Close

Ou peut-on bien vivre en Espagne avec 896€ de retraite???

J'aimerai savoir ou peut-on bien vivre en Espagne avec une retraite de 896 €  par mois???

Bonsoir Sde46,

Je ne sais pas si vous êtes française ou Belge, mais mieux que dans notre pays d'origine en tout cas, le coût de la vie est d'environ -25´% si vous consommez des produits locaux et magasins espagnols qui ont des produits de qualité !

Vous pouvez louer pour 350€ par mois selon la région ( pas dans une grande ville bien sur ! ) et si vous achetez par saisie bancaire c encore mieux ... des prix incroyables en cherchant bien ( je l'a i fait ) car je suis handicapée et en Belgique c + possible.

Bonne soirée

Sylvie

Bonjour sylvie, ou habitez-vous en Espagne ?. Moi j'habite à TOURS ( centre de la FRANCE ). Cordialement. avec plaisir pour correspondre

Bonjour Sylvie, je vous répond en MP
Susanne Sde46

Primo, à mon avis, en Espagne vous risquez de découvrir que vous n’êtes pas pauvre et que les Espagnols avec votre revenu vivent partout !
Secundo, vous devez poser la question si vous avez  l’intérêt financier de devenir le résident fiscal espagnol ou ça suffit vivre moins 183 jours en Espagne et naviguer entre deux pays. Le seuil de pauvreté en France est 850 euros.  On pleure ? Pas du tout ! La France comme la Belgique sont des pays très généreux avec des pauvres à la différence de l’Espagne !  Je ne suis pas spécialiste mais ça suffit lire deux articles dans la presse récente pour découvrir que les pauvres Français ont le droit aux aides sociales nationales (aide au logement  et la mutuelle gratuite –CMU complémentaire ou une chèque santé à la hauteur de 500 euros pour des retraités, vous payez pas des impôts locaux, la taxe d’habitation et la redevance de la télé, etc). On ajoute des services d’aide à la personne, à  la vie quotidienne (ménage, repas, etc) ou des aides sociales versées par les départements aux personnes âgées ou handicapées  - aides sociales à l’hébergement (ASH), aides sociales à domicile (portage de repas, aide-ménagère),  prestations spécifiques dépendance (PSD), allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). En fait vous revenus en réalité avoisinent le smic mensuel a 1400 euros brut pour des gens qui travaillent qui représentent 40% de la population française et qui payent tous les impôts sans aides sociales. 
Certes le salaire moyen en France est 2000 euros brut mais 80% des Français touchent moins. 50% des Français touchent moins de 1650 euros ! et des aides sociales massives. 
En 2015 Le montant moyen de la pension atteint 1.306 euros mensuels mais il grimpe à 1.730 euros pour les retraités justifiant d'une carrière complète. Parmi ces plus de 15 millions de retraités, 1,6 million vivent à l'étranger. Et parmi les retraités vivant en France, 610.000 perçoivent uniquement une pension de droit dérivé (pension de réversion) et 69.000 touchent uniquement une allocation du minimum vieillesse (Personne seule sans ressources : 800,80 euros par mois).
En face des Français et des Belges le montant moyen de la pension atteint 1047,98 euros mensuels en 2016 mais la majorité touche moins 907,77 euro.
Les salaires les plus élevés dans le pays basque (22 858,17 annuel) , Madrid, la région de Barcelone, Navarre. Les plus bas dans l’Estrémadure (19 180,57), les Canaries (19 436,48) et la Galicie (20 195,89). En même temps 3,5 mln d’Espagnol vivent avec moins de 350 euros et 38% des Espagnols avec moins de 650 euros (http://www.lasexta.com/noticias/economi … f55e0.html). Et pas d’aides sociales « à la française » ! Le RSA espagnol a été supprimé.  Et peut-être vous êtes même taxable ?
Après ces chiffres a la question ou vous devez vivre je dirais : partout ! Les Espagnols vivent , pourquoi pas vous ?   
Après il y a des variables de bons sens qu’on utilise dans n’importe quel pays. Vous êtes demandeuse de la culture ? Au dépens  du cout de vie plus élevé vous devez vivre dans les grandes agglomérations. Vous êtes une femme de l’intérieur (grande maison, supermarché/marché, la télé et l’internet, sans plus) les provinces les plus pauvres et les villages les plus paumés (mais avec l’internet quand même) vous conviennent. Vous êtes à la retraite ou handicapée ? La présence de l’hôpital entre automatiquement dans votre choix. Vous ne parlez pas espagnol et vous cherchez des francophones ? Vous avez l’intérêt de chercher sur la côte méditerranéenne ou il y a une grande communauté des retraités belges et françaises (parmi plus de 500 000 de retraités européens descendus en Espagne) avec les services destinées à cette population étrangère (avocats/medecins/artisans parlant français).  Par exemple la région de Torrevieja dans la province d’Alicante avec des prix de logement abordable pour des Européens de l’Ouest, avec la qualité de l’environnement propice aux retraités et avec une communauté des francophones autour de 30 000 personnes. 
Donc il faut poser des questions plus pointues !

la question: quel seuil de revenu taxable en Espagne? et le SMIC espagnol?

Bonjour,

mon paradis à moi ( encore à temps partiel snif ! ) est dans le delta de l'Ebre, environ 200km de Barcelone, c la Camargue espagnole, euh Catalane lol

Train facile pour monter là bas, coût de la vie raisonnable et petite ville animée mais pas trop, une vie simple et agréable, zen pour changer d'ici avec la causette chaque matin avec les voisins qui sont souvent dehors

Cordialement

Sylvie

avec votre revenu vous pouvez avoir votre paradis partout!

Cosaque :

la question: quel seuil de revenu taxable en Espagne? et le SMIC espagnol?

12.000 euros !

Serge54 :
Cosaque :

la question: quel seuil de revenu taxable en Espagne? et le SMIC espagnol?

12.000 euros !

Sachant que si vous être retraité et suivant la pénibilité, vous pouvez bénéficier d une déduction.
Mes oui ces 12000 €

Voila la réponse de mon pote espagnol :
Le salaire minimal (en espagnol SMI salario mínimo interprofesional) est fixé à 655,20 € pour 2016 (RD 1171/2015), mais 34 % des salariés touchent même moins que le SMI et presque la moitié des salariés ne dépassent pas les 1000 euros (ceux qui percevaient environ 1.000 € avant la crise économique étaient appelés "los mileuristas", symbôle de la precariété laborale espagnole, mais après la crise, les salaires sont encore plus bas, et un nouveau mot a été créé, "los nimileuristas").
http://economia.elpais.com/economia/201 … 50140.html
http://www.levante-emv.com/economia/201 … 99777.html
Le revenu moyen du foyer espagnol c'est de 26.092 € par an (10.419 par personne/an), mais ces chiffres statystiques ne doivent pas cacher qu'il y a une grande partie de la population (28,6%) qui risque tomber dans la pauvreté, et que environ 720.000 foyers en Espagne ne touchent pas de revenu du tout.
http://economia.elpais.com/economia/201 … 64713.html
http://www.mundiario.com/articulo/econo … 61059.html
Pour toucher la plupart des aides sociales, etc, la reference c'est l'IPREM (Indicador Público de Renta -revenu- de Efectos Múltiples), fixé pour 2016 en 532,51 € par mois. Le calcul dépend de la subvention, aide etc (par exemple, la moitié  de l'IPREM par foyer ou le double).
http://www.iprem.com.es/2016.html
Pour les retraités, la moyenne nationale de leur pension est de presque 900 € par mois, moyenne faite à son tour de la moyenne des pensions contributives (après avoir cotisé comme salarié pas mal d'années au régime public de Sécurité sociale), 1.037 € et la moyenne des pensions non contributives, dont la plus importante en Espagne c'est la pension de veuvage (635 € de moyenne). C'est la pension contributive celle qui dépend plus de l'argent prélevé des salaires (donc salaire plus haut devient contribution plus haute puis pension plus haute). Alicante, avec des salaires plus bas que la moyenne espagnole (15.208 € par an face à une moyenne nationale de 18.420 €, avec Madrid à la tête avec 24.576 € et Barcelone en troisième lieu avec 21.775 €) , a donc une pension moyenne plus baisse: 784,26 €. (pension moyenne à Madrid: 1.069,42 €, À Barcelone 953,96 €).
http://economia.elpais.com/economia/201 … 40364.html
http://cincodias.com/cincodias/2016/07/ … 31814.html
http://www.lavanguardia.com/20151118/30 … spana.html
En fait, le coût de la vie est plus haut dans les provinces avec salaires et pensions plus hautes, donc le plan parfait pour le retraité français ou belge c'est de trouver son petit coin du paradis en provinces "pauvres", où les prix seront généralement plus bas. Si l'on établit le coût de la vie moyen comme 100, Madrid c'est 114,5, la Catalogne c'est 108,5, mais la Murcie c'est 94,8, la Communauté Valencienne c'est 93 et l'Andalousie 92,7.
http://economia.elpais.com/economia/201 … 93716.html
Les aides sociales pour retraités sont plutôt chétives en Espagne en comparison avec celles en France ou Belgique. Peu plus que des descomptes pour les trains, musées, tourisme, etc. Pour ceux dans un risque réel de pauvreté les differents administrations (l'Espagne est un pays plus décentralisé que la France) offrent des aides, généralement économiques, mais l'allocation est baisse et les conditions très sévères. Comme curiosité, dire que la mairie de Torrevieja offre une aide de 300 € par an pour ceux retraités qui, entre d'autres conditions, n'ont pas de proprieté, excepté sa maison habituelle (celle à Torrevieja, parce qu'il faut aussi être régistré officielement comme habitant permanent à la commune depuis deux ans avant la demande de l'aide), et ne reçoivent pas plus de 1,5 fois l'IPREM.
http://solidaridadintergeneracional.es/ … p?pid=home
http://www.torrevieja.com/es/servicios/ … lados.html
La taxation est un sujet très complexe, mais on peut dire que les pensions (avec peu d'exceptions, comme la derivée d'une invalité) sont traités pour le régimen fiscal espagnol comme des salaires, c'est à dire, si le revenu total (exception faite des revenus exonérés, aucun d'entre eux est la pension contributive ou de veuvage) dépasse le minimum, il faut faire une déclaration d'impôt (appelé IRPF en espagnol). Le minimum pour ceux qui ont un seul payeur (les pensions en Espagne sont étatiques, donc elle comptent comme un seul payeur), ou le deuxième payeur ne paie pas plus de 1.500 € par an, c'est 22.000 € (pourvu que l'on n'ait eu plus de 1.600 € de revenu mobilier). En dessous de 22.000 € il ne faut pas faire déclaration d'impôts, donc on ne paie pas d'IRPP.
Mais si l'ont a ce deuxième payeur ou ce profit mobilier, le minimum c'est 12.000 €.
Les pensions provenantes des pays étrangers sont considerées comme un autre payeur et il faut les déclarer, excepté si elles sont l'unique revenu et elles ne dépassent pas les 22.000 €, ou si, étant le revenu principal, le deuxième ne dépasse pas les 1.500 € ou étant le deuxième, elles mêmes ne dépassent cette quantité, pourvu que le total ne soit pas plus de 22.000 €. Il faut noter qu'il y a des conventions pour éviter la double imposition entre l'Espagne et la France et entre l'Espagne et la Belgique.
http://www.bolsamania.com/declaracion-i … -la-renta/
http://www.rankia.com/blog/irpf-declara … butar-irpf
http://www.rankia.com/blog/irpf-declara … cion-renta
http://www.minhap.gob.es/es-ES/Normativ … _Alfa.aspx

Bonsoir Cosaque

Explication bien détaillée merci au copain espagnol  ;)
Cependant petite coquille à la fin sur les retraites de l'étranger
Même si c'est l'unique revenu, n'ayant pas fait l'objet de prélèvement à la source pour paiement de l'IRPF, le minimum de revenu est alors abaissé à 12000€ et non pas 22000€

Cdt,
Chrystel

Bonjour Cosaque,

Je suis en invalidité ( maladie invalidante ! ) et non pensionnée, situation qui m'est tombée dessus et non un projet de vie au départ  ( comme pas mal de gens s'imaginent a priori ). Issue du privé, à l'état on vous pensionne et basta, vous êtes pestiféré dès le départ car pas d'accord professionnel et personne ( Onem, mutuelle, Inami ) ne veut de vous .

On se fait jeter de partout, durant des années avec des aller/retour vers ces institutions jusqu'à votre éjection définitive et le seul salut c'est le CPAS et le Tribunal du travail ... ça dure des années, on se fait rabaisser, humilier et j'en passe des meilleures !

On DOIT faire avec, on n'a plus d'autre choix et on aspire surtout à vivre et se soigner tranquillement et non pas être stressée en permanence à cause des contrôles abusifs ( au - 15 de différentes administrations ces 4 dernières années ! ) en plus de se faire soigner pour une maladie évolutive dans le mauvais sens du terme.

Je ne comprend pas que tant de gens soient passés à travers les mailles des filets durant des années, personnellement j'ai connu un sacré acharnement à démontrer que je n'étais pas malade malgré des examens précis !

Alors oui, j'estime maintenant avoir droit à mon petit bout de paradis, j'ai travaillé plus de 20 ans, et je ne souhaite à personne de se trouver dans mon état un jour.

Cordialement

Sylvie

Sylvie Lux :

Bonjour Cosaque,

Je suis en invalidité ( maladie invalidante ! ) et non pensionnée, situation qui m'est tombée dessus et non un projet de vie au départ  ( comme pas mal de gens s'imaginent a priori ). Issue du privé, à l'état on vous pensionne et basta, vous êtes pestiféré dès le départ car pas d'accord professionnel et personne ( Onem, mutuelle, Inami ) ne veut de vous .

On se fait jeter de partout, durant des années avec des aller/retour vers ces institutions jusqu'à votre éjection définitive et le seul salut c'est le CPAS et le Tribunal du travail ... ça dure des années, on se fait rabaisser, humilier et j'en passe des meilleures !

On DOIT faire avec, on n'a plus d'autre choix et on aspire surtout à vivre et se soigner tranquillement et non pas être stressée en permanence à cause des contrôles abusifs ( au - 15 de différentes administrations ces 4 dernières années ! ) en plus de se faire soigner pour une maladie évolutive dans le mauvais sens du terme.

Je ne comprend pas que tant de gens soient passés à travers les mailles des filets durant des années, personnellement j'ai connu un sacré acharnement à démontrer que je n'étais pas malade malgré des examens précis !

Alors oui, j'estime maintenant avoir droit à mon petit bout de paradis, j'ai travaillé plus de 20 ans, et je ne souhaite à personne de se trouver dans mon état un jour.

Cordialement

Sylvie

Bonjour Sylvie, à vrai dire, en écrivant ma note je n'ai cherché personne vexer, encore moins vous. Juste montrer l'une des facettes d'analyse du projet de déménagement (parmi des autres). Il y a un tas de raisons qui nous guident dans notre choix et pas spécialement le choix rationnel (et tant mieux): émotions, sentiments, désir de la nouveauté, de curiosité, envie d'éviter le surmenage etc etc.  Ici sur le site j'ai trouvé pas mal d'interventions d'une analyse très intelligente mais l'expert propose et le chef dispose. Chacun est maitre de son destin même si on voit ici très souvent le désir de transférer la responsabilité sur les épaules des intervenants et obtenir le "devis personnalisé" sans aucun effort personnel.
Savez-vous que les habitants du nord de l'Europe manque très souventune vitamine D? Au moins 2/3 des Parisiens l'ont besoin! Elle influence sur notre énergie, notre résistance au stress et son manque augmente sensiblement le taux de suicide dans les pays scandinaves. Certes, le soleil vieillit mais vous êtes gâtés au moins au niveau de la vitamine D!
Il est vital pour l'expat, surtout à la retraite, de cultiver la curiosité d'esprit et éviter de plonger dans l'esprit étriqué franco-français par exemple. Aller voir du monde et être confronté aux "micro-stress" avec des inconnus. Pas évident de créer a partir de zéro, mais vital pour l'expat de tisser un bon réseau relationnel autour de lui.  J'espère que votre vie est plus heureuse en ce moment. Bonne chance

Oui Cosaque,

Mon projet de vie en Espagne avance, grâce aux prix compétitif de vente immobilières des banques, j'ai pu m'offrir un bel appartement avec qlq travaux et rafraichissements. Enfin récupéré ma part dans ma séparation m'a permis d'avoir un toit sur la tête pour le futur.

En Belgique je n’aurais mm pas eu droit à un vieux studio dans un immeuble a rénover.  Cette fois la chance a enfin tourné après ces années de galère.

Je suis toujours en Belgique et je compte demander à vivre définitivement en Espagne pour avoir une autre vie. Une vie paisible, décente et agréable, j'adore ce coin tranquille et authentique et je vais vivre parmi les espagnols et pas dans un endroit réservé aux touristes.

Je sais que le burnout existe, la dépression ... c la rançon du travail et de la pression qu'on met de plus en plus sur les épaules des gens, la peur de perdre son emploi est difficile à chaque moment de la vie, qu'on soit jeune ou plus près de la retraite !

Je ne suis pas une personne renfermée au départ, et en Espagne je  peux de nouveau sortir car le climat me permet de mieux marcher et comme les gens vivent en partie devant chez eux, un brin de causette en allant chercher le pain, promener le chien, ça change la vie !

Je n'ai rien contre les faits exposés de manière pragmatique, c'est juste que la société actuelle prend les gens et puis les jettes comme des kleenex sans respect et que peu de gens se rendent compte de la vie que l'on mène une fois que l'on a "été cassé".

On a des a priori contre les chômeurs ( 3 à 4´% de vrais fraudeurs ) et idem pour les gens malades (  4 à 5% de faux malades) mais le gouvernement saque tout azimut, sur les travailleurs de moins en moins payés, sur les retraités ... mais on laisse passer des milliards pour les fraudes fiscales !

Les espagnols ne sont pas riches pour la plupart c'est vrai, mais ils peuvent encore se débrouiller pour s'en sortir.  Ici  pas, on écrase les gens, on les punis plusieurs fois par exclusion, remboursement des allocations familiales si vous avez été sanctionné , ect

Puis ensuite en gagnant du temps ( on vous laisse l'illusion de la justice ) pendant les procédures tout en changeant les lois de manière rétroactive pour être certain que vous ne serez jamais remboursé m^me si la loi prétend le contraire. Mon avocate a été dégoûtée du traitement de mon et des autres dossiers en général.

Bref je ne veux plus vivre au milieu de ce stress et de ce manque de respect à tout point de vue, j'ai trouvé mon cocon et il me manque déjà.

Je vis en Andalousie, province de Malaga , vous pouvez trouver un logement (appart ou chalet) à 400 euros mensuel peut être moins si vous etes seul, sachez que globalement la vie est moins chère de 35% par rapport à la France , après il faut savoir si vous avez intérêt à devenir résident ou pas ?
Amitiés

Je ne sais pas où vous pouvez vivre en Espagne avec ce montant, mais ce que je sais c'est que vous ne pourrez pas avoir de permis de résidence si vous n'avez pas de revenus de 2300 euros par mois, preuve a l'appui...si vous trouvez faites-moi signe !!
Bonne chance !

Expatdolo :

Je ne sais pas où vous pouvez vivre en Espagne avec ce montant, mais ce que je sais c'est que vous ne pourrez pas avoir de permis de résidence si vous n'avez pas de revenus de 2300 euros par mois, preuve a l'appui...si vous trouvez faites-moi signe !!
Bonne chance !

Bonsoir,
d’où sortez vous cette ineptie ??

Conditions financières pour une résidence de plus de 3 mois,pour les ressortissants de L'Union Européenne.

Qu'ils aient pour eux-même et les membres de leur famille, des ressources suffisantes pour ne pas devenir une charge pour l'assistance sociale en Espagne au cours de leur période de résidence et une assurance de santé publique ou privée couvrant tous les risques en Espagne.
L'évaluation de l'adéquation des ressources financières sera faite sur une base individuelle et, en tout cas, en tenant compte des circonstances personnelles et familiales du demandeur. L'accréditation suffisante pour satisfaire à cette exigence de ressources doivent être plus élevés que le montant fixé par la loi chaque année au budget de l'Etat pour générer le droit de recevoir une prestation non contributive qui doit être considérée.

Soit si m'en réfère au montants de la pension non contributive en 2015 :
pour une personne seule pas inférieure a  5.136,60 euros annuels.
2 personnes 8732,22 €
3 personnes 12327,84 €
4 personnes 15923,46 €
Soit par personne : 428,05€ mensuel

Tout à fait d'accord avec Aliboron

Je sais pas où vous avez trouvé  ces informations, mais pour moi c'est le montant demandé même si j'avais des assurances santé, dentaire, appartement et auto !....on m'a refusé ma résidence permanente a moins d'avoir 2300 euros par mois ....j'ai même demandé a un avocat...

Expatdolo :

Je sais pas où vous avez trouvé  ces informations, mais pour moi c'est le montant demandé même si j'avais des assurances santé, dentaire, appartement et auto !....on m'a refusé ma résidence permanente a moins d'avoir 2300 euros par mois ....j'ai même demandé a un avocat...

C'est peut-être parce que vous n'êtes pas ressortissant européen !? Mais il n'a jamais été signalé une différence de traitement entre européens et non européens.

Idem que Ali et Serge, c'est certainement pas 2500€ par mois.

Comme l'a indiqué Ali, avec les chiffres pour 2016 :

Soit, si on se réfère au montant de la pension non contributive 2016 :
– Personne seule  5.150,60 euros annuels.
– 2 personnes 8756,02 €
– 3 personnes 12361,44 €
– 4 personnes 15966,86 €

Références :
http://www.interior.gob.es/es/web/servi … residencia
http://www.imserso.es/InterPresent2/gro … o/fpnc.pdf

Probablement que vous avez raison...malgré tout c'est très décevant....mais bon je suis de retour au Québec ...

Merci à Cosaque pour toutes ces informations si intéressantes. Là, on est  réellement en présence de valeur ajoutée.
Par contre, je pense qu'il serait utile de retirer le mot "bien vivre" dans le titre de cette discussion. Car avec 896 € par mois on peut certes vivre en Espagne, mais certainement pas "bien vivre" ! Il serait dommage que certaines personnes se fassent  des illusions.
Mais bon, c'est sûr qu'avec ce montant on n'est quand même mieux en Espagne qu'en France. Alors bonne chance.

Laur062 :

Merci à Cosaque pour toutes ces informations si intéressantes. Là, on est  réellement en présence de valeur ajoutée.
Par contre, je pense qu'il serait utile de retirer le mot "bien vivre" dans le titre de cette discussion. Car avec 896 € par mois on peut certes vivre en Espagne, mais certainement pas "bien vivre" ! Il serait dommage que certaines personnes se fassent  des illusions.
Mais bon, c'est sûr qu'avec ce montant on n'est quand même mieux en Espagne qu'en France. Alors bonne chance.

êtes-vous certain de ça ! Car cette personne si elle descend en Espagne va peut-être le regretter. Le soleil n'est pas tout ! Surtout qu'en France il n'en manque pas dans le sud, même s'il n'en est pas aussi bien fourni que dans le sud de l'Espagne ! Avec 896 euros en France on a droit à une série d'aides qu'on ne peut espérer en Espagne, ne fut-ce que l'aide au logement par exemple ! Il y a aussi l'adaptation à son environnement ! quand on n'est pas riche, la connaissance du milieu, de son milieu, est un atout que l'on perd quand on en change. L'isolement, que ce soit de sa famille, de ses amis, ou de ses connaissances fait, qu'à de rares exceptions près, on perd le peu d'aide dont on dispose. Mais si l'envie est forte, voire irrésistible OK, mais si c'est dans l'espoir de mieux vive... ...il est préférable d'y réfléchir à deux fois ! Comme on dit dans ma chère Wallonie : "vo'mieu on mouchon dén s'main que deux su l'aie (mieux vaut un oiseau dans sa main que deux sur la haie)"

Sylvie Lux :

Bonjour,

mon paradis à moi ( encore à temps partiel snif ! ) est dans le delta de l'Ebre, environ 200km de Barcelone, c la Camargue espagnole, euh Catalane lol

Train facile pour monter là bas, coût de la vie raisonnable et petite ville animée mais pas trop, une vie simple et agréable, zen pour changer d'ici avec la causette chaque matin avec les voisins qui sont souvent dehors

Cordialement

Sylvie

Excellent choix !!!!

Bonjour, je ne paye pas des impots en Espagne donc je ne maitrise pas tout. Cependant sur ce site vous affirmez qu'on commence a payer des impôts a partir de 12 000. L'avocat russe dans le groupe des russophones a donné un autre barème des revenus taxables des personnes physiques

Шкала налогообложения на доходы физических лиц в Испании на 2016 год:
• от 0 до 12.450 € – 19%
• от 12.451 до 20.200 € – 24%
• от 20.201 до 35.200 € – 30%
• от 35.201 до 60.000€ – 37%
• более 60.001 € – 45%
Ссылка на сайт Налогового Агентства Испании с указанием процента налогообложения физических лиц в зависимости от получаемого дохода на 2016 год:
http://www.agenciatributaria.es/… … ar_…

Bonsoir Cosaque

Votre lien ne fonctionne pas...

http://www.agenciatributaria.es/AEAT.in … 2016.shtml

sinon a partir du post (en bas des explications)

https://www.facebook.com/miguelsh1967/p … 8502715414

Oui OK mais comme je comprends pas le russe, je préfère celui de l'AEAT

C'est l'échelle des taux progressifs appliqués pour calculer l'impôt de base de l'état et de la région.
Je suis pas super calée là dessus mais vous devriez lire l'article de Serge54 dans lequel il donne un exemple de calcul
http://www.expat.com/fr/guide/europe/es … pagne.html

Le mieux question fiscalité :
1) Gagner votre argent aux USA en Floride, où vous serez faiblement imposé et où il y a beaucoup de business à faire
2) Vivre en Espagne beaucoup plus agréablement et pour beaucoup moins cher sans payer d'impôts puisque vous n'y avez pas de revenu.
3) rester résident Français et profitez de la couverture sociale sans payer d'impôts puisque vous n'y avez également pas de revenu.
4) apprendre a parler Anglais, Français, Espagnol couramment.
5) Laisser tout vos scrupules de coté. Cela s'appelle "la mondialisation" et c'est ce que font couramment tous les géants du Web (Apple, Google, Microsoft, AirBnB....)

Et puis après tout, qui est la personne la plus importante au monde, si ce n'est vous ?

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Espagne.

Déménagement en Espagne

Conseils pour préparer votre déménagement en Espagne

Assurance voyage Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Espagne

Billet d'avion Espagne

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Espagne