Pouvez-vous voyager avec votre animal de compagnie pendant la crise ?

Vie pratique
  • chiens en promenade
    JohannMG / Shutterstock.com
Écris par Veedushi le 03 septembre, 2020
Alors que de nombreux pays commencent à rouvrir leurs frontières graduellement, les projets de voyage et d'expatriation commencent à reprendre forme. Mais que faire si vous avez un animal de compagnie que vous considérez comme un membre de la famille et que vous ne voudriez certainement pas abandonner ? Aussi, que faire si vous êtes un expatrié en attente d'un vol de rapatriement et que vous ne savez pas quoi faire de votre chat ou votre chien ? Gardez en tête qu'il y aura pas mal de conditions à respecter si vous souhaitez qu'il vous accompagne, mais que ce n'est pas impossible ! On vous dit tout dans cet article.

Où comptez-vous voyager ?

Aujourd'hui, des milliers de chiens et de chats sont restés bloqués à l'étranger en raison des restrictions de voyage qui sont toujours en cours dans de nombreux pays. Aussi triste que cela puisse paraître, il faut reconnaître que voyager avec un animal de compagnie, que ce soit pour s'installer à l'étranger ou rentrer dans son pays d'origine, présente non seulement d'énormes risques en cette période de crise sanitaire mais aussi un coût significatif. Ainsi, de nombreux propriétaires ont été contraints soit de rester plus longtemps dans leur pays d'accueil, le temps de trouver une solution viable, soit de laisser leurs compagnons à quatre pattes à l'abandon.

Comment ça se passe actuellement pour les animaux de compagnie dans le monde ? A titre d'exemple, les Philippines ne donnent toujours aucune indication quant à l'autorisation de voyage pour les animaux de compagnie. En Europe, les ressortissants des pays tiers ne sont pas autorisés à emmener leurs animaux de compagnie, tandis que pour les citoyens de l'UE, seules certaines compagnies aériennes sont en train d'assurer le voyage des chats et des chiens à destination des principaux aéroports. En Chine les places réservées aux animaux de compagnie sont limitées sur la plupart des vols.

Aux Émirats Arabes Unis, toute personne entrant avec un animal de compagnie doit être en possession d'une annexe signée par un vétérinaire accrédité, certifiant que l'animal n'a été en contact avec aucune personne et aucun animal infectés par la COVID-19 avant le voyage. Qui plus est, les chiens et les chats provenant de nombreux pays sont placés en quarantaine pendant 14 jours avant de voyager. Aux États-Unis, si les animaux de compagnie sont autorisés à entrer dans le pays, certaines compagnies aériennes ont tout simplement choisi de ne pas les autoriser à bord jusqu'à nouvel ordre. En ce qu'il s'agit du Canada, seuls les détenteurs de passeports canadiens ou les professionnels jugés indispensables pour l'économie canadienne sont autorisés à emmener leur animal de compagnie.

En Australie, s'il n'y a aucun changement concernant l'importation des animaux de compagnie, tous doivent uniquement atterrir à l'aéroport de Melbourne pour être conduit au centre de quarantaine de Mickelham. Le transfert des animaux de compagnies d'un aéroport à l'autre par un vol aérien n'est pas autorisé. Aussi, tout animal de compagnie dont l'arrivée n'a pas été signalée aux autorités et qui ne dispose pas des permis et documents nécessaires sera réexpédié vers son pays de provenance.

Comment planifier le voyage de votre animal de compagnie pendant la crise

Comme indiqué plus haut, les animaux de compagnie voyageant dans certains pays peuvent être soumis à des réglementations strictes. La première chose à faire est d'évaluer les différents modes de voyage possibles pour votre animal de compagnie et de choisir celui qui est le mieux adapté à ses besoins en fonction de votre pays de destination. Si vous préférez la voie aérienne, commencez par appeler votre transporteur pour qu'il puisse vous renseigner sur les conditions à respecter hormis les documents habituellement requis comme le certificat de santé, ainsi que la vaccination anti rabique, entre autres. Dans tous les cas, assurez-vous d'avoir réservé un vol assez tôt, au risque de vous retrouver sans votre compagnon à quatre pattes à votre arrivée dans votre pays d'accueil. Aussi, suivez l'évolution de la situation afin de déterminer le meilleur moment pour voyager avec lui.

Si vous êtes en Europe, par exemple, et que vous n'arrivez pas à trouver un vol, vous pourriez considérer des alternatives comme le voyage en voiture ou en train. Là encore, assurez-vous de bien vous renseigner sur l'admissibilité de votre animal de compagnie dans votre pays de destination par voie terrestre. Dans certains pays, cependant, il pourrait y avoir des restrictions de voyage pour les animaux de compagnie par voie ferrée. Prévoyez également un plan B au cas où il y aurait une seconde vague de COVID-19 dans votre pays d'accueil. Si cela se produisait, vous pourriez avoir à rentrer d'urgence dans votre pays d'origine. Que feriez-vous de votre animal de compagnie si une telle situation se produisait ? Sachez que, pour l'heure, la plupart des vols de rapatriement n'offrent pas la possibilité d'embarquer des animaux de compagnie. Face à une telle éventualité, ne préféreriez-vous pas voyager dans un pays proche afin de pouvoir rentrer dans votre pays sans encombre au cas où les choses tournent mal ?

Les précautions à prendre avec votre animal de compagnie

Quelques cas isolés de contamination par des chiens et des chats ont été rapportés dans certains pays, notamment en Belgique et à Hong Kong. Cela veut-il dire que votre animal de compagnie ne peut pas voyager ? Bien sûr que non, même si les voyages non essentiels sont déconseillés à l'heure actuelle. Mais si vous devez absolument partir à l'étranger et que vous n'avez personne à qui confier votre compagnon à quatre pattes, ou que tout simplement vous ne souhaitez pas vous séparer de votre meilleur ami, alors renseignez-vous sur toutes les précautions à prendre un fois sur place. Par exemple, assurez-vous de respecter la règle de distanciation sociale dès votre arrivée, même s'il est peu probable que votre chien ou votre chat soit contaminé par une personne infectée.

Aussi, si vous êtes placé en quarantaine à votre arrivée dans votre pays d'accueil, évitez tout contact avec votre animal de compagnie. Si, en revanche, vous êtes tenu de vous auto-isoler à votre arrivée, n'enfreignez pas la règle et assurez-vous de garder les yeux sur votre chien ou votre chat une fois que vous avez regagné votre domicile. La bonne nouvelle c'est que le coronavirus canin est complètement différent de celui qui est transmis parmi les humains. Qui plus est, la diarrhée est le principal symptôme, et il existe un vaccin !

Au terme de la quarantaine ou de votre période d'isolement, suivez l'évolution de la situation dans votre quartier ou votre ville. Dans la mesure du possible, évitez les foyers de transmission de la COVID-19, ainsi que les endroits où les gens sont susceptibles de se rassembler. Évitez également le contact de votre animal avec d'autres chiens et chats. Lors de vos sorties dans votre ville d'accueil, vérifiez s'il y a des restrictions pour les animaux de compagnie dans les endroits que vous comptez visiter. Aussi, dans la plupart des bars et restaurants, un nombre limité de personnes y sont autorisées, alors assurez-vous de demander au gérant si votre boule de poils peut vous accompagner. C'est peut-être mieux de réserver à l'avance.

Quoi qu'il en soit, il existe plein de moyens pour que votre animal de compagnie puisse être à vos côtés à l'étranger ou à votre retour d'expatriation. En cas de doutes, n'hésitez pas à demander les conseils d'un expert ou à poser vos questions sur les forums d'Expat.com.