Entrepreneuriat en Italie

Bonjour à tous !

Nous ouvrons une nouvelle discussion sur l’entrepreneuriat en Italie et les différents statuts existants. Pour expliquer un peu notre cas, nous sommes deux françaises installées à Turin et nous y avons la résidence fiscale puisque nous avons un contrat de travail ici même. Toutefois, nous avons des idées de projets que nous souhaiterions exercer en parallèle de notre travail (dans un premier temps) et cela nous permettrait d’avoir un complément de revenu. Et on ne dit pas non ! Et si cela fonctionne, ce qui nous plairait c’est de tout simplement en faire notre activité principale !

Seulement voilà, nous ne savons pas trop par où commencer car nous ne connaissons rien à la législation italienne et nous souhaiterions connaître les expériences de ceux qui se sont déjà retrouvés dans ce cas de figure.

Est-ce possible de cumuler les deux ? Et comment le déclarer aux impôts ?
Il y a-t-il un régime spécial pour les « freelance » ?

Merci d’avance pour vos réponses 😊

Bonne journée,

Amélie & Laura

vous devriez vous renseigner auprès d'un Comercialista, comptable obligatoire pour faire une déclaration d'impot en Italie

Je vais me renseigner alors. Existe-t-il des organismes où l'on peut poser nos questions ? Ou bien il n'y a que des comptables qui puissent répondre à ce genre de questions?
Merci beaucoup pour m'avoir répondu !
bonne journée

En fait à part à un comptable tu ne peux pa vraiment avoir de réponses. Les organismes style syndicat et autres sont pour les employés. Et de toute façon tous les syndicats pour commerçants ne servent pas à grand chose: CONFERSECENTI par exemple, te renverra chez un comptable.

***

Modéré par Bhavna il y a 3 mois
Raison : Promotion groupe externe
Je vous invite à lire la charte du forum

"Il y a-t-il un régime spécial pour les « freelance » ?"

je viens de créer un post sur la flat tax 15% afin que vous puissiez connaître un peu l'imposition des indépendants en Italie

Bonsoir Amélie et Laura
Pour ce qui concerne le statut il suffit d'aller voir un comptable (commercialista). j'en ai consulté 2 il y environ un an.
ce qu'il en ressort c'est qu'il y a des équivalence avec les statut que l'on trouve en France à savoir SARL.. SA.. auto-entrepreneur....  si je me souviens bien il y a un décalage d'un an avec le paiement des charges sociale et autres taxes après le début de l'activité.
Qu'en est il de  vos idées de projets parallèle ? Pouvez vous m'en dire davantage ?
Je développe moi même une activité de service gratuit qui intéresse tous les commerçants et entrepreneurs.
Cordialement
Claude

Nouvelle discussion