paysage du Costa Rica
Shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

Plusieurs options existent pour se rendre au Costa Rica : des visas de transit et de tourisme aux permis de séjour temporaires et aux programmes de résidence. Lisez cet article pour en savoir plus.

Les exigences peuvent varier en fonction de votre nationalité, de l'objet de votre visite et de la durée de votre séjour. Elles sont généralement fondées sur des accords ou sur des traités internationaux. Vous trouverez tous les détails, y compris les formulaires de demande, sur le site Web de la Dirección General de Migracion y Extranjeria. Il est recommandé de vous renseigner auprès de l'ambassade ou du consulat du Costa Rica le plus proche de chez vous pour obtenir plus de renseignements. Sachez que les lois et les règlements sont sujets à changement, faites donc vérifier vos informations auprès des autorités officielles avant le départ.

Les différents types de visas

Tout le monde n'a pas besoin d'un visa touristique pour se rendre au Costa Rica. Selon votre nationalité, vous pourriez entrer et séjourner dans le pays pendant 30 jours (Australie, Belize, Chine, Chine, Guatemala, Honduras, Islande, Irlande, Mexique, Nouvelle-Zélande, Russie, Singapour, Philippines et Venezuela) ou 90 jours (Argentine, Brésil, Canada, États-Unis, Israël, Japon, Panama, Paraguay, Uruguay et la plupart des pays européens, sauf l'Albanie et la Bosnie) sans visa, à condition d’avoir un passeport valide. La période exacte peut être laissée à la discrétion de l'agent d'immigration à l’arrivée. Vous devrez peut-être fournir une preuve de votre prochain voyage ou prouver que vous avez des fonds suffisants pour subvenir à tous vos besoins pendant le séjour.

Si vous n'êtes pas originaire d'un de ces pays, vous devrez demander un visa au consulat du Costa Rica le plus proche de chez vous et présenter les documents requis. Si cela s’applique à votre situation, vous pouvez aussi obtenir un visa diplomatique ou officiel de six mois à entrées multiples.

Le permis de séjour temporaire (PST)

Vous pouvez choisir d’aller et de venir à l’extérieur du pays pour prolonger à chaque fois votre séjour. Cependant, si vous souhaitez rester longtemps au Costa Rica, il est préférable de demander la résidence temporaire. La plupart des étrangers n'auront pas droit à la citoyenneté, mais un permis de séjour temporaire (TRP) est suffisant pour bien vivre.

Si vous souhaitez étudier au Costa Rica, vous pouvez demander un permis de séjour temporaire pour étudiant. Si vous souhaitez suivre une formation professionnelle, faire des études ou obtenir un diplôme dans un établissement accrédité, vous devrez faire votre demande de PST au service de l'immigration au moment de votre inscription, dans les 90 jours suivant votre arrivée au Costa Rica.

Bien que de nombreux établissements d'enseignement n'exigent pas que vous ayez un PST d'étudiant (vous pouvez entrer au Costa Rica en tant que touriste et suivre un cours de courte durée jusqu'à l'expiration de votre permis de touriste), cela devient obligatoire si vous suivez un programme qui mène à l’obtention d’un diplôme.

Une fois que votre PST aura été approuvé, vous devrez faire un dépôt de 100 $US et apporter le reçu au service de l'immigration pour le récupérer. Vous devrez également renouveler votre PST à chaque fois que vous vous inscrirez à de nouveaux cours. Vous devrez présenter une copie certifiée de vos relevés de notes et une lettre d'inscription à jour au service d'immigration à chaque renouvellement.

Si vous déménagez au Costa Rica pour travailler, vous aurez besoin d'un permis de résidence temporaire pour travailleur. Ce PST est accordé aux cadres, gestionnaires, représentants d'entreprises étrangères, membres du clergé, investisseurs, enseignants, correspondants, techniciens ou scientifiques qui travaillent pour une entreprise accréditée par le service de l'immigration. Vous aurez donc besoin d'une offre d'emploi et d'une déclaration expliquant les raisons pour lesquelles un étranger est plus qualifié pour le poste qu’un Costaricain. L'entreprise qui vous embauche devra également fournir des documents pour se présenter et sera entièrement responsable de votre séjour et de votre départ. Vous devrez quitter le Costa Rica à l'expiration de votre contrat.

Une fois que votre PST aura été approuvé, vous devrez faire un dépôt de 100 $US et apporter le reçu au service de l'immigration pour le récupérer. Selon votre profession, vous pourriez devoir vous inscrire auprès d’un ordre professionnel au Costa Rica.

Veuillez noter qu'il faut habituellement de trois à six mois pour qu'une demande de résidence temporaire soit traitée. Votre carte de résident temporaire (cedula de residencia) sera émise par le ministère de l'Immigration.

Les programmes de résidence

Il existe quatre principaux programmes de résidence au Costa Rica :

  • Le programme de pensionado (retraité) s'adresse aux personnes qui perçoivent une retraite mensuelle d'au moins 1 000 $US, d'un régime de pension qualifié.
  • Le programme rentista (rentier) s'adresse à ceux qui ne sont pas encore retraités, mais qui n'ont pas besoin de travailler au Costa Rica. Ils devront prouver qu’ils disposeront pendant au moins deux ans d’un revenu (autre qu’un salaire) d’au moins 2 500 dollars par mois. Ce revenu peut provenir de placements ou d’autres sources. Le programme de rentier est également ouvert aux personnes qui disposent d’une épargne d'au moins 60 000 dollars. 30 000 dollars devront être déposés chaque année, durant deux ans, sur un compte costaricien.
  • Le programme inversionista (affaires/investisseurs) concerne les personnes qui souhaitent investir au moins 200.000 $US dans tout type d'entreprise ou dans des biens immobiliers non commercial au Costa Rica.
  • Le programme vinculo (mariage/relation) concerne les personnes qui sont mariées ou qui ont une relation de premier degré (conjoint, enfant, parent, frère ou sœur non marié-e) avec un citoyen costaricain qui est disposé à parrainer la résidence.

Ce n'est qu'après avoir participé à l'un de ces programmes pendant au moins trois ans que l’on peut demander la résidence permanente.

 Liens utiles :

Visas par nationalité
Office général des migrations (Direccion General de Migracion y Extranjeria)

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.