Humano et ses prises en charge.

Bonjour à tous.
Je me suis fais opérer à l'hôpital HOMS de Santiago, il y a près de 15 jours.
Au préalable j'avais demandé à mon assureur Humano de prendre en charge l'opération prévue.
En fait j'ai subi 3 mini interventions. Et il semblerait que Humano n'en avait pris en compte que 2. Au moment de sortir de l'hôpital, un samedi après midi à 16H00, Humano étant fermé, l'hôpital HOMS a exigé, pour me laisser partir, que je paye ce que Humano ne prenait pas en charge. Si je ne payais pas, ils allaient me retenir prisonnier dans leurs locaux jusqu'au lundi suivant, jusqu'à l'ouverture de Humano , pour qu'ils décident de ce qui était pris en charge et ce qui ne l'était pas.
J'ai donc sorti ma carte bleue pour me sortir de ce guêpier.
Etant toujours pris à 100 %par Humano pour les hospitalisations, cela ne faisait pour moi aucun doute.
Et dès lundi j'ai appelé l'assureur pour leur demander la marche à suivre. Réponse favorable de leurs parts. On attendait que l'hôpital se mette en contact avec l'assurance, et au bout d'une semaine, rien n'avait été fait. Avant hier  lundi, nous avions rendez vous avec des médecins à Homs et nous en avons profité pour essayer de faire bouger les choses. Mais nous sommes au pays des merveilles.
On a d'abord appris par la Rhumatologue de mon épouse qu'il y aurait des différents entre Humano et Homs. C'est une des raisons pour lesquelles les médecins  ( pas tous )  n'acceptent pas la carte Humano et font payer plein pot. On a déjà connu ça dans le passé à Bavaro ou Hospiten n'acceptait que le plan le plus élevé de chez Humano. Avec notre plan royal, à part pour les urgences, l'assureur ne voulait plus nous couvrir dans cet hôpital. Régulièrement ils sont en conflit avec les hôpitaux et c'est au premier qui va céder. Et cela bien évidemment au détriment des patients.
Humano que j'ai rencontré lundi m'a appelé en fin de journée en me disant que je devais passer aujourd'hui et qu'ils allaient me rembourser les 38 000 pesos que j'avais dû avancer.
Plus ou moins bien rétabli de mon opération, je suis donc allé aujourd'hui à Santiago pour signer les documents pour ce remboursement.
L'employé qui avait déjà vu tous les documents relatifs à mon hospitalisation depuis plus d'une semaine, au moment de signer, me dit qu'il manque une précision sur la facture acquittée. Il est bien noté la somme de 38 000 pesos mais en aucun cas le motif de ce paiement.
Cela fait une semaine que Humano et HOMS me disent que la prise en charge était incomplète, ne prenant en compte que 2 des 3 opérations que j'ai subies, et que par conséquent j'avais dû payer ce supplément pharaonique.
Donc je suis retourné chez HOMS ce matin pour demander cette explication écrite manquante.
Et là à HOMS, comme d'habitude, manque de considération évidente, nous ne sommes que des portes monnaies sur patte? on n'est vraiment pas aidé dans cet hôpital. C'est dommage car les médecins sont bons, serviables, bien formés, compétents.
Alors aujourd'hui à HOMS, la personne qui s'occupait de mon dossier était en congé, et à ma demande, un jeune employé est venu me raconter une histoire totalement différente, me disant que dans mon dossier mes 3 prises en charge avaient était prisent en compte, mais qu'il y aurait des produits " gastables " que Homs utilise qui ne seraient pas pris en compte par Humano.
38 000 pesos de produits non réutilisables. Humano prends en charge 60 000 pesos et moi je devrais avoir les " gastables " à ma charges ???   Alors que mon contrat d'assurance stipule que je suis couvert à 100 % pour les hospitalisations.
Pour l'instant on en est là. J'attends un coup de fil de Humano demain pour savoir comment je vais être mangé.
A chacune de mes hospitalisations ou celles de mon épouse, nous n'avons jamais dépensé un centimes. Sur ce coup, j'ai la très nette impression que je fais les frais d'une lutte de pouvoir entre l'assureur et l'hôpital.
Cordialement

Bon, pas rassurant tout çà.
Tiens nous au courant et surtout porte toi bien :)

Pierre, je vous souhaite un prompt rétablissement.  C'est souvent le cas avec Humano, on doit faire la navette entre le donneur de service et Humano....  par ex.  Il manque une petite information... le médecin n'a pas bien écrit la prescription.. etc.  S.v.p. ne payez pas ce qui est couvert dans le contrat.. il faut escalader jusqu'au gérant du district.. il ne faut pas abdiquer.  Votre représentant Humano devrait régler ce problème. Vous voulez votre remboursement..  parfois il faut monter le ton. Bonne chance, tenez nous au courant.   P.s.  nous payons cher chaque année, incluant l'augmentation annuelle. Il ne faut pas les laisse faire.

Bonjour à tous.
Humano suite et fin.
Finalement j'ai eu gain de cause sur toute la ligne.
Humano vient d'accepter le remboursement de la totalité des sommes que j'ai été obligé de payer pour sortir de l'hôpital.
Une prise en charge à 100 % fait que l'on n'a pas à débourser un centime.
Cordialement

Super Pierre
Combien payes tu par mois pour cette couverture à 100 %?

Globalement, aux Antilles, la population déteste se compliquer la vie par des tracasseries administratives.
Lorsqu'un problème surgit, on laisse assez vite tomber.

Certaines firmes en usent et en abusent (un peu plus qu'ailleurs).

Ce que tu nous décris, Pierre, en est la parfaite illustration.
Mais pour un Pierre opiniâtre, combien d'autres personnes auront fini par ne pas obtenir ce à quoi elles ont droit !

Bonjour Cathy.
On paye une petite fortune aujourd'hui.
Il y a 7 ans, quand on a ouvert le plan, ça coûtait moitié moins
Aujourd'hui nous payons mensuellement presque 10 000 pesos pour nous deux. Après 65 ans, ici, c'est du viol. On a déjà de la chance de pouvoir être couvert par une assurance mais il faut dire que Humano, avec nous autres, il ne doit pas perdre trop d'argent quand même...
Cordialement

Nouvelle discussion