Travailler en Roumanie
Shutterstock.com
Actualisé il y a 4 mois

Selon le Financial Times, la Roumanie possède l'une des économies les plus dynamiques d'Europe, attirant de nombreux professionnels étrangers au fil du temps. Lentement, le pays est devenu une destination technologique populaire qui accroît constamment ses investissements à l'étranger. Par conséquent, il attire aujourd’hui les expatriés à la recherche d'un emploi. Si vous souhaitez apporter du piquant à votre carrière professionnelle en décrochant un emploi en Roumanie, voici toutes les pistes pour y parvenir.

Économie et culture du travail en Roumanie

Les spécialistes sont confiants quant à la croissance économique de la Roumanie. En effet, grâce à l'amélioration du secteur privé et aux investissements menés par l'UE, en 2019 elle était de 4 % pour légèrement baisser à 3,1 % en 2020. Ce chiffre représente une véritable manne pour un pays considéré comme moyennement développé, car il attire les expatriés.

Les principaux piliers économiques de la Roumanie restent l'agriculture traditionnelle, l'industrie, la pêche et les services. Cependant, les secteurs de l'informatique et de la haute technologie restent les plus attractifs.

Dans les faits, la Roumanie est l'un des centres européens les plus populaires pour la création d’entreprise et les emplois liés à la technologie. En raison de la solide base éducative en science et technologie, du faible coût de la vie, de la culture de travail amicale et serviable, ainsi qu’un des débits internet les plus rapides au monde, le pays compte déjà de nombreux expatriés.

UiPath est probablement l’une des startups les plus renommées de la Roumanie. Elle a développé une plate-forme liée à la RPA (automatisation des processus robotiques). Ouverte en 2005 à Bucarest, elle possède désormais des antennes partout dans le monde et dans des villes telles que New York, Washington, Londres, Paris, Bangalore, Singapour et Tokyo.

En outre, d’autres startups sont prometteuses à l’image d’Elefant, de Cyber ​​Swarm, Miababy ou encore de Fashion Up. Quant aux multinationales à surveiller, citons Orange Roumanie, OMV Petrom, Hidroelectrica, Renault Industry Romania, British American Tobacco, Oracle, Betfair, etc.

Recherche d’emploi en Roumanie

En 2019, le gouvernement roumain a augmenté de 50 % ses quotas de travailleurs non européens, soit 30 000 permis de travail supplémentaires. Par conséquent, il y a une forte demande de main-d'œuvre et un accueil de haut rang pour les étrangers qui vont s'installer en Roumanie.

Quant à la recherche d’emploi, elle est soutenue par de nombreuses agences départementales qui informent et conseillent les demandeurs d'emploi. Elles fournissent également des informations et des conseils sur les emplois disponibles au niveau départemental et national. 

L'Agence nationale pour l'emploi possède une base de données fournie et pratique à laquelle s’ajoutent de nombreux autres outils pour la recherche d’emploi : le British Council Romania, les journaux nationaux tels que Ziarul EvenimentulZiarul FinanciarThe Diplomat ou encore Piata A-Z, qui sont toutefois imprimés en roumain. Pour les non-locuteurs, direction et les sites tels que Olx.roEjobs.roPubli24.roBestjobs.euHipo.ro

Concernant la maîtrise de la langue roumaine, n’hésitez pas à prendre des cours avant de postuler. Toutefois, si vous parlez couramment l’anglais, les grandes entreprises et multinationales installées en Roumanie sont friandes de tels profils.

Marché du travail en Roumanie

La plupart des emplois en Roumanie sont tournés vers le secteur technologique, les communications, l'assemblage, le tourisme, le textile, la sécurité, le commerce, l'ingénierie ou le marketing. En tête, l'industrie technologique qui se développe grâce aux start-ups locales et étrangères.

Des études ont montré qu'en 2019, le secteur des logiciels informatiques était en première position en matière d’offres d’emplois. Ainsi, pour les futurs expatriés qui souhaitent travailler dans ce domaine, la Roumanie est la destination idéale ! Quant aux villes à cibler dans la mesure du possible, citons Bucarest, Cluj Napoca, Timisoara ou Iasi. Si vous préférez une petite ville, vous tomberez généralement sur de petites entreprises, mais bénéficierez surtout d’un coût de la vie plus abordable. Quant aux emplois, ils évoluent autour de l’enseignement de l’anglais.

Faire un stage en Roumanie

Le stage en entreprise se développe en Roumanie, à tel point qu’en 2019, plus de 63 % des entreprises recrutaient des stagiaires avec un CDI à la clé pour la moitié d’entre eux. Attention, concernant la rémunération des stagiaires, 30 % des entreprises seulement étaient concernées.

Si vous souhaitez vous expatrier en Roumanie le temps d’un stage, vous augmenterez vos chances en présentant une expérience antérieure.

Curriculum Vitae et lettre de motivation en Roumanie

L’idéal est de rédiger votre CV et votre lettre de motivation en roumain et en anglais. Cependant, certaines entreprises acceptent le français, notamment, si elles sont à la recherche de locuteurs francophones.

Les CV doivent être rédigés conformément aux normes roumaines : on commence par les informations générales, puis par l'expérience professionnelle, la formation, les compétences personnelles, etc. La plupart des employeurs demandent un modèle Europass.

Entretien d’embauche en Roumanie

Lors d’un entretien en Roumanie, le candidat doit présenter ses diplômes ou certificats prouvant ses compétences. Dans la mesure du possible, il peut étayer ses propos par une lettre de recommandation et d’autres documents en ce sens.

Pour ceux qui postulent auprès de grandes entreprises, les premiers entretiens se dérouleront avec le service RH, puis avec leurs futurs supérieurs. Dans les petites entreprises, le processus est plus simple et consiste en une seule et unique réunion.

Pour certains emplois spécifiques, l’entreprise peut demander un certificat médical, un permis de conduire ou une copie de casier judiciaire vierge.

Salaires en Roumanie

Selon les statistiques, la plupart des entreprises roumaines ont augmenté leurs salaires de 19 % en 2019, mais le salaire net moyen varie d’un secteur à l’autre. Par exemple, dans l’informatique, le revenu moyen pour un débutant était l'ordre de 550 à 1 600 euros, contre 500 à 700 euros dans les autres secteurs.

Quant aux avantages, citons l'assurance médicale privée, les tickets déjeuner, le travail à distance, les primes de vacances ou les horaires de travail flexibles.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.