Séjour Nosy-Be août 2020

Bonjour,

Les choses se précisent je vais prendre les billets Mada d'ici une semaine,

Ne connaissant pas Nosy-Be il y a beaucoup d'inconnu.
Déjà le début commence par le logement, je vois sur les sites américains (booking and co) que je n'engraisserai pas, le coût moyen des locations  sur 10 jours de villa. J'ai pris pour habitude de louer sur place c'est bien moins cher le plus souvent. Mais il faut trouver l'endroit sympa où l'on peut se poser et les conditions de sa mobilité (location voiture ou taxi ?), le taxi devrait être suffisant si en nombre sur l'île.

Donc, si vous avez des plans, des idées je vous en remercie...

Ensuite les endroits à fréquenter, voir, et se laisser porter par les vent à la rencontre des âmes...

Ensuite, y-a-t'il encore un roitelet sur Nosy-Be ?
Voir tout ce qui administratif... pour le projet éventuel de parc marin après séjour à Tahiti "pour vous laisser un indice :) ". Il faut constituer à présent le carnet d'adresses...

Pour un séjour de moins de 45 jours un visa touristique dois aller ?

Bon on va éplucher tout cela, j'ai le temps.

J'alimenterai dans le temps... mes remarques ou idées...

Agréable journée.

AIRBNB

https://www.airbnb.com/s/nosy-be-madaga … arch_query

Bonjour GEPS,
Si j'étais à votre place, je prendrai contact avec notre chère Lys de Nosy-be qui pourra vous aiguiller efficacement car elle réside justement dans son paradis vert à Nosy-be et pourra certainement vous apporter mieux que quiconque des renseignements fiables. Car je suppose que son service de renseignements est bien le meilleur qu'on puisse trouver... et surtout le moins cher car elle ne vend que ce qu'elle produit. D'autant que sous son chapeau d'Ex Grand Repor-terre, si elle est très attachée à la terre, elle doit encore avoir un reste de professionnalisme qui lui permet d'être au courant de ce qui se passe près de chez elle... (et ailleurs aussi).

Bonjour Madagaston,
Merci, oui je pense que Lys de Nosy Be aura fort à m'apprendre.

Merci aussi TropicAlex

👍

GEPS :

Bonjour Madagaston,
Merci, oui je pense que Lys de Nosy Be aura fort à m'apprendre.

Merci aussi TropicAlex

👍

Avec grand plaisir... si je peux vous aider et vous aiguiller... Nous aurons certainement matière à échanger !
L'Environnement est mon dada et comme vous faites référence à Tahiti, sachez que j'y ai vécu 6 ans... mais cela remonte à bien des années ! Par contre ma sœur y vit toujours !

Concernant l'hébergement je vous conseille une adresse... à mon avis le meilleur rapport qualité/prix., idéal pour se poser dans un endroit merveilleux... et très abordable !
C'est l'établissement "Sakado", tenu par Laurence qui est la gentillesse incarnée. Son compagnon est entrain de mettre en place des sorties en mer avec son petit catamaran ! Ce couple a plus de 20 ans de vie à Madagascar et notamment Nosy Be, donc est à même de vous donner plein d'infos utiles. Lui a replanté, avec 2 voisins, plusieurs hectares de mangrove au pied de sa propriété et c'est une merveille que de voir ce milieu se régénérer à vue d'oeil !
Ils ont plusieurs formules que je vous laisse découvrir sur leur site, avec la wifi fibre gratuite et l'utilisation de la cuisine commune, une jolie petite piscine que les enfants apprécieront, un accès direct sur la route principale avec plein de taxis qui passent... la grande plage d'Andilana à proximité !
Amabatoloaka est un peu loin, mais accessible même le soir car les taxis sont là !

Comme je le précise toujours, je n'ai aucun lien commercial avec eux, juste beaucoup d'amitié et d'admiration pour leurs engagements envers ce pays et son environnement, leur gentillesse et disponibilité extrême !

Quant à vos projets, nous en parlerons...
J'en ai aussi, notamment sur le retraitement des plastiques de toutes sortes... que je pense mettre sur pied cette année..
Bien à vous et  à bientôt
Lys

Bravo Lys des routes en plastique voilà la solution aux problèmes de dégradations car le plastique n'est pas dégradable quand il est bien fondu ensemble... Bien entendu il faut enfoncer profondément des plastiques dans le sol au cas ou les alluvions minerai le sous sol...

madagaston :

Bravo Lys des routes en plastique voilà la solution aux problèmes de dégradations car le plastique n'est pas dégradable quand il est bien fondu ensemble... Bien entendu il faut enfoncer profondément des plastiques dans le sol au cas ou les alluvions minerai le sous sol...

Routes, je n'y suis pas encore... "même si c'est en route"... mais dalles pour l'intérieur et l'extérieur, tuiles pour les toits, tour de piscine, meubles design et même sculptures....... on peut tout inventer avec cette matière et faire vivre plein de gens, les collecteurs, les laveurs et les ouvriers chargés de la production... les commerciaux et vendeurs !
Je vais m'éclater je sens !!!!
Certains diront qu'exposer un projet au public c'est prendre le risque de le voir être copié... et bien s'il est copié, tant mieux !!!!

Hou là ! Lys, faire une usine de transformation de plastique à Nosy-be va provoquer une révolution...
Pour avoir travaillé plus de trente ans sur une plateforme chimique qui transformait le pétrole en styrène puis en polystyrène ou du liquide visqueux en plexiglas ou encore la fameuse colle aux acrylates qui colle si bien les doigts ensemble, je peux dire que le plastique peut se transformer à volonté mais il faut être équipé car pour transformer le plastique il faut le chauffer puis le mouler et avant cela il faut le trier car des plastiques il y en a beaucoup de sortes et certains additifs plastifiants sont cancérigènes mais on ne les trouve que dans le PVC.
Le styrène se trouve "naturellement" dans le polystyrène et peut attaquer le cerveau
et le système nerveux.
Seuls 3 plastiques sont recyclés, à savoir le PET, le PEHD et PP. Il faut absolument éviter le PVC et le polystyrène.
Pour plus de renseignements c'est ci-dessous:
http://www.septiemecontinent.com/pedago … usages.pdf
Et s'il faut un architecte pour monter ton usine à plastique, je suis spécialisé dans ce domaine car j'ai sillonné tous les coins et recoins de l'usine où je travaillait pour installer les appareils de contrôle et de mesure et mon métier a été de participer activement à rentabiliser et sécuriser au maximum les différents procédés de fabrication des produits dans les différentes unités de production qui allaient "du terrain" jusqu'en salle de contrôle et je peux dire que je me les suis gelés en hiver avec des températures de moins vingt degrés ainsi que des chaleurs étouffantes juché par exemple sur des fours ou encore en train de brancher pneumatiquement les différentes portes des étuves afin de les automatiser etc. et quand je pense aux supports que j'ai trimbalé jusqu’en haut des colonnes pour y installer des transmetteurs de niveau, de pression ou de température quand ce n'étaient d'autres appareils électroniques dits "intelligents"... (moi qui ne l'était pas).
Ah ! on peut dire que j'en ai bavé avec ces différents traitements du pétrole et aujourd'hui il me reste encore des tas de photos des endroits qui m'étaient très familiers comme ceux-ci par exemple:

Vue sur un bout d'usine:
https://zupimages.net/up/20/05/o0mt.jpg
Ah ! Ces colonnes que j'ai escaladé maintes fois:
https://zupimages.net/up/20/05/d95j.jpg
Là, derrière la salle de contrôle c'était plus peinard:
Vue intérieur d'un four de craquage chauffé au gaz:
https://zupimages.net/up/20/05/oe0a.jpg
https://zupimages.net/up/20/05/0dtp.jpg

Mon tit Madagaston... si je mets en place mon "atelier" de recyclage.... je n'en suis pas à une usine encore (!!!) et que tu t'extirpes de ton paradis d'ermite heureux pour me donner un coup de main afin de faire bien les choses, j'en serai vraiment, vraiment heureuse !
Et oui, les plastiques, il faut les collecter, ensuite les trier, les laver, les stocker.... puis les transformer... et me connaissant tu penses bien que la sécurité de ceux qui travailleront dans mon établissement sera ma priorité...
Je sais que tous les plastiques ne se recyclent pas facilement, mais on s'occupe de ceux qui peuvent l'être je pense que çà fera un soulagement pour notre pauvre Terre... à ma mesure peut être... mais St Exupéry ne disait-il pas :
"L'important est de faire un pas, puis encore un pas, encore un pas..." !

J'espère motiver les résidents de l'île qui ne se soucient de la gestion de leurs déchets que jusqu'au portail de leur propriété... on commencerait pas quelques uns en espérant un effet "boule de neige" ( :lol: )...
Il semble que la culture de cannes à sucre ne reprendra pas à Nosy Be... les ouvriers agricoles sont pour beaucoup sur le carreau et ma future nouvelle activité offrira sans doute des perspectives pour tout ce qui est avant la transformation... collecte, lavage, tri...

Voilà encore une niche qui s'ouvre... mais tant que c'est moi qui serait devant, cette activité restera petite et indépendante des décideurs et des grands financeurs... car avant tout j'aime la Liberté et l'Indépendance... et force est de constater que c'est çà qui marche... après je passerai les rênes... je n'ai jamais eu l'ambition d'être un capitaine d'entreprise !!!

Donc voilà, pour l'instant on a semé la graine... après avoir rêver de ce projet durant presque 4 ans, je pense que cette année verra le bourgeon éclore...
Work and see !!!

Effectivement, je me désespère tous les jours de voir par exemple ces petits sachets vides de lessives qui jonchent le sol autour des points d'eau. Je ne comprends pas ces idiots qui fabriquent cette lessive pourquoi ils ne l'emballent pas dans des sachets en papier biodégradables et pourquoi on vend l'huile, la farine, le sucre et de nombreuses denrées au détail et qu'on soit obligé de vendre la lessive en sachets plastique. Je pense qu'il faudrait en avertir les médias et faire du ramdam pour que cesse cette gabegie... Il en est de même des sacs de vary en filaments de plastique qui se dégradent en particules emportées par les eaux pluviales vers l'océan puis avalés par les poissons alors que de mon temps, on mettait les pommes de terre et autres dans des sacs en jute ou en coton et remettre à jour ces emballages donnerait du travail à de nombreuses personnes pour planter récolter transformer ces matières naturelles pour remplacer ce plastique qui pollue la planète.
Je me souviens que dans le temps on achetait son vin, son lait etc dans des bouteilles recyclables ou simplement lavées pour être réutilisées car le verre est recyclable à volonté alors que les plastiques empoisonnent l'humanité.
Il faut savoir que recycler le plastique générera obligatoirement une pollution olfactive qui rendra l'air malsain, ce qui risque de perturber les Nosy-bénis...
Je sais que j'en ai humé et senti des odeurs pas toujours très agréables mais on s'y habituais... par contre si on passait quelques jours de vacances à la maison et en revenant au abords de l'usine chimique on redécouvrait de nouveau ces odeurs jusqu'à ce qu'on soit de nouveau habitué car le corps humain est capable de s'adapter sans qu'on remarque souvent les inconvénients et les conséquences que cela peut avoir sur notre santé.
Heureusement pour ma part, je suis certainement passé entre les gouttes... ou encore peut-être que mes défenses immunitaires étaient-elles en mesure de me protéger contre ces méfaits de la pollution.
Je pense qu'une grande campagne de sensibilisation que ce soit à Nosy-be ou ailleurs à Madagascar serait peut-être une meilleure solution que de retraiter les déchets localement. Sauf naturellement si on est capable de prendre des mesures drastiques pour limiter au maximum la pollution qu'engendre ce traitement du plastique.

Mais soudain il me vient une idée, pourquoi ne pas faire la guerre à la France pour récupérer les îles éparses et y coller des usines de retraitement du plastique ce qui ne gênerait guère les quelques oiseaux qui nichent sur les plages désertes...(Nooonn, je rigole. Il y en a vraiment qui ne comprennent pas la plaisanterie). ;)

Bonjour à toutes et tous,

Merci Lys pour ces précisions,

Je consulte le net et YouTube de plus en plus, et je suis tellement étonné de voir l'offre  hôtelière sur Nosy Be. J'ai finis par comprendre que NB était une destination hyper fréquenté par les touristes (je ne m'y attendais pas à ce point, ayant l'habitude du reste de Mada). Pour plaisanter, j'espère un peu que les touristes sont en enclos ;) ;)
Un peu déçu aussi de voir sur YouTube, tous filmer la même chose, c'est réducteur, j'espère que l’authenticité reste encore de mise et qu'il est possible de sortir des sentiers battus ... En tous cas, cela fera un repos avant d'attaquer le reste du périple.
Concernant le projet je serai un peu plus explicite ultérieurement, je dois en premier contacter des entreprises en Polynésie.

A bientôt et bonne journée

Finalement pour en revenir au recyclage de lys de Nosy-be, pourquoi ne pas se mettre en rapport avec la toute nouvelle recrue du gouvernement Madame la Ministre de l’Environnement et du développement durable : Baomiavotse Vahinala Raharinirina.
Je pense qu'elle serait enchantée d'avoir de l'aide et peut-être qu'elle pourrait donner des idées ou du moins soutenir avec plus de poids un projet qui est directement lié à sa haute fonction.

Pour les autres membre du gouvernement consulter ce site:
https://www.madagascar-tribune.com/Dix- … nants.html

Bonjour

Quelle bonne idée cette idée de recyclage-transformation de plastique !
Oui bien sûr il y a de nombreuses familles et les tentatives de fusions entre matières amènent bien des confusions.

Petite annecdote :
Un soir sortant d'une soirée arrosée, en reculant j'avais fendu mon feu arrière droit sur ma 306 ( le coté droit c'est mon point faible ) partie gris clair qui abrite le feu de recul, lui même abrité de l'humidité sous une autre couche de plastique transparent.

Fâché contre moi même - hé oui ça rigole plus le contôle technique chez les hexagons, même fendu c'est un point de refus, plus contre visite une fois l'objet remplacé ; pas étonnant si on devient pauvre en france !
Certain de ne pas vouloir casquer pour cette société de surconsommation sous prétexte d'un dommage si peu significatif en me conformant à la loi des bidochons qui consiste à se soumettre bêtement au remplacement intégral de ce feu à 150 € only chez Pigeot ( quand bien même à moité prix à la casse ) je confiais ma mésaventure à mon ami et complice garagiste d'Allemagne en Provence ( oui ça exixte Gaston - D'ailleurs le village celto-ligure de Bargème s'appelait Bergheim jusqu'au IX e siècle  ), donc il me confirma alors que l'objet était réalisé en " polycarbonate " ( ou PEHD ??? ) et que cette matière devenait maléable à 240/250 degrés et que le texte législatif du contrôle technique visait les fentes génératrices de courts jus à la flotte et l'opacification avec le temps des sources lumineuses, mais que les " réparations " pour autant qu'elles ne soient pas remarquables n'étaient pas visées par le texte !

Ahah, me trouvant l'heureux propriétaire d'un rouleau de polycarbonate légèrement grisé acheté pour faire des serres - légèrement grisé comme moi lors de l'incident et comme la partie du feu en question, je me lançais avec mon four de cuisine dans la confection et le modelage de la chose bien entendu toute en courbures et angles improbales voulus par les brillants designers-stylistes de l'auto en question !

Pas facile mais après quelques tentatives j'eu la quasi perfection ; entre les éléments rouges, orange et transparent grisé, un joint de 8 mm noir existait, je le reproduisis avec du Sika PU 11 fc noir que j'ulisais pour les joints de pont de mon bateau et ... direction le contrôle technique dont l'échéance était évidemment arrivée à son terme au moment même où l'incident était survenu - la loi du maximum d'emmerdements étant toujours fidèle au poste !

Le contrôleur a vu , il a tiqué, puis il a souri ... C'est passé comme une lettre à la poste quand la CGT ne s'en mèle pas.
Après j'ai eu beaucoup de potes qui sont venus solliciter mes services pour des problèmes similaires.

Quelle erreur d'avoir autorisé les phares en polycarbonate qui s'oppacifie et devient cassant avec le temps !

Oui ça gagne en légèreté mais en cas d'accident ça peut créer des pointes blessantes et le remplacement est vendu au prix du verre sécurit qui lui est inaltérable ; je sais ;;; je sais, je vois l'obsolescence programmée partout ...
Ma réparation après 15 ans s'est opacifiée mais rien n'a bougé ; la voiture est en Grèce et là bas même si le CT est fait ( tiens donc ) par les même chaines multinationales qu'en france - Dekkra, etc - les cols blancs au pouvoir ont peur des pauvres et se montrent sur ce point beaucoup plus souples.

Dans ce pays, désormais les innomblables poubelles sauvages où le plastique à foison partait des rivières à la mer, c'est pratiquement fini ; souhaitons que Lys réussisse à Nosy Be tant dans la collecte que la volorisation du plastoc.

Moi les colonnes de Gaston ça m'évoque ce j'appelais les " minarets " de Lavera  avec ces dômes illuminés de cuves sphériques - tels les dômes de mosquées de chez Iznogoud - lorsque mon bateau avait Port de Bouc comme port d'attache, pour mézigue proche de Manosque et à bas coût, là où la couleur de l'eau et les miasmes à migraine donnaient tant envie de vite prendre l'air du large ...

Ah ! Port de Bouc sur la route qui mène de Martigues "la Venise provençale" aux Sainte Marie de la mer. j'ai connu ces lieux dans ma jeunesse quand je ne gagnait que quat sous en déplacement. Ainsi que Manosque sur son rocher blanc au bord de la Durance qui paressait dans les alpes de "Hôtte Provance" comme ils disent là bas et où Grenoble se trouve déjà dans le grand Nord de la France connue. bien que cela ne soit pas comparable à Nossibelle cette région a tout de même son charme avec ses yeuses, sa lavande, ses cigales et le calme serein de cette région si douce au coeur de ceux qui y vivent une vie de rêve en gardant leurs chèvres ou en y cueillant leurs pêches gorgées de soleil.

Yann jean louis :

Dans ce pays, désormais les innomblables poubelles sauvages où le plastique à foison partait des rivières à la mer, c'est pratiquement fini ; souhaitons que Lys réussisse à Nosy Be tant dans la collecte que la volorisation du plastoc.

je pense qu'actuellement la réussite de cette île soit dans le commerce du sexe ( voyez à 53 mn le reportage intéressant cette île )


https://www.france.tv/france-o/investig … naire.html

madagaston :

Finalement pour en revenir au recyclage de lys de Nosy-be, pourquoi ne pas se mettre en rapport avec la toute nouvelle recrue du gouvernement Madame la Ministre de l’Environnement et du développement durable : Baomiavotse Vahinala Raharinirina.
Je pense qu'elle serait enchantée d'avoir de l'aide et peut-être qu'elle pourrait donner des idées ou du moins soutenir avec plus de poids un projet qui est directement lié à sa haute fonction.

Pour les autres membre du gouvernement consulter ce site:
https://www.madagascar-tribune.com/Dix- … nants.html

Euhhh nan, merciiiiiiiiiiii !!!!

Bien oui Lys, il ne faut pas hésiter à parler et diffuser ce type de projet...

Pas de projet pour annihiler la prostitution des enfants dans l'île ? Ce serait plus constructif non ?

GEPS :

Bien oui Lys, il ne faut pas hésiter à parler et diffuser ce type de projet...

Certainement pas !!!
Bien plus qu'ailleurs ici la consigne est ; "pour vivre heureux vivons caché" !
Madagascar est l'île des intentions !!! Moi je préfère l'action ! Donc je ne risque pas d'aller chercher dans les politiques, officiels, grosses ONG ou Fonds européens de quoi monter mon projet !
Déjà, je vais le monter... démontrer qu'il marche... et ensuite, peut être.... je dis bien peut être... je chercherai des appuis.... et plus auprès d'individus que de structures... !

Nous parlerons de tout çà avec votre propre projet... si vous le voulez bien !

Nouvelle discussion