La culture professionnelle à Helsinki

Actualisé 2020-04-09 09:53

Première règle à adopter sans poser de question dans l'environnement professionnel à Helsinki (ou même en Finlande) : ne jamais parler ou poser de question sur les salaires et autres revenus, du moins pas ouvertement, par exemple lors des pauses café. Il est considéré comme déplacé et embarrassant d'aborder ce genre de question. En matière d'argent, la modestie est une vertu en Finlande. Cette règle vaut également pour l'éducation et la carrière antérieure. En énumérant vos universités, titres et postes, vous risquez rapidement d'avoir la réputation d'essayer d'être meilleur que les autres.

Ponctualité

Tout dépend du lieu de travail, aussi, les générations antérieures peuvent avoir d'autres idéaux que la génération actuelle. Il reste néanmoins quelques règles et directives communes tacites dont il faut être conscient. Le premier est la ponctualité, ainsi, lorsqu'il y a des horaires de travail fixes, tout le monde doit s'y plier, y compris lorsqu'il s'agit de se rendre à une réunion. En Finlande, on considère que les retardataires volent le temps et l'argent précieux des autres participants, une infraction sociale majeure !

Comportement au travail

Le travail est une affaire sérieuse. La fiabilité et la confiance sont proches d'un sacrement. Les accords sont respectés et ne sont jamais remis en question par la suite. Les commandes seront livrées.

Le comportement et le langage utilisé au travail peuvent être plutôt francs et directs. Pour un nouveau venu habitué aux euphémismes, cela peut sembler impoli et grossier, mais les Finlandais sont simplement directs et ne perdent pas de temps avec des « merci » ou « s'il vous plaît », l'efficacité étant une priorité.

Relations avec les collègues

Encore une fois, chaque lieu de travail est différent, surtout si l'on compare les entreprises locales traditionnelles aux multinationales. Il en va de même des gens, aussi, il est difficile de faire des généralisations. Pour certains, le travail est un moyen de joindre les deux bouts et pour d'autres, il s'agit d'une passion, d'une raison de vivre. Cependant, la majorité des Finlandais a tendance à faire une distinction entre le travail et la vie privée en donnant la priorité à la famille. Par exemple, s'ils peuvent accepter d'aller boire un verre après le travail, cela ne sera pas le cas tous les jours ou toutes les semaines, car il y a des enfants à aller chercher à l'école, l'épouse / le mari qui a une séance de yoga / match de hockey sur glace, etc.

Communication sur le lieu de travail

Le niveau de communication peut parfois pécher, même si les salariés sont autorisés et encouragés à exprimer leur opinion. Les sentiments et les émotions sont plutôt intériorisés.

Absence de hiérarchie

En Finlande, il y a un faible niveau de hiérarchisation. Sur le lieu de travail, il est difficile de différencier le patron de l'employé, chaque personne étant appelée par son prénom et portant une tenue décontractée, légère et formelle. Le code vestimentaire en soi n'existe pas.

Pour ceux issus de cultures plus hiérarchisées, ce manque relatif de supérieurs peut être une source de stress, avec la sensation d'être plus ou moins livrés à soi-même. Il est conseillé de voir le bon côté des choses, car ce fonctionnement laisse beaucoup d'indépendance quant à l'organisation de son travail.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.