entreprises en Indonesie
Shutterstock.com
Actualisé il y a 8 mois

En raison de l'importante population du pays, de sa main-d'œuvre abordable et de l’abondance de ressources naturelles, l'Indonésie offre de nombreuses opportunités aux investisseurs étrangers. D’ailleurs, l'investissement direct étranger (IDE) augmente chaque année en Indonésie.

La classe moyenne croît rapidement en Indonésie, aussi, elle devient une cible précieuse pour les investisseurs. Le pouvoir d'achat augmente, tout comme les tendances consuméristes et, selon McKinsey, « 90 millions d'Indonésiens rejoindront la classe moyenne d'ici 2030 ... Pour les entreprises, cela représentera 1 milliard de dollars supplémentaires en dépenses annuelles de la part de consommateurs de plus en plus sophistiqués ».

L'Indonésie a également gravi les échelons dans le projet Doing Business de la Banque mondiale, qui mesure si les réformes facilitent la conduite des affaires dans le pays. Quant à la corruption, qui est depuis longtemps un problème en Indonésie, elle est en cours de traitement. Ainsi, selon l'Indice de perception de la corruption de Transparency International, l'Indonésie apporte lentement, mais sûrement des améliorations.

Il est donc compréhensible que l'attrait pour la création d’entreprise et l'investissement en Indonésie augmentent. Toutefois, il est important de s’organiser et de suivre les lois à la lettre, même si elles peuvent sembler confuses. Pour bien faire les choses, il est conseillé de contacter au préalable un agent qualifié ou le Conseil indonésien de coordination des investissements afin d'établir un plan d’action concret. Dans la mesure du possible, il est également conseillé de rentrer en contact avec d'autres investisseurs pour obtenir des conseils.

Bien qu’il semble plus facile d’année en année de faire des affaires en Indonésie, il ne faut pas prendre l’aspect administratif à la légère. Néanmoins, il faut considérer cette partie du processus comme une occasion d’en savoir plus sur un marché où la concurrence étrangère est encore gérable. Pour la motivation, ce parcours bureaucratique vous permettra, à terme, d’accéder à une base de consommateurs pesant 260 millions de dollars.

Il est essentiel de demander et d’obtenir les permis requis, tout en gardant à l'esprit que cela coûte du temps et de l’argent. En conséquence, planifiez votre projet bien en amont, en envisageant de créer votre entreprise avant d'avoir un contrat important plutôt que l'inverse.

Types d'entreprises en Indonésie

Si vous envisagez de générer des revenus en vendant des produits ou des services en Indonésie, vous devrez établir une « Société à responsabilité limitée d'investissement étranger » (Perseroan Terbatas Penanaman Modal Asing - PT PMA). Il s’agit de l’entité juridique par laquelle tout investisseur étranger est autorisé à mener des activités commerciales en Indonésie.

La PT PMA peut être détenue à 100 % ou en partie par des étrangers. Il est toutefois important de savoir que divers secteurs en Indonésie sont interdits ou partiellement fermés aux étrangers. Avant de vous lancer, passez en revue une copie récente de la liste des placements négatifs (Daftar Negatif Investasi) pour savoir si l’entreprise en cours de création fait partie des secteurs ouverts aux investissements étranges.

Si un secteur est partiellement fermé à l'investissement étranger, la liste clarifiera le pourcentage maximum de propriété étrangère autorisée. Dans un tel cas, vous aurez besoin d'un partenaire indonésien pour faire des affaires dans le secteur concerné.

Si, en revanche, vous souhaitez simplement explorer des opportunités d'affaires (par la recherche ou le réseautage) en Indonésie, sans vous lancer dans des transactions commerciales, vous pouvez envisager la création d’un bureau de représentation (KPPA), suivi plus tard par une PT PMA.

Procédures et exigences pour créer une entreprise en Indonésie

Au moins deux actionnaires sont nécessaires pour établir une PT PMA. Au moins un de ces deux actionnaires devra être un étranger. Il devra obtenir un numéro d'identification fiscale (NPWP) et un permis de travail (KITAS).

Si vous décidez d'établir une société étrangère en Indonésie, contactez l’Indonesia Investment Coordinating Board (BKPM). Cette agence de services est dédiée au traitement des investissements étrangers en Indonésie.

Autrement, si vous ne souhaitez pas gérer toute la partie administrative, vous pouvez louer les services d'une entreprise locale spécialisée dans la mise en place de PMA PT ou de bureaux de représentation pour les étrangers. Assurez-vous que votre agent est digne de confiance, qu'il est capable de fournir des références et qu'il est au courant des réglementations BKPM (qui changent régulièrement). Une fois que vous avez choisi un agent fiable, envoyez-lui tous les documents requis afin qu’il puisse prendre en charge de toutes les procédures en votre nom auprès du BKPM.

Afin d'établir une PMA PT, vous devrez respecter les exigences de capital minimum pour l'investissement étranger, qui s'élève actuellement à 10 milliards IDR. Le gouvernement indonésien a fixé une exigence relativement élevée dans le but d'attirer les grandes entreprises et les investisseurs, tout en protégeant les petites entreprises locales. En théorie, le capital libéré représente 25 % de cette exigence, soit actuellement 2,5 milliards IDR, mais dans certaines industries, ce montant est plus élevé. Toutefois, en pratique, dans la plupart des secteurs, un PT PMA est souvent établi sans qu'un investisseur étranger ait besoin de transférer le capital versé sur un compte bancaire indonésien, à condition que les actionnaires de la PT PMA signent une déclaration de capital stipulant que le capital libéré peut être transféré si nécessaire.

Afin de mettre en place un PT PMA en Indonésie, vous aurez besoin des documents suivants :

  • Une licence principale et une licence commerciale du BKPM
  • Un acte d'établissement légalisé par un notaire public. Ce document doit détailler les membres fondateurs, le conseil d'administration, le conseil des commissaires et tous les actionnaires.
  • Le statut d'entité légale du PT PMA par le Ministère du droit et des droits de l'homme
  • Une lettre de domicile de l'autorité locale de district
  • Un numéro d'identification fiscale (NPWP) et une confirmation d'entreprise imposable (PKP)
  • Un certificat d'enregistrement d'entreprise (TDP) pour les services de licences intégrées (BPPT)
  • Un rapport sur la main-d'œuvre et un rapport sur le bien-être de l'entreprise du ministère de la Main-d'œuvre

Une fois votre PT PTMA établie, assurez-vous de déclarer vos impôts à temps, étape surveillée de très près par les autorités indonésiennes.
Vous devez également savoir que l'assurance maladie est désormais obligatoire et que chaque ATP doit déclarer son activité.

 Liens utiles :

BKPM
KEMLU – Ministère des Affaires étrangères d’Indonésie
Doing Business - Créer une entreprise en Indonésie
Chambre de Commerce et de l'Industrie d'Indonésie
Indonesia Investments
Imigrasi dan hak manusia Asasi - Département de l'Immigration d'Indonésie 

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.