Le covoiturage en République démocratique du Congo

Bonjour à toutes et à tous,

Lors de votre expatriation en République démocratique du Congo, vous serez amené à passer du temps dans les transports, pour vous rendre au travail, déposer les enfants à l’école ou pour les trajets quotidiens. Nous souhaitons ainsi recueillir vos avis sur le covoiturage, si vous êtes adepte du concept et si ce mode de transport vous semble pratique et intéressant sur le plan financier.

Le covoiturage est-il courant en République démocratique du Congo ? Qu’en est-il des réglementations en vigueur ?

Pour quels types de trajets le covoiturage semble-t-il le plus adapté en République démocratique du Congo ? A combien revient en moyenne le coût d’un trajet en covoiturage ?

Quelles sont les applications ou autres moyens disponibles pour mettre en relation des personnes qui cherchent à faire un trajet en covoiturage ? Comment retrouver d’autres covoitureurs ?

Si vous pratiquez le covoiturage en République démocratique du Congo, quelles sont les précautions à prendre pour voyager en toute sérénité ?

Quels sont, selon vous, les avantages et les inconvénients du covoiturage ?

Merci de partager votre expérience,

Diksha

Ici il y a pas mal de covoiturage qui s'organise de facon informelle. Les voitures coutent chères, la conduite est sportive, le chauffeur souvent obligatoire. Les transports collectifs dangereux, les taxis sont des coupe gorges. De fait, celui qui a une voiture souvent mutualise le trajet.

De mon coté par exemple, une collègue habite à coté de chez moi. J'ai une voiture, aps elle. Nous faisons nos allers retours ensemble, elle me donne une contrepartie pour l'essence, tout le monde est gagnant.

Les transports scolaires sont les grands absents de la vie Kinoise (je suis tombée de ma chaise quand je m'en suis rendue compte). Du coup, les parents s'organisent souvent avec les voisins afin d'éviter la multiplication des 4x4 qui bouchonnent devant l'établissement, pour attendre les enfants qui en sortent.

J'ai même des copains qui ont acheté une voiture à plusieurs, et mutualise le salaire du chauffeur et de l'essence.  :D

Il n'y a pas de systeme externe pour organiser le covoiturage, ca ne marche que par bouche à oreille...

Si vous venez d'arriver et que vous n'avez pas de voiture, que vous ne comptez pas en acheter, ce systeme est viable, faisable si vous êtes célibataire (sans famille) et pour un temps assez court (un an...) mais au delà vous vous sentirez assez frustré de ne pas pouvoir circuler comme vous l'entendez, donc cela ne peut etre qu'une solution provisoire.

bonjour,
ça fait 9 ans que je roule avec ma voiture et je suis toujours dans la recherche des bonnes personnes pour faire le covoiturage car à Kinshasa c'est difficile de trouver des bonnes personnes qu'on ne connait pas avant.

Bonjour,
Unimassis, vous écrivez "Les transports collectifs dangereux, les taxis sont des coupe gorges.", je trouve que vous exagérez fort tout de même !
Je ne suis pas expatrié, je suis reporter et je viens régulièrement en RDC. Lors de mes déplacements, j'utilise systématiquement les transports locaux, donc en RDC le taxi jaune et idem quand je pars dans la savane, le taxi-bus ou leurs lignes de bus (je préfère cependant le taxi-bus). Je ne me suis jamais déplacé à Kinshasa qu'en taxi public (ou à pied) (je réside toujours à Mombele ou Limete).
Votre phrase donne une image assez négative du pays et des habitants. A l'extrême Est du pays, oui, les choses sont un peu plus compliquées, je l'avoue, mais à Kinshasa, je ne suis pas d'accord et surtout je trouve que cela peu correspond à ce qui se passe à Kinshasa.

Je suis contente qu'il ne vous soit jamais rien arrivé, néanmoins j'ai des anecdotes dans mon entourage qui me conforte sur mon avis, et c'est également une recommandation consulaire, je n'invente rien :) Mais tant mieux si vous y trouvez votre compte, et je n'ai jamais prétendu etre parole d'évangile, si vous avez une expérience différente, tant mieux ! Intervenez plus souvent ;)

"C'est également une recommandation consulaire" ... J'ai eu des échanges avec des représentants français à Kinshasa qui étaient assez étonnés de ce que j'ai pu conduire dans des écoles de Mombele et surtout totalement effrayés que je chemine de long en large, du matin au soir, dans ce quartier ... mais ils n'y avaient eux-mêmes jamais mis les pieds et ne faisaient que répéter des choses qu'ils avaient entendues. Réflexion que j'ai aussi entendues en Irak.
Je ne dis pas que cela ne puisse pas être dangereux et qu'il ne puisse pas y avoir de problèmes, mais je pense qu'il ne faut pas en faire une généralité. Pour ma part, je me suis toujours comporté dans les pays où je suis en reportage comme les gens du cru, faisant tout pour me fondre – parce que c'est à mon avis le meilleur moyen d'en ramener les images les plus proches possibles de la réalité –.
J'interviens rarement, oui. C'est un forum d'expatriés, ce que je ne suis pas. Mon expérience dans ce pays est aussi particulière, d'autant que quand je suis dans la savane, je vis dans une case, assez loin donc du "régime" d'un expatrié.  :)

Pour moi le covoiturage, je le fais seulement avec des personnes connues d'avance, cela m'évite d'être trop prudent sur l'état d'âme des personnes à bord. J'exige rien à contre partie car c'est sur mon trajet pour le boulot. Toute fois, il est toujours intéressant de faire le covoiturage avec des personnes qui participent à l'approvisionnement en carburant.
merci.

ThierryBi :

(je réside toujours à Mombele ou Limete).

Mombele et Limete c'est la même chose. Mombele = quartier, Limete = commune.

Quartier résidentiel, quartier industriel, Kingabwa, Mombele, ... se sont des quartiers de la commune de Limete.

(Bien sûr quand on change de quartier, c'est comme si on changeait de pays, ils sont vraiment différent.)

Bravo pour votre expérience en transport en commun et en transport informel.

En effet vivre dans une case, c'est très très loin de la vie d'expat ^^

Bonne continuation dans vos projets et dans vos remarque pertinentes sur le fofo.
--------------------

Personnellement, je ne fais pas de covoiturage. Mais il m'arrive par exemple que quand quelqu'un vient me rendre visite et qu'on doit sortir manger, boire un verre, faire des courses alors on prendre qu'une voiture, l'autre reste dans la parcelle, c'est une sorte de covoiturage. Quand je croise les voisins sur la route, je m'arrête et s'il rentre dans le quartier, on rentre ensemble...

En gros par rapport aux différents postes, ce qui en sort c'est que le covoiturage se fait avec des personnes qu'on connait. Que ça se fait naturellement et que dans certains cas les personnes contribuent dans le carburant.

"Pour quels types de trajets le covoiturage semble-t-il le plus adapté en République démocratique du Congo ?" Les sorties plaisir, le boulot, l'école, les courses.

"Le covoiturage est-il courant en République démocratique du Congo ?" Je l'avais jamais remarqué, en réalité il est courant.

"Qu’en est-il des réglementations en vigueur ?" Je pense qu'il y en n'a pas.

"A combien revient en moyenne le coût d’un trajet en covoiturage ?" Chaqu'un fait selon lui, ce n'est pas uber, ni un service de taxi.

"Si vous pratiquez le covoiturage en République démocratique du Congo, quelles sont les précautions à prendre pour voyager en toute sérénité ?" Connaître la/les personnes.

"Quels sont, selon vous, les avantages et les inconvénients du covoiturage ?" L'écologie et l'économie.

l'avantage du covoiturage est beaucoup plus l'économie en carburant et chauffeur, le trajet est souvent le boulot et la maison,

Nouvelle discussion