permis de sejour
Shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

Si vous avez décidé de vous expatrier en Italie, se pose avant tout la question du visa. En fonction de votre nationalité, de votre pays de résidence actuel, du but et de la durée de votre séjour, vous devrez peut-être avoir besoin d’un visa.

Les types de visa pour l'Italie

L'Italie délivre trois types de visa :

  • Le Visa Uniforme Schengen (Visa C) : pour les personnes désireuses de séjourner en Italie pendant 90 jours ou moins,
  • Le Visa national (Visa D) : pour les personnes désireuses de séjourner en Italie plus de 90 jours,
  • Le Visa de validité territoriale limitée : délivré pour les personnes désireuses de séjourner en Italie pour des raisons humanitaires, d'intérêt national ou en vertu de certaines obligations internationales. Il est émis par le représentant diplomatique ou consulaire du pays du demandeur

Le type de visa varie également en fonction des raisons de votre voyage en Italie : affaires, tourisme, retraite, études, regroupement familial, transit, fins religieuses.

Si vous envisagez de séjourner en Italie pendant 90 jours ou moins, découvrez notre article sur « le visa court séjour en Italie », autrement dit, le Visa Uniforme Schengen.

Important :

Les citoyens de l'UE, de l'EEE et de la Suisse ne sont pas tenus de demander un visa pour séjourner en Italie. Ils doivent toutefois s'inscrire auprès de la municipalité de leur lieu de résidence une fois sur place, pour tout séjour supérieur à 90 jours.

Demander un visa long séjour pour l'Italie

Si vous n'êtes pas ressortissant de l'UE, de l'EEE ou de nationalité suisse, vous devrez demander un visa de longue durée (Visa D). Il est fortement conseillé de vérifier les exigences en fonction de votre situation sur le portail de l'UE dédié à l'Immigration en renseignant votre nationalité, pays de résidence, les raisons et la durée estimée de votre séjour.

Nous vous suggérons également de vous rendre au consulat d'Italie dans votre pays de résidence pour confirmer la liste des documents à fournir et les autorisations dont vous aurez besoin pour votre expatriation.

Les différents types de visa long séjour pour l'Italie (Visa D)

Il existe différents types de visas long séjour, avec des critères différents. Pour faciliter votre expatriation, voici les types de visa long séjour les plus courants :

Le visa de travail

Le visa de travail est délivré aux étrangers qui ont d'ores et déjà obtenu un emploi en Italie, avant même leur expatriation. Ainsi, toutes les formalités devront être prises en charge par l'employeur.

Notez que l'Italie utilise un système de quota pour la plupart des professions, ce qui signifie que le visa de travail n'est délivré qu'aux candidats correspondant à tous les critères et si la limite de quota n'a pas encore été atteinte.

Le processus étant administré à l'échelle régionale, les exigences exactes peuvent varier légèrement selon votre domaine professionnel. En règle générale, l'entreprise devra demander une autorisation auprès de sa « Prefettura locale ». Une fois la demande acceptée, l'employeur recevra l'autorisation de travail du futur salarié. De son côté, la municipalité locale informera l'ambassade italienne du pays de résidence du bénéficiaire, qui fournira un visa d'entrée. Pour cela, il faut compter moins de 30 jours. Une fois le visa d'entrée approuvé, le bénéficiaire dispose de six mois pour collecter son visa de travail auprès de son ambassade italienne locale.

Le site internet EU Immigration Portal vous donnera des informations complémentaires à ce sujet.

Bon à savoir :

Les profils professionnels hautement qualifiés et provenant d'un pays hors UE peuvent demander une Carte bleue européenne, ceci s'ils ont décroché une offre ou un contrat d'emploi contraignant.

Il s'agit d'un processus accéléré réalisable en ligne, qui peut toutefois prendre jusqu'à trois mois.

Demandes de visa de travail indépendant pour l'Italie

Les entrepreneurs et travailleurs indépendants doivent suivre un processus similaire pour obtenir un visa de travail. Si vous envisagez d'ouvrir une entreprise en Italie, vous devrez demander à la Chambre de commerce un certificat confirmant l'autorisation par les autorités locales d'ouvrir votre entreprise.

Les exigences varient d'un cas à l'autre, mais vous devrez généralement démontrer votre capacité à financer l'entreprise, vos qualifications et diplômes, sans oublier le business plan. Les visas de travail indépendants sont valides pendant deux ans.

Notez que les candidats souhaitant diriger une entreprise en démarrage peuvent être éligibles à un « Italia Startup Visa ». Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site dédié à ce document.

Travailleurs saisonniers ou à durée déterminée en Italie

Les travailleurs contractuels saisonniers à temps partiel et à durée déterminée doivent suivre un processus similaire à ceux employés à temps plein. L'employeur prend en charge la majeure partie du processus d'obtention de visa au nom du bénéficiaire. Les visas temporaires sont généralement valides pendant six mois et extensibles pour trois mois supplémentaires.

Bon à savoir :

En vertu du « Working Holiday Agreement » :

  • les personnes âgées de 18 à 30 ans en provenance d'Australie, de Nouvelle-Zélande ou de Corée du Sud
  • les personnes âgées entre 18 et 35 ans, en provenance du Canada

peuvent demander un visa qui leur permettra de travailler pendant une année (1 an) en Italie, à condition de prouver que le but principal de leur séjour est le tourisme. Pour les citoyens canadiens, ce visa peut être prolongé pour une année supplémentaire.

Le « Elective Residence Visa »

Le « Elective Residence Visa » est réservé aux citoyens non membres de l'UE, de l'EEE et de la Suisse qui ont choisi de résider en permanence en Italie et qui peuvent subvenir à leurs besoins sans avoir à trouver un emploi dans le pays (personne dépendante, indépendante ou éloignée).

Ce visa est habituellement délivré aux retraités ou aux personnes qui ont des revenus et des actifs financiers autosuffisants. Il peut s'agir, par exemple, de personnes ayant des investissements internationaux ou des biens internationaux.

Ce visa n'autorise pas le financement du séjour en Italie grâce à un emploi.

Le visa d'étudiant pour l'Italie

Le visa étudiant est réservé aux étrangers âgés de plus de 18 ans, en mesure de prouver qu'ils sont inscrits à des cours au sein d'un établissement d'enseignement italien ou à une formation professionnelle pour une durée déterminée.

Le visa d'étudiant doit être obtenu avant l'arrivée en Italie. Il est délivré par les ambassades italiennes et consulats du pays de résidence du demandeur.

Les étudiants de l'UE, de l'EEE et de la Suisse n'ont pas besoin de visa, mais doivent avoir un passeport valide et s'inscrire auprès du poste de police local pour obtenir un permis de résidence.

En Italie, le visa étudiant permet de travailler jusqu'à vingt heures par semaine, mais les étudiants citoyens de pays tiers doivent obtenir un permis de travail, ce qui peut prendre jusqu'à deux mois.

Pour demander un visa d'étudiant, le demandeur doit fournir :

  • Une photo d'identité,
  • Un passeport,
  • Une lettre d'acceptation de l'université,
  • Une preuve de moyens financiers suffisants, y compris le montant nécessaire pour retourner dans le pays de résidence ou un billet de retour valide.
  • Documents supplémentaires à la demande des autorités italiennes
  • Une preuve d'hébergement

Le visa de rassemblement familial

Le visa de rassemblement familial peut être demandé une fois que le demandeur a reçu son permis de résidence à long terme et s'il possède un revenu annuel brut suffisant pour subvenir aux besoins de tous les membres de la famille une fois celle-ci réunie.

Les membres de la famille comprennent les conjoints adultes légitimes, les enfants mineurs célibataires ou ceux du conjoint, les enfants adultes à charge ayant des problèmes de santé graves, les parents à charge n'ayant pas d'enfant dans leur pays d'origine ou les parents de plus de 65 ans (pour raisons de santé éprouvées). Les membres de la famille doivent obtenir un visa de longue durée (Visa D) et demander un permis de résidence à leur arrivée en Italie.

Liens utiles :

Portail de l'UE sur l'Immigration
Réseau Carte bleue
Italia Startup Visa
EU Immigration Portal

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.