Ouvrir sa boîte aux USA: Francine Prewitt nous dit tout !

Interview
Publié le 2019-06-28 07:39

Francine Prewitt est la fondatrice de Prewitt Law, un cabinet d’avocats à New York spécialisé en droit des affaires et droit de l’immigration.  Francine aide principalement des entrepreneurs étrangers et start-ups à implanter leur compagnie aux Etats-Unis.

Pourquoi New York est l'endroit idéal pour l'implantation d'une start-up ?

New York est le centre d'investissement des US. Les plus grandes compagnies multinationales y sont représentées. New York a donc une réputation mondiale bien établie dans le monde des affaires. Par ailleurs, New York est une ville cosmopolite. La diversité culturelle étant catalyseur de l’innovation, New York est donc la ville par excellence pour créer une start-up.

Quelles sont les trois choses essentielles pour concrétiser son projet de start-up dans cette ville ?

Pour concrétiser son projet de start-up à New York, il vous faut:

a) de la patience: donner suffisamment de temps  à la startup pour qu’elle se développe; ne pas abandonner votre projet quand vous êtes confronté aux difficultés qui ne manqueront pas de se présenter. 

b) de la flexibilité: Il faut également être flexible, ne pas hésiter à ajuster votre business pour l’adapter aux besoins de votre clientèle ou surmonter les difficultés rencontrées

c) une bonne équipe: s'entourer de personnes compétentes qui peuvent vous aider à réaliser votre vision

Existe-t-il des programmes qui encourage la mise sur pied des start-ups à New York ?

Il existe, en effet, des programmes à New York qui encouragent la création des start-ups, par exemple le "empire state development" qui est une initiative de l’état de New-York qui offre des réductions fiscales a certaines start-ups.

En quelques mots, quelles sont les procédures pour mettre sur pied sa start-up ?

Les procédures dépendent du statut de l'entrepreneur. Pour un entrepreneur américain, ou du moins titulaire d'une carte verte ou d'un permis de travail aux US, il vous faut juste créer une compagnie. Par contre si vous êtes un entrepreneur étranger, il vous faut obtenir un visa d'investisseur qui vous autorise à travailler sur le territoire américain en plus de créer une compagnie. 

Justement, quelles sont les procédures pour les investisseurs étrangers ?

Tout entrepreneur étranger n’est malheureusement pas en mesure d’obtenir un visa investisseur pour les US. La première chose a faire est de s’assurer que votre pays a signé une convention d’investissement avec les US.  Une fois l’existence d’un traité d’investissement confirme, il vous faut faire constituer un dossier d’investissement et faire une demande de visa auprès du consulat américain de votre pays. Si votre demande de visa est acceptée, vous installer aux US pour développer votre start-up.

Quel est le capital requis?

Il n’y a pas de montant minimum officiel pour recevoir un visa investisseur. Cependant, les consuls demandent souvent de voir une moyenne de $ 100, 000 pour s’assurer de la viabilité du projet. 

Quelles types d'entreprises/filières ont le plus à gagner à s'implanter à New York ? 

Les start-ups dans le domaine de la finance et la technologie, mais aussi des boites de consulting et start-ups dans le domaine de la mode et de l’art

Vous qui en côtoyez beaucoup, quelles sont les plus grosses difficultés rencontrées par les entrepreneurs?

La difficulté principale est le financement de la compagnie: il  faut avoir assez de capital pour soutenir l'activité de la startup jusqu'à ce qu’elle commence à produire un revenu. On s’en sort en prévoyant en avance assez de capital et de laissant une marge de manœuvre pour les imprévus éventuels, mais surtout en offrant un produit de qualité dont la clientèle est friande.