Close

Achat maison

Bonjour à tous

Je rêve d'acheter une maison et de  m'installer à mada et j'aimerai savoir qu'est ce qu'il faut faire pour un étranger.
Ps je préfère y arriver sans être obligé de me marier avec une malgache est ce possible

Merci à vous

Bonjour,
oui en faisant un bail emphytéotique de 99 ans pour la maison ou le terrain.

Merci de ta réponse mais dit moi c'est quoi exactement un bail emphytéotique ?

Bonjour ou bien ,créer une sci

c'est un bail d'une certaine durée, en principe 50 ans, qui ne vous rend pas propriétaire du terrain ( vous devez payer un loyer annuel ). Vous êtes propriétaire de la maison que vous construisez dessus; si vous revendez, vous revendez la maison avec la durée du bail restant à courir.

Vous n'êtes pas à l'abri d'une mauvaise surprise quand à la titrisation du terrain.

A combien reviens le loyer annuel ? Mais je suppose que la plupart des étrangers font de cette manière ?
Est ce la meilleure façon ou exist il une autre solution

Le loyer est en général faible; la seule façon de contourner le problème est la société ( sarl ou sci ) : la personne juridique est en ce cas de droit malgache, elle peut donc acquérir en pleine propriété...

Mais encore une fois le bail emphytéotique n'est pas la difficulté principale ( c'est la titrisation ).

Je trouve curieux de commencer par un achat immobilier, vous êtes le 2ème en quelques semaines, commencez donc par tester le pays quelques mois comme locataire, je ne suis pas persuadé que vous vous y installerez...

Pour moi c'est le truc qui m'enlève l'envie de venir. Acheter un bien sachant que je ne pourrais pas le léguer à ma descendance me gêne. Même si je sais que je serai mort depuis longtemps lorsque le bail sera terminé...

Bien à vous,

effectivement, je compte faire plusieurs voyages, je serai déjà sur place en décembre pour 3 semaines (boulot oblige) puis je retournerai au mois d'avril. je ne suis pas pressé, mais je préfère récolter un max d'infos
mais pourquoi es tu sure que je ne vais pas aimer ?

EntrepreneurFR :

Pour moi c'est le truc qui m'enlève l'envie de venir. Acheter un bien sachant que je ne pourrais pas le léguer à ma descendance me gêne. Même si je sais que je serai mort depuis longtemps lorsque le bail sera terminé...

Bien à vous,

S'il y a bien une chose que je ne comprendrai jamais c'est bien çà... la territorialité absolue sur un bout de terre ou de maison...
Soyons raisonnables... combien de gens en France, par exemple, sont propriétaires de leur bien depuis au moins 99 ans ? Combien peuvent conserver leur héritage complet au bout de 2 ou 3 générations ? Rien que par le jeu des partages entre enfants, puis derrière petits enfants... arrières petits enfants ?

J'ai acquis ici un terrain pour 92 ans par le biais d'une reprise de bail emphytéotique... que je léguerai à ma fille... toutes deux nous n'en verrons pas le bout déjà... vu qu'elle a 14 ans...
Ma fille vivra t'elle à Mada ? S'y mariera t'elle ? Aura t'elle des enfants... des enfants qui vivront à Madagascar ? Que fera t'elle de ce bout de terre avec une maison dessus ?
et je ne vais même pas à l'échéance de ce bail.

J'ai des biens en France... dont je suis propriétaire de plein droit... et les mêmes questions se posent. Que deviendront ils si ma fille choisit de ne pas vivre dans les villes où ils sont ? Si elle vit à Madagascar ?
Le présent et le futur proche génèrent bien assez de soucis pour que je me projette aussi loin dans l'avenir... ma fille fera ce qu'elle veut ou peut... ses enfants de même... ses petits enfants de même...
Le fait que ma terre et ma maison ici reviennent un jour à la famille malgache qui me l'a louée pour au moins 3 ou 4 générations ne me gène en aucun cas.. parce que çà voudra dire que cette terre et cette maison ne sont ni habitées ni entretenues par ma descendance... et si ma descendance s'en occupe.. et bien le bail sera renouvelé...

Et si un jour j'arrive à avoir la double nationalité malgache, ce qui est mon objectif... et si la loi change... je serai propriétaire de plein droit de ma terre malgache... en attendant, franchement, je ne vois pas bien la différence dans mon quotidien...
Wait and see

peux tu m'expliquer le problème qui pourrai subvenir avec avec la la titrisation ?
désolé si je pose trop de question mais vaut mieux demander que de faire semblant de connaître non !
merci

"mais pourquoi es tu sure que je ne vais pas aimer ?"

Le pays fait surtout rêver ceux qui ne le connaissent pas : c'est un pays du tiers-monde très déglingué, qui ressemble plus à Haïti qu'aux Maldives.

Pour ce qui est de la titrisation, il faut qu' un terrain soit juridiquement sûr, c. à d. titré/borné, ce qui est relativement rare : s'il ne l'est pas, il y a moyen de se titrer par une procédure assez complexe. A défaut, les revendications de propriété sont possibles, le fait de passer par un notaire pour son achat n'offrant absolument aucune garantie comme en France.

Il faut savoir que dans certains cas il y a des revendications même pour un terrain titré / borné : le service des Domaines peut renseigner l'acheteur sur l'historique du terrain.

Je reste convaincu qu'un achat immobilier doit être la dernière étape d'une installation, et jamais la première.

De plus, il y a d'autres pièges qui attendent l'acheteur : l'absence de règles d'urbanisme, les problèmes de viabilisation de la parcelle ( eau, électricité, assainissement... ), l'absence de règles de voisinage, ou les difficultés à les faire appliquer quand elles existent...

Contrairement à la France, la constructibilité ne pose presque jamais de difficulté ( on obtient toujours le permis ).

Bonjour ghosteyez,

Tant que tu n’as pas la nationalité malgache, tu ne peux pas avoir ton nom ni sur un titre foncier ni sur un certificat foncier.

Pour corriger un peu ce qui est dit plus haut, le bail emphytéotique à Madagascar va de 18 à 99 ans mais effectivement, c’est le seul moyen permettant à un non malgache d’avoir accès aux terres. Tout en précisant qu’il ne s’agira pas d’une « propriété foncière » mais seulement d’une location, j’entends par là qu’en réalité, si tu fais un bail (emphytéotique ou bail simple), tu n’es pas propriétaire du tout. Et même que le bail emphytéotique est surtout fait pour les investisseurs (cahier des charges, etc.)

Et pour l’option de te marier avec une malgache, bien sûr, tu devras inscrire les biens que tu auras achetés au nom de ta chérie et dans ce cas, elle aura un droit absolu sur tout, il se peut donc qu’elle parte avec tout sauf toi!  :-)

Donc voilà, pour résumer, à Madagascar, tu ne peux pas avoir un terrain en ton nom à moins d'avoir la nationalité malgache! Et je pense que c’est justement l’esprit des lois malgaches en la matière.

Bon courage !

Oui, c'est exact, sauf à contourner le problème par une acquisition par le biais d'une société ( qui sera elle de droit malgache ).

Bonjour,
Il semblerait qu'i y ait une volonté de la part des autorités de changer la juridiction pour l'achat de terre par des vazahas en vue de rendre une acquisition de plein droit possible.

Rien n'est encore fait, ça fait vingt ans que j'entends cela, mais maintenant on en parle de plus en plus souvent....

A suivre...

Ok merci à tous pour ses précieux conseils donc en résumé je ne pourrai pas être propriétaire du terrain étant non malgache mais.avoir un bail de 99ans franchement moi ça ne me.dérange pas où alors épouser une malgache pour se faire.... tuuuuut après. c'est pas mon truc le mariage de toute facon. Je serai à tana en décembre pour 3 semaines puis retournerai en avril 17 petit à petit je me.ferai une idée et je commencerai par une location. Je partagerai mon ressentis des mon retour

Je n'ai rien entendu de pareil, il faut se méfier de ce régime qui multiplie les effets d'annonce...
ça ne changera pas grand chose au problème, dans la mesure ou le pays fait de plus en plus peur ( à Maurice, les étrangers sont également soumis aux baux emphytéotiques, et pourtant des milliers d'Européens y achètent : le pays inspire confiance alors que Mada inspire la défiance).
De plus, comme expliqué ci-dessus, il y a un gros déficit de réglementation d'urbanisme et d'assainissement, qu'il faudrait régler simultanément.
Je connais plusieurs cas ( dont le mien ) ou l'on se retrouve encerclé par un élevage de cochons, une gargote, le temple d'une secte etc... faute de plans d'urbanisme.

Bonjour Lys de Diego,

Vous avez parfaitement raison et notre fidèle intervenant Goufy également.
Venir à Madagascar et obtenir, par un moyen ou un autre, un visa de long séjour est déjà un parcours du combattant. Je n'ai jamais rien vu de pareil. J'ai pourtant fait des chantiers dans de nombreux pays d'Afrique (Sénégal, Guinée-Bissao, Mali,etc...) et je n'ai jamais rencontré une telle absurdité.
Exemple : vous faire acheter un billet aller/retour valable un mois (retour open non accepté) alors que vous envisager de rester. Faut quand même avoir un grave problème de perception pour exiger ce genre de formalité... surtout qu'au final, c'est juste une histoire d'une trentaine d'euros par mois.

Ensuite acheter un terrain ou une maison, vous avez raison, mieux vaut attendre de voir. Il est effectivement très possible que le pays ne convienne pas malgré sa beauté et sa diversité.
Ensuite, si un bail est proposé lors de l'achat, Lys a raison, après nous le déluge. D'autant que les sommes engagées sont ridicules par rapport à ce qu'on connait en Europe. Une vielle bâtisse en Dordogne avec réfection à la clé, ne se cède plus en dessous de 750.000 euros. Idem pour les Vosges où les Allemands et les Suisses ont fait main basse sur le moindre lopin de terre. Ne parlons pas de l'île de Ré où un banal pavillon vaguement stylisé "rétais" se vend à 600.000 euros.

Un de mes écrivains préféré (Gabriel Matzneff) dit :
" il faut voyager léger à travers la vie et ne pas s'encombrer. Une valise suffit et encore il faudra l'abandonner le jour du grand voyage..."

Cordialement à tous,

Bonjour,

J'ai vu votre annonce concernant l'achat d'une maison sans avoir recours forcément à se marier avec une Malgache.
Bien sur que c'est possible d'en acheter une en ayant un bail emphytéotique (je crois que cela s'écrit comme ça !).
Si vous voulez plus d'infos écrivez moi à murielle.lima[at]yahoo.fr.
Je suis mariée à un Suisse et Français en même temps avec 2 grands enfants déja et moi je suis originaire du Nord de Mada mais nous habitons à Tana.
A bientot si vous avez besoin de plus d'infos,
Murielle.

bonjour
oui tu peu par un bail Fonctionnement du bail emphytéotique à Madagascar
Dénommé emphytéose, le bail emphytéotique est un contrat immobilier dans lequel le droit réel d’un bien généralement d’une parcelle de terrain nu ou bâti en milieu urbain ou rural est conféré, moyennant un loyer, par le bailleur à un preneur qui en jouit durant une période allant de 18 à 99 ans. La superficie faisant l’objet du contrat et toute construction ou rénovation s’y trouvant reviennent de plein droit au bailleur à la fin du bail sans que ce dernier soit tenu de verser la moindre indemnité au preneur qui, pour sa part, a eu l’entière liberté d’exploiter le bien durant toute la durée du contrat. En bref et pour résumer, aucun étranger ne peut acheter de terre à Madagascar, vous serrez locataire.

VOILA COMMENT TU PEU ETRE PROPRIETAIRE A MADAGASCAR

tovondriaka :

En bref et pour résumer, aucun étranger ne peut acheter de terre à Madagascar,

Oui et il devrait y avoir réciprocité ..........................y pas de raison nous aussi nous avons la terre de nos ancêtres                          :dumbom: encore une belle hypocrisie du pays re  :dumbom:

Décoration :

Bonjour Lys de Diego,

. D'autant que les sommes engagées sont ridicules par rapport à ce qu'on connait en Europe. Une vielle bâtisse en Dordogne avec réfection à la clé, ne se cède plus en dessous de 750.000 euros. Idem pour les Vosges où les Allemands et les Suisses ont fait main basse sur le moindre lopin de terre. Ne parlons pas de l'île de Ré où un banal pavillon vaguement stylisé "rétais" se vend à 600.000 euros.

Un de mes écrivains préféré (Gabriel Matzneff) dit :
" il faut voyager léger à travers la vie et ne pas s'encombrer. Une valise suffit et encore il faudra l'abandonner le jour du grand voyage..."

Cordialement à tous,

J'avoue que je suis estomaqué par les prix de l'immobilier annoncés en Dordogne, voire à l'île de Ré.
On est pas très loin des prix de la Côte d'Azur, mais c'est quand même la Dordogne. Y aurait-il tant de riches britanniques qui achètent en Dordogne ?  :/
Quant à ceux de Mada, à priori l'inflation annuelle sur le prix des terrains en proximité de Tana est relativement faible. Quelqu'un confirme ?

Je ne suis peut-être pas le plus fort en anglais, mais ayant exercé la profession d'agent immobilier dans le Sud-Ouest, j'infirme complètement votre analyse : exceptés les bords de mer, qui sont effectivement les lieux les plus recherchés de France ( l'Atlantique a totalement effacé la Méditerranée ), l'arrière-pays est très bon marché, il suffit de ne pas faire comme tout la monde.

Pour en revenir à Mada, le niveau des prix s'explique pour de toutes autres raisons que la France : croissance démographique démentielle et hors de contrôle à laquelle s'ajoute pour la capitale l'absence d'aménagement de territoire du régime. Il n'y a aucune restriction en matière d'urbanisme, puisque l'urbanisme n'existe pas, qui explique en France ( les PLU ) certains niveaux de prix.

Le niveau des prix en France est de plus en plus conditionné par l'immigration : il y a une redistribution territoriale des Français de souche vers des zones non-contaminées par l'immigration, dont les prix s'envolent en conséquence ( par ex. la Côte Basque, la région la  plus recherchée de France, ou on ne croise aucune femme voilée ). Le niveau de prix n'inquiète pas les bobos parisiens, il les rassure puisque c'est précisément le niveau des prix qui les met à l'abri du multiculturalisme dont ils sont adeptes, chez les autres

goufy54 :

Le niveau des prix en France est de plus en plus conditionné par l'immigration : il y a une redistribution territoriale des Français de souche vers des zones non-contaminées par l'immigration, dont les prix s'envolent en conséquence ( par ex. la Côte Basque, la région la  plus recherchée de France, ou on ne croise aucune femme voilée ).

Et voilà !!! et après çà se plaint de se faire traiter de brun !!!
Zones "non contaminées" par l'immigration...  waouhhh... même Marion ne se permet plus un tel vocabulaire hors son cercle d'intimes !!!
C'est çà le problème fondamental du " petit brun"... il tente de se faire passer pour un philosophe (mais avec 2 livres c'est un peu court) hélas il finit toujours par lâcher un truc rythmé au pas de l'oie... c'est plus fort que lui.... il ne peut pas s'en empêcher !!!

Français de souche... ahahah... français "pied bot"... non ?

Et la démonstration qu'on ne saurait contester puisqu'elle vient d'un "professionnel émérite" de l'immobilier... entre l'attrait de la région basque... les prix qui y flambent... et l'absence de femme voilée... les bras m'en tombent !!! Moi qui étais persuadée que c'était dû au piment d'Espelette !!! :lol:  :lol:
Comme aurait pu dire mon ami Desproges...
"Je préfère le "petit beurre" au "petit brun"... car le "petit beurre" croustille sous la dent avant de fondre sous la langue... le "petit brun " lui a toujours un petit goût rance "!!!

"les prix qui y flambent..."

Non, les prix n'y flambent pas pour le piment d'Espélette, pas plus qu'à Arcachon ou à Hossegor, où il n'y a pas de piment : les prix n'y flambent pas non plus en raison du climat, plutôt pourri, mais à cause de l'absence d'immigrés.

C'est une constatation, non une opinion, le professionnel c'est moi, pas vous ( ou alors il faudra vous inventer une carte supplémentaire, grand reporter, fleuriste, conseillère matrimoniale, etc...).

La distribution des prix et la répartition de la population se fait a présent sur des bases ethniques, qu'on le veuille ou non : on retrouve à l'échelle du pays les mêmes différences de prix et la même stratification qu'à Paris, entre Barbès et le 16ème; les plus béotiens comprennent. C'est du reste déjà le cas aux Etats-Unis, où ça ne choque personne.

Si la clientèle française délaisse la Côte d'Azur au profit de l'Atlantique, ce n'est pas à cause du climat, mais à cause du pourrissement de la situation sur la Côte d'azur, du à l'immigration.

goufy54 :

"les prix qui y flambent..."

Non, les prix n'y flambent pas pour le piment d'Espélette, pas plus qu'à Arcachon ou à Hossegor, où il n'y a pas de piment : les prix n'y flambent pas non plus en raison du climat, plutôt pourri, mais à cause de l'absence d'immigrés.

C'est une constatation, non une opinion, le professionnel c'est moi, pas vous ( ou alors il faudra vous inventer une carte supplémentaire, grand reporter, fleuriste, conseillère matrimoniale, etc...).

La distribution des prix et la répartition de la population se fait a présent sur des bases ethniques, qu'on le veuille ou non : on retrouve à l'échelle du pays les mêmes différences de prix et la même stratification qu'à Paris, entre Barbès et le 16ème; les plus béotiens comprennent. C'est du reste déjà le cas aux Etats-Unis, où ça ne choque personne.

Si la clientèle française délaisse la Côte d'Azur au profit de l'Atlantique, ce n'est pas à cause du climat, mais à cause du pourrissement de la situation sur la Côte d'azur, du à l'immigration.

Euhh... dans les immigrés, vous comptez les Anglais... qui me semblent ils "envahissaient" tout le sud de la France et notamment la région Sud-Ouest, avec une capacité d'achat telle que la moindre étable en ruine se vendait à prix d'or et déstabilisait tout le marché immobilier ?
Vous persistez dans une démonstration où on a du mal à trouver un quelconque professionnalisme... professionnalisme que vous revendiquez mais que vous mettez vous même à mal avec vos arguments... mais peut être étiez vous l'agent immobilier exclusif d'activistes du Bloc Identitaire et autre Oeuvre Française...

Et çà vous fait quoi à vous d'être devenu un immigré ? Avec un rapprochement familial sur le visa peut être ?

Pour élargie vos connaissances hors Figaro, je vous propose ce petit article amusant sur l'interdiction de se déshabiller à la plage... à Biarritz...
Bon l'arrêté date de 1920... et bon aussi, autre temps autre arrêté...
C'est un article de Sud Ouest.. donc vous pouvez y aller... rien de sulfureux...

goufy54 :

"les prix qui y flambent..."

Non, les prix n'y flambent pas pour le piment d'Espélette, pas plus qu'à Arcachon ou à Hossegor, où il n'y a pas de piment : les prix n'y flambent pas non plus en raison du climat, plutôt pourri, mais à cause de l'absence d'immigrés.

C'est une constatation, non une opinion, le professionnel c'est moi, pas vous ( ou alors il faudra vous inventer une carte supplémentaire, grand reporter, fleuriste, conseillère matrimoniale, etc...).

La distribution des prix et la répartition de la population se fait a présent sur des bases ethniques, qu'on le veuille ou non : on retrouve à l'échelle du pays les mêmes différences de prix et la même stratification qu'à Paris, entre Barbès et le 16ème; les plus béotiens comprennent. C'est du reste déjà le cas aux Etats-Unis, où ça ne choque personne.

Si la clientèle française délaisse la Côte d'Azur au profit de l'Atlantique, ce n'est pas à cause du climat, mais à cause du pourrissement de la situation sur la Côte d'azur, du à l'immigration.

Euhh... dans les immigrés, vous comptez les Anglais... qui me semblent ils "envahissaient" tout le sud de la France et notamment la région Sud-Ouest, avec une capacité d'achat telle que la moindre étable en ruine se vendait à prix d'or et déstabilisait tout le marché immobilier ?
Vous persistez dans une démonstration où on a du mal à trouver un quelconque professionnalisme... professionnalisme que vous revendiquez mais que vous mettez vous même à mal avec vos arguments... mais peut être étiez vous l'agent immobilier exclusif d'activistes du Bloc Identitaire et autre Oeuvre Française...

Et çà vous fait quoi à vous d'être devenu un immigré ? Avec un rapprochement familial sur le visa peut être ?

Pour élargie vos connaissances hors Figaro, je vous propose ce petit article amusant sur l'interdiction de se déshabiller à la plage... à Biarritz...
Bon l'arrêté date de 1920... et bon aussi, autre temps autre arrêté...
C'est un article de Sud Ouest.. donc vous pouvez y aller... rien de sulfureux...

http://www.sudouest.fr/2016/08/18/a-bia … 0-4778.php

Ça m’énerve de répondre mais Goufy a raison  le prix est 3x moindre dans des secteur d'immigré allez donc dire le contraire.
Et je  faisait moi aussi de l'immo jusqu'en 2015 achat/réfection/location / vente.

Tous comme les prix a mada diffèrent selon les secteurs j'habite ambolomadinika "secteur populaire"et les prix des loyers ou d'achat sont également moins cher que bazar kelly "pour exemple  .
Ou bien au Sénégal ou je viens de céder un bien l'acheteur m'avait demandé si c'était un quartier chrétiens ou situé a coté d'une mosquée c'était pourtant une sénégalaise musulmane mais ne voulait pas d'un quartier"pourris"  .

Il faut peut être arrêter de contredire a tout va et réfléchir un peu .
Sur ce ......je vous laisse a vos élucubrations et vos guéguerre .
Ce forum devient un bac a sable  :(

"ça m’énerve de répondre mais Goufy a raison  le prix est 3x moindre dans des secteur d'immigré allez donc dire le contraire"

Oui, bien sûr, et le raisonnement est universel, aucun professionnel du monde ne prétendra  la contraire***.

De plus, les Anglais sont assimilés aux immigrés du tiers-monde, y en a qui vont être contents de la lire...

goufy54 :

"les prix qui y flambent..."



Si la clientèle française délaisse la Côte d'Azur au profit de l'Atlantique, ce n'est pas à cause du climat, mais à cause du pourrissement de la situation sur la Côte d'azur, du à l'immigration.

Puisque bous êtes professionnel de l'immobilier, je veux bien répondre en professionnel du tourisme vivant sur  la Côte d'Azur.

La clientèle INDIVIDUELLE française a effectivement reculé sur la Côte d'Azur cet été, de l'ordre de -10%. Ce sont les chiffres du CRT, Comité Régional du Tourisme, lequel sonde par téléphone un échantillon de professionnels.
http://www.tourmag.com/Cote-d-Azur-chut … 82220.html

Cette baisse, assez faible (comparé aux _30% de Paris depuis novembre 2015),  s'explique pour différents facteurs : conjoncture, baisse du pouvoir d'achat, région chère et surtout effet de la tragédie du 14 juillet.
Je ne pense vraiment pas que ceci puisse être lié à l'effet de l'immigration. Ce qui intéresse avant tout un vacancier, ce sont le climat, la mer, les activités disponibles, mais pas la couleur de peau des gens qui y habitent. Et également la sécurité présumée d'une région, d'où la baisse enregistrée.
J'ai 33 ans de vécu derrière moi dans le tourisme dans cette région  ;)

Ceci dit, ne croyez pas que la Côte Basque soit à l'abri d'un éventuel attentat. Un acte aussi grave peut se dérouler n'importe où en France comme ailleurs, y compris aux USA (les exemples affluent).

Le sujet n'était pas le tourisme, mais l'immobilier, ce n'est pas tout à fait pareil.

Pour votre info, sur les 10 stations balnéaires préférées des Français 8 sont sur  l'Atlantique ( Arcachon devant Ré et Biarritz ).

Ce basculement s'est opéré sur les 20 dernières années, et je suis sûr d'une chose : il n'est pas du au climat !!!

L'opinion que j'avance est le reflet de nombreuses discussions avec les clients : l'image de marque de la Côte d'Azur est très dégradée chez les Français ( à mon avis, moins chez les étrangers qui compensent cette désaffection ). Vous n'êtes pas sans savoir que la Côte d'Azur est le repère de toutes les pègres, et que l'ambiance y est beaucoup plus délétère que la mentalité rugby/cassoulet qui prédomine dans le Sud-Ouest.

Je précise n'être originaire d'aucune des 2 régions, et qu'il s'agit d'un avis technique.

Mais on est très éloigné du sujet d'origine...

Le sujet était l'immobilier, très juste, merci de rectifier, je m'en excuse. J'ai démarré un peu vite dans mes starting-blocks  :one

Cependant, le tourisme et l'immobilier sont assez intimement liés. En tous les cas pour la clientèle étrangère qui fixe le curseur du prix de l'immobilier sur la Côte d'Azur zone est. Ce qui veut dire élevé (plus que dans les Pyrénées Atlantiques), car la clientèle des Alpes-Maritimes est avant tout étrangère avant d'être française, prix du marché oblige. Je parle uniquement de la zone côtière du 06.

A la différence du département du Var où le prix moyen est bien inférieur en moyenne (excepté des îlots comme St Tropez) à celui des Alpes-Maritimes. Et où les Français achètent davantage, question de moyens.

Avec un taux d'immigrés dans le Var au moins aussi élevé je pense (à vérifier peut-être) que dans les Alpes-Maritimes.
Mais de moins en moins de constructible en bord de mer, d'où pour moi la recherche vers d'autres régions ernsoleillées (Côte Basque et ensemble du littoral atlantique, Périgord, Midi Pyrénées).

Désolé pour le hors-sujet, qui reste à ma décharge une institution incontournable sur ce forum

Bjr, si vous pouvez être propriétaire du terrain et de la maison bâtie dessue sauf qu'il faut investir dans les villas residentielles.
Bail emphitéothique possible mais vous pouvez aussi payer en € par exemple sur le compte d'une agence immobilière.
xxx

Modéré par Bhavna le mois dernier
Raison : Veuillez ne pas faire la promotion de vos propres services sur le forum. Enregistrez vos services dans l'annuaire de services svp.
Je vous invite à lire la charte du forum
ghosteyez :

Bonjour à tous

Je rêve d'acheter une maison et de  m'installer à mada et j'aimerai savoir qu'est ce qu'il faut faire pour un étranger.
Ps je préfère y arriver sans être obligé de me marier avec une malgache est ce possible

Merci à vous

Marié ou non ne changera rien: La terre malgache appartient aux malgaches, un point c'est tout !
En clair:
Vous ne pourrez JAMAIS être PROPRIETAIRE (dans le sens pur du terme) à Madagascar.
Ce fameux bail....n'est qu'un bail (comme une location en somme, même si vous avez payé l'achat, pouvez le prouver et tout ce que vous voulez) et en plus......
depuis déjà pas mal de mois, il n'est plus transposable à ses enfants.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que l'état malgache s'est rendu compte que par ce biais il s'agissait en fin de compte d'une propriété alors qu'il ne veulent pas cela.
Donc, le jour où vous ne serez plus de ce monde, l'état s'appropriera vos biens et votre descendance n'aura qu'un droit: La fermer et s'asseoir dessus, donc tout perdu.
Réfléchissez bien........

Coucou Serge...
Le bail n'est plus transmissible aux enfants ?
Tu peux nous en dire plus ?
Bisous

Modéré par Priscilla le mois dernier
Raison : pas de pub svp + merci de vous inscrire dans l'annuaire
Je vous invite à lire la charte du forum
Modéré par kenjee le mois dernier
Raison : La publicité étant interdite sur le forum, je vous suggère de répertorier ses services sous notre annuaire ( sous la section Pratique) en haut de votre écran

ben moi je possède aussi autocad mais je  préfère Architecte 3D           :lol:

Lys de Diego :

Coucou Serge...
Le bail n'est plus transmissible aux enfants ?
Tu peux nous en dire plus ?
Bisous

Coucou Lys,
Tu te souviens qu'il y a moins de 2 ans la durée de ce bail était remise en question (descendre de 99 ans à 50 ans, un truc comme ça) et dans les mêmes temps (de mémoire un peu après) ils ont parlé d'enlever la transmission.
Dans leur esprit général, ça se comprend: Pas fous, voulant que la terre reste malgache, ils avaient pour objectif d'éliminer cette façon de propriété "éternelle" aux étrangers que donnait ce droit de transmission aux enfants. Evidemment, ainsi on biaisait ce souci que nous avons grâce à leurs propres textes.
N'étant pas concerné, je n'ai pas suivi de très près ce sujet mais pour moi, quand j'ai quitté Mada, c'était un fait qui venait de se réaliser (ou était en passe très proche).
De France, je n'ai pas les moyens que j'avais sur place évidemment pour fouiner désormais. Un bon notaire comme une agence de renom pourra lever ce brouillard si jamais il y en a un.
Par exemple, voila un lien de OFIM IMMOBILIER (texte en anglais) qui en parle et ce texte est du 17 avril 2015.
Passage en français "approximatif" (merci google):
"Les baux longs étrangers peuvent opter pour les mêmes choix que pur malgache . Tout d' abord, il y a le bail à long terme . Ceci est une location , mais très long terme . En effet, une durée comprise entre 18 à 99 ans, encore plus . Bien qu'il semble presque comme un achat , [u]Quand vient la fin du contrat , Tous les droits sont retournés à l'ancien propriétaire[/u] . Pendant toute la durée du contrat , l'acheteur a le plein domaine de l' énergie : sous-louer , construire , exploiter ."
Je ne voudrait pas dire des c.......et tu m'as collé un doute.
Où est donc notre cher goufy a qui demander de partir en croisade pour le bien des intéressés ??
Sur que pro comme lui et très compétent, il saura surement trouver ce qu'il faut pour sortir du brouillard.
OK, j'ai été long (les reproches vont pleuvoir mais j'ai un parapluie en acier, rires !!!).
Au plaisir,
serge

Oups, j'ai oublié de donner le lien  :D

http://www.ofim-madagascar.com/en/deven … -etrangers

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Antananarivo

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Antananarivo.

Déménagement à Antananarivo

Conseils pour préparer votre déménagement à Antananarivo

Assurance voyage Antananarivo

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Antananarivo

Billet d'avion Antananarivo

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Antananarivo