Projet de vie à Denia

Bonjour à tous!

Mon fils de 13 ans et moi même habitons actuellement les bords du lac Léman. Nous rêvons de nous établir à Denia, nous avons été séduits lors de nos dernières vacances ! J'ai pris contact avec le collège français d'Alicante, l'on me dit qu'il n'y a pas d'internat et que Denia est bien loin... Il n'a aurait pas de transport en car d'organisé... Quelqu'un a-t-il une solution ? Notre projet serait de vendre notre duplex pour acheter une villa de deux appartements indépendants et d'en louer un à l'année pour compléter notre revenu..
Bien cordialement à vous tous !

Bonjour
Il y a, je pense, un collège francophone à Javea, juste à côté de Dénia.
Si vous avez besoin d'un logement en attendant votre achat, nous faisons des chambresdhotesajavea
J'ai aussi dans mes connaissances des Suisses, installé à Dénia.
Bien à vous
Rudy

Bonjour Ruby,

Merci pour votre réponse. Je viens de regarder sur internet pour Javea, il doit s'agir de "Xabia international college"... Je vais leur envoyer une message. Bien cordialement.

C'est bien cela, en effet

Bonjour MELODIEME,

Pourquoi voulez-vous inscrire votre fils dans une école française, alors que les écoles espagnoles sont de bonnes qualités ?
De plus sachez que les écoles ici ont des programes spéciaux pour favoriser l'intégration !  Votre fils apprendra plus facilement l'espagnol, sera plus vite et mieux intégré et se fera plus d'amis.  :idontagree:

Enrique

(modéré : propos inutiles)

Bonjour,

Mon fils ne parle pas encore un mot d'espagnol... Afin d'éviter de lui faire perdre une année de scolarité, je pense que ce sera plus facile de lui faire terminer sa scolarité obligatoire dans sa langue maternelle, puis de lui faire suivre 1 an intensif en espagnol, pour qu'il puisse ensuite poursuivre ses études dans une école espagnole.. :)

Bonjour Melodiemme,

Une telle discussion a débuté la semaine passée.
Je rejoins l'avis de Machenri.
Voici mon expérience personnelle, reprise mots pour mots de cette autre discussion.

http://installation-en-andalousie.blog4 … colarite-1

Ce lien vous explique le principe de fonctionnement de la scolarité en Espagne.
Si vous avez décidé de mener définitivement votre vie en Espagne, il est plus intéressant que votre fils suive l'enseignement local. C'est ici qu'il entamera sa vie professionnelle. Malgré Bologne, il n'y a pas toujours concordance de diplômes. En Espagne, il est préférable de disposer d'un diplôme d'un centre d'enseignement espagnol.
De plus, il perdra quand même une année puisque vous escomptez l'inscrire ensuite pour une année intensive d'espagnol.
Ce n'est pas le cas d'un diplomate ou du membre du personnel d'une entreprise détaché pour quelques mois, voire quelques années à l'étranger. Dans ce cas, continuer l'enseignement français reste la meilleure solution.

Notre fils avait 14 ans quand nous sommes arrivés en Espagne. Il se débrouillait un peu en espagnol mais entre suivre des cours et jouer sur la plage avec les copains, il y a un monde.
Le corps enseignant a tenu compte de son handicap et l'a soutenu.
Il a réussi ESO sans redoubler... et ce fut un tort.

J'explique.
Si l'élève désire s'engager dans une formation technique, il est tenu compte d'un numerus clausus basé sur la moyenne obtenue en ESO.
Pas de chance !
Notre fils ne disposait d'une moyenne que sur deux années au lieu de quatre ET la première année fut difficile, en effet.
Moyenne ESO : 60%

Il désirait entreprendre la formation de plongeur (pas touristique) : travaux jusqu'à - 100 mètres. Quatorze places ouvertes pour toute l'Andalousie. Moyenne du dernier reçu : 78 %.
Autrement dit, nous avons été fiers de son succès qui est maintenant un handicap puisque les professions bien ciblées requièrent une moyenne ESO élevée.
Avec le recul, nous regrettons de ne pas l'avoir fait redoubler. Sa moyenne serait certainement plus élevée.

Difficile, ce le sera au début ! Votre fils vous en voudra d'avoir quitté la France. Il pleurera plus souvent qu'à son tour... durant trois à quatre mois. Et puis... votre fils n'a que treize ans. Le laisser dans l'enseignement français ne contribuera certainement pas à son intégration dans ce qui va devenir son nouvel environnement. Sans oublier le risque d'un diplôme inutile en Espagne.
Aujourd'hui, notre fils a 21 ans. Il est parfait bilingue. Il en est venu à oublier qu'il a vécu durant quatorze ans en Belgique. Pour rien au monde, il ne voudrait y retourner.

Je vous laisse à votre réflexion.
Bon après-midi.

Giel358

Bonjour,

Merci pour votre réponse détaillée, j'apprécie beaucoup ! Une très belle journée à vous, sous le soleil espagnol !

Nouvelle discussion