Travailler en Équateur

Travailler en Équateur
shutterstock.com
Actualisé 2014-06-24 13:53

L'Équateur a une excellente réputation en tant que pays où prendre sa retraite. Mais vous ne voulez peut-être pas attendre l'âge de la retraite pour profiter des nombreux avantages que ce pays a à offrir. Travailler en Équateur pour un expat, qu'est-ce que cela implique ?

Le salaire minimum mensuel en 2014 en Équateur est de 340$. A première vue, pour la plupart des étrangers, les salaires équatoriens semblent donc bas. Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte le fait que le coût de la vie est, lui aussi, très bas en Équateur. Ainsi, une famille vit bien avec quelques centaines de dollars par mois. Les contrats de travail sont d'abord signés pour une période d'essai de trois mois, après quoi ils sont renouvelés à l'année. Quant aux conditions de travail en Équateur, la norme est de 40 heures par semaines avec des journées de huit heures. Pour la plupart, la journée de travail débute vers 8h30 et se termine à 16h30.

Travail trié sur le volet pour les expatriés

L'Équateur n'est pas le pays au monde où il est le plus aisé pour un expat de trouver du travail. Bien que la dollarisation en 2000 ait permis de stabiliser l'économie et que le taux de chômage soit passé d'un pic inégalé de 12.05 % en 2004 à un record de 4.60 % en 2013, les postes vacants, et c'est compréhensible, sont alloués aux Équatoriensquatoriens en priorité. Les étrangers doivent, de surcroît, posséder un visa pour pouvoir travailler en Équateur.
Mais si vous vous êtes spécialisé ou avez des compétences dans un domaine où les Équatoriensquatoriens eux-mêmes manquent d'expertise, voilà qui arrange tout le monde. Les domaines avec une ouverture sur l'international sont les premiers où chercher de l'emploi. C'est à cette jonction entre le local et l'étranger qu'un expat a le plus de chances de trouver du travail en Équateur.

Travailler en Équateur via l'international

Si vous travaillez déjà pour une compagnie internationale, celle-ci a-t-elle une filière ou des activités en Équateur ? Renseignez-vous. Pénétrer le marché du travail équatorien par ce biais offre une panoplie d'avantages à un expatrié, pour peu qu'il négocie son contrat avec soin. Pour n'en mentionner qu'un, il est encore plus agréable de profiter du coût de la vie peu élevé en Équateur lorsque l'on gagne un salaire aligné sur des tarifs internationaux. Les plans retraites sont aussi à considérer.

Si vous n'êtes pas dans la situation susmentionnée et n'avez pas de contact professionnel déjà établi en Équateur, tenter de trouver un emploi depuis l'étranger pourrait s'avérer difficile. En théorie, vous pouvez trouver un job en ligne depuis l'étranger. Cependant, les expats les plus heureux et satisfaits professionnellement semblent être ceux qui prospectent une fois sur place.

Traduction

Les traducteurs maîtrisant l'espagnol sont recherchés. Plutôt que de vous fier aux seules offres d'emploi et d'envoyer votre CV par mail, démarchez activement. Les candidats qui prennent la peine de visiter les entreprises et de déposer leur CV en personne ont un plus aux yeux des employeurs en Équateur, où les rapports humains comptent pour beaucoup.

L'industrie du tourisme

L'industrie du tourisme offre aussi bon nombre d'opportunités aux expats. Toujours au carrefour entre le local et l'étranger, ces jobs reposent largement sur les langues ' une solide connaissance de l'espagnol est un 'must' plutôt qu'un plus. Hotels et bars recherchent souvent du personnel pendant la haute saison, c'est-à-dire en juin, juillet et août et pendant les vacances d'hiver (le plus bas de la morte-saison a lieu en septembre). Épluchez les journaux locaux et scrutez les tableaux d'affichage omiprésents dans les cafés Internet, les hostales, les laveries. Faites le tour des réceptions dans les hôtels, muni de copies de votre CV. La demande croissante pour les guides touristiques et les conditions encore souples font de cette profession une option à considérer. A moins que vous ne visiez à être guide aux Galápagos, auquel cas les conditions sont réellement strictes.

Soyez volontaire

Pour finir, travailler ne signifie pas uniquement subvenir à ses besoins. D'aucuns trouvent leur récompense dans l'action même de travailler. Si vous souhaitez réellement faire l'expérience du travail en Équateur et contribuer au développement du pays, il y a largement de quoi faire pour un volontaire ! Certaines organisations demandent une somme pour couvrir la nourriture et le logement du volontaire, mais d'autres vous les offriront en échange de votre labeur.

On dit qu'on ne connaît jamais vraiment une personne tant qu'on n'a pas travaillé avec. La meilleure façon d'apprendre à connaître l'Équateur est peut-être d'y travailler.

Liens utiles :

Visa de travail ambassade-equateur.org
Faire valider vos diplômes étrangers par la SENECYT www.educacionsuperior.gob.ec
Expat.com - Emploi https://www.expat.com/fr/emploi
Computrabajo www.computrabajo.com.ec
Opción empleo www.opcionempleo.ec
Multitrabajos www.multitrabajos.com
Volontariat www.reseau-espaces-volontariats.org

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.