quartier d'affaires de Florence
Shutterstock.com
Actualisé il y a 2 mois

Il est facile de tomber amoureux de Florence, aussi, il n’est pas surprenant que la ville fasse partie de ces destinations prisées pour l’expatriation. Célèbre pour son art abondant, son architecture, sa gastronomie et ses vins, Florence offre également de nombreuses opportunités pour les expatriés qui souhaitent s’y installer. Alors que la main-d’œuvre régionale a certainement été affectée par la crise économique mondiale, à Florence, la tendance est bien plus clémente.

Contrairement à Milan et Turin, villes plus industrielles, l'économie de Florence est largement basée sur le tourisme, tandis que les secteurs professionnels et financiers continuent à se développer. Le secteur des services représente 70 % des emplois dans la région, la grande majorité des personnes étant employées dans le commerce, l'hôtellerie et la restauration. D'un autre côté, la production agricole joue encore un rôle important dans l'économie locale, avec de nombreux vignobles les plus importants de la Toscane étant situés près de la ville dans la région du Chianti.

Florence a également la réputation d'être un centre de créativité, d'ailleurs, les écrivains et les artistes y affluent depuis des siècles, désireux de s'initier aux arts et à la littérature traditionnelle, ainsi qu'à des activités un peu plus inhabituelles comme la reliure de cuir et la joaillerie.

Important :

Auuf indication du contraire, il est important de bien maîtriser l'italien pour une expatriation réussie à Florence.

Les secteurs qui recrutent à Florence

Le tourisme est au centre de l'économie florentine, étant par ailleurs un secteur populaire auprès des expatriés en quête d'un emploi dans la ville. Il y a une abondance d'hôtels, de chambres d'hôtes, d'agritourisme, d'agences touristiques, de spas et de restaurants, et tous sont à la recherche de travailleurs qui parlent couramment les langues dont l’anglais, particulièrement en haute saison.

Les postes les plus couramment proposés à Florence comprennent les serveurs, les barmen, les porteurs, les chefs, les guides touristiques, les chauffeurs et les réceptionnistes. Les annuaires de l'industrie tels que Valdichiana contiennent des listes complètes d'hôtels présents en Toscane, n'hésitez pas à les éplucher pour augmenter vos chances de trouver un emploi à Florence.

Les services de traduction et d'interprétation et la gestion immobilière et immobilière sont d'autres voies possibles pour les expatriés bilingues ou les expatriés ayant une bonne compréhension écrite et orale de l'italien.

Comme d'autres grandes villes italiennes, l'enseignement de l'anglais en tant que langue étrangère est populaire parmi les expatriés à Florence. Les postes de professeur d'anglais (seconde langue) dans les écoles privées et linguistiques sont publiés sur des sites tels que TEFL. Connectez-vous également au site ESL Base pour consulter les listes d'écoles de langue basées à Florence et contactez-les directement. Le British Council offre également des possibilités de déménager en Italie à travers leurs programmes d'aide linguistique.

Florence abrite l'Università degli Studi di Firenze, ainsi que d'autres écoles prestigieuses et institutions internationales, synonymes d'emplois : contactez-les pour proposer votre candidature.

Bien que plus petite que l'industrie du tourisme, la fabrication joue un rôle important dans l'économie locale. En plus de la gastronomie et de la production, Florence possède une forte culture artisanale. La ville est d'ailleurs particulièrement célèbre pour la fabrication de bijoux, de parfums, de céramiques et de cuirs, ainsi que pour ses techniques de production inédites telles que le marbrage et la mosaïque. Si vous avez de solides compétences techniques et de l'expérience, ces options auront une place de choix dans votre recherche d'emploi.

Florence propose également une abondance de travail dans l'agriculture et la viticulture grâce à la campagne environnante, bien que vous puissiez avoir besoin de compétences spécifiques ou être prêt à faire du bénévolat au départ.

Bon à savoir :

L'économie de Florence est en grande partie composée de micro-entreprises et de petites entreprises. Ainsi, 41 % des salariés travaillent dans des entreprises de moins de 10 salariés contre seulement 9 % dans des entreprises de plus de 250 salariés.

En Toscane, et plus particulièrement à Florence, le pourcentage de travailleurs indépendants est supérieur à la moyenne.

Trouver un emploi à Florence

LinkedIn fournit un point de départ efficace pour chercher un emploi à Florence, toutefois, les nombreux autres sites d'emploi tels qu'Indeed, Monster, Jobrapido et Glassdoor sont également à consulter. Mettez toutes les chances de votre côté en consultant les petites annonces des journaux tels que The Florentine et The Local (journaux en anglais).

Sur place, vous pouvez vous inscrire auprès des agences d'emploi et de recrutement à Milan. Les agences telles qu'Ali spa et Trenkwalder Italia possèdent des antennes à Florence. La Città Metropolitana di Firenez publie souvent des annonces en ligne aussi.

Important :

Les expatriés désireux de travailler à Florence devront présenter un passeport valide lors de leur recherche d'emploi. Ils devront également obtenir un Permesso di Lavoro (pour plus d'informations sur le sujet, consultez notre article intitulé « Visa D : le visa long séjour en Italie »). Notez que si vous êtes citoyen d'un pays de l'UE, vous n'aurez pas besoin de demander de visa de travail, contrairement au permis de résidence.

Si vous avez du mal à trouver un emploi, inscrivez-vous auprès d'une branche de l'Ufficio del Collocamento.

Liens utiles :

Valdichiana
TEFL
ESL Base
British Council
Università degli Studi di Firenze
Città Metropolitana di Firenez
Ufficio del Collocamento

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.