l'argent rend fou ou le pouvoir de l'argent

Bonjour à tous.
A Jarabacoa comme ailleurs, et il est vrai pas seulement dans ce pays, l'argent donne du pouvoir.
Contre l'avis de très nombreuses personnes, hostiles pour plusieurs raisons à un projet mercantil, un cimetière privé doit voir le jour à Buena Vista de Jarabacoa.
Initié par un enfant de Jarabacoa, qui après avoir gagné des sommes colossales à un loto américain, entend faire fructifier son pactole en réalisant des projets tous plus pharaoniques les uns que les autres, au détriment de la collectivité.
Lorsqu'il y a plusieurs mois de cela nous avions entendu parler de ce projet, nous avions fait circuler une pétition, et dans le cercle restreint de la zone géographique de ce dit projet, nous avions récolté plus de 400 signatures. Fort de ce résultat, nous avions fait part à la salle capitulaire de la Mairie locale de notre désaccord.
Un dimanche après midi, alors que j'étais au supermarché, Jacqueline, locutrice de l'émission " la ruta del la informacion "" du canal 12 Telever m'informait de la prochaine construction de ce cimetière.
Émus par cette information, nous avons, nous junta de vecinos, entrepris des recherches pour connaître le vrai du faux. Et à ce moment là on avait appris que le projet était abandonné car il y avait des soucis avec la légalité de certains documents relatifs à l'achat des terrains. En bref, certaines parcelles n'avaient pas de titre de propriété légaux. On était tranquille.
Il y a quelques jours, un voisin nous a alerté ; le projet était finalisé et ils avaient même commencé la construction. Comment ont ils fait ? Je pense que le propriétaire a acquit une parcelle lui permettant de rentrer sur son terrain par une autre voix.
El sindico a informé tout le monde de la commune, mais a simplement cru bon de nous tenir non informés, nous, Junta de vecinos.
Je suis allé chez le gomero faire réparer un pneu crevé il y a de cela quelques jours, et à ma demande, l'employé m'a dit que lui était au courant, et que l'entrée de ce foutu cimetière était pratiquement en face de son atelier.
Voilà pour la forme.

Sur le fond, il s'agit d'abattre une forêt d'arbres pour réaliser ce projet.


Le pot de terre contre le pot de fer. L'argent roi qui pue la corruption, les petits arrangements entre amis, les pots de vin,à quelques jours des élections......
Cela ne sent pas bon. Il ne nous reste plus qu'à inonder les réseaux sociaux, écrire à certains ministres dont celui du Medio Ambiante.
Il y a ce que l'on dit et ce que l'on fait.

Cordialement

Oui... Triste... Mais malheureusement on ne peux s imaginer le nombre incroyable de cas  partout dans le monde et autour de nous...
Passes droits, influences etc... Y en a qui peuvent tout se permettre...

Ou j'habite au Québec, une chose du même genre est la construction en zones inondables. à chaque printemps, la fonte des neiges provoque une crue des eaux dans tous les cours d'eau gros et petits. Une loi provinciale interdit la construction domiciliaire dans les zones qui risquent d'êtres inondées, mais beaucoup d'entrepreneurs réussissent malgré tout à obtenir des permis à force de pots de vin et promesses de retombées pour les municipalités.

Évidemment, suite à la construction et à la première inondation, les résidents (généralement se sont des maisons luxueuses en bordure des cours d'eau) se plaignent et exigent la construction de digues, murets ou autre pour protéger leur biens... Évidemment, c'est le commun des mortels qui doit payer la note.

Nouvelle discussion