Shutterstock.com
Actualisé il y a 2 semaines

Capitale de l’Etat de l’Illinois, Chicago est une ville cosmopolite et de plus en plus prisée des étudiants internationaux. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette ville avant d’y poser vos valises, découvrez notre kit dédié aux études supérieures à Chicago.

Chicago attire de plus en plus d’étudiants

La ville de Chicago et plus globalement l’Etat de l’Illinois reçoivent chaque année un nombre plus important de visiteurs. Cette tendance se retrouve jusque dans les universités de la région, qui reçoivent de plus en plus de candidatures provenant d’étudiants internationaux. La capitale de l’Illinois s’est d’ailleurs hissée à la 46ème place des meilleures villes étudiantes au monde, selon le classement 2017-2018 QS Top Universities.

Si vous envisagez de poursuivre vos études aux Etats-Unis et que vous êtes prêt à partir vivre à Chicago, voici les informations essentielles pour préparer au mieux votre séjour d'études. N'hésitez pas en outre à poursuivre votre recherche en posant vos questions sur le Forum Chicago d'Expat.com ou en consultant le guide de l’expatrié aux Etats-Unis.

Les meilleures universités de Chicago

Deux universités situées à Chicago se classent parmi les 130 meilleures universités au monde, selon le classement 2018-2019 de QS Top Universities. La University of Chicago est parvenue à se hisser dans le top 10, tandis que la Northwestern University s’est frayée un chemin jusqu’à la 28ème place du classement. Elles ont toutes deux gagné quelques places dans le classement par rapport à l’an dernier.

University of Chicago

Fondée en 1890, la University of Chicago (ou UChicago) est une université privée située dans le quartier de Hyde Park, où vivait Barack Obama avant son élection à la tête du pays. L’ancien président y a d’ailleurs enseigné le droit pendant 12 ans.

UChicago propose plus de 50 formations diplômantes. Elle excelle dans la plupart des matières qui y sont enseignées et est une référence dans les domaines de l’économie, du droit, des sciences politiques et des sciences. L’université accueille plus de 15.300 étudiants, dont 21 % sont des étudiants internationaux provenant d’une centaine de pays. Elle possède six gigantesques bibliothèques situées sur le campus, qui contiennent plus de 11 millions d’ouvrages.

UChicago se place en 9ème position du classement QS des meilleures universités américaines en 2017-2018, devant toutes les universités faisant partie de la très prestigieuse Ivy League à l’exception de Harvard. Véritable institution aux Etats-Unis pour son excellence académique et son enseignement rigoureux, ses bancs ont accueilli 89 futurs Prix Nobel et 24 détenteurs du Prix Pulitzer. Son taux d’admission était de 7,9 % pour l’année scolaire 2016 – 2017.

Pour en savoir davantage sur cette université, cliquez ici.

Northwestern University

La Northwestern University (NU) est une université privée qui a été fondée en 1851. Elle se hisse à la 28ème position du classement QS des meilleures universités 2017 – 2018. NU dispense près de 4.000 cours différents et accueille plus de 21.200 étudiants, dont 23 % proviennent de l’étranger.

Reconnue pour son excellent niveau académique, elle se distingue dans les domaines de la communication, de l’économie, des sciences, de la psychologie et des sciences politiques. C’est en outre un établissement reconnu pour la qualité de sa recherche, qui lui vaut de recevoir près de 650 millions de dollars de financement chaque année.

Parmi les nombreuses personnalités qui ont fréquenté NU, beaucoup se sont démarquées dans le domaine des arts et de la télévision, de Stephen Colbert à Charles Busch en passant par Warren Beatty.

Son taux d’admission était de 10,7 % pour l’année scolaire 2016 – 2017.

Cliquez ici pour en apprendre davantage.

Frais d’inscription et bourses pour étudier à Chicago

Il faut compter en moyenne 75.700 $ pour effectuer une année d’étude à la University of Chicago, incluant les frais d’admission, d’étude et le logement. Les frais sont sensiblement les mêmes à la Northwestern University, puisqu’ils s’élèvent à 70 000 $. Comme un grand nombre d’universités aux Etats-Unis, ces établissements proposent des bourses visant à rendre l’éducation accessible au plus grand nombre. Le coût important d’une année d’étude aux Etats-Unis suffit parfois à décourager les étudiants internationaux à envoyer leur dossier de candidature, il est donc important de souligner qu’il existe certains programmes visant à aider les étudiants, même étrangers, à financer leurs études.

Les bourses au mérite sont accordées aux élèves dont les résultats sont les plus remarquables, tandis que les bourses sur critères sociaux reviennent aux élèves dont les moyens financiers sont limités et qui ont un parcours académique suffisamment bon pour intégrer l’université. Ces deux bourses sont parfois soumises à des quotas, qui varieront selon l’établissement, et ne sont pas toujours accordées aux étudiants internationaux. A la University of Chicago, les étudiants internationaux peuvent se voir accorder la bourse au mérite et la bourse sur critère sociaux. Il en va de même pour la Northwestern University, qui met ces deux types de bourses à la disposition de ses tous étudiants, Américains ou non. A NU, la bourse sur critères sociaux est cependant uniquement accessible aux étudiants étrangers en première année.

Calendrier académique et fonctionnement des cours

Selon l’établissement, la rentrée universitaire aux Etats-Unis se fait habituellement entre le 1er septembre et le 1et novembre. Certaines universités se réservent également le droit d’effectuer une seconde rentrée en janvier, mais elle est rarement proposée aux étudiants internationaux. Le calendrier académique, qui comprend 32 à 36 semaines d’étude, peut être divisé en semestres ou en quarts.

A la University of Chicago comme à la Northwestern University, le système adopté est celui des quarts, l’année est ainsi divisée en quatre termes de durée égale : automne (« fall quarter »), hiver (« winter quarter »), printemps (« spring quarter ») et été (« summer quarter »). La rentrée universitaire se fait pendant l’automne. Le fonctionnement des cours est très similaire à celui des universités françaises : les cours sont dispensés en petits groupes dans une salle de classe ou en amphithéâtre avec plusieurs dizaines d’élèves. Il est également possible de prendre part à des séminaires, qui donnent la parole aux élèves et mettent l’accent sur la discussion et l’échange d’opinions.

La charge de travail est toutefois plus importante que dans les facs françaises, notamment lorsqu’il s’agit d’universités privées où l’enseignement est plus rigoureux d’une manière générale. Les établissements privés sont, pour cette raison, plus difficiles à intégrer, comme en témoigne ce classement des établissements universitaires dont le taux d’admission est le plus faible (le top 10 est uniquement constitué d’écoles et universités privées). Synonymes d’excellence académique, les huit universités de la prestigieuse Ivy League sont également privées.

Système de notation dans une université américaine

Il existe trois niveaux d’études dans les universités américaines : l’étudiant de premier cycle est appelé undergraduate student jusqu’à l’obtention de son Bachelor’s Degree (équivalent de la licence obtenu en quatre ans) ; l’étudiant de second cycle est appelé graduate student jusqu’à ce qu’il obtienne son Master’s Degree (équivalent du master en six années post-bac) ; l’étudiant de troisième cycle est appelé post-graduate student jusqu’à la fin de son Doctorate (équivalent du doctorat). Si les diplômes américains se rapprochent de nos diplômes français par leur appellation, il faut savoir qu’il n’existe pas d’équivalence de diplômes entre la France et les Etats-Unis (sauf dans le cadre d’un échange avec une université française).

La méthode de notation appliquée dans le système scolaire américain est bien différente de celle en vigueur en France et peut sembler assez complexe au premier abord. Attribuées par le professeur sous la forme de pourcentage, les notes sont converties en lettre de A à F, selon le système de Grade Point Average (GPA) en vigueur aux Etats-Unis, qui fait office de moyenne générale. Chaque devoir se voit attribuer une note entre A et F, qui équivaut à une valeur chiffrée : A , la meilleure note, vaut 4,33 point et F, la moins bonne, est égale à 0. Par rapport au système français, le A équivaut plus ou moins à une note entre 14 et 20, tandis que le F vaut entre 0 et 7,8.

Visa étudiant et démarches administratives

Tout étranger souhaitant faire ses études supérieures aux Etats-Unis doit posséder un visa lui octroyant le droit de fréquenter une université. Il s’agit le plus souvent du visa F1, qui est accordé aux étudiants à temps-plein effectuant tout leur cycle (en tant qu’undergraduate, graduate ou post-graduate) dans une université américaine. A l’inverse, le visa M1 est valable uniquement un an (et renouvelable trois fois), c’est pourquoi il s’adresse aux étudiants des filières de l’enseignement professionnel. Enfin, le visa J1 est remis aux étudiants qui participent à un échange avec une université américaine tout en restant inscrit dans leur université d’origine.

Toutes les démarches liées au visa sont à effectuer par l’étudiant et les frais administratifs, qui s’élèvent à 300 $ en moyenne, sont à également à sa charge. UChicago et Northwestern University peuvent cependant vous épauler dans vos démarches et vous informer sur les étapes à effectuer jusqu’à l’obtention de votre visa d’étude. Afin d’être accepté dans l’université de votre choix et d’obtenir votre visa d’étudiant international, vous devez passer un test d’anglais officiel (TOEFL ou IETLS) attestant de votre niveau. Si vous êtes fraichement diplômé du baccalauréat, il vous faudra également passer les épreuves de SAT (Scholastic Assessment Test) comme le font les étudiants américains à la fin du lycée. Elles se déroulent en anglais et permettent d’évaluer votre niveau dans les matières générales (essentiellement les maths, la rédaction et l’analyse de texte). Rendez-vous sur le site College Board pour en apprendre plus sur le SAT, vous y préparer et vous inscrire à l’examen officiel.

De leur côté, les étudiants souhaitant intégrer un cursus de Master devront la plupart du temps passer et obtenir la meilleure note possible au Graduate Record Examination (GRE).

Notez enfin que la couverture santé est obligatoire pour tous les étudiants dans une université américaine, y compris les étrangers. Il peut s’agir de votre mutuelle française si elle vous couvre à l’international ou d’une mutuelle américaine. C’est une dépense à ne surtout pas négliger car l’assurance santé est très coûteuse aux Etats-Unis, même pour les étudiants. A titre d’exemple, la couverture santé à la University of Chicago revient à $3.615 pour l’année scolaire 2016-2017.

Travailler à Chicago en tant qu’étudiant

Les étudiants étrangers détenteurs des visas F1 et J1 sont autorisés à travailler sur le campus tant qu’ils sont inscrits à l’université, à hauteur de 20 heures par semaine pendant les cours et jusqu’à 40 heures en période de vacances. Il est possible, sous certaines conditions, de travailler hors du campus avec le visa F1 dès votre deuxième année d’étude. Afin de pouvoir effectuer un travail rémunéré avec votre visa étudiant, l’université doit vous fournir une lettre d’autorisation qui vous permettra d’obtenir votre numéro de sécurité sociale américain.

Les étudiants détenteurs d’un visa M1 ne sont pas autorisés à travailler sur ou hors du campus. Il leur est en revanche possible d’effectuer un stage pratique d’un mois après avoir effectué quatre mois consécutifs d’études. Au total, l’étudiant a droit à 6 mois de stage pratique (non consécutifs). Il faut dans ce cas déposer une demande d’autorisation de travail auprès du gouvernement américain.

Pour retrouver un emploi à Chicago, vous pouvez consulter les offres disponibles sur Expat.com ou activer le réseau des expatriés à Chicago. Ici comme ailleurs, le bouche à oreille et le réseautage sont d’excellents moyens de trouver un emploi.

Se loger à Chicago

Pour vivre pleinement votre expérience universitaire à Chicago, le mode d’hébergement le plus recommandé est sans doute la résidence sur le campus. Vous serez en plein cœur de la vie étudiante et n’aurez pas besoin de prendre les transports en commun pour vous rendre en cours. Chambre privée, dortoir ou encore colocation, tous les types d’hébergement existent sur les campus universitaires américains. Si vous vous sentez plus à l’aise entouré d’autres étudiants internationaux, la University of Chicago met des chambres à la disposition de 150 étudiants étrangers dans la résidence International House.

Si habiter sur le campus peut sembler être une bonne idée d’un point de vue pratique comme social, vivre en dehors du campus, dans un appartement particulier, ne fait pas une énorme différence financièrement parlant. Bien que Chicago soit de plus en plus dynamique et que le coût de la vie y soit moins abordable ces dernières années, les loyers dans le centre sont encore bien loin d’atteindre ceux que l’on trouve à New York ou Washington DC. En outre, l’hébergement sur le campus représente lui-même un coût considérable.

La Northwestern University estime d’ailleurs que résider sur le campus ou dans la ville revient plus ou moins au même prix à savoir, selon les estimations 2016, à 16.047 $ par an. Si toutefois vous décidez d’opter pour un logement hors campus, les quartiers de Hyde Park et Woodlawn, remplis d’étudiants, sont animés et particulièrement agréables à vivre. Les sites Internet Craigslist et Student Rent seront vos meilleurs alliés pour dénicher la perle rare !

Chicago comme un local

Si vous comptez poser vos valiser à Chicago, mieux vaut vous prévenir : celle que l’on surnomme « windy city » possède effectivement un climat particulièrement rigoureux ! La ville est constamment balayée par les vents s’élevant du Lac Michigan, qui la borde sur toute sa côte est. Les hivers sont plutôt rudes, la pluie et la neige souvent au rendez-vous, mais le soleil est omniprésent et les températures sont très agréables en été. Certes, le climat demande un petit temps d’adaptation, mais qui dit lac Michigan dit surtout activités nautiques et nature, qui nous feraient presque oublier qu’on se trouve dans la troisième plus grande ville des Etats-Unis.

Côté visites, les points d’intérêt sont pléthoriques à Chicago, avec la Willis Tower, deuxième tour la plus haute du pays, le paisible Millenim Park et son célèbre Cloud Gate (surnommé « The Bean » à cause de sa forme qui s’apparent à celle d’un haricot) ; Navy Pier pour une balade détendue ou encore le musée d’Histoire Naturelle. S’il y a bien une spécialité culinaire à côté de laquelle vous ne pourrez absolument pas passer pendant votre séjour, il s’agit de la Deep Dish Pizza, une pizza très épaisse originaire de Chicago que l’on retrouve dans tous les restaurants de quartier.

La ville de Chicago compte pas moins de 77 quartiers différents, les incontournables étant The Loop, River North, Pilsen, Hyde Park, Andersonville ou encore Lincoln Square. La criminalité reste cependant assez élevée dans la capitale de l’Illinois, la vigilance est donc de mise où que vous vous trouviez, comme dans n’importe quelle grande ville des Etats-Unis.

A propos de l'auteur :

Amoureuse des voyages et de l'expatriation, Vanessa est l'auteure de guides de voyages et habite actuellement à New York, après avoir posé ses valises au Canada, à Singapour et à Dubaï. Vous pouvez suivre Vanessa sur son blog, Miettes de Voyage.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.