a eu lieu sur Capital et se renouvelle tous les ans sur la chaîne, celui-ci est parrainé par le Ministère de l'Économie et de la Finance. J'évoque un concours mais c'est en réalité un réseau, une plateforme, et une opportunité de mettre en relation les entrepreneurs, les cadres dirigeants, les mentors et bien évidemment les investisseurs. 

On retrouve 3 entrées sur la plateforme : les entrepreneurs déposent leur pitch avec un business plan et un article vidéo, puis les dirigeants peuvent accéder aux pitchs par secteur d'activité et évaluer en ligne les différents projets. Une note sur 25 est attribuée au candidat avec les points forts et les points faibles afin qu'ils puissent avoir l'opportunité de retravailler ces derniers. Enfin, les investisseurs peuvent consulter les projets notamment par secteurs d'activité et par évaluation. J'aime comparer cela à la plateforme Tripadvisor puisque l'investisseur peut filtrer ses recherches notamment selon la note, représentée en nombre d'étoiles. Plus le projet est évalué, plus les investisseurs et les mentors seront intéressés. Graines de Boss rassemble en moyenne 2000 candidats à chaque édition.

Comment vous est venue l'idée de créer ce concours ?

En 1999, j'ai moi-même gagné un concours et j'ai eu la possibilité de choisir un mentor parmi les membres jury de ce concours. J'ai choisi Nicolas de Tavernost, qui était à l'époque Directeur Général chez M6 et qui est devenu depuis le Président de la chaîne de télévision. Il a été mon mentor, il m'a aidé à développer mon activité et j'ai eu la chance de me rendre tous les mois chez M6 pour recevoir ses conseils et en apprendre davantage sur l'entrepreneuriat. C'est en 2004 que je lui propose d'aider les futurs entrepreneurs comme il a pu le faire avec moi, en créant un concours où il faudrait convaincre les patrons de donner du temps et des conseils aux jeunes entrepreneurs. Il accepte et Graines de Boss voit le jour sur Capital.

En 2019, à la demande du Ministère de la Cohésion des Territoires, nous avons déployé le concept Graines de Boss dans les villes pour développer leur attractivité économique. En 2021, nous avons déployé 3 villes, puis 6 villes en 2022 et 15 villes sont prévues en 2023. Dans ce contexte, il y a une plateforme dédiée par ville avec un jury final pour chaque ville également. 

Que représente le projet Graines de Boss pour vous ?

Graines de Boss est la continuité de mon histoire personnelle. Je souhaite apporter de la bienveillance aux start-ups, casser cet isolement de l'entrepreneur. Le but est d'apporter une démarche solidaire pour toutes celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l'entrepreneuriat. Graines de Boss représente l'opportunité pour les entrepreneurs d'accéder à un réseau sans précédent, de faire des rencontres, et pour nous c'est l'occasion de créer des connexions entre entrepreneurs, investisseurs et dirigeants.

Pourquoi avoir choisi d'élargir ce concept sur l'île Maurice ?

L'île Maurice est une porte d'entrée vers le continent africain où l'entrepreneuriat est assez fort. Il y a vraiment un beau potentiel et une forte croissance ici, notre objectif est de permettre aux entrepreneurs mauriciens d'avoir un mentor et de profiter du réseau Graines de Boss.

Nous espérons que cette déclinaison de Graines de Boss à l'étranger soit un succès et ouvre des perspectives nouvelles de développement sur le continent Africain mais aussi à l'international.

Nous travaillons avec Jean-Baptiste Salmon qui est désormais notre point de contact ici sur l'île. Tout s'est fait très rapidement. Nous avons, dans la foulée, trouvé notre premier partenaire, Vivo Energy, qui nous a permis directement de nous ouvrir au pays et donc de créer une plateforme destinée à Maurice qui ouvrira prochainement (www.grainesdeboss/mauritius). Vivo Energy lançait en effet sa fondation et cela a fait sens pour eux de s'associer à Graines de Boss, on espère trouver d'autres partenaires afin de communiquer davantage à Maurice.

Quelles sont les modalités d'inscriptions ?

Le concept de graine de boss repose sur une plateforme en ligne où les dossiers sont déposés, évalués et consultés. La plateforme dédiée à Maurice sera d'ailleurs accessible à partir du 1er décembre 2022.

Pour participer en tant qu'entrepreneur, il faut être une entreprise de moins de 5 ans avec un business model validé, un test concluant du produit ou service sur un marché ainsi que des premiers clients générant un chiffre d'affaires.

Un espace sur la plateforme est également dédié aux mentors et aux investisseurs qui pourront alors consulter les projets.

Pouvez-vous nous rappeler les dates du concours à Maurice et comment est-il possible de s'inscrire ?

Les inscriptions sur la plateforme Graines de Boss Maurice seront ouvertes du 1er décembre 2022 jusqu'au 28 février 2023. En mars, nous ouvrirons l'accès à la plateforme aux mentors de l'île, qui seront identifiés par notre partenaire sponsor Vivo Energy, afin d'accéder aux projets en ligne et les évaluer. Au mois d'avril nous retiendrons les projets les mieux notés, qui pourront alors pitcher chez Vivo Energy et un lauréat sera sélectionné. 

Une offre premium est également proposée aux mentors afin de profiter d'événements, de soirées, de dîners dans le but de réseauter, mais aussi d'accéder aux notes et évaluations si vous êtes business angel.

Qu'offre Graines de Boss aux lauréats ?

Les lauréats reçoivent un accès au réseau corporate avec des contrats commerciaux, du financement via des investisseurs et business angel (500 millions d'euros ont déjà été investis depuis 18 ans auprès de 228 lauréats). Graines de Boss permet également une visibilité média puisque le concours est diffusé sur M6 dans Capital.

De qui est constitué le jury GDB Maurice ?

Le jury sera constitué dans les prochaines semaines avec l'aide de notre partenaire, Vivo Energy.

Que pensez-vous du climat économique pour les entrepreneurs à Maurice ? Pensez-vous qu'il est propice aux start-ups ? (parler du potentiel des start-ups mauriciennes)

Il y a un beau potentiel à l'île Maurice, avec une économie florissante, notamment dans le numérique ou l'hôtellerie, je pense effectivement qu'il y a des choses à faire. Nous espérons découvrir des pépites, des projets intéressants et des entrepreneurs qui sont prêts à se dévoiler et à faire connaître au grand public leurs idées et leurs projets. La plateforme Graines de Boss existe à Maurice pour eux.

Un marché plus petit peut-il être un handicap en général pour une start-up ?

Je ne pense pas qu'un marché plus petit puisse être un handicap, si l'on prend l'exemple des petites villes en France, cela a très bien fonctionné. Nous avons commencé dans une petite ville en France avec 16 000 habitants et ce fut un grand succès, le lauréat a obtenu un plan de financement de 10 millions d'euros pour extraire de l'eau faiblement minéralisée de terre qui émane d'une petite ville de province. Nous sommes persuadés que nous découvrirons de beaux projets grâce aux entrepreneurs de l'île Maurice.

Selon vous, quelle est la clé pour réussir à l'étranger en tant qu'entrepreneur ? 

Je pense que la clef pour tout entrepreneur est de savoir se faire entourer et construire un réseau solide, ne pas avoir peur de dévoiler son idée et se faire accompagner par un mentor, comme cela a pu être le cas pour moi.

À l'étranger plus particulièrement, il faut avoir de l'humilité, ne pas avoir peur d'adapter son service et ses produits au marché dans lequel on se trouve. Il faut évidemment bien écouter ce que recherchent les partenaires. S'inspirer d'une démarche solidaire, avoir de la bienveillance et si possible, être axée dans une démarche RSE.

Pour finir, quels sont vos projets futurs pour le concours ? Une extension dans le monde ? 

Nous aimerions développer Graines de Boss à un niveau international et faire profiter du réseau à un maximum d'entrepreneurs pour les accompagner dans leurs projets. Nous avons beaucoup à apprendre des idées de chacun pour créer le monde d'aujourd'hui et de demain.

Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer