Achat d'une maison au Québec

C'est moi où d'acheter une maison au Québec ressemble à un chemin de croix ?

À part pour le financement pour les nouveaux arrivant c'est pourtant un processus très simple et rapide. Par contre il faut être très bien conseillé.  Je ne m'y engagerait pas les yeux fermés.

Entre l'apport, les taux sur 5 ans révisable... :(

RomLilou :

Entre l'apport, les taux sur 5 ans révisable... :(

Bienvenue en Amérique du Nord loool

Pour le taux c'est bien d'un cöté car si au moment que tu as contracté ton hypothèque le taux était fort, tu peux le renégocier à la baisse..et l'inverse est possible aussi si tu tombe mal....

Acheter une maison est très facile, il faut bien connaitre les produits et les lieux ....

Ok merci. C'est encore loin cela mais ma femme veux savoir si dans qq année, l'achat d'une maison est accessible ou on étant donné que nous en avons une en France que nous vendrons si toit se passe bien pour notre immigration.

Pour le moment, si l'on dispose de la mise de fond, le marché est assez favorable aux acheteurs et les prix sont plutôt à la baisse.
Par contre, de faire une projection dans le futur est impossible. Les taux vont ils finir par monter? de combien? La fluctuation du taux d'emprunt aura une incidence importante sur le marché immobilier. Pour le moment les taux sont au plus bas.

Je ne comprend pas la remarque sur les taux révisables à 5 ans. Les choix de termes vont de 6 mois à 10 ans, en taux fixe ou variables. La meilleure approche est de faire affaire avec un courtier hypothécaire qui vous conseillera la meilleure solution et vous trouvera le meilleur taux, au moment de votre achat

Bien évidemment mais nous voulons voir tous les points de vue pour notre immigration. Rester des années en appartement ou un achat possible le après qq temps sur place...

Bonjour,

Nous en sommes à notre quatrième année ici et avons acheté trois biens.

Il n'y a rien de plus simple que d'acheter ici, certains le font avec courtier d'autres sans. Nous avons fait appel une seule fois à un courtier, la seule fois ou ce fut compliqué....

Nous avons fait faire des inspections par un estimateur agréée.

Pour les frais de notaires c'est un pourcentage qui parfois est même négociable pour peu que le notaire choisit,  soit en affaire avec votre organisme bancaire.

Nos accessions se sont toujours fait en moins de trois semaines.

Pensez toujours à magasiner vos éventuelles hypothèques au sein des banques ou organismes. N'hésitez surtout pas à couper les intermédiaires,  qui eux mêmes sont bien souvent en lien pour les retours sur recommandations ( $$$). Le réseautage est d'affaire ici...

Il ne faut pas avoir fait des études d'ingénieur pour comprendre que les affaires sont les affaires surtout au Québec au travers l'immigration. Ce n'est malheureusement pas le seul cas non plus en ce domaine.. Il faut néanmoins garder la tête froide et bien prendre le temps.

Il existe de très bons sites qui permettent de comparer les prix selon les secteurs comme centris.ca.

La migration du nouveau forum a fait perdre des fils de réponses, anyway....

Pour ce qui en est d'acheter une maison ou même la faire construire il n'y a rien de plus simple.
J'envisage même de construire ma prochaine maison car j'ai une bonne connaissance en ce domaine.

Nous en sommes nous aussi à notre 4eme maison, 2 en France et 2 au Québec, en France j'ai construit moi même la 2eme, au Québec la première a été construite par un contracteur que je recommande a tout le monde.

Si vous vous intéressez un peu à la construction vous verrez rapidement qu'il n'y a rien de difficile ici..

Philou.

Merci beaucoup de ton message !
Comme dit nous ne viendrons pas en terre conquise et nous allons tout recommencer à zéro en faisant nos preuves mais de savoir s'il faut toit quitter pour vivre en appartement ou alors d'envisager d'acheter une maison après 24 ou 36 mois est sur notre longue liste d'interrogations

Philou, tu me donneras un coup de main lol

c est beaucoup plus simple d'acheter au Québec que d'acheter en france. et c est vrai que le marché est tres favorable aux acheteurs, en particulier pour les condos.
ensuite, le systeme est différent de la france, il s agit de se familiariser avec , mais globalement c est un marché beaucoup plus flexible, notamment pour l acces au crédit. sans oublier que les nord américains vendent beaucoup plus facilement leurs propriétés et déménagent aussi beaucoup plus qu'en europe

ensuite, savoir si c est mieux d'acheter ou de rester en location, ca dépend beaucoup de votre situation et de votre projet de vie en arrivant. ce n'est pas juste une question de marché . a vous de voir si vous etes surs d'avoir une situation stable en arrivant, de rester dans la zone que vous aurez choisie un certain temps, etc etc...

Merci beaucoup !
Bien entendu c'est au cas où tout se passe bien la bas. Mais certaine maison font effectivement rêver

Bonjour,
je suis 100% d'accord avec francknathalie05.

Je suis moi aussi ici depuis 8 ans, j'en suis à mon 4ème achat (et celui-ci, en commun avec mon conjoint) est un duplex.

Concernant le financement, au bout de un an ou deux ici, le temps de vous faire un "historique de crédit", c'est très facile.
Le truc, c'est de vous équiper tout de suite d'une carte de crédit et de tout payer avec. Et surtout de ne jamais avoir de retard dans vos paiements.
même un retard de 20 $ peut être catastrophique sur votre "côte de crédit" et même si vous financez à 50% avec vos économies, les banques risquent de ne pas vous prêter.

Comme dans la réponse de francknathalie05, je dis:

Seul intermédiaire indispensable:
l'inspecteur en bâtiment.
Lui il est utile et  il est indispensable d'en avoir un: l'immobilier à Montréal n'est pas en très bon état.  Vous avez besoin d'un avis technique.

Et le notaire.

Avec un bon notaire et un bon inspecteur en bâtiment, vous n'avez pas besoin de courtier, ni immobilier, ni hypothécaire. 

- oui !!! couper au maximum les intermédiaires (en se faisant sa propre idée avec une étude de marché dans le quartier de vote choix), surtout les agents immobiliers!
J'en ai eu 3 lors de mes achats et j'ai fini par chercher seule.

- le 1er m'a trouvé un bon logement (que j'aurais trouvé seule si j'avais su à l'époque, chercher sur MLS qui s'appelle maintenant "new realtor") mais il m'a mis la pression (ce qu'ils font tous), j'ai acheté certainement 10 ou 20K au dessus du prix à cause de ça.
Lui, il voulait sa com', il devait aller vite pour que ça ne lui échappe pas. Malgré tout, j'ai aimé vivre 4 ans dans ce logement.

- le 2ème a failli me faire faire une énorme bêtise financière: j'ai signé une offre d'achat avec lui (équivalent du compromis) à un prix trop élevé (encore) avec sa promesse qu'il le ferait baisser après l'inspection. Ce qu'il n'a pas pu faire... je me suis tirée de ce mauvais pas in extremis en me fâchant très fort contre lui. De plus, le bien aurait été difficile à revendre un an après (ma condition pour acheter "safe") si je ne m'y plaisais pas. L'agent me conseillait d'attendre 4 ans.
En gros, j'ai compris que si je devais vendre avant 4 ans (le temps que le marché et la + value absorbe leur com' en gros), j'y perdrais.
Autre défaut de cet agent: il faisait visiter vite-vite-vite, en 5 mn parfois! On n'achète pas un bien de 500 K minimum en courant et sans voir la totalité de la maison. Et pourtant ça ne lui a pas posé de problème de conscience pour ses clients. Leur technique: le moins on en voit, le + ils sont sels à maîtriser la transaction, le mieux c'est pour eux.
Je lui faisais confiance. ça a failli me coûter très cher. 

- la 3ème: on signe une offre d'achat, nous sommes seuls à le faire, puis elle nous annonce qu'on est en concurrence avec une autre offre tombée "miraculeusement"  une heure après. Ceci pour faire monter les enchères. Nous avons refusé de monter notre prix et nous sommes débarrassés de ce nouvel agent.
Elle aussi je lui faisais confiance: pour "m'accrocher", elle avait eu tout un discours sur l'éthique, etc....
Je me suis aperçue (avant cette offre d'achat) que c'était moi qui trouvais les logements avant elle.  Sur REALTOR. Après elle me disait "bonne idée". Le temps joue contre nous dans ces recherches, il est vital d'avoir un agent rapide (si on veut à tout pris en avoir un).
Sur 10 logements visités, une seule fois elle m'en a déconseillé un. 

- 4ème expérience: nous avons cherché seul. C'était beaucoup plus détendu.  Nous connaissions bien les prix (2 semaines de visite suffisent pour ça): nous avons acheté en 3 semaines un duplex que nous avons payé en dessous de son évaluation bancaire. Nous avons donc fait une excellente affaire, tout le monde nous le dit depuis. Et donc sans agent "acheteur". Nous discutions juste avec l'agent du vendeur.
Notre meilleur achat!

Donc mon conseil:
- essayer sur le site de dupriopro.com (les vendeurs direct, sans agent), ne pas avoir peur de ça. Attention, ne pas confondre avec "propriodirect" qui, comme son nom ne l'indique pas est une agence. Et comme leur com' est plus basse que les autres, si vous avez un agent immobilier (malgré mes conseils), il n'y a aucune chance qu'il vous pousse à prendre ce logement... puisque sa com' sera plus basse.

- consulter les annonces sur new realtor, elles y sont toutes, toutes agences confondues.
Et ensuite vous discutez directement avec l'agent du vendeur. Comme il doit partager sa com' avec l'agent de l'acheteur et que vous n'en avez pas, se débrouiller pour qu'il ne prenne que sa moitié. 
Oo l'autre intérêt: comme il ne partage pas sa com', il peut garder + pour lui et sera tenté de vous donner la préférence. C'est pas éthique soit disant mais je peux vous dire que ça marche... même avec ceux qui vous dise qu'ils sont mal à l'aise avec ça!

Et aussi en étant seuls, vous avez + de chance de visiter avant les autres: car le temps de mettre tout le monde d'accord pour une visite, vous, vous l'aurez déjà visité et si le logement vous plaît, foncez!
Personne ne pourra faire une offre tant que la vôtre n'aura pas eu sa réponse. En étant + rapide, vous avez plus de chance de ne pas rater une bonne affaire.

Et vous aurez + de chance d'avoir une bonne affaire que si vous aviez un agent!

Si vous choisissez d'en avoir un: ils vont faire peur si vous cherchez seuls, ils ont un tas d'arguments qui peuvent paraître convaincant.


- moi aussi: la seule mauvaise expérience bancaire s'est faite avec un courtier en hypothèque.
Par la suite, chaque fois que j'ai négocié seule avec MON banquier (en le mettant en concurrence avec d'autres),  jai eu des deals bien meilleurs.

En espérant avoir été utile!

Merci bcp de vos retours d'expérience qui nous sont très utiles !
Un grand grand merci !

Bonjour à tous,

je suis conscient que vous allez tous me sauter dessus vu que je suis théoriquement dans le camp des incompétents, des crosseurs et des intermédiaires inutiles et nuisibles.

Immigrant de longue date, architecte de formation, j'ai choisi de m'impliquer dans le secteur de l'immobilier en fin de carrière car c'est un secteur qui m'a toujours fasciné et rebuté.
Comme partout il y a des incompétents, ambitieux que ne pensent qu'à faire de l'argent au mépris des clients, vendeurs ou acheteurs. Il est aussi vrai que la plupart de ces clients acheteurs ou vendeurs, comme vous tous, sont souvent plus éduqués que ces intermédiaires.
Comme dans tous les métiers de la vente, ceux qui réussissent le mieux sont des manipulateurs nés. En fait ils ne vendent pas des immeubles, des lieux de vie, des investissements mais ils se vendent eux-même.

C'est pourquoi, ayant eu plusieurs bonnes et mauvaises expériences je me suis progressivement impliqué dans ce secteur principalement afin de faciliter les transactions et d'éviter des erreurs coûteuses et malheureuses à mes amis, famille et clients. J'ai tellement vu d'histoires d'horreurs tant avec courtiers que sans intermédiaires. D'ailleurs bien pire sans intermédiaires car les recours en justice sont excessivement longs et coûteux ( avec les intermédiaires vous avez la protection des organismes qui encadrent les diverses professions).

FranckNathalie et ruefabre je vous trouve courageux et chanceux malgré tout d'avoir pu procéder à toutes ces transactions, beaucoup plus que la plupart des gens, sans trop de problèmes.
C'est évidemment malheureux d'avoir eu à côtoyer cette faune inintéressante mais  c'est aussi l'expérience et vous vous en êtes bien tiré.

Quelques précisions néanmoins:
les inspections se font par des inspecteurs en bâtiment (pas des évaluateurs qui évaluent la valeur marchande). Mon expérience des inspecteurs est assez mitigées. Il y en a des très bons, il y en a des exécrables, des imbus d'eux mêmes, des négligents etc... Ce n'est pas parce-qu'ils sont agréés qu'ils sont bons. En une dizaine d'années j'en ai sélectionné quelques uns, fiables, consciencieux et compétents. Cela fait aussi partie de ce que j'apporte à mes clients. Certains sont meilleurs pour les copropriétés,  d'autres pour les immeubles à revenu, d'autre pour les maisons ancestrales, d'autres pour les constructions neuves.
J'imagine qu'avec votre expérience respective vous en avez aussi sélectionné des compétents.

Les frais de notaire au Québec ne sont pas calculés en pourcentage. Ce sont des frais fixes dont certains montants peuvent varier dépendant des notaires. Il s'agit donc, ici aussi, de magasiner. Certaines institutions financières, pour certains type de prêts, offrent aussi de payer certains frais de notaire. Mais encore la il faut être vigilant car ces offres viennent souvent avec par exemples des taux ou conditions moins avantageuses.

Pour la comparaisons des prix sur des sites accessibles au grand public tel que Centris ou Realtor ce sont toujours des prix demandés. Vous n'avez pas accès aux prix vendus. Il est donc pratiquement impossible pour un non-initié d'évaluer réellement la valeur marchande d'une propriété à moins de consulter directement le registre foncier, mais ceci est est véritable chemin de croix. C'est un des avantages des professionnels de pouvoir disposer facilement (ils ne sont pas gratuits pour eux) d'outils et de données complètes leur permettant de mieux analyser le marché et de prendre de meilleures décisions (en autant que ces professionnels soient capables de les utiliser, ou veuillent les utiliser, ce qui n'est pas toujours le cas)

Ruefabre, votre expérience à vous semble ne pas avoir été de tout repos et êtes tombés sur des intermédiaires seulement intéressés à leur commission. C'est désolant.
Pour la pression, non nous ne la faisons pas tous. Pour le prix, l'avantage de faire affaire avec un professionnel qui vous défend serait d'acheter au meilleur prix et de bien analyser et connaitre la valeur marchande. Surtout pas de payer plus cher.
La technique de faire baisser le prix après l'inspection est il est vrai utilisée par plusieurs courtiers dans les transactions concurrentielles. Mais c'est une technique risquée et pas à la portée de tous. Prudence!
Les techniques de faire visiter rapidement, de se presser etc... sont des techniques classiques de vente et de manipulation. Si vous expérimentez ce genre de situation éloignez vous le plus vite possible. Ne faites absolument pas confiance à ce genre de professionnels, c'est sur que vous vous ferez avoir.

Un autre avantage d'utiliser un courtier acheteur est qu'il a accès aux offres de ventes quelques jours avant qu'elle ne soient accessibles sur les sites grand public (realtor, centris, etc...) Il faut encore qu'il soit à l’affût.
Personnellement, j'aime bien que mes clients m'envoient leur trouvailles car cela permet de mieux cerner les besoins. Par contre, sur centris ou realtor, les offres sont dirigées vers le site du courtier vendeur et ne sont pas aussi complètes que dans la base de données des courtiers. Souvent une offre qui parait super sur le site du courtier s'avère décevante à la lumières de toutes les informations.

Pour la recherche sur des sites sans intermédiaires tels que Duproprio:
Les prix sont souvent soufflés, les vendeurs ayant toujours une vision positivement exagérée de leur propriété (ce qui est tout a fait normal dans la vie) et aussi ne disposant pas des outils adéquats pour effectuer une évaluation réaliste de la valeur marchande. (Certains, mais c'est très rare car cela coûte plusieurs centaines de dollars, demandent une estimation de la valeur par un évaluateur agréé)

De plus en plus, les courtiers compétents et intéressés à satisfaire leur client avant tout proposent des propriétés en vente sans intermédiaires, négocient le prix au plus serrés et font faire de réelles économies à leur client, malgré une rémunération qui peut être moindre.

Le vendeur qui met en vente sa propriété sur Duproprio a pour but de ne pas payer de commission à la vente. Il veut conserver le montant complet dans sa poche et pas le partager ni avec un intermédiaire, ni avec l'acheteur. Donc les aubaines pour l'acheteur se font très très rare. Ce sont les vendeurs qui font de grosses économies. Et d'ailleurs, par expérience, beaucoup de transactions sont plus chères sur Duproprio qu'avec un courtier. Donc mon conseil, si vous êtes assez expérimenté, est de vendre votre propriété sur Duproprio mais pas de l'acheter.

De faire affaire directement avec le courtier inscripteur n'est souvent pas une bonne idée:
ce n'est pas parce-qu'il n'aura pas a partager sa commission avec un autre courtier qu'il partagera cette commission avec vous. Il voudra plutôt la garder pour lui tout seul. Dans le cas d'offre multiples, qu'il utilise tous les trucs malhonnêtes du métier pour favoriser une offre sans autre courtier cela se voit malheureusement. Si c'est le cas, il est aussi probable qu'il y a d'autres problèmes qui vous seront cachés. Comment être sur que le prix est correct? Comment faire confiance à quelqu'un que vous savez déjà malhonnêtes? Un autre courtier, compétent et altruiste, vous défendra beaucoup mieux.

Je ne vois pas pourquoi vous visitez plus vite en étant seul? Souvent le courtier inscripteur ne répond pas au téléphone, il faut laisser des messages etc... Un courtier dispose d'outils de contact immédiats, jour et nuit,et ils sont obligés de répondre au plus vite. Tout est fait pour maximiser l'efficacité. Une séance de visites s'organise en rien de temps, tandis que le contact direct de plusieurs courtier va s'avérer si laborieux.
C'est vrai qu'en étant le plus rapide vous maximisez vos chances de l'emporter. La plupart du temps mes clients et moi même sommes les premiers visiteurs.

Par contre, ce n'est pas exact que personne ne pourra faire d'offre tant que la votre n'aura pas eu sa réponse.
Tant que le vendeur n'a pas répondu, soit par une acceptation soit par une contre-offre, il peut recevoir autant d'offre qu'il peut. Il peut choisir de répondre à celle qu'il veut.
S'il a répondu à votre offre, il peut encore recevoir d'autres offres et même y répondre, conditionnelle à ce que la votre tombe.

J'espère que j'ai pu clarifier quelques points.
La confiance est quelque chose de précieux. Il est facile de ne pas avoir confiance à un intermédiaire qui doit en tirer un certain revenu, mais le vendeur lui veut maximiser ses profits. Et il est prêt à tout pour y arriver, même à mentir.

Merci pour ces éclairssisements. Comme partout, il y a du bon et du moins bon.
En France par exemple, nous avons eu affaire deux fois à un courtier.
Une fois pour l'achat d'une voiture où nous avons fait une véritable bonne affaire. La deuxième fois c'était pour changer de banque. Et là...
Il a voulu nous placer une banque qui ne nous correspondait pas. Après notre refus, il n'a pas voulu nous placer vers une autre banque. Ensuite, nous avons su qu'il recevait une grosse commission quand il envoyait un nouveau client...
Donc comme, la roulette russe... tout comme repartie à zéro au Canada en soit.

Au Quebec, la loi nous oblige de divulguer toute entente de rétribution. Si ce n'est pas fait et découvert par la suite nous risquons de perdre notre permis et le client qui pense qu'il a été lésé a des recours.

pour ma part, j'ai acheté un condo à Montréal et j'ai accepté par la suite de donner une exclusivité d'1 an au courtier qui me l'avait vendu, à la fois pour le relouer ou pour le vendre.

plus jamais de ma vie je n'accorderai d'exclusivité. J'ai carrément l'impression qu'il a fait exprès de l'engluer sur le marché pour en disposer selon son timing.

Aie

MOn avis. N'acheté avant 3 a 5 ans. Attendez, decouvrez, connaissez bien la ville, votre quartier. Soyez sure de rester au Quebec.

C'est sûr. De toute façon...

Bonjour,

Il faut savoir que Centris.ca est le site mis à jour par les courtiers immobilier du Québec.
Il y à aussi d'autres sites au Québec qui annoncent des maisons à vendre uniquement par le propriétaire.

C'est vrai que ce n'est pas la peine d'être ingénieur pour parvenir à acheter une maison au Québec, n'importe qui peut acheter sa maison, seul ou avec un courtier immobilier, comme je le suis d'ailleurs.

J'aimerais simplement souligner qu'il existe aussi des belles transactions réalisées avec des courtiers immobilier, il n'y à pas que des histoires d'horreur, compliquées, heureusement !

Certaines personnes préfèrent acheter leurs maisons seules, d'autres avec un courtier, ça à toujours été et ça le restera, et c'est bien normal.

Simplement, quand on choisi d'acheter sa maison avec un courtier, je penses qu'il est important qu'il y ai une bonne chimie, alors autant bien le choisir, d'autant plus que des fois ça ne coute pas plus cher.

Alors voila, faites votre choix et merci pour votre lecture.

J'ai personnellement acheté (en reprise de financement donc prix avantageux) et revendu la même propriété ensuite sans courtier; la liste des documents nécessaires est fixe et simple. Il s'agit de ne rien oublier. J'ai repris la même notaire. C'était fait en - de 30 jours pour l'achat en moins de 60 pour la revente. Ne pas essayer de comparer les systèmes d'un pays à l'autre, la culture est totalement différente. Ne pas acheter non plus dès l'arrivée, car il faudra financer à 100% se faire une idée des quartiers ou des villes, se monter un dossier de crédit (concept strictement nord-américain).

C'est sûr, mais nous regardons déjà au long terme car nous voulons voir tous les aspects du changement de vie

À propos du 5 ans révisable.  J'ai fait affaire avec ING à l'époque.  J'ai signé pour 5 ans mais le taux d'intérêt était révisable aux 3 mois( en gros c'est la banque du Canada qui donne le taux à une date fixe et ING ajuste avec un léger profit ). Il y a eu un sommet à 5 ou 6 % puis vers la fin des années 2000 ,les taux se sont littéralement effondrés. Ça a baissé à moins de 2% pour revenir à 2 1/4 pendant quelques années. 2 1/4 % pour moi ce fut une hypothèque dont j'avais fini de payer les intérêts pour la semaine ...à ma première pause café le lundi matin !   Faut accepter un peu de risque, mais comme  l'a souligné un intervenant, la cote de crédit est primordiale ( Équfax ).

Bonjour à tous,
Je tiens à témoigner car j'ai vendu ma maison et acheté un condo cette année et je peux vous dire que, comme le dit Webimmo en quelques lignes, -qui a été mon agent pour les 2 transactions, j'en profite pour le mentionner-, il ne faut pas voir tout noir et surtout mettre tous les agents immobiliers dans le même sac. J'ai entendu plein d'histoires de transactions immobilières réussies, et ça a été le cas pour moi, alors il ne faut pas parler que des catastrophes qui, hélas, peuvent exister mais ce n'est pas la majorité, heureusement ! En ce qui me concerne, j'ai eu affaire à un agent impliqué et surtout qui regardait autant mes intérêts que les siens, ne pensait pas qu'à sa comm (comme j'ai parfois entendu dire). Dans mon cas, je ne me serais pas vue vendre ni acheter seule, et il m'a été d'une aide immense en me simplifiant tout le processus. Je pense qu'il est très important d'avoir une bonne relation de confiance avec son courtier immobilier, comme ça a été le cas pour moi dès notre premier contact -et c'est ce qui fait que je l'ai choisi- car c'est souvent un processus de plusieurs semaines, voir plusieurs mois, où l'on se pose mille et une questions, on doit prendre des décisions importantes, parfois rapidement, et qui engagent beaucoup d'argent, donc on a sans cesse besoin d'être éclairé et conseillé par quelqu'un de compétent qui puisse nous guider dans notre meilleur intérêt. Ce n'est pas une bagatelle, qq,chose qu'on fait à la légère et à la va-vite, que d'acheter ou de vendre un bien immobilier !
Voilà tout ce que je peux vous dire, réfléchissez bien avant de décider à qui vous confiez la vente ou la recherche d'un condo ou d'une maison: il faut se sentir à l'aise avec la façon dont l'agent procède, son approche, faire confiance à son expérience et ses compétences, ce qui n'empêche pas d'avoir notre propre jugement, car sans confiance, rien ne peut se faire de façon harmonieuse et sereine.
Voilà, je souhaite à tous ceux qui sont dans cette démarche autant de chance que j'en ai eu.

Pour l'instant de toute façon, il y a une telle différence avec la France qu'il faudra qq années pour bien se faire au système canadien avant de vouloir acheter un bien mais en tout cas, j'ai bien compris que ce n'est pas un tel casse tête.

Je réponds au #16

j'ai lu avec intérêt la longue réponse au #16.

Comme on dit, chacun voit midi à sa porte et on est tous libres évidemment de choisir comment acheter, AVEC ou SANS.
Ne pas diaboliser ceux qui achètent SANS, ne pas leur faire peur, c'est déjà leur accorder cette liberté.
C'est le but de mon message ici.

Ma première impression à vous lire (belle prose au passage, bravo! :-) et ceci dit, très sincèrement.

Ce discours - même si vous semblez sincère et que je vous accorde le bénéfice du doute -  je l'ai entendu de CHACUN des courtiers que j'ai pris... avec les expériences malheureuses qui ont suivi.
Vous êtes peut-être une exception?
Je vous jure que chaque fois j'y ai cru.
L'un d'eux est même devenue "un ami"... le temps que je me rende compte que certaines choses n'allaient pas.

J'ai été indignée, estomaquée, frustrée de ces démarches avec courtiers... pour finir par en rire (une fois retrouvée ma liberté d'action et de jugement).
J'aurais pu en écrire un livre ou un article dans la presse tant parfois c'était cocasse.

Ma démarche ici est juste de donner un autre son de cloche, donner une voix différente de celle qu'on entend dans la presse pour faire peur aux gens qui voudraient acheter seuls.
C'est un lobby puissant qui lutte même conte le site de duproprio.

Je veux dire aux acheteurs: non, n'ayez pas peur. C'est possible et c'est même pas mal du tout.
Ce n'est pas à la portée de tous évidemment. Il faut une certaine personnalité, mais peut-être que des gens sur ce forum aimeront entendre ça.

La meilleure arme du lobby de courtiers (désolé mais ça en est bien un), c'est justement l'opacité: comme le dit si bien le monsieur du #16, sur centris ou realtor, nous n'avons pas toutes les infos (et surtout la valeur de vente du bien).
Pourquoi?
Aux US, n'importe qui a accès à cette information. 
Alors pourquoi devons-nous passer par un courtier pour avoir une info toute simple: à savoir, à combien s'est vendu le bien.
Si le courtier a un rôle si important et is actif dans la vente, ne peut-il avoir de meilleur argument que "je suis le seul à connaître le vrai prix du marché puisque vous n'y avez pas accès sur la plate-forme Centris"?

On comprend bien que cette opacité permet de faire pression sur les acheteurs potentiels en leur faisant peur... d'y aller tous seuls.
Les courtiers possèdent sûrement 90% du marché des ventes.
Pourquoi avoir peur du 10% restant?

Il y a même eu dans la presse l'an dernier une grosse campagne de dénigrement de "duproprio" (ou autres sites de vente directe) par le lobby des courtiers. Pourquoi - s'ils apportent une telle plus value de qualité - avoir peur de ce concurrent libertaire?
La campagne était violente et injustifiée. Pas vraiment digne pour une concurrence somme toute loyale.

Je reprends certains de vos arguments:

Maintenant, calculer un prix, c'est pas si compliqué si on cherche dans un quartier bien défini.
On visite. Quand un bien se vend, c'est pas compliqué d'aller sonner aux portes des voisins (on l'a fait et obtenu une info que nos courtiers n'ont jamais eue).
On compare aussi avec le prix de l'évaluation municipale (qui est souvent bas).

Si on cherche tous azimuts, bon là j'avoue que ça peut prendre un certain temps de se faire sa propre idée.
MAIS: idem pour les courtiers !
J'ai pu constater que sur certains secteurs, ou bouts de secteurs, ils n'en savaient pas plus que moi.
Et qu'avec tous les clients à s'occuper, j'avais bien plus de temps qu'eux à consacrer à mon étude de marché. Rares sont les courtiers qui connaissent BIEN plus de un ou deux quartiers.
Voilà un point de réglé :-)

Et au pire, on signe une offre d'achat avec une clause qui mentionne qu'on désire faire (et payer) une évaluation bancaire, tout comme l'achat ne peut se faire que si l'inspection en bâtiment nous satisfait.
je ne pense pas que la loi nous en empêche.... si on est prêt à payer pour ça. 
ça coûte environ 300 $ (je l'ai fait) et là on est sûr de la valeur du bien.
Les banques sont peut-être 10K en dessous, mais pas tellement plus.
Vu qu'on paie environ 400-700 $ pour un inspecteur en bâtiment,  on peut bien payer 300 $ de + pour faire évaluer le bien financièrement.  Non?
Et j'ajoute qu'ils n'ont même pas besoin d'entrer dans la bâtisse: eux-même m'ont dit que le critère numéro UN, c'est la localisation-localisation-localisation.
Alors avec 2 ou 3 petites infos en plus que vous connaissez après votre visite, l'évaluation du prix est un jeu d'enfant.

Vous dites que ça coûte trop cher? Vous plaisantez? Quand on vend un bien 400 K ou 600 k et qu'on a parfois fait un gain en capital de 100 ou 200 K, on est à 300 $ près?
Je ne comprends pas pourquoi les propriétaires qui vendent ne le font pas tous.
Et comme acheteur - je n'y avais pas pensé - je penserai à le faire la prochaine fois si je ne suis pas sûre du marché. 

Il y a aussi des gens qui pensent faire une bonne affaire en achetant avec courtier (et qui sont contents de bonne foi) et réalisent ensuite (ou pas?) que ce n'était pas le cas.
Quand on me dit que pour acheter un bien à 700 K, un total de revenus locatifs (sur un quadruplex) de 1500 $/mois c'est une aubaine, si je n'y connais rien et que je ne fais pas moi-même les calculs, je peux penser que je m'en sors bien. Et être heureuse de mon courtier.

On m'a servie chaque fois ce discours. Celui que j'ai lu dans votre message. Chaque fois je l'ai cru.
C'est de la théorie. Dans le meilleur des mondes.
Et les trois fois, je me suis trouvée confrontée à des situations limite incompétentes ou malhonnêtes.
Il est exact que la dernière fois, avec le courtier du vendeur (donc sans courtier acheteur), ça s'est bien passé. Mais c'est nous qui menions la danse et les négociations.
il y a quand même eu un petit couac avec la notaire à la fin (voir chapitre ci-dessous)...

je ne crois pas me tromper en disant que en cas de soucis, un courtier n'engage pas sa responsabilité devant la loi, au contraire du notaire. Et du vendeur, évidemment.

Oui si on n'y connaît vraiment rien de rien, ça peut éviter les mauvaises surprises d'avoir un courtier.
Mais le site de duproprio (que je n'ai pas essayé personnellement) propose un service d'aide, et de renseignements qui peut aussi aider.

Je ne veux pas décourager les personnes qui souhaitent avoir un courtier, mais leur signaler les astuces pour fuir dès qu'elles rencontrent certains cas de figure.  Trop courant, on l'a bien dit.

Je suis d'accord sur: ne pas mélanger "les inspections se font par des inspecteurs en bâtiment (pas des évaluateurs qui évaluent la valeur marchande".
Comme partout, y'en a des bons et des moins bons.

D'accord avec le & sur les notaires.
il en faut un bon et un vigilant.

Ma propre notaire s'est battue avec le notaire des vendeurs (sur mon dernier achat) concernant une clause non légale (qui pouvait m'apporter des ennuis) que l'autre voulait absolument laisser comme ça... juste parce que bon, "c'était comme ça avant et y'a jamais eu de soucis" et "si personne ne nous dénonce (à la Mairie), on ne craint rien".
Et là on parle d'une chose visible à l'oeil nue depuis les maisons voisines... donc inutile de vous dire qu'après ça, vous avez intérêt à bien vous entendre avec les voisins!
Cette phrase (concernant une irrégularité du certificat de localisation et donc une erreur de plan) nous a été servie par: le notaire du vendeur + le seul agent immobilier que j'avais pourtant trouvé correct.
Les deux! C'était illégal, mais bon, ils nous demandaient de fermer les yeux et signer.
Là a été la seule petite erreur du "meilleur courtier" avec qui j'ai eu affaires: ma notaire a tenu bon et menacé de ne pas signer la vente. Ils ont cédé (elle a même subi des pressions de la part du notaire du vendeur !!) et les papiers ont été faits dans les règles.
Comme quoi.

Comment des notaires et des courtiers peuvent-ils vous pousser à garder des documents officiels avec des erreurs légales importantes?
C'est parfois un peu le far-west!
Encore une anecdote que j'avais oubliée :-)
Je suis contente de pouvoir l'ajouter à ma longue liste d'aventures.

Pour la comparaisons des prix sur des sites accessibles au grand public tel que Centris ou Realtor, oui ce sont toujours des prix "d'attaque". Pas de vente.
Sans courtiers, vous n'avez pas accès aux prix vendus. Bizarrement :-)

Je dirais plutôt: Il est donc difficile (mais pas impossible) pour un non-initié d'évaluer réellement la valeur marchande d'une propriété. J'en ai parlé plus haut.

Vous dites: "Ruefabre, votre expérience à vous semble ne pas avoir été de tout repos et êtes tombés sur des intermédiaires seulement intéressés à leur commission. C'est désolant".

= Oui et pourtant je vous jure que je leur ai fait confiance au début!
Pire: peu à peu, au fil de mes découvertes, j'essayais d'évoluer, de demander des choses qui m'intéressaient moi. C'est moi la cliente non? Je ne les ai jamais obtenues (sauf, dans une moindre mesure avec le dernier courtier, celui des vendeurs, mais là nous n'étions plus "en recherche" mais en négociation").
Exemple: trouvez-vous normal que quand vous demandez à votre courtier la superficie d'un duplex, vous attendiez une semaine, deux semaines voire +? Le bien pouvant être vendu entre temps. Sans rien avoir que "oui je demande". Puis jamais de réponse.
Cette fois là, nous y sommes allés nous, avec notre mètre... mesurer le bien sur place!
Oui expérience malheureuse, mais ça existe!

Par contre, le dernier courtier (de mes vendeurs) a été très disponible pour retourner nous faire des photos en vue de faire évaluer les travaux futurs... mais la vente était signée, alors il était certainement plus motivé que quand rien n'est fait :-)

Vous dites "Pour le prix, l'avantage de faire affaire avec un professionnel qui vous défend serait d'acheter au meilleur prix et de bien analyser et connaitre la valeur marchande. Surtout pas de payer plus cher".
Ok, c'est votre avis.
Mon expérience a été tout l'inverse.
La plupart des courtiers ajoutent leur com' au prix qu'en veut le proprio, ça finit plus cher.

Penser quand même qu'avec un courtier, la com' s'ajoute au prix de vente. On en reparle plus bas.

Vous dites: "La technique de faire baisser le prix après l'inspection est il est vrai utilisée par plusieurs courtiers dans les transactions concurrentielles. Mais c'est une technique risquée et pas à la portée de tous. Prudence!"
= Oui je me suis tirée d'un bien mauvais pas avec mon 1er courtier.
Exactement ce cas de figure.
Et comment aurais-je pu me défendre devant la loi ensuite? Il m'avait fait signer l'offre d'achat en me disant ORALEMENT qu'on ferait baisser après l'inspection.
N'utilisez jamais cette méthode!

J'ai même ensuite utilisé cet argument avec le courtier vendeur quand je visitais: je lui disais que je ne "jouerai pas sur l'inspection pour faire baisser le prix". Un argument qui peut vous aider à emporter un deal. Et j'ai respecté cette parole.

Vous dites: "Un autre avantage d'utiliser un courtier acheteur est qu'il a accès aux offres de ventes quelques jours avant qu'elle ne soient accessibles sur les sites grand public (realtor, centris, etc...) Il faut encore qu'il soit à l’affût".
= Effectivement: dans mon cas, c'est toujours moi qui trouvais les visites (donc bien après leur parution, si je vous comprends bien = encore une preuve d'inefficacité de mes courtiers).
Donc soit, pour moi:
- il n'était pas à l'affût
- il avait un autre client qu'il faisait passer avant moi: un courtier ne va pas mettre "en concurrence" deux de ses clients. il favorise celui qu'il pense qui a le plus de chance de passer. On ne nous le dira pas mais ça semble logique. 

Vous dites: "Personnellement, j'aime bien que mes clients m'envoient leur trouvailles car cela permet de mieux cerner les besoins".
Oui ça c'est valable au début, sur 2 semaines admettons. Ensuite, nous vous payons pour le faire. Non?
:-)

Mon expérience:
- les courtiers continuent de me demander d'être "réactifs"? Un euphémisme pour dire que vous allez faire le boulot à leur place.
- d'autres ont une autre méthode: ils vous noient sous les inscriptions en vous envoyant - sans les regarder - même des choses que vous ne voulez pas (exemple un 2ème étage. Là on vous dit "oui mais il est pas cher". Et je réponds: "d'accord mais ça reste un 2ème étage").
ça aussi, ça va bien au début, mais après 3 semaines, ça devrait s'arrêter!

Vous dites: "Par contre, sur centris ou realtor, les offres sont dirigées vers le site du courtier vendeur et ne sont pas aussi complètes que dans la base de données des courtiers. Souvent une offre qui parait super sur le site du courtier s'avère décevante à la lumières de toutes les informations".
= Tout à fait vrai, mais la seule solution est de visiter soi-même de toutes façons.
Les photos sur les sites des agents vendeurs sont hallucinantes! o dirait Buckingham palace à chaque fois.

Par contre pour le professionnalisme, épluchez les infos importantes sur ces fiches: superficie, détails précis sur le bien etc... On repère assez facilement les courtiers qui travaillent trop vite ou pas assez.
Certaines fiches sont bourrées d'erreurs, ou écrites limite "texto"

De toutes façons, rien ne vaut une visite.

Vous dites "Pour la recherche sur des sites sans intermédiaires tels que Duproprio: Les prix sont souvent soufflés, les vendeurs ayant toujours une vision positivement exagérée de leur propriété".
= vrai, mais on peut se faire sa propre idée.

Et c'est aussi vrai pour les offres AVEC courtier: j'ai vu bon nombre de courtiers (celui du vendeur) accepter des biens à vendre largement au dessus de leur valeur pour ne pas perdre l'inscription.
S'ils savent que le bien est trop élevé et que le proprio ne veut pas baisser (j'ai vu des cas comme ça, parfois des héritages), alors il ne peut pas faire grand chose de plus que nous qui cherchons seuls.
il laisse végéter. Et donc il ne travaille pas. Il sait que c'est dur à vendre.
Et pour vous qui visitez, il n'ose pas vous le dire (que tout le monde perd son temps)... des fois que vous soyez cette perle rare qui va l'acheter.

Un bon signe peut-être: si le courtier du vendeur ne se déplace pas, s'il envoie un collègue, ou donne à votre courtier le code du cadenas qui ferme la porte du bien à visiter et que vous visitez seuls... alors vous êtes dans ce cas de figure: un truc trop cher ou avec des défauts.
Parfois le courtier va vous dire qu'il vient, mais comme par hasard, à la dernière minute, vous visitez seul avec votre courtier acheteur.
C'est un signe qu'il n'y croit plus.

Vous dites: "les courtiers compétents et intéressés à satisfaire leur client avant tout proposent des propriétés en vente sans intermédiaires, négocient le prix au plus serrés et font faire de réelles économies à leur client, malgré une rémunération qui peut être moindre".
Encore une fois: dans le meilleur des mondes. Au pays de Babar peut-être....

Dans la réalité, je ne vois pas comment.

Je dis:
Sans courtier, il est facile de négocier la part du courtier acheteur (qui n'existe pas), donc d'emblée économie de 2,5 à 4% (la part du courtier acheteur vous revient non, puisque vous faites le boulot?)
On reprend cette idée plus bas.

Vous dites: "Le vendeur qui met en vente sa propriété sur Duproprio a pour but de ne pas payer de commission à la vente".
Exact: mais cette commission sera répercutée sur le prix et c'est l'acheteur qui la paie de toutes façons.
Si l'acheteur négocie bien et ne demande pas 100% de la commission inexistante (s'il en laisse un peu au vendeur), alors ça peut être intéressant pour les deux. 
Chacun se partageant la part du courtier. ça peut faire 2 x 20 000 $ quand même !

Vous dites: "beaucoup de transactions sont plus chères sur Duproprio qu'avec un courtier".
= Pas complètement vrai: elles sont parfois + élevées et parfois moins.
Mon avis: quand elles sont plus élevées, vous pouvez faire baisser plus facilement (le vendeur sait que sinon, ensuite il n'aura pas d'autre choix que prendre un courtier et de perdre encore plus).
Et parfois l'arrivée d'un courtier fait grimper le prix: il ajoute sa com.
J'ai vu une dame qui a fait les deux (SANS puis AVEC). On l'a visité quand c'était SANS. Et quand c'est passé au courtier, le bien était plus cher que quand on l'avait visité avec elle.
Pas mal plus cher.
= donc
1) elle avait bien calculé son prix toute seule, puisque le courtier l'a accepté tel quel... on a d'ailleurs failli lui faire une offre.
2) la com a bien été ajoutée par dessus.

Un exemple parmi d'autres.

Vous dites: "De faire affaire directement avec le courtier inscripteur n'est souvent pas une bonne idée:
ce n'est pas parce-qu'il n'aura pas a partager sa commission avec un autre courtier qu'il partagera cette commission avec vous. Il voudra plutôt la garder pour lui tout seul".

"il voudra la garder pour lui tout seul" ??? !!!

Ahaha, alors pas très éthique tout ça?
Vous ne disiez pas le contraire justement? Que le courtier travaille pour que son client (le vendeur) gagne le plus possible?
Je pensais qu'il était là pour lui faire faire une bonne affaire?
Dans la mesure où il n'y a pas de courtier rémunéré en face, pourquoi devrait-il garde toute la com'?

Dans mon cas, c'est moi qui ai fait mon propre courtier, pourquoi n'aurais-je pas droit - en tant qu'acheteuse - à rémunérer mon propre travail de courtier-acheteur-amateur?
:-)

Vous dites " Un autre courtier, compétent et altruiste, vous défendra beaucoup mieux".

Tout à fait d'accord mais on les reconnaît comment les compétents-altruistes?
j'en ai eu 3.
3 sur 3 avec des problèmes.
Et même le 4ème (du vendeur) qui était si bien ... a fini par faire une faute de goût avec la notaire.

Comment voulez-vous qu'on aie confiance?

Vous dites": Je ne vois pas pourquoi vous visitez plus vite en étant seul"?
Je vous donne mon expérience. ça va beaucoup plus vite car moins d'intermédiaires. J'ai pu comparer les deux méthodes, j'ai essayé les deux.
ça va beaucoup + vite quand on cherche seul. 

Vous dites: " Souvent le courtier inscripteur ne répond pas au téléphone, il faut laisser des messages etc..."
= Oui, tout à fait!
sauf que.... c'est la même chose que si mon courtier (acheteur) l'appelle. Il laisse un message puis ensuite il me laisse un message à moi pour dire qu'il a laissé un message. Vous voyez le casse-tête?!

Vous dites: "Une séance de visites s'organise en rien de temps",
Faux car il faut que les 2 courtiers soient libres en MEME TEMPS + vous + votre conjoint si vous en avez un + les locataires ou occupants !
ça fait beaucoup de monde!
Les courtiers ont beaucoup de RVs. Monopoliser les deux en même temps, c'est plus dur qu'un seul.

De + un courtier a PLEIN de clients. Il ne passe pas son temps à faire VOTRE suivi. Moi, je ne suis que mon affaire, je suis plus efficace dans le temps. Pour rappeler et avoir une réponse.

Vous dites:" C'est vrai qu'en étant le plus rapide vous maximisez vos chances de l'emporter. La plupart du temps mes clients et moi même sommes les premiers visiteurs".

= J'aurais dû vous rencontrer avant :-) !!

Vous êtes convaincant en tous cas!

Vous dites: " Par contre, ce n'est pas exact que personne ne pourra faire d'offre tant que la votre n'aura pas eu sa réponse. Tant que le vendeur n'a pas répondu, soit par une acceptation soit par une contre-offre, il peut recevoir autant d'offres qu'il peut. Il peut choisir de répondre à celle qu'il veut".

= OK. Ce n'est pas ce que mon dernier courtier (avec qui j'avais signé une offre d'achat... qui s'était retrouvée avec une offre concurrente).... m'avait dit. On en apprend tous les jours.
Ah encore une petite faute d'éthique alors! On nous raconte vraiment n'importe quoi!

= oui Ok alors, mais souvent on pose une limite de réponse dans l'offre d'achat. On peut lui laisser deux heures si on veut.
Un vendeur sérieux va répondre vite. Si on vous dit déjà que vous aurez la réponse dans 24h, c'est que vous êtes face à un cas de "montage d'enchères". Pas bon, fuyez tout de suite.
Je veux dire que c'est normal pour un vendeur de faire monter les enchères, c'est le jeu. C'est normal... si c'est VRAI. Inventer des offres multiples ou les faire sortir d'on ne sait où pour vous FORCER à monter votre prix, ça c'est PAS normal.
Et je soupçonne que ça se pratique BEAUCOUP.

Le problème c'est qu'il faut faire confiance à votre courtier (acheteur) mais aussi à celui du vendeur !
Niveau probabilité, ça commence à être dur.

Soyons sérieux: un bien qui n'a pas eu d'offres du tout pendant 2 semaines ne va pas en avoir subitement 2 en même temps à quelques heures près. C'est possible (en probabilité) mais ce serait une coincidence très très très étrange.

Vous dites: " mais le vendeur lui veut maximiser ses profits. Et il est prêt à tout pour y arriver, même à mentir".
= Oui mais le vendeur n'est pas un professionnel, on peut le démonter facilement. Vous êtes d'égal à égal face à lui.  Alors qu'un courtier a appris les "méthodes de vente" et vous n'y verrez que du feu.

Ravie d'avoir croisé le fer avec vous sur ce forum, de bonne foi.

J'ai apprécié vos argument posés, mais je pense que vous avez une vision idéaliste (irréaliste?) de votre métier. Là dehors, le monde est plus cruel que ça :-)
Ou alors j'ai vraiment vraiment une mauvaise étoile qui me suit partout, moi personnellement pour avoir eu 100% de mauvaises expériences AVEC.

Pour finir: dans mon entourage je ne connais personne ayant fait un achat devant nécessiter d'aller devant le juge.
Mais j'en connais quelques uns qui n'ont pas aimé leur expérience de courtage (dans le meilleur des cas) et beaucoup qui ont été très frustrés de leur expérience et considèrent cela comme "un mal nécessaire" s'ils n'ont pas le temps ou la volonté de s'en occuper eux-mêmes.
Autrement dit, nous sommes otages de ce système opaque qui nous dit: prenez un courtier sinon le ciel va vous tomber sur la tête.

Je dis juste que :
1) régner par la peur n'est pas une bonne méthode et que
2) oui, c'est possible de faire un bon achat SANS courtier.

Maintenant oui, ça nécessite un investissement en temps et en neurones.
Sur mon dernier achat j'estime à 14 K (la moitié de 5%) la part économisée sur mon courtier.
Si j'ai transpiré quelques heures, ça les vaut bien!

Bonne continuation dans ce métier que vous semblez aimer.... et travaillez peut-être à assainir un peu ce milieu où vous naviguez... y compris au niveau de la formation des courtiers à venir (qui semblent apprendre les mêmes choses "limites" que leurs aînés... sur l'utilisation de l'inspection pour faire baisser les prix par exemple: encore une confidence tirée à l'arraché d'un élève qui travaillait dans un restaurant où je mangeais....on n'est pas sortis de l'auberge!).

En espérant avoir moi aussi apporté quelques lumières aux futurs acheteurs: avec ou sans, vous êtes seul juge.
Vous connaissez maintenant quelques ficelles, je suis sûre qu'il y en a bien d'autres!

mlle ruefabre

Merci beaucoup de ce le récit. J'ai pris beaucoup de note.
L'achat d'un bien est de toute façon qq chose à faire à tête reposée.
Ça a été plus facile effectivement ici en France pour devenir propriétaire.
Ma femme a déjà eu qq regards pour la ville de Trois Rivieres...

franchement je vous comprends

Je comprends les soucis courtiers. Une dame s'est présentée à la porte de la maisons de mes parents l'autre jour... "Bonjour Madame,voulez-vous vendre votre maison ? ". Je ne vois pas comment je ferais confiance à quelqu'un qui se présente sans avertissements pour liquider l'investissement d'une vie !
   Aussi , même si oui les courtiers sont importants, je crois qu'il faut quand même prêter grand soin à acheter la bonne maison.  En banlieue on voit souvent de grandes maisons sur de petits terrains. Le mètre qui manque le long de votre maison pourrais vous paraître essentiel plus tard ! ( stationner une remorque dans la cour arrière) .  En tant que Québécois , je n'ai jamais vraiment compris que lors de la construction  des gens puissent économiser sur la brique !

Vous pouvez gagner beaucoup de temps dans vos recherches en utilisant " Google street view " . Même les plus petites rue du Québec ont reçu la visite de la petite voiture Google. Vous aurez une bonne idée du quartier. Il y a aussi la vue satellite qui donne la vue d'en haut. Ça vous dira si il y a des arbres et une idée de la cour arrière.  À noter que parfois le courtier fait du travail bâclé côté description dans la pub. J'ai déjà remarqué une maison se vendre en deçà  de sa valeur intrinsèque parce que le courtier avait décidé de vanter le rangement dans le garage plutôt que l'immense terrain !

Oui c'est pour cela que nous avons flashé sur Trois Rivieres

Petite histoire de ma famille.  Une personne fait construire dans un nouveau développement en 1954. Il vend 3 ans plus tard à quelqu'un d'insouciant. Quand mes parents construisent ce qui deviendra la maison familiale...  le susdit voisin se rend compte qu'il stationnait son auto chez le voisin ( chez nous ) . Mes parents croient que sa décision de  déménager était liée à ce souci.   Tout ça pour un mètre de terrain  ( ce qui lui manquait pour stationner ).  Donc, attention aux nouveaux développement et ses terrains vacants !!

De toute façon, à t-on besoin une voiture de nos jours ? ;)

Romelitou, la voiture est la premiere chose que j ai payé en arrivant au quebec...

pour les celibataires qui vivent au centre ville de montreal et on juste a aller au job puis revenir c est autre chose, mais quand tu es dans les quartiers peripheriques de l ile ou sur la rive sud et que tu a 2 enfants a amené chaque jour dans 2 garderies ou ecoles différentes par moins 15 ou moins 20 degrés tu vois les choses autrement...

J'ai dis cela sur le coup de la plaisanterie. Bien évidemment que la voiture est essentielle se nos jours.

Bonjour,

Sachez que pour acheter un bien immobilier vous devez choisir la meilleure solution pour vous, il n'y a pas de solution miracle mais des choix judicieux.

Vous pouvez indépendamment faire affaire avec votre banque et des banques concurrentes ou un courtier hypothécaire , mais je vous conseille de faire les trois démarches et négocier, par la suite prendre l'offre qui vous convient, Certaines banques finances des biens immobiliers à des taux plus ou moins avantageux,  ( triplex, condos, duplex, immeubles commerciaux ou semi commerciaux.....) donc vous devez en voir plusieurs.

Important, si vous êtes prêt à faire un achat. Pour que votre offre d'achat puisse être considérée de façon sérieuse et éventuellement faire la différence, demandez une pré-qualification hypothécaire ( capacité d'emprunt maximum) votre institution bancaire ou celle que vous aurez choisi  vous émettra un document à cet effet. ( lorsque vous êtes accepté il y aura une note qui sera inscrite à votre dossier de crédit, donc si vous allez voir une autre banque celle-ci aura accès à cette information, cela peut être utile pour négocier)

Ensuite, vous pouvez emprunter en faisant une mise de fond réglementaire ( pourcentage en fonction du bien de 5% à 35%).Si vous n'avez pas ou si vous souhaitez réduire votre mise de fond, vous avez deux possibilités, soit demander une garanti SCHL, ce qui vous permettra de réduire votre mise de fond, ( c'est une assurance supplémentaire sur votre prêt, peut avoir un coût sur votre taux hypothécaire aussi ) voir lien ci-après SCHK
ou vous pouvez faire un RAP pour l'achat de votre première maison ( régime d'accession à la propriété) le fait de RAPER vous permettra de bénéficier d'un retour d'impôt par anticipation ( toujours utile pour payer le notaire ou la taxe de bienvenue)   
Régime accession à la propriété

Bon je dois aller travailler si vous avez des questions n'hésitez pas....

bonne journée

Très intéressant merci bcp !

Nouvelle discussion