Acheter une voiture en arrivant au Chili : neuf ou occasion ?

Bonjour,
Arrivant en expatriation à Santiago en juillet prochain, nous nous posons actuellement la question de l'achat d'une voiture à notre arrivée. Neuf ou occasion ? Le marché de l'occasion ne semble pas particulièrement intéressant ; les véhicules proposés sur plusieurs sites internet nous semblent plutôt chers au regard de leur âge/kilométrage...
Mais nous nous demandons si nous pourrons acheter un véhicule neuf dès notre arrivée : y a-t-il des conditions à remplir pour l'achat d'une voiture neuve (faut-il attendre de disposer d'un RUT, par ex. ?) ; le règlement risque également d'être problématique avant d'avoir ouvert un compte dans une banque chilienne, ce qui risque également de prendre un certain délai (quels sont les modes de paiement acceptés pour ce type d'achat ?).
Bref, acheter une voiture d'occasion est-il plus facile administrativement (surtout plus rapide) que pour du neuf ?
Pour l'un et l'autre, y a-t-il des réseaux, des sites, des distributeurs/revendeurs reconnus/recommandés/fiables ?
Toute information sera la bienvenue. Merci d'avance.
Emmanuel

Bonjour Emmanuel
Plusieurs questions dans votre message:

Neuf ou occasion ?
Le marché de l'occasion ne semble pas particulièrement intéressant ; les véhicules proposés sur plusieurs sites internet nous semblent plutôt chers au regard de leur âge/kilométrage...
Absolument la décote sur un véhicule au Chili se fait plus sur l’Age que sur le nombre de kilomètre, ainsi un véhicule de 6 ans à 80 000 Km sera moitié moins cher qu’un véhicule de 3 ans avec 100 000 km. Il faut voir que les routes principales (autoroutes) sont de bonne qualité au Chili, mais la province regorge de routes non goudronnées sur lesquelles les voitures (qui ne sont pas des 4x4) souffrent en terme de châssis, amortisseurs, carrosserie .. Donc ma réponse sera d’acheter du Neuf sans hésiter.

Acheter un véhicule neuf dès notre arrivée :
Y a-t-il des conditions à remplir pour l'achat d'une voiture neuve (faut-il attendre de disposer d'un RUT, par ex. ?)

Pour acheter une voiture il faut un RUT
Mais un RUT SII suffit. Il suffit de remplir le formulaire 4415 (http://www.sii.cl/formularios/imagen/4415.PDF )se présenter avec son passeport a un bureau SII et on vous attribue un RUT en quelques minutes. Attention, ce RUT permet d’être référencé auprès des impôts Chilien, il ne donne pas la résidence. ;
Par ailleurs, lorsque vous êtes sous le statuts de touriste il est possible de conduire au chili munit de son passeport et de son permis de conduire Français. Dès que l’on deviens résident il faut passer son permis de conduire Chilien soit 3 épreuves :
-    Reflexes et psychomoteur
-    Code
-    Conduite
Cela se fait dans les mairie de son domicile.
http://www.gob.cl/especiales/nuevo-exam … onduccion/
et pour l’examen théorique nous avons: http://www.munipaillaco.cl/archivos/tra … lase_b.pdf

le règlement risque également d'être problématique avant d'avoir ouvert un compte dans une banque chilienne, ce qui risque également de prendre un certain délai (quels sont les modes de paiement acceptés pour ce type d'achat ?).
Si vous n’avez pas de compte vous pouvez opter pour le virement bancaire – France Chili. Vous demandez les coordonnées du compte du vendeur de voiture et vous ordonnez à votre banque Française de faire un virement sur ce dit compte. Cela va prendre quelques jours. Bien sûr tout crédit est impossible.

Acheter une voiture d'occasion est-il plus facile administrativement (surtout plus rapide) que pour du neuf ?
C’est pareil, mais dans le cas d’une voiture neuve, vous pouvez demander au vendeur de faire l’immatriculation et l’ensemble des papiers comme geste commercial.

Pour l'un et l'autre, y a-t-il des réseaux, des sites, des distributeurs/revendeurs reconnus/recommandés/fiables ?
http://www.autosonline.cl/autos-nuevos.html
Ce site donne le prix des voitures neuves au Chili, et a l'avantage d'être clair. Il existe beaucoup d'autre sites.
Avec la Geely New CK qui reste toujours la voiture la moins chère du marché équipé ABS et clim (3 990 000 Pesos) ou 6 450 euros – ce qui est largement suffisant pour faire des tours dans Santiago et aller a Viña del Mar. Quitte à ce qu’elle devienne la deuxième voiture lorsque vous serez installé, avec RUT, compte en Banque..

Bienvenu au Chili. Cordialement

Bonjour Emmanuel,

Je me permets d'ajouter mon expérience, je suis arrivé au Chili depuis presque 2 mois, et j'ai fait l'achat d'un Suzuki Jimny neuf dans un concessionnaire.

Je me suis posé la même question du neuf ou de l'occasion, mais vu la faible différence de prix entre les deux et le risque lié aux véhicules d'occasion, j'ai préféré acheter neuf.

Pour la question du RUT, je disposais de la carte d'identité avec visa temporaire, donc je n'ai pas eu besoin de faire de démarches à la SII.

Pour ce qui est du virement, j'ai fait un virement direct depuis ma banque francaise vers la banque chilienne du concessionaire, en euros. Pour effectuer le virement, le code BIC/SWIFT est nécessaire, ce que les vendeurs ne savent pas toujours, préférable donc de demander directement à la gérance du garage. Attention aux frais bancaires de virement... pour ce qui est du coté francais, à voir avec sa banque. Pour le coté chilien, la banque du concessionnaire avait utilisé un taux de change à 608 CLP au lieu de 613 CLP interbancaire.

Pour les démarches d'immatriculation, le garage s'en est chargé à titre de geste commercial. Idem pour l'assurance obligatoire. La seule démarche que j'ai du faire a été celle du TAG (indispensable vivant en Region metropolitana)

Pour ce qui est du choix du garage, faire des devis et négocier...

En effet, comme l'évoque Patrick, il est très courant de trouver des routes non goudronnées dès que l'on sort des routes principales, surtout en allant vers la cordillère... Je ne regrette pas d'avoir acheté un modèle 4 roues motrices!

Voila pour mon retour d'expérience,

Jordan

Bonjour,

Merci beaucoup à Patrick pour sa réponse comme toujours très précise, compète et étayée !

Un grand merci également à Jordan dont l'expérience toute récente nous est précieuse !

Merci enfin aux animatrices/eurs de ce blog qui est vraiment une mine d'informations...

Bien cordialement,
Emmanuel

Bonjour
Jordan soulève 3 points importants qui sont le taux de change le TAG et l’assurance. (et il a raison de soulever ça)

1)    Le taux de change
Ce n’est pas triste dans ce pays quant au taux de change. Un vrai racket de la part des banques, mais cependant prête à négocier comme des marchands de tapis.
La banque centrale du Chili (http://www.bcentral.cl/ ) donne a titre informatif le taux de change du jour Euro/Pesos (aujourd’hui 30 avril il est à 617,44)
De la pire (Santander je pense) – a la moins pire – (peut être Scotiabank) ce taux peut varier de 602 à 617. Lors d’un transfert bancaire, le banquier informe le bénéficiaire de l’arrivée d’un virement avec la devise (ici en Euro) lui donne le taux de change qu’appliquera la banque et demande la validation de l’opération par le bénéficiaire.
Cela donne :
Vous avez reçu un virement de France de 6500 euros (on a retiré nos frais de 18 euros) reste 6 482 – on vous le change à 603 – cela vous fera 3 908 646 pesos – êtes-vous d’accord.  Il faut alors que le bénéficiaire ai l’idée de regarder le taux de la banque centrale et de négocier au vue de la différence et demande de se rapprocher de 617. La banque peut proposer 3 choses
-    Refuser de changer – et votre argent restera en Euro (et inaccessible) jusqu’à que vous acceptiez
-    Refuser de changer immédiatement et vous demandera d’attendre quelque jour le temps que l’euro monte (car la politique de cette banque est d’être quelques points en dessous du change de la banque centrale)
-    Accepter de monter afin de se rapprocher du taux de la banque centrale

Dans ce cas le bénéficiaire est le vendeur de voiture – donc bien lui spécifier que vous lui faite un virement de x milliers d’euros et que vous accepterez un change au maximum défavorable de 3 points par rapport au taux de la banque centrale.  (par exemple). N’hésitez pas à lui fixer les règles du jeu.

Pour palier a ça il y a plusieurs façons (plus ou moins palliatives)
1)    Venir au Chili avec du liquide (le voyageur international n’est pas obligé de déclarer les sommes inférieures à 10 000 usd pour une même famille) ainsi, si 2 frères voyagent, ils peuvent transporter 9 999 usd – si un couple voyage (marié en France mais non marié dans le pays d’arrivée) ils peuvent transporter 2 x 9 999 usd
2)    Transférer de lourds montants – la négociation du taux de change est plus aisée avec 30 000 euros qu’avec 1 000 euros

2) Le TAG
Jordan précise : La seule démarche que j'ai dû faire a été celle du TAG (indispensable vivant en Region metropolitana).
Effectivement Santiago et sa région ont des autoroutes à péage automatique et il faut un appareil qui se colle sur le pare-brise (appelé TAG) et qui bipe à chaque passage de portique. Grace à cela vous payez l’autoroute que vous utilisez.
Il est effectivement obligatoire. A voir sur : http://www.autopistacentral.cl/tag/home.html (un site web avec plein de photos de gens qui sourient car ils sont content de payer !)

3) L'assurance
Enfin, il existe 2 assurances
1)    Assurance obligatoire (environ 6000 pesos – soit 9 euros) c’est une assurance tierce collision – votre véhicule n’est pas assuré, seul le véhicule que vous avez endommagé est indemnisé.
2)     Assurance (non obligatoire) pareil qu’en France – tous risques, bris de glaces, options…

En conclusion, le Chili a de belles autoroutes, la circulation dans Santiago est assez facile, et il y a peu de bouchons. Comparé à d’autres capitales d’Amérique Latine, les Chiliens conduisent plutôt bien, c’est encore un plaisir d’avoir une voiture dans ce pays qui a de merveilleux paysages.

Bien à vous - Cordialement

Merci encore pour ces précisions importantes.
Très cordialement,
Emmanuel

Encore une petite question : les concessionnaires automobiles proposent-ils, comme en France, une reprise (à tarif certes plus ou moins intéressant) du véhicule du client en cas d'achat d'un véhicule neuf ? Dans ce cas, le rachat (en euros) d'une occasion à un expatrié, même si le véhicule ne correspond pas vraiment à nos besoins, pourrait être une solution temporaire facilitante...
Merci encore !
Emmanuel

Emmanuel

les concessionnaires automobiles proposent-ils, comme en France, une reprise (à tarif certes plus ou moins intéressant) du véhicule du client en cas d'achat d'un véhicule neuf ?
Bien sur oui

Dans ce cas, le rachat (en euros) d'une occasion à un expatrié, même si le véhicule ne correspond pas vraiment à nos besoins, pourrait être une solution temporaire facilitante...
Je ne comprends pas très bien votre réflexion (si le marchand est Chilien cela se fera en Peso Chilien). Tous les vendeurs de véhicules ont des voitures neuves et d'occasion - et a tous les prix.
Cela commence je pense de la Cherry IQ800 à 5 330 euros (sans accessoires) à la Porsche Cayenne et on trouve des occasions a partir de l'équivalent de 500 euros (a voir sur http://usados.autosonline.cl/).

Cordialement

Bonjour,

Je suis à la recherche d'une assurance tous risques pour mon véhicule, je commence à déchiffrer les offres entre les différentes compagnies...
Si je comprends bien, l'ensemble des offres se décomposent selon la franchise de 0 à 10 UF. J'ai vu certaines assurances proposaient un deducible intelligente, lorsque l'accident a lieu avec un tiers déclaré coupable, la franchise n'est pas à payer?
Quelle compagnie me recommanderiez vous? Quels sont les pièges à éviter? Est-il préférable de contracter l'assurance directement à la compagnie d'assurances ou de passer par corredor tel que falabella, cencosud, etc. ?

Merci d'avance pour vos réponses,

Cordialement,

Jordan

Dès que l’on deviens résident il faut passer son permis de conduire Chilien soit 3 épreuves :
-    Reflexes et psychomoteur
-    Code
-    Conduite
Cela se fait dans les mairie de son domicile.
gob.cl/especiales/nuevo-exam … onduccion/
et pour l’examen théorique nous avons: munipaillaco.cl/archivos/tra … lase_b.pdf


C'est bien dommage que je n'ai pas lu ce post.
Je croyais naïvement avoir un an pour passer le permis Chilien.
Résultat suite à un contrôle où naïvement j'ai montré ma Visa de résident et mon permis Français, j'ai été gratifié de 140 000 pesos d'amende, et d'un mois d'interdiction de conduire même si j'avais le permis Chilien.
En fait j'ai été stupide, il me suffisait de ne pas présenter mon "carnet" Chilien, seulement une copie de mon passeport, et c'était bon.
Je connais un ami français que vit au Chili depuis de nombreuses années il a toujours fait comme ça et il n'a jamais eu de problèmes. Pour ce qui me concerne il faut maintenant que je passe le permis Chilien.

Bonjour,

Pour notre part nous avons contracter avec BCI seguros via un agent indépendant et franchement c'est du tonnerre.

Nous avons du changer notre pare brise et cela s'est fait sans aucun soucis. Les compagnies Françaises devraient prendre exemple :)

Nouvelle discussion