Le marché de l'emploi en Italie

travail en Italie
Shutterstock.com
Actualisé 2020-06-02 15:08

Riche de son histoire, de sa culture et de sa gastronomie, l'Italie attire chaque année des milliers de visiteurs, dont certains finissent par s'y installer. Néanmoins, à moins que vous ne prévoyiez prendre votre retraite, étudier ou voyager en Italie, vous chercherez probablement un emploi pour subvenir à vos besoins.

Avant de prendre la décision de vous expatrier, il est important que vous compreniez le climat économique actuel et le marché du travail en Italie.

Contexte économique en Italie

Il est vrai que l'Italie est la huitième plus grande économie du monde, mais elle a été durement touchée par la crise financière mondiale. Aujourd'hui encore, elle affiche l'un des niveaux de dette publique les plus élevés d'Europe.Actuellement, les chiffres du chômage représentent 9,8 % de la population générale et 29,3 % des chômeurs sont des jeunes (chiffres de janvier 2020 / ISTATS), ce qui signifie que la compétition pour le travail est féroce.

Cela ne veut pas dire que vous ne trouverez pas de travail en Italie. Depuis l'introduction de la loi sur l'emploi en mars 2015, le marché du travail italien a considérablement évolué. Grâce à cette promulgation, il existe désormais un meilleur équilibre entre les droits du travail et les employeurs, mais également sur les questions telles que les pensions, les prestations de chômage, l'emploi à durée déterminée (auparavant restreint). Cela a permis de combler le fossé entre l'Italie et ses homologues européens, rendant le pays plus équitable et attrayant pour les investisseurs locaux et internationaux.

Trouver un emploi en Italie

Les profils internationaux possédant une très bonne maîtrise de la langue italienne en plus de leur langue maternelle voire d'autres langues, une bonne combinaison de compétences, de qualifications et d'expérience seront en mesure de trouver des opportunités professionnelles en Italie.

L'économie est fortement basée sur les services, le secteur tertiaire représentant environ 75 % de son PIB. Les principaux secteurs de recrutement en Italie sont l'ingénierie, la technique, la restauration, l'enseignement, l'administration, les technologies de l'information et de la communication, la gestion, la comptabilité, le service à la clientèle et le tourisme.

Les grandes villes du Nord sont dominées par l'industrie et sont réputées pour leur abondance d'entreprises privées. Ainsi, de nombreux professionnels diplômés du Sud viennent dans le Nord pour travailler dans le secteur des services (finances, commerce de détail et transport) ou dans l'industrie (articles de luxe comme l'automobile, la mode et les meubles, particulièrement nombreux). Le Sud dépend fortement de l'agriculture et, toujours plus, du tourisme, comme c'est le cas des Pouilles par exemple depuis ces dernières années.

La majeure partie des emplois se trouvent dans les grandes villes du Nord, Milan, Florence, Gênes, Rome et Turin, même si le travail temporaire et occasionnel dans le tourisme est plus facile à trouver que les contrats permanents à durée indéterminée dans l'industrie. Les experts et les spécialistes des secteurs de la technologie et de l'ingénierie sont quant à eux particulièrement recherchés, du fait de l'émigration des profils les plus brillants, laissant d'énormes lacunes dans les secteurs.

Comment trouver du travail en Italie ?

Les journaux locaux italiens comme La Stampa publient régulièrement des offres d'emploi, sans parler d'internet, ce qui permet d'envoyer des candidatures spontanées avant l'expatriation en Italie. Parmi les sites internet à éplucher, citons :

Pour plus de détails, consultez notre guide, qui détaille des sites Web utiles, des agences de recrutement et des conseils utiles sur la façon de trouver un emploi en Italie.

Bon à savoir :

En Italie, l'accent est mis sur un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. Les employés ont légalement le droit de travailler pour un maximum de 40 heures par semaine, et ont également droit à quatre semaines de congés payés annuels et à 11 jours fériés.

Pour plus d'informations sur les conditions pour travailler en Italie, consultez notre guide de travail en Italie ou nos articles spécifiques avec des conseils sur l'emploi dans certaines villes.

Lien utile :

Europa.com

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.