animal de compagnie
Shutterstock.com
Actualisé il y a 4 mois

Si vous vous apprêtez à vous installer au Québec, vous vous demandez peut-être que faire de votre animal de compagnie. Voici comment procéder pour qu’il puisse vous accompagner. 

Pour emmener votre animal de compagnie au Québec, vous devez tout d’abord vérifier, auprès de votre transporteur aérien, les conditions de transport applicables à votre animal. Ces conditions varient en fonction de sa race, de son poids, de sa taille ainsi que de la cage dans laquelle vous le transporterez. Si votre compagnie aérienne ne propose pas de tarif spécial pour les animaux, le prix du transport sera calculé sur la même base que celle de l’excédent de bagages.

Aucune quarantaine n’est imposée aux chiens et aux chats domestiques qui rentrent au Canada. Toutefois, pour un chat, vous devrez amener une preuve de vaccination contre la rage ou un certificat vétérinaire attestant que votre animal n’a pas la rage. Pour un chien, vous devrez amener son carnet de vaccination à jour.

Pour les autres animaux de compagnie — rongeurs, lapins, oiseaux, etc. –, les exigences varient selon la race. Votre animal pourrait être mis en quarantaine et un permis d’importation pourrait vous être demandé. Vous pouvez vérifier, en ligne, les exigences d’importation auxquelles sera soumis votre compagnon grâce au système automatisé de référence à l’importation de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).

Votre animal de compagnie devra rester à jeun durant tout le voyage. Une fois à la douane, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) peut envoyer n’importe quel animal présenté à la frontière à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) pour une inspection secondaire. Le coût de l’inspection de l’ASFC est de 30 $ CA pour le premier animal et de 5 $ pour chaque animal supplémentaire.

 Bon à savoir :

L’importation d’aliments destinés à la consommation animale est interdite au Canada, sauf si ces produits proviennent des États-Unis.

Animaux autorisés au Québec

Dans le cadre du programme national de la santé des animaux, l’ACIA est chargée d’établir les exigences relatives à l’importation des animaux, y compris des animaux domestiques et des produits d’origine animale qui entrent dans le pays. Ces exigences s’appliquent aux animaux qui immigrent de façon permanente au Canada, aux animaux en transit ainsi qu’à ceux qui n’effectuent qu’une visite temporaire.

L’agence se réserve le droit de refuser l’entrée à n’importe quel animal à la frontière. Pour avoir une liste des animaux autorisés, vous pouvez consulter le site de l’ACIA.

Les chiens dits « dangereux », tels que les pitbulls et les terriers américains, sont interdits dans certaines municipalités. Le gouvernement du Québec planchait, en avril 2017, sur un projet de loi interdisant plusieurs races dans toute la Province. Renseignez-vous sur la législation en vigueur dans votre ville de destination.

Règlements à respecter au Québec

En tant que propriétaire d’un animal domestique, il y a toute une série de consignes à respecter une fois installé au Québec. Vous êtes responsable de lui prodiguer tous les soins nécessaires et de veiller à ce que sa présence ne porte aucune atteinte à la qualité de vie de vos voisins. Vous êtes autorisé à garder un maximum de trois chats ou trois chiens dans un logement ou sur le terrain où est situé ce logement.

En général, les propriétaires d’animaux doivent enregistrer leurs bêtes auprès de leur ville de résidence. Le nombre d’animaux autorisé par foyer peut également être réglementé. Ainsi, vous pourriez avoir à demander un permis ou une médaille que votre animal devra porter. Pour cela, vous devez vous adresser à la Société Protectrice des Animaux (SPA) du Québec ou à votre mairie. En cas de perte ou de la destruction de la médaille, vous devrez payer une somme d’environ 15 $ CA pour en obtenir une nouvelle.

Si vous êtes propriétaire d’un animal domestique, vous devez vous assurer d’enlever rapidement ses excréments sur toute voie privée ou publique, de l’empêcher d’errer et, surtout, de le tenir en laisse dans les endroits publics. Vous devez aussi prendre en compte le fait que les animaux sont interdits sur certaines aires publiques.

Pour ce qui est des autres types d’animaux tels que les poissons d’aquarium, des petits mammifères, les oiseaux, ou même des reptiles non venimeux — sauf s’il s’agit d’une espèce interdite au Québec — vous pouvez les garder, à condition de prendre les dispositions nécessaires en ce qui concerne leur entretien.

Infos pratiques

Si vous avez perdu votre animal, ou si vous trouvez un animal domestique errant, ou encore si vous apercevez un animal domestique blessé ou victime de cruauté, veuillez prendre contact avec la SPA du Québec. Il est fortement conseillé de ne jamais abandonner un animal domestique, peu importe la raison pour laquelle vous choisissez de vous en séparer.

La SPA du Québec prend en charge les animaux errants ou abandonnés et leur cherche une nouvelle famille. Vous pouvez également y déposer vos plaintes concernant tout animal domestique, notamment les aboiements excessifs, l’accumulation d’excréments, la présence chez soi de l’animal d’un voisin, ou même la présence d’un animal dangereux dans les parages.

Si vous avez été blessé par un animal domestique, ou s’il vous semble qu’un animal peut présenter un danger pour la santé publique, composez le 911.

Au Québec, la majorité des logements en location sont interdits aux animaux de compagnie, surtout aux chiens. Lors de vos recherches de logement, regardez si les animaux sont acceptés et prévenez les propriétaires avant d’aller visiter un bien immobilier.

 Liens utiles :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
SPA de Québec
SPA du Canada

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.