Actualisé il y a 9 ans

Trouver du travail en Roumanie est un challenge tout à fait abordable si on connait un peu le milieu professionnel local. Pour les néophytes qui n'y connaissent rien mais qui veulent travailler en Roumanie, cet article est une véritable mine d'informations. Alors, bonne lecture et bonne chance dans la recherche d'emploi en Roumanie.

La Roumanie est un Etat d'Europe orientale, sis à proximité de la mer Noire, qui compte près de 22 millions d'habitants et dont la capitale est Bucarest. Le pays est devenu membre de l'Union Européenne en 2007 et enregistre depuis une nette amélioration de son économie - à travers son PIB, malgré les impacts inévitables de la crise internationale. Forte d'un taux de croissance de 9,1% en 2008, la Roumanie séduit de plus en plus d'expatriés. Mais, concrètement, quels types d'emploi peut-on y trouver ? Quelles sont les conditions locales de travail et à qui faut-il s'adresser pour trouver du travail en Roumanie ?

Les secteurs porteurs en Roumanie

L'économie roumaine repose sur le secteur agricole, l'exploitation des ressources énergétiques comme le gaz, le pétrole, le lignite et l'hydroélectricité, le tourisme - sur la mer Noire, l'industrie métallurgique, la pétrochimie et la mécanique. En outre, le passage à l'économie du marché a favorisé le développement du secteur privé et l'implantation de filiales de grandes entreprises européennes - et surtout françaises - dans le pays. Aujourd'hui, les secteurs qui recrutent le plus d'expatriés sont ceux de l'industrie pharmaceutique - en pleine expansion, de l'agroalimentaire, de l'informatique, du génie civil et du bâtiment. Techniciens et ingénieurs de tous bords sont recrutés en masse car la Roumanie veut profiter de l'expérience des travailleurs formés à l'Ouest pour donner un nouveau visage à son économie et à ses infrastructures. L'industrie automobile et l'aéronautique sont également en plein boom, tout comme le secteur des nouvelles technologies de la communication qui attire des jeunes venus des quatre coins de l'Europe. En un mot, la Roumanie est en train de rattraper son retard par rapport aux autres pays européens. Presque tous les secteurs sont encore ouverts, le taux de chômage est assez tolérable (entre 6 et 8%) et le pays recrute abondamment à l'international. Alors, il faut savoir en profiter.

Les conditions générales de travail en Roumanie

Pour pouvoir travailler légalement en Roumanie, il faut évidemment être en possession d'un titre de séjour valide. Par contre, l'existence d'un permis de travail n'est plus requise, mais uniquement pour les ressortissants de l'Union Européenne. L'emploi de mineurs de moins de 15 ans est prohibée par la loi et tous les travailleurs doivent posséder un contrat de travail en bonne et due forme - que ce soit un CDD, un CDI ou un contrat d'intérim. La durée hebdomadaire du travail est fixée à 40h pour 20 jours de congé payé par an et en cas de licenciement, le préavis légal est de 20 jours ouvrables. Le travailleur expatrié doit s'acquitter de l'impôt sur le revenu et verser diverses cotisations sociales à hauteur de 5,5% de son salaire. En ce qui concerne la rémunération, il faut savoir que le SMIG roumain est de 137 euros, tandis que le salaire moyen tourne autour de 410 euros. Ce sont certes des références largement inférieures aux salaires pratiqués dans la majorité des pays européens mais elles correspondent au train de vie local et la plupart des grandes entreprises installées en Roumanie paient beaucoup mieux.

Les bonnes adresses pour trouver du travail en Roumanie

La première porte à laquelle il faut frapper, avant de s'expatrier en Roumanie, est celle de l'Espace Emploi International, sis à Paris, qui peut trouver de bons placements ou simplement prodiguer d'excellents conseils à ceux qui veulent se lancer dans l'aventure roumaine. Ensuite, il faut entrer en contact avec l'Agence Nationale d'Accueil des Etrangers et des Migrations, dont le siège se trouve à Bucarest, avant de se diriger vers l'ANOFM, l'équivalent roumain de l'ANPE, qui coordonne toutes les agences liées à l'emploi au niveau national et qui s'occupe aussi du recensement des chômeurs et des demandeurs d'emploi. C'est d'ailleurs par le biais de cette agence que les expatriés qui y ont droit - et qui sont légalement enregistrés - peuvent prétendre à une allocation chômage le temps qu'ils se trouvent une occupation stable. En plus de ces agences gouvernementales « terrestres », internet regorge de sites de placement et de portails virtuels de recrutement sur lesquels les employeurs font leur marché. Il y a par exemple www.1job.ro, www.jobsearch.ro, www.jobbank.ro, www.adecco.ro, www.emplois-roumanie.com, ou encore www.linkuri.ro. Pour plus de facilité, la liste des sites web roumains dédiés à l'emploi est disponible sur www.jobspedia.ro. Parallèlement à la recherche de travail en ligne, les demandeurs d'emploi peuvent aussi consulter les offres qui paraissent dans les journaux locaux comme Evenimentul Zilei ou Ziua, mais à condition de savoir lire le roumain ! Enfin, il est conseillé de se constituer un solide réseau d'amis et de connaissances sur place puisque c'est l'un des meilleurs moyens pour trouver rapidement du travail.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.