Africains du Québec

Pourrai-je avoir, je vous prie, des témoignages, parcours, expériences des africains vivant au Québec et au Canada?
Merci!

Gerty :

Pourrai-je avoir, je vous prie, des témoignages, parcours, expériences des africains vivant au Québec et au Canada?
Merci!

Ça ne devrait pas tarder car il y en a pas mal au Québec.

Merci de ta réaction,tarbais!
J'ai hâte de les lire!!

Gerty :

Merci de ta réaction,tarbais!
J'ai hâte de les lire!!

C'est vrai qu'il y en a pas mal mais malheureusement ils ne reviennent plus par ici partager leur expérience après leur installation. C'est vraiment dommage.
J'ai tout de même eu l'occasion de converser avec l'un d'eux (Kweli) à qui je tire un coup de chapeau pour ses précieux conseils :top:

Gerty :

Merci de ta réaction,tarbais!
J'ai hâte de les lire!!

Salut Gerty,

Nous sommes en effet très nombreux mais aussi trop occupés à je ne sais trop quoi, donc on partage peu notre vécu.

Que veux-tu savoir comme expérience? Travail? Éducation des enfants? Relations interpersonnelles? Relations avec la famille restée là-bas? 

Si tu poses des question précises, je te répondrai.

Salut Kweli,

Contente de te lire.
Dis-moi, tu vis dans quelle ville? Pourquoi as-tu choisi de t'y établir? Quelles sont les avantages pour les enfants?
Au fil de mes lectures, je découvre que le sytème de santé québécois laisse un peu à désirer car c'est pas facile de se faire soigner rapidement même en cas d'urgence. Alors, comment perçois-tu cela sur le terrain?

Gerty :

Salut Kweli,

Contente de te lire.
Dis-moi, tu vis dans quelle ville? Pourquoi as-tu choisi de t'y établir? Quelles sont les avantages pour les enfants?
Au fil de mes lectures, je découvre que le sytème de santé québécois laisse un peu à désirer car c'est pas facile de se faire soigner rapidement même en cas d'urgence. Alors, comment perçois-tu cela sur le terrain?

Je vis à Québec. J'ai vécu d'abord à Montréal puis j'ai trouvé un travail dans mon domaine et j'ai déménagé à Québec. Je ne peux pas donc dire que c'est un choix, ce serait peut-être plutôt le destin. Si j'avais trouvé du boulot ailleurs, c'est là que je serais allée. En réalité, rares sont les immigrants qui peuvent se payer le luxe de choisir un endroit où vivre. Dans un premier temps, tu t'installes là où tu penses pouvoir démarrer ta nouvelle vie sans trop de soucis (parce que tu ne peux pas les éviter les soucis, mais tu amortis comme tu peux).  Par la suite, ta vision change selon tes possibilités d'utiliser tes diplômes ou de reprendre tes études, de trouver du boulot, d'élever tes enfants comme tu le souhaites, de développer un réseau d'amis, bref, d'avoir une qualité de vie à la hauteur de tes attentes. Et alors, tu décides de rester où tu es ou de déménager.

Cela ne veut pas dire que je ne me plais pas à Québec, loin de là. Je ne me plaisais pas à Montréal pour différentes raisons et jamais je ne conseillerais à un immigrant de s'y installer. Surtout s'il est africain. Mais cela, je peux en débattre pendant des années alors j'arrête là.

Les avantages pour les enfants? des services de garde (accès difficile au tarif réduit de 7$ à Montréal mais ailleurs ça va), une bonne scolarité (qui a ses lacunes comme partout). Un bon accès à des professionnels (infirmière scolaire, psychologue, travailleur social, etc.), beaucoup de services sportifs (parcs, arénas, piscines, etc.) et de loisirs (les bibliothèques, qui offrent aussi des films et autres activités, musées à tarif réduit, etc.). L'autre côté de la médaille: les enfants qui grandissent dans la surconsommation et la surprotection mais long sujet aussi. Être parent ici, c'est une sacrée responsabilité et la manque de soutien naturel (tantes, oncles, grands-parents) se ressent. Bien des gens retournent chez eux à cause de l'éloignement familial. 

Pour ce qui est du système de santé: c'est vrai qu'il n'est pas accessible. Avoir accès à un médecin de famille c'est la galère, et même quand on en a, on ne peut pas avoir un rendez-vous rapide avec lui. Si quelque chose arrive, le seul choix est de faire le pied de grue devant une clinique sans rendez-vous à 5 heures du matin, ils ouvrent vers 8h00 et on a des chances de voir un médecin avant midi. Et si tu es chanceux, le médecin t'accordera 10 minutes pour soigner juste le plus urgent. Si tu te présentes avec une toux et une entorse à la cheville, il va soigner la toux et l'entorse, ce sera une autre fois, ou l'inverse.

Pour les médecins de famille, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes vulnérables sont prioritaires quand une place se libère. D'après mon expérience, très peu d'immigrants en ont un. Probablement parce que le recrutement se fait plus par le bouche à oreille qu'autrement. Un patient va voir son médecin et lui parle de sa cousine ou de son ami qui aurait bien besoin de voir un médecin, celui-ci dit: "justement un de mes patients vient de déménager, je le prends, dis-lui de venir me voir". Et voilà, le tour est joué!Tu peux toujours appeler tous les numéros de cliniques, la réponse est pareille: on ne prend pas de nouveaux patients. Il faudrait peut-être qu'ils précisent qu'ils ne prennent que les amis de leurs patients. Enfin, on prend le système comme il est, puisque de toute manière, lorsqu'on est mal en point, on entrera là-dedans dans une ambulance.

Merci Kweli pour ce message assez explicite!
Je suis inquiète par rapport aux services de santé;est ce que les pharmacies proposent alors des consultations quand ce ne sont pas des cas graves?
A Québec, il y a des écoles anglophones pour les enfants?

les pharmacies ne consultent pas, mais donnent juste un avis.

Pour les écoles anglophones è Qc, oui cela existe sur la net et avec GG, tu trouveras tes renseignements.

Les pharmacies donnent un avis et peuvent vendre des médicaments sans ordonnance à la suite de l'entrevue?

Gerty :

Les pharmacies donnent un avis et peuvent vendre des médicaments sans ordonnance à la suite de l'entrevue?

Il y a une liste de médicaments sans ordonnances, comme des anti-douleurs, des soins pour toux, rhumes, etc. Pour soigner les bobos mineurs quoi. Pour les bobos majeurs qui requièrent des antibiotiques ou autre chose, il faut absolument une ordonnance.

Pour l'éducation en anglais, il y a une loi qui interdit aux immigrants et aux francophones l'accès à l'éducation au primaire et secondaire en anglais. On parle ici d'éducation publique gratuite. Mais si tu peux payer de ta poche (environ 12 000 $ par) oui, tu peux avoir accès à l'école anglaise.

Kweli :

Pour l'éducation en anglais, il y a une loi qui interdit aux immigrants et aux francophones l'accès à l'éducation au primaire et secondaire en anglais. On parle ici d'éducation publique gratuite. Mais si tu peux payer de ta poche (environ 12 000 $ par) oui, tu peux avoir accès à l'école anglaise.

Mais c'est injuste ça!! Et si nous arrivons au Québec avec des enfants qui ont commencé leur cycle en anglais?
Beh; C'est vrai donc qu'il faut s'intégrer en tenant compte des lois!!! Mais, ....

Bonjour Kweli!

J'aimerais en savoir plus sur pourquoi vous déconseillerai Montréal aux africains. C'est pourtant la région la plus cosmpolite, non?
Je comptais m'y installé sur le long terme (à cause des emplois dans le secteur des TIC) mais ce que vous dites m'inquiètes un peu...

honest89 :

Bonjour Kweli!

J'aimerais en savoir plus sur pourquoi vous déconseillerai Montréal aux africains. C'est pourtant la région la plus cosmpolite, non?
Je comptais m'y installé sur le long terme (à cause des emplois dans le secteur des TIC) mais ce que vous dites m'inquiètes un peu...

Ouais, Montréal est une ville cosmopolite c'est vrai. Et agréable à bien des égards. Mais des fois, c'est bien beau d'être entouré de gens venant de partout mais TOI, et TA FAMILLE là-dedans, est-ce que vous êtes bien? Avez-vous le travail que vous voulez et le salaire qui vient avec? Habitez-vous un logement qui vous plaît, dans un quartier qui vous plaît? Aimez-vous l'école que vos enfants fréquentent? Avez-vous des perspectives d'avenir, au-delà de la survie au jour le jour? Serez-vous un jour à mesure de vous acheter une maison à vous? Êtes-vous à mesure d'épargner un peu? Voilà les questions qui doivent se poser dans le choix d'un endroit où vivre.

Pour les nouveaux immigrants, le problème de Montréal est justement dans son aspect cosmopolite. Pour chaque poste disponible, il y a beaucoup de candidats. Qui ont des atouts que le nouvel immigré n'a souvent pas: le diplôme canadien, l'expérience canadienne, le bilinguisme, le réseau. Alors, comme nouvel immigré (surtout venant du Tiers-Monde), tu pars perdant à chaque coup ou presque.

Cela ne veut pas dire que les immigrants qui habitent Montréal ne travaillent pas. Mais si tu as une chance d'échapper à plusieurs années de galère, pourquoi pas?

Mon expérience de Montréal (ainsi que celle de bon nombre d'immigrants que je connais) n'est pas positive. J'ai remarqué que les villes plus petites offrent une meilleure qualité de vie aux immigrants. Mais les goûts et les couleurs étant ce qu'ils sont ...

Sérieusement Kweli, quelle ville du Quebec conseillerais-tu à de nouveaux immigrants?

Gerty :

Sérieusement Kweli, quelle ville du Quebec conseillerais-tu à de nouveaux immigrants?

Québec est sans doute un trés bon compromis, ensuite tout de pend de ce que vus attendez.

Gerty :

Sérieusement Kweli, quelle ville du Quebec conseillerais-tu à de nouveaux immigrants?

Les villes où il y a une concentration d'offres d'emploi. Ce n'est déjà pas si facile de trouver un emploi, autant multiplier ses chances avant de rêver au petit chalet, au bord d'un lac, sous les sommets enneigés et non loin des grands espaces.

Gerty :

Sérieusement Kweli, quelle ville du Quebec conseillerais-tu à de nouveaux immigrants?

Bah franchement, il n'y a pas UNE ville qui convient à tout le monde. Les villes québécoises ont toutes leurs atouts respectifs. Un chimiste trouvera son bonheur dans une ville, un agronome dans une autre et un ingénieur des mines dans une autre ville.

Moi, j'ai un profil de parfaite fonctionnaire et j'ai trouvé mon bonheur dans la ville de Québec. Où il y a aussi des pros en informatique, en jeux vidéos, en pharmacie, etc. À Rimouski, les sciences maritimes ont la cote. À St-Hyacinthe, un agronome trouvera son bonheur.  Les gens de la santé, quant à eux, sont demandés partout.

Perso, je n'ai aucune ville à conseiller. Le seul conseil que je donnerais serait de regarder sérieusement hors Montréal. Pas besoin d'aller trop loin. Par exemple: Joliette, c'est à quelques kilomètres mais c'est assez bien pour les immigrants. Granby aussi.

Oui je pense que Kweli à raison et confirme ce que j'ai entendu.... Mon idée était de m'établir à Quebec dans un premier temps et venir sur Montréal si je dénichais une offre d'emploi.
Mais assurément j'irai là où les perspectives professionnelles seront meilleures (du moins dans un premier temps)

Encore merci pour les conseils kweli

Question pratique: Pour les cheveux, comment faites-vous? Parce que après renseignements, je trouve les prix assez exorbitants..... Surtout pour certains traitements comme la keratine. Je n'ai jamais essayé mais un salon le fait ici au Benin mais c'est pas aussi cher... 350$ minimum au Quebec....

honest89 :

Question pratique: Pour les cheveux, comment faites-vous? Parce que après renseignements, je trouve les prix assez exorbitants..... Surtout pour certains traitements comme la keratine. Je n'ai jamais essayé mais un salon le fait ici au Benin mais c'est pas aussi cher... 350$ minimum au Quebec....

Les cheveux? Méchante question existentielle, hein? :lol:

Si tu es un homme, il y a deux solutions aussi simples l'une que l'autre: une coupe dans un salon te coûtera entre 15 et 20 $ puis un pourboire. Ou encore, tu t'achètes une tondeuse et tu t'occupes de ton coco tout seul comme un grand.

Si tu es une femme, c'est une autre affaire. Les salons coûtent assez cher: un défrisage entre 60 et 150 $ selon le type de traitement et de coiffure qu'on veut. Et pour ce qui est des tresses ou des tissages, compter entre 80 et 300 $.

Il y a quand même un système D assez répandu, des filles qui travaillent à domicile pour des prix assez abordables (elles n'ont pas à payer d'impôts sur les sous gagnés, ni le loyer d'un salon ni le chauffage) ou rien du tout, lorsqu'il s'agit d'un échange de services entre amies (je te tresse maintenant tu me tresseras le mois prochain).

Dans tous les cas, lorsqu'on décide de vivre ici, il faut faire le deuil sur les beaux cheveux impeccables des africaines (tout comme les beaux vêtements d'ailleurs). D'abord, nos peaux et nos cheveux ne sont pas habitués à l'hiver, alors ils se dessèchent et cassent. Ensuite, les produits cosmétiques vendus ici ne sont pas conçus pour les peaux et cheveux noirs (à moins de dépenser des fortunes en produits importés). Enfin, vous savez, ici on n'a pas de domestiques pour s'occuper de la maisonnées pendant qu'on passe des heures et des heures dans un salon. On s'entend qu'entre les études, le boulot, les devoirs des enfants, la popote et les lessives, il ne reste pas beaucoup de temps à mettre dans ses cheveux.

Bien que ce ne soit qu'en été que nous puissions nous habiller avec nos tenues, est-il aisé de s'en procurer sur place?

Kweli :

Les cheveux? Méchante question existentielle, hein? :lol:

Si tu es un homme, il y a deux solutions aussi simples l'une que l'autre: une coupe dans un salon te coûtera entre 15 et 20 $ puis un pourboire. Ou encore, tu t'achètes une tondeuse et tu t'occupes de ton coco tout seul comme un grand.

Si tu es une femme, c'est une autre affaire. Les salons coûtent assez cher: un défrisage entre 60 et 150 $ selon le type de traitement et de coiffure qu'on veut. Et pour ce qui est des tresses ou des tissages, compter entre 80 et 300 $.

Il y a quand même un système D assez répandu, des filles qui travaillent à domicile pour des prix assez abordables (elles n'ont pas à payer d'impôts sur les sous gagnés, ni le loyer d'un salon ni le chauffage) ou rien du tout, lorsqu'il s'agit d'un échange de services entre amies (je te tresse maintenant tu me tresseras le mois prochain).

Dans tous les cas, lorsqu'on décide de vivre ici, il faut faire le deuil sur les beaux cheveux impeccables des africaines (tout comme les beaux vêtements d'ailleurs). D'abord, nos peaux et nos cheveux ne sont pas habitués à l'hiver, alors ils se dessèchent et cassent. Ensuite, les produits cosmétiques vendus ici ne sont pas conçus pour les peaux et cheveux noirs (à moins de dépenser des fortunes en produits importés). Enfin, vous savez, ici on n'a pas de domestiques pour s'occuper de la maisonnées pendant qu'on passe des heures et des heures dans un salon. On s'entend qu'entre les études, le boulot, les devoirs des enfants, la popote et les lessives, il ne reste pas beaucoup de temps à mettre dans ses cheveux.

ho lala, mes cheveux que j'adore et la fringue alors!!!!!:rolleyes::rolleyes::rolleyes:

Gerty :

Bien que ce ne soit qu'en été que nous puissions nous habiller avec nos tenues, est-il aisé de s'en procurer sur place?

Oui, mais gare à tes économies :P

Pour la plupart d'entre nous, on refait les stocks lors des voyages au pays (les nôtres ou ceux de nos amis). Tel t'apporte un pagne, tel autre un boubou, tel autre un beau bijou et ainsi de suite. Et de toute façon, comme on ne suit plus tellement la mode de là-bas, le stock est utilisé longtemps.

Au bout de quelques années, on adopte le même look que les Québécoises (robes et tailleurs pour les grandes occasions; pantalons, blouses et chandails pour le boulot, jeans de temps en temps). Les couleurs éclatantes (rouge, orange, jaune, bleu, vert, etc.) ne sont pas très portées ici, 80% des vêtements de tous les jours sont des nuances de blanc, de noir et de gris.

Virginie: tes cheveux et tes fringues, tu peux les garder tu sais? :D Tout dépend de l'énergie que tu es prête à mettre dedans et des autres choses que tu es prête à sacrifier pour cela. Je connais des femmes qui sont toujours impeccablement habillées et coiffées, mais je ne suis pas prête à investir autant de temps et d'argent pour être belle.

Kweli, et t'as fait quoi de tes cheveux alors?

:(

Oui, mais gare à tes économies

Merci Beaucoup Kweli,

Nous sommes prévenus et bien éclairés

Gerty :

Kweli, et t'as fait quoi de tes cheveux alors?

Le système D :P

Défrisage et coiffure: par une amie.

Tresses, nattes et tissages: par d'autres personnes mais pas dans un salon (donc à moitié prix). On a toutes une réserve de numéros de téléphone, je trouve la personne dont la disponibilité correspond à la mienne et la question des cheveux pour les deux prochains mois, c'est réglé ;)

Sinon, je ne fais rien du tout. J'ai porté mes cheveux naturels pendant un certain temps mais c'est dur l'entretien. Puis, des fois, un ensemble pagne ou boubou avec le morceau qui va sur la tête. Certains croient que c'est de l'élégance, mais plus souvent qu'autrement, ça signifie "je n'ai pas trop le temps ou le goût de me coiffer ce matin" :D

Kweli :

Le système D :P

Défrisage et coiffure: par une amie.

Tresses, nattes et tissages: par d'autres personnes mais pas dans un salon (donc à moitié prix). On a toutes une réserve de numéros de téléphone, je trouve la personne dont la disponibilité correspond à la mienne et la question des cheveux pour les deux prochains mois, c'est réglé ;)

Sinon, je ne fais rien du tout. J'ai porté mes cheveux naturels pendant un certain temps mais c'est dur l'entretien. Puis, des fois, un ensemble pagne ou boubou avec le morceau qui va sur la tête. Certains croient que c'est de l'élégance, mais plus souvent qu'autrement, ça signifie "je n'ai pas trop le temps ou le goût de me coiffer ce matin" :D

Merci pour les astuces

Est-il facile de se procurer des ingredients pour nos plats typiquement africains même s'ils coûtent chers?

À Montréal, vous trouverez aisément de quoi faire vos plats. Pour le reste, vous avez tout résumé.

À Québec aussi il y a quelques magasins où on peut se procurer des ingrédients mais Montréal présente un gros avantage par rapport à la variété et aux prix.

Conseil d'amie: il vaut mieux oublier ça et se mettre aux mets québécois, car non seulement les mets africains coûtent cher, mais ils t'imposent une sacrée trotte pour les trouver. Et une fois trouvés, ben, ils sont aussi longs à préparer (pas sûre que vous ayez des heures à dépenser pour préparer un bon pundu dans les règles de l'art, personnellement je ne prépare plus des repas trop longs, je n'ai pas le temps et les longues cuissons signifient aussi plus d'électricité à payer). Sans compter qu'après des mois de voyage ou de congélation, la fraîcheur et le goût ne sont plus au rendez-vous. Un plat africain, c'est bon quand la nostalgie nous tient, quand on reçoit nos amis, quand on fête quelque chose mais tous les jours: de bonnes pâtes, une belle pizza ou un bon pâté chinois fait avec les bonnes vieilles patates québécoises font l'affaire :lol:

Merci pour les conseils kweli.

Y a-t-il des églises réveillées dans ta ville?
Bonne année à tous!

Gerty :

Y a-t-il des églises réveillées dans ta ville?
Bonne année à tous!

J'imagine que tu veux parler des églises évangéliques. Oui, il y en a, dans la mesure où je connais quelques personnes qui les fréquentent. Mais je ne peux pas te renseigner plus, vu que moi et les églises, on est comme des entités évoluant dans des galaxies parallèles.

Bonjour,
Connaissez-vous des noms d'organismes africains au Québec ?
Merci

MaelIQ :

Bonjour,
Connaissez-vous des noms d'organismes africains au Québec ?
Merci

Qu'est-ce que tu entends par là?

Si tu veux parler d'associations, oui, il y en a. Mais elles sont organisées en général par pays de provenance.

merci infiniment pour ces retours d'experiences kweli.moi egalement si DIEU  le permet je n'aimerai pas vivre à montréal .les villes que je sollicite sont sherbrooke,longueil ou quebec .

Gerty :

Est-il facile de se procurer des ingredients pour nos plats typiquement africains même s'ils coûtent chers?

On trouve tous les légumes et fruits exotiques à Montréal à bon prix.

Nous notre magasin préféré c'est celui-là situé à Laval, mais il y en a beaucoup d'autres:

http://www.youtube.com/watch?v=9LznYVLMpIg

Gerty :

Y a-t-il des églises réveillées dans ta ville?
Bonne année à tous!

Il faut voir la communauté Haitienne.

http://www.diocesemontreal.org/leglise- … ens41.html

http://www.youtube.com/watch?v=CeMjlj3Ai2I

Voir aussi la chorale Gospel de Montréal:

http://www.youtube.com/watch?v=v3UGkEUHx0Y

Nouvelle discussion